Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

evangile

La conviction du péché opérée par le Saint-Esprit

2 Décembre 2022 Publié dans #EVANGILE, #Salut

Pour décrire le changement important qui intervient dans le cœur et la vie du pécheur quand il se convertit à Christ, la Parole infaillible de Dieu emploie des expressions comme « être appelé par Dieu, par grâce ou par l'Évangile ».
L'Esprit Saint agit en conjonction avec l'Évangile dans cette œuvre de miséricorde céleste. Dans son état naturel, tout être humain gît dans le sommeil du péché et dans la mort vis-à-vis de Dieu.
Quand il est appelé, son esprit est éclairé et il reçoit la vie spirituelle. L'Esprit Saint de Dieu parle à la conscience au moyen de la vérité, communique la vie au pécheur, lui révèle son danger et suscite en lui la crainte de son état.
Comme le déclare l'Écriture : « Les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l'auront entendue vivront » (Jean 5. 25). « Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d'entre les morts, et Christ t'éclairera » (Éphésiens 5. 14).

Les pécheurs se sont détournés de Dieu et lui sont séparés. Ils marchent sur une voie qui mène à la destruction et craignent de revenir vers Dieu.

L'Évangile appelle l'être humain pécheur : « Que le méchant abandonne sa voie... qu'il retourne à l'Éternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner » (Ésaïe 55. 7). « Jésus leur dit : Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » (Jean 6. 35-37). L'Esprit de vérité utilise ces invitations de la grâce pour encourager le pécheur à revenir à Dieu et pour l'amener à chercher le salut auprès de ce Dieu contre lequel il a péché et de qui il s'est détourné dans sa méchanceté.

L’œuvre de la grâce divine

La grâce de Dieu est la seule cause pour le passage d'un pécheur des ténèbres à la Lumière admirable de Dieu. Comme le dit l'apôtre Paul : « [Dieu] m'a appelé par sa grâce » (Galates 1. 15). Les saints n'attribuent leur conversion à nulle autre cause qu'à Dieu. Les êtres humains regardent leurs offenses contre Dieu comme de tristes échecs plutôt que des crimes dont on a pas honte.
Étant morts dans le péché, ils n'en réalisent pas la gravité et, dans leur orgueil, ils s'imaginent que leurs œuvres sont bonnes aux yeux de Dieu. Ils minimisent leurs fautes et exaltent le bien qu'ils font. Ils sous-évaluent l’œuvre de Jésus-Christ et se reposent sur leurs soi-disant beaux efforts. Ils ne voient pas leur faiblesse morale, ni la corruption totale qui touche leur cœur ou l'étendue des exigences de la loi de Dieu. S'ils entretiennent le moindre souci au sujet de leur âme, ils cherchent à fonder leur acceptation auprès du grand Dieu Saint sur la base de leur propre justice. Ils se confient dans une notion vague de miséricorde qui s'écoulerait d'une manière ou d'une autre au travers de Jésus-Christ et compléterait les imperfections de leurs bonnes œuvres. S'ils tombent dans quelque péché sérieux et évident, ils s'imaginent qu'il leur suffit de l'oublier, de le regretter et de faire plus d'efforts à l'avenir pour que, dans son Amour pour eux, Dieu leur pardonne ce péché.
Ces gens s'imaginent que c'est la manière évidente et aisée d'obtenir sa faveur et son pardon.
Tant d'êtres humains bâtissent leurs espoirs sur le sable de cette fondation. C'est pourquoi, à moins que la grâce souveraine opère en leur cœur pour les sauver, les êtres humains pécheurs demeurent dans le sommeil du péché, alors qu'ils côtoient un précipice sans réaliser son extrême danger.

La conviction de péché opérée par le Saint-Esprit

Quand l'Esprit Saint de Dieu convainc de péché en révélant à la conscience de l'être humain pécheur toutes les exigences de la sainte loi de Dieu et la malédiction qui pèse sur lui, cet être humain commence par prendre peur.
Il se met souvent à faire tous ses efforts pour mener une vie droite. Il a été éveillé de son sommeil spirituel et devient sérieux en ce qui concerne les pratiques religieuses.
Il s'efforce de mener une vie sainte et cherche un bonheur éternel. Il n'accomplit plus ses actes de dévotion envers Dieu avec le relâchement et la superficialité qui suffisaient naguère pour apaiser sa conscience et gratifier son orgueil.
La culpabilité s'est désormais saisie de son âme. Cet homme ressent les affres douloureuses de sa conscience, et les terreurs du Tout-Puissant semblent toutes se dresser contre lui.
Les devoirs qu'il a négligés, les bontés dont il a abusé et les actes de rébellion qu'il a osé commettre contre son divin Souverain se précipitent tous sur son esprit et remplissent son âme de douleur.
La justice du Législateur divin paraît prête à revendiquer la sainteté et la bonté de la loi et, comme un adversaire enflammé de colère, elle dégaine son épée et exige vengeance à grands cris.
Cet être humain cherche maintenant sérieusement le salut mais, dans son orgueil, il se croit encore capable de l'obtenir par ses propres efforts.
Quand l'Esprit et la Parole de vérité lui révèlent davantage la dépravation de sa nature, l'imperfection de ses meilleurs efforts, et le fait que le Juge éternel n'accepte qu'une justice parfaite, les espoirs du pécheur pour obtenir son propre salut s'évanouissent.
Ses craintes du châtiment éternel augmentent. Quand la loi se présente, dans l'éclat de sa pureté, et qu'elle opère avec puissance sur la conscience, le sentiment du péché se réveille, la colère divine méritée s'empare de l'âme et tout espoir personnel de justice vole en éclats.
Cet être humain regarde alors son ignorance et son orgueil passés avec la plus grande perplexité et la plus profonde horreur de soi. Il abandonne à contrecœur toute idée d'excellence morale et est contraint de se regarder comme un lépreux spirituel, un être impur !
Il comprend désormais que les Écritures ont raison d'illustrer son état naturel sous les traits d'une truie qui se cache dans la boue, d'un chien qui retourne à son vomi, d'un sépulcre rempli de puanteur de mort.
Cet être humain comprend que ces choses sont infiniment moins repoussantes pour les hommes que n'est sa propre pollution morale au regard d'un Dieu saint.
Il regarde maintenant comme des crimes odieux ce qu'il considérait autrefois comme des péchés véniels.
II voit que toutes ses transgressions sont des fleuves issus de la source corrompue d'un cœur désespérément méchant. Il est saisi d'étonnement et d'horreur quand il réfléchit à la corruption et la dépravation de son être.
Maintenant qu'il a les yeux ouverts à la spiritualité de la loi divine et à l'immensité de sa portée, il regarde sa vie comme une suite ininterrompue d'actes d'iniquité.
Au lieu de vivre chaque moment de son existence dans un amour constant et rempli de ferveur pour Dieu, comme l'exige la loi, il s'afflige et rougit de voir qu'il a vécu dans l'amour de soi et du péché.
L'amour de soi a été sa loi et son propre plaisir le but de tous ses efforts et pensées. La loi lui parait désormais comme une réflexion de la Sainteté de Dieu.
Il réalise qu'il est tout aussi tenu d'aimer Dieu de toutes les capacités de son âme que d'éviter de commettre le meurtre ou l'adultère. Il se regarde alors comme « le pire des pécheurs ».
Le pécheur éveillé au sentiment de son péché comprend la futilité de ses efforts à endormir sa conscience dans les divertissements et les plaisirs du monde.
Il sait qu'il ne peut invoquer le fait d'être moins mauvais que les autres. Il réalise que ses prières elles-mêmes et tous ses autres actes religieux sont remplis de péché et ont aussi besoin du pardon de Dieu.
Il sait que tout acte d'obéissance futur, même s'il était parfait, serait incapable d'effacer les péchés de son passé. Il reconnaît maintenant volontiers et honnêtement ses péchés à Dieu. Il confesse sa rébellion et son idolâtrie, la vile cupidité de son cœur, son irrévérence et son impiété.
Il voit la justice de la sentence de la loi divine. Bien que celle-ci le remplisse d'effroi, il ne la considère pas comme sévère, pas plus que le Dieu qui l'a donnée, même s'il ne doit jamais bénéficier de sa miséricorde.
Il dit : « La loi est juste et je mérite de mourir ». Il s'étonne même qu'il y ait une voie de salut qui s'harmonise avec la Sainteté, la Vérité et la Justice de Dieu.

Lire la suite

Le Cadeau - le Don - gratuit pour le monde entier

23 Novembre 2022 Publié dans #Salut, #EVANGILE

Connaissez-vous le don gratuit de Dieu ? Savez-vous que Dieu a déjà tout accompli pour nous donner à chacun l'opportunité d'être éternellement sauvé en son Fils Jésus ? Dieu nous invite à passer l'éternité avec Lui dans sa Gloire ! Chaque être humain est invité à venir à Dieu tel qu'il est.

Jésus-Christ est le Dieu Créateur qui vint dans ce monde en se faisant homme pour nous monter le chemin du Salut et pour payer pour nous la dette de nos péchés ! Il est mort sur la croix pour nous et Il est ressuscité. Jésus est retourné au Ciel vers Dieu le Père et Il nous y prépare une place, à nous tous qui avons fait de Lui notre Seigneur et Sauveur personnel.
Oui, grâce au sacrifice parfait de Jésus sur la croix, chaque être humain peut être éternellement sauvé en recevant le pardon éternel de ses péchés ! La Bible dit : "Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur" (Romains 6. 23).

Pourtant, la plupart des êtres humains essayent de gagner le Salut ainsi que la faveur de Dieu par leurs propres efforts. Ils tentent de plaire à Dieu par leurs bonnes œuvres, pèlerinage, vie exemplaire, religiosité, philosophies etc… Mais leurs propres efforts, aussi louables soient-ils, ne suffiront jamais pour renouer le contact avec Dieu. La Bible affirme que le Salut est un don de Dieu, oui le Salut en Jésus est un cadeau.

N'est-ce pas que nous aimons tous recevoir un cadeau ou un don. La personne qui nous le donne ne nous demande pas d'argent ou autre chose, autrement ce n'est pas un cadeau. Chaque cadeau que nous recevons ne nous coûte rien, mais il coûte quelque chose à celui qui nous le donne. Nous pouvons donner quelque chose qui nous est très chers, ceci s'appelle un sacrifice.
La Bible nous dit que Dieu offre un don gratuit pour le monde entier pour quiconque veut le recevoir en se repentant de tous ses péchés et en les abandonnant et en croyant en Jésus. C'est la vie éternelle en son Fils Jésus Christ notre Seigneur.
C'est un don gratuit pour chaque être humain parce que Dieu nous aime tous et nous n'avons rien à payer pour recevoir ce merveilleux cadeau de Dieu. C'est un don gratuit pour n'importe quelle personne qui veut le prendre. Si vous donnez quelque chose à quelqu'un, ce n'est pas un vrai don s'il ne le prend pas de vous. Dieu veut que nous recevions de Lui-même son don gratuit de la Vie Éternelle.
Nous n'avons rien à payer pour recevoir ce don !

Qu'est-ce que c'est donc ce don de Dieu ? C'est de vivre à jamais, c'est la Vie Éternelle. Quiconque reçoit ce don gratuit de Dieu est à jamais un enfant de Dieu et après la mort d'ici-bas, il vivra pour toujours avec Dieu au Ciel, au Paradis. Cette vie commence dès maintenant, ici-bas. Le vrai chrétien connaît déjà la paix et le bonheur du Salut pendant sa vie sur terre et tout cela fait partie du don de Dieu. Dieu ne nous demande pas de payer pour ce don. Nous n'avons pas à faire quelque chose pour que Dieu nous aime davantage afin de recevoir ce don. Ce don est déjà prêt pour nous. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, a déjà payé pour ce don.

Et comme rappel, voici comment Jésus a tout accompli pour notre Salut : Il est venu sur cette terre et a vécu une vie parfaite, Jésus est Saint et durant toute sa vie sur terre, Il n'a commis aucun mal. Mais parce que le peuple Le haïssait, ils ont réclamé que Jésus soit crucifié. Ainsi, Jésus fut crucifié sur une croix en bois, comme on punissait les criminels à cette époque-là. Il porta sur Lui tous nos péchés et subit la punition pour toutes les mauvaises choses que nous avons faites (nos péchés) et nos souffrances. Puis Jésus mourut. Durant sa mort, Jésus désarma et dépouilla le diable et tous les démons pour l'éternité, Il prit les clés de la Mort et du Séjour des morts. Après cela, Jésus ressuscita d'entre les morts et sortit Victorieux du Tombeau ; Jésus est vivant pour l'éternité. Jésus a fait tout cela parce qu'Il nous aime tant et Il offre maintenant le Salut à quiconque croit en Lui.

Alors nous êtres humains, pourquoi ne pas recevoir chacun et personnellement ce don gratuit de Dieu et jouir de la Vie Éternelle dès maintenant et pour l'éternité.

Lire la suite

Annoncer le vrai Évangile

8 Novembre 2022 Publié dans #EVANGILE

Nous aimons annoncer l'Évangile sans déformation. L'Évangile n'a besoin ni d'être modifié, ni d'être actualisé. L'Évangile est la puissance de Dieu et les paroles de Jésus-Christ resteront les mêmes jusqu'à la fin. Les paroles de Dieu sont Esprit et Vie, et ces paroles demeureront éternellement.
L'apôtre Paul dit, dans Romains 1. 16, qu'il n'a pas honte de l'Évangile. Devant les généalogies sans fin des érudits religieux, devant la multiplication des doctrines compliquées du pharisianisme, Paul n'a pas honte de prêcher le message de l’Évangile qu'un simple enfant peut comprendre.

Alors, qu'est-ce que l'Évangile que nous enfants de Dieu devons annoncer partout ? Pour le connaître et le comprendre, il faut le lire ! L'Évangile, c'est la Bonne Nouvelle qui avait été promise par Dieu, par l'intermédiaire de ses prophètes dans l'Ancien Testament. Elle concerne Jésus-Christ, le Fils de Dieu fait homme, né de la vierge Marie par la puissance du Saint-Esprit.

Nous comprenons en lisant l'Évangile que Jésus est le Fils de Dieu, qu'Il a reçu de Dieu l'autorité de chasser les démons, de guérir les malades, et de pardonner les péchés des êtres humains. Nous comprenons que Jésus a vécu sans aucun péché et qu'Il a démontré son Amour parfait, qu'Il a sacrifié sa vie par cet Amour en livrant son corps et en mourant sur la croix, donnant sa vie pour le salut de quiconque met sa confiance en Lui, dans le seul vrai Dieu. Nous comprenons aussi que Jésus est ressuscité des morts, qu'Il se tient à la droite de Dieu, et que le jour viendra où Dieu jugera les actions secrètes de toute l'humanité, en toute justice, par son Fils Jésus-Christ. Or, pour échapper à ce jugement, l'être humain doit se repentir de ses péchés, car « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu'ils aient la vie éternelle. En effet, Dieu a envoyé son Fils dans le monde non pas pour condamner le monde, mais pour qu'il soit sauvé par lui. Celui qui met sa confiance en lui n'est pas condamné, mais celui qui n'a pas foi en lui est déjà condamné, car il n'a pas mis sa confiance en la personne du Fils unique de Dieu. Et voici en quoi consiste sa condamnation : c'est que la lumière est venue dans le monde, mais les hommes lui ont préféré les ténèbres, parce que leurs actes sont mauvais. En effet, celui qui fait le mal déteste la lumière, et il se garde bien de venir à la lumière de peur que ses mauvaises actions ne soient révélées. » (Jean 3. 16-20)

"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé" (Romains 10. 9). Dieu ne fait aucune différence entre les êtres humains. Sa Justice est parfaite, et "quiconque invoquera le Nom du Seigneur Jésus sera sauvé (Romains 10. 13). Quiconque aura, jusqu'à la fin, cru, accepté, accueilli et obéi à la Bonne Nouvelle qu'est l’Évangile, sera sauvé pour l'éternité. C'est pourquoi, la première étape pour être en paix avec Dieu, pour être pardonné et accueilli à toujours dans Sa présence, est de reconnaître ses péchés et de Lui demander sincèrement, de tout son coeur, pardon pour tous ses péchés, mais également de faire une alliance personnelle avec Dieu. Cette alliance se résume ainsi : nous devons décider de vivre pour Dieu toute notre vie jusqu'à la mort, et renoncer à tout ce que nous étions auparavant. Nous devons décider que Dieu prenne maintenant le contrôle total de notre vie quotidienne et de lui obéir.

Le fruit de cette alliance, le fruit de l'Évangile, c'est avant tout le salut éternel, le pardon des péchés, la paix et l'intimité avec Dieu. Tout à coup, par la puissance de Dieu, nous voici en paix avec Dieu ! Tout à coup, par notre décision personnelle de suivre Jésus, nous voici devenus enfants de Dieu ! En un instant, plus de lois religieuses ou humaines : Jésus-Christ le Fils unique de Dieu, nous assure déjà la vie éternelle. Son Esprit, le Saint-Esprit, vient habiter pour l'éternité en nous et se tient également à nos côtés pour nous diriger dans les moindres aspects de notre vie.

Lire la suite

Une Bonne Nouvelle dans ce monde sans espoir

15 Octobre 2022 Publié dans #EVANGILE

Lorsque Dieu a créé les êtres humains, il savait ce qu'il fallait pour leur bonheur. Il a tout préparé pour le leur assurer. « L'Éternel a formé la terre pour être habitée » (Ésaïe 45. 18). - Que s'est-il donc passé ? Par le péché, l'humanité s'est souillée, elle a ravagé l'environnement arrangé pour elle ; et elle n'a pas cessé de s'éloigner de Dieu. Quand Jésus Christ est venu parmi les hommes pour leur montrer son amour et pour les délivrer, ils ont crucifié ce Sauveur !
« Le monde... ses œuvres sont mauvaises. » (Jean 7. 7). « Le monde entier gît dans le méchant. » (1 Jean 5. 19). « Père juste... le monde ne t'a pas connu. » (Jean 17. 25).
Dieu est patient : Voilà déjà deux millénaires écoulés depuis la Venue dans ce monde de Jésus-Christ le Fils de Dieu. Pourtant aujourd’hui, la plupart des êtres humains sont sur le point de rejeter Dieu loin de leur organisation. Ils veulent installer l'être humain à la place de Dieu... C'est le pire des reniements !
Mais Dieu est Dieu ; Sa volonté, Sa sainteté et Son amour ne peuvent pas être indéfiniment méprisés. Un jour viendra où Dieu cessera d'user de patience envers ce monde et fera venir sur l'humanité coupable de terribles châtiments ! « Quand ils diront "paix et sûreté", alors une subite destruction viendra sur eux... et ils n'échapperont point. » (1 Thessaloniciens 5. 3). « Vous ne savez pas ce qui arrivera demain. » (Jacques 4. 14)

LA BONNE NOUVELLE :
Bien qu'il n'y ait pas d'espoir pour le monde dans son ensemble, cependant il y a espoir pour chaque être humain. Chacun, personnellement, peut échapper au châtiment du monde. Et chacun, personnellement, peut être sauvé du châtiment éternel qu'il mérite à cause de ses propres péchés.
Ce que Dieu est venu offrir à tout être humain à travers Jésus, ce n'est pas une amélioration, mais c'est un changement radical et merveilleux, c'est : - le pardon de ses péchés, - une nouvelle nature morale, - une nouvelle relation avec Dieu, - la Vie Éternelle au Ciel, avec le Seigneur, - et tout le secours pour vivre dès maintenant selon cette Vie.
Toutes ces réalités, et bien d'autres encore, infiniment plus merveilleuses que les rèves des êtres humains, DIEU LES DONNE, gratuitement par le Seigneur Jésus Christ !
Voulez-vous les recevoir ? Alors, - mettez toute votre confiance en Dieu, - reconnaissez droitement et profondément que vous avez péché contre Lui, et que c'est de son salut que vous avez justement besoin, - croyez en Jésus Christ mort pour vos péchés et ressuscité.
« Jésus a fait la paix par le sang de sa croix. » (Colossiens 1. 20). « Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige. » (Ésaïe 1. 18). « Celui qui CROIT AU FILS A LA VIE ÉTERNELLE ; mais celui qui désobéit au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure, sur lui. » (Jean 3. 36)

Lire la suite

Un seul Dieu et un seul Chemin vers Lui

16 Septembre 2022 Publié dans #EVANGILE, #Salut

L’histoire de l’humanité dans ses relations avec Dieu est marquée par trois étapes : l’avènement de la loi, l’avènement de la grâce et, dans l’avenir, l’avènement du Christ glorifié. Jésus est le personnage central de l’Histoire : « Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14 : 6). Jésus est le chemin qui mène à Dieu le Père, la vérité qui ne change jamais, la vie qui ne prend jamais fin. Il a été – et il est aujourd’hui – l’Espoir donné à toute l’humanité. Il est là pour tous ceux qui se tournent vers Lui.

Jésus offre le don de la vie éternelle à tous ceux qui croient en lui. Il a dit : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16).

Dès le commencement du monde, Adam a perdu sa relation de confiance avec Dieu en lui désobéissant. Ses descendants ont oublié qu'il n'existe qu'un seul Dieu et se sont fait des dieux à leur image, qu'ils ont servi avec dévotion. Dieu a dû leur rappeler : "Hors moi, il n'y a pas de Dieu, de Dieu Juste et Sauveur, il n'y en a point si ce n'est moi. Tournez vous vers moi et soyez sauvés, vous tous jusqu'aux bouts de la terre" (Ésaïe 45 : 21-22).
Il existe d'innombrables chemins tracés sur la terre par les êtres humains, mais il y a qu'un seul et unique Chemin qui mène au Ciel, au Paradis et ce seul Chemin, c'est Jésus-Christ. Jésus dit : "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Personne ne vient au Père sans passer par moi" (Jean 14 : 6).
Des multitudes d'animaux ont été offerts en sacrifice au vrai Dieu, en commençant par l'offrande présentée par Abel, le fils d'Adam, car Dieu a dit : "Sans effusion de sang il n'y a pas de pardon" (Hébreux 9 : 22). Pourtant "il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés" (Hébreux 10 : 4). Ces sacrifices qui couvraient seulement les péchés, étaient la préfiguration de la seule offrande acceptable aux yeux de Dieu, celle de Jésus Christ sacrifié qui allait expier pour toujours tous les péchés du monde entier : "Celui-ci, ayant offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis à perpétuité à la droite de Dieu" (Hébreux 10 : 12). "Il n'y a de salut en aucun autre" (Actes 4 : 12). Le Salut se trouve en Jésus seul.
Comment être sûr que c'est la Vérité ? En lisant et en méditant le seul Livre qui soit la Parole de Dieu, la Bible, le seul qui a été inspiré par le Saint-Esprit de Dieu à des hommes fidèles : "Car de saints hommes de Dieu ont parlé, étant inspirés par l'Esprit Saint de Dieu" (2 Pierre 1 : 21)

Lire la suite

Entrée libre

10 Septembre 2022 Publié dans #Salut, #EVANGILE

"Par lui (Jésus) nous avons, les uns et les autres, accès auprès du Père par un seul Esprit" (Éphésiens 2. 18)
"Approchez-vous de moi, et écoutez ! Dès le commencement, je n'ai point parlé en cachette, Dès l'origine de ces choses, j'ai été là. Et maintenant, le Seigneur, l’Éternel, m'a envoyé avec son esprit" (Ésaïe 48. 16)

"Entrée libre" veut dire que nous pouvons entrer, même si nous n'avez pas un sous en poche.
L'accès à Dieu est totalement libre : Dieu désire que nous "entrions" pour le rencontrer comme le seul Dieu Sauveur. Jésus Christ nous a acquis cette entrée libre auprès de Dieu en mourant sur la croix, Jésus a payé de sa vie la dette immense de nos péchés. Maintenant comme toujours, Dieu ne fait aucune discrimination entre les personnes, qu'il s'agisse de race ou de niveau social. Si nous allons à Dieu en reconnaissant que nous ne pouvons rien lui apporter si ce n'est notre coeur pécheur, il nous recevra tel que nous sommes, sans rien exiger de notre part, nous demandant simplement d'accepter par la foi le parfait Salut qu'il offre gratuitement en Jésus Christ.
Certains, par méfiance, résistent à l'offre du Salut gratuit de Dieu. Ils s'imaginent que, si l'entrée est libre, la suite est payante. Quel intérêt Dieu aurait-il pour agir ainsi ? Dieu aime le pécheur, et "Dieu veut que tous les hommes soient sauvés" (2 Pierre 3 : 9). Quand une personne accepte la Bonne Nouvelle du pardon de ses péchés par Jésus Christ, il y a de la joie au ciel pour un seul pécheur qui se repent. (Luc 15 : 7). Et ensuite Dieu n'exige rien de sa part ; mais c'est le vrai croyant en Jésus qui, spontanément, répondra par l'amour à l'amour parfait dont Dieu l'a aimé, et le montrera.
Jésus n'a jamais rien exigé de ceux qu'il avait guéris. Après avoir ressuscité Lazare, Jésus a simplement dit : "Déliez-le et laissez-le aller" (Jean 11 : 44).

Lire la suite

Jésus-Christ : Grâce et Vérité

9 Septembre 2022 Publié dans #EVANGILE

"La parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père" (Jean 1. 14).

Un des titres que Jésus s’est vu décerner dans la Bible est celui de « La Parole ». Cela est véridique puisque Jésus est la raison d’être de l’ensemble de toutes les Écritures. Il en est Lui-même l’inspiration. Ce titre est riche dans sa signification et ajoute aux nombreux sujets qui nous poussent à ce que Jésus soit l’objet de notre adoration. Jésus-Christ est la Parole vivante (1 Pierre 1.23).

L’apôtre Jean nous rend le témoignage de ce qu’il a été témoin de la gloire du Fils unique de Dieu. Il ne s’agit pas ici de quelque chose d’hypothétique, mais de ce qui a été manifeste à ses yeux. Il témoigne ici d’une caractéristique des plus importantes dans la manière dont Jésus s’est révélé lors de son abaissement sur terre. Jean affirme à propos du Seigneur Jésus qu’il a été plein de grâce et de vérité. Il démontre que cela n’était pas partiellement, mais pleinement. Voir Jésus, c’est comme avoir en tout temps un parfait exemple de la grâce accompagnée de la vérité.

Jésus-Christ est donc pour nous le modèle parfait à suivre pour éviter de tomber dans la permissivité ou bien dans le légalisme. Ces deux choses n’ont jamais été présentes dans la vie de Jésus. Par Sa sagesse, Il a toujours gardé l’équilibre entre la grâce et la vérité.

"Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle" (Jean 3. 16).

La grâce et la vérité sont continuellement reliées ensemble dans les actions que Jésus faisait. Sa Venue sur terre est une véritable grâce. Jean 3. 16 nous dit que Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique. La grâce est une faveur que Dieu nous accorde qui ne peut d’aucune manière être méritée. Le don de Dieu est fait à cause de son Amour pour la vérité.  Nous sommes des pécheurs, privés de la gloire de Dieu, nous ne méritons que la mort… ceci est en accord avec la Justice de Dieu. C’est pourquoi Dieu a pourvu à une solution en accord avec sa Justice.

Le message de la Bonne Nouvelle est un message de pardon et de transformation. Nous remarquons que Jésus se tenait avec des gens de mauvaise vie. Jésus est venu pour guérir ceux qui sont esclaves du péché. En réponse aux pharisiens qui trouvaient inacceptable que Jésus soit à la même table avec des péagers et des gens de mauvaise vie, Jésus leur a répondu que « ce ne sont pas ceux qui se sont en santé qui ont besoin de médecins, mais ceux qui se porte mal… ce n’est pas des justes que je suis venu appeler à la repentance, mais des pécheurs » (Matthieu 9. 10-14). Nous retrouvons ici la manifestation de la grâce et de la vérité. Christ désire guérir les pécheurs en les menant dans la vérité. La repentance étant l’abandon des idoles du monde pour la crainte de Dieu. La grâce et la vérité sont chacune essentielle au salut des êtres humains. Nous avons tous péché, nous méritons la mort (Romains 3. 23 ; 6. 23), c’est la vérité. Mais la grâce en Jésus nous est offerte, c’est ainsi que Dieu nous prouve son Amour envers nous en ce que Christ est mort pour des impies (Romains 5. 6). Christ est mort pour nous (Romains 5. 8).  

"Femme, où sont ceux qui t’accusaient ? Personne ne t’a-t-il condamnée ? Elle répondit : Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus" (Jean 8. 10-11).

Avec la femme adultère, nous retrouvons de nouveau ce parfait équilibre entre la grâce et la vérité. Cette femme était reconnue par tous comme étant coupable d’adultères, elle méritait selon la loi d’être lapidée. On demanda à Jésus quoi faire et Il répondit que celui qui n’a jamais péché lance la première pierre. Alors, du plus vieux aux plus jeunes, tous ont quitté la scène laissant la femme et Jésus seul. Jésus était le seul à pouvoir lui lancer la pierre. Mais qu’a fait Jésus ? Contrairement à la loi, Jésus a dit à cette femme : « Je ne te condamne pas non plus ; va et ne pèche plus » (Jean 8. 11), Jésus accorda de nouveau la grâce à une femme qui réalise le poids de son péché, elle était pleinement consciente des conséquences de ses actes et Jésus connaissait l’état de son cœur et c’est pour cette raison qu’il lui a accordé sa grâce. Cette grâce est de nouveau accompagnée de la vérité et c’est pour cette raison que Jésus lui a dit : « va et ne pèche plus ».

Si nous n’utilisons que la grâce et pardonnons sans appliquer la vérité, nous faisons en sorte que la grâce ne soit pas reconnue à sa juste valeur. Dieu n’est pas insensé, Il connaît l’état du cœur de l’être humain. C’est la même chose pour ceux qui appliquent la loi avec sévérité et sans la grâce. Cette fermeté fait en sorte que puisque nous sommes tous pécheurs, nous nous retrouvons à porter un fardeau qui nous écrase. Le légalisme enlève la paix que le Seigneur veut nous accorder. Il sait que nous ne pouvons vivre ainsi. Le message de l’Évangile est que Dieu a envoyé son Fils unique sachant très bien que par notre péché nous sommes séparés de sa communion. L’acte de la croix met devant les yeux de toute la terre entière que Dieu est Juste et fidèle à sa Parole, c’est pourquoi, par Christ à la croix, sa Grâce et sa Justice sont unies ensemble dans un élément inséparable. La Grâce et la Vérité doivent être toujours unies dans notre marche en communion avec le Seigneur Jésus.

En considérant l’importance de la grâce et de la vérité, nous ne pouvons éviter de saisir toute la portée de l’Évangile. La vérité révélant la Justice de Dieu et la Grâce nous révélant l’Amour de Dieu.

De nouveau, soulignons le témoignage de Jean, par le moyen de la grâce et la vérité, le Seigneur Jésus a fait paraître sa gloire. Chose qui amène Jean qui se savait aimer du Seigneur à l’adoration. Jean témoigne que ceux qui sont du nombre des disciples contemplent la Gloire du Fils unique de Dieu.

Lire la suite

Le merveilleux Don de Dieu

6 Septembre 2022 Publié dans #EVANGILE

"Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle" (Jean 3. 16).

Combien est grand l’Amour de Dieu pour nous ! Le verset de Jean 3. 16 témoigne avec éloquence de son Amour pour chacun d’entre nous. Dieu a donné par Amour pour nous ce qu’il avait de plus précieux, Celui en qui Il prenait tout son plaisir, Dieu a donné son unique Fils Jésus !

Mais pourquoi donc ? Afin que ceux qui placent leur confiance en Lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle. Dieu est pleinement conscient de l’impact de la présence du péché dans notre vie. Dans Sa Sainteté, il ne peut accepter la présence du mal, du péché. Et nous, nous sommes sans exception de misérables pécheurs sans espérance. C’est pourquoi, voyant notre état, Dieu a pourvu à la solution en nous envoyant le Seul qui pouvait apporter la solution, c’est-à-dire son Fils bien-aimé. Lui seul est notre véritable espérance… le reste n’est qu’illusion éphémère.

"Vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui pour vous s’est fait pauvre, de riche qu’il était, afin que par sa pauvreté vous fussiez enrichis" (2 Corinthiens 8. 9).

Jésus a donc accepté par Amour pour nous de quitter la gloire du Royaume des cieux, la Cité céleste. Paul nous le démontre en écrivant, « Lui qui était riche, il s’est fait pauvre pour vous afin que par sa pauvreté vous soyez enrichis » (2 Corinthiens 8. 9). C’est donc par grâce qu’il s’est abaissé afin que nous puissions trouver la paix en Dieu.

Jésus aurait eu toutes les raisons de revendiquer ses droits et de nous imposer sa royauté. Mais au contraire, Il a choisi de se révéler à nous à titre de serviteur. Jésus s’est abaissé afin que nous puissions être élevés. Il a accepté de se voir accueilli dans une modeste crèche parce qu’il n’y avait pas de place pour lui dans l’hôtellerie (Luc 2. 7). Nous n’aurions pas remarqué sa naissance sans l’apparition d’anges qui clamèrent aux oreilles de pauvres bergers la naissance du divin Sauveur (Luc 2. 10). Sa naissance passait inaperçue pour les êtres humains, mais la multitude angélique était pleinement consciente du don de Dieu pour l’humanité et ne pouvait demeurer silencieuse devant un acte aussi grand de la part du Dieu Tout-Puissant.

Jésus s’est donc fait pauvre pour marcher avec nous. Dans l’Ancien Testament, il fallait offrir des sacrifices temporaires pour le pardon du péché.  Mais nous en conviendrons tous que le sacrifice d’un agneau ne remplace pas la vie humaine. C’est pourquoi Jésus est venu pour accomplir l’œuvre expiatrice une fois pour toutes. Dans le livre aux Hébreux, il est dit de Jésus « Il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation du péché » (Hébreux 2. 17).

Jésus est donc venu sur terre avec un objectif, celui prendre notre place et d’accepter le jugement pour nous. C’est pourquoi Jésus a connu la mort et la séparation d’avec le Père. La Bible est très claire sur le fait que "le salaire du péché est la mort" (Romains 6. 23). Jésus a donc accepté de passer par la mort bien que n’ayant jamais péché parce que nos péchés Lui ont été imputés à notre place. Sur la croix, il portait le fardeau de chacun d’entre nous, ce n’était pas le sien, mais le nôtre ! Il a fait cela par amour pour nous. Parce qu’il désire ce qu’il y a de mieux pour nous. Il avait affirmé « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jean 15. 13). Il a également dit en parlant de lui-même « le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs » (Matthieu 20. 28).

"Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux" (Jean 13. 1).

Dieu sous la forme du Fils a tout accompli pour notre justification. Comme le dit l’apôtre Jean, Il a mis le comble à son Amour (Jean 13. 1). L’œuvre rédemptrice est accomplie ! Il ne nous reste qu’une seule chose à faire, c’est-à-dire de mettre notre foi en Lui, car c’est uniquement par la foi que nous pouvons être sauvés. Jean 3. 16 souligne l’importance de croire en Jésus afin d’avoir la vie éternelle. Nous devons mettre notre confiance et notre espérance en Lui.

Jésus en parlant de Lui-même a affirmé être le Chemin, la Vérité et la Vie, que personne ne peut se rendre au Père sans passer par Lui (Jean 14. 6).  Pierre, qui a reçu le pardon de Christ après l’avoir renié trois fois a proclamé vivement par la suite qu’il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés (Actes 4. 12).

Avez-vous, chers lecteurs / lectrices, mis votre foi en Lui ? Avez-vous ce libre accès en sa présence ? Si oui, gloire à Dieu ! Sinon, voilà l’occasion de laisser votre fardeau au pied de la croix. Aujourd’hui est le jour pour commencer ta vie avec Dieu. Choisis la vie ! Sans Christ, c’est la perdition éternelle, avec Christ c’est l’espérance éternelle !

Lire la suite

Une offre merveilleuse : La Vie Éternelle

1 Septembre 2022 Publié dans #La Vie, #EVANGILE

La vie éternelle est l’une des plus précieuses bénédictions appartenant à tous ceux qui sont nés de nouveau par le Saint-Esprit, à tous les enfants de Dieu. Jésus donne une définition de la vie éternelle : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jean 17 : 3)
En tant que Dieu, le Seigneur Jésus a toujours possédé la vie éternelle en Lui-même. En fait, Jésus est la Vie Éternelle. 1 Jean 5 : 20 : « Lui est le Dieu véritable et la vie éternelle ». De plus, dans Jean 1 : 4, il est dit : « En Lui (Jésus) était la vie ».

Oui, les êtres humains ont à leur disposition UNE OFFRE MERVEILLEUSE qui peut répondre à leurs aspirations les plus secrètes !

Qui fait cette offre ?
Cette offre, c’est Dieu notre Créateur qui la fait. Il nous a créés et Il nous aime plus que tout ce que nous pouvons imaginer. Il nous aime même si nous ne le méritons pas ! Dieu connaît notre état : Il sait que nous ne réussissons pas à trouver par nous-même notre véritable bonheur... Alors écoutons ce que Dieu nous dit car Il veut nous donner à chacun une vie pleine de paix et de joie, dès maintenant sur la terre mais aussi pour l’éternité dans son Ciel, dans sa Gloire :
« En ceci a été manifesté l’amour de Dieu pour nous : c’est que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui (c’est-à-dire grâce à Jésus son Fils). » (1 Jean 4. 9)
Oh, cela ne veut pas dire que notre vie sera tous les jours facile, calme… Non, cela veut dire que malgré des circonstances parfois difficiles que nous pouvons subir dans ce monde, nous pourrons toujours nous appuyer sur Jésus et sur ses promesses. Il sera toujours avec nous et nous donnera sa paix et sa joie.
Jésus dit : « Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos... et vous trouverez le repos de vos âmes » (Matthieu 11. 28-29)
« Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque (toi, moi, n’importe qui) croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3. 16).
Cette offre est pour toutes les personnes du monde, et ils sont chacun invités à croire en Jésus et à l'acqurrir ! Cette offre est pour toute la vie !

Comment recevoir cette offre ? Il n’y a rien à faire, rien à payer... Dieu a déjà pourvu absolument à tout. Il faut simplement mettre toute sa confiance en Dieu et croire qu'Il a envoyé Jésus-Christ, son Fils unique, sur la terre et que Jésus a porté pour nous sur la croix tous nos péchés et en a subi toutes leurs conséquences.

Nous êtres humains, sachons que Dieu veut nous donner Sa paix, mais il faut que chacun reconnaisse son état devant Lui : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés » (1 Jean 1. 9). « Si, de ta bouche, tu reconnais Jésus comme Seigneur, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé » (Romains 10. 9).
Oui, il ne tient qu’à chacun de nous êtres humains de saisir la vie éternelle et de recevoir la paix véritable et éternelle dans notre cœur.
N’attendons pas ! Que chaque être humain choisisse aujourd'hui cette offre de la Vie et de la Paix véritables ! Que chaque être humain saisisse l'offre de la Vie Éternelle en Jésus-Christ !

Nous qui sommes enfants de Dieu, la vie éternelle nous est donné au moment de la conversion, de la nouvelle naissance. "Nous avons été crucifiés avec Christ, ressuscités pour une vie nouvelle, introduits dans le Royaume du Christ, glorifiés et assis dans les cieux" (Galates 2 : 20, Éphésiens 2 : 5, Colossiens 1 : 13)
Pour ceux qui sont enfants de Dieu, mourir est un gain. Mourir nous ouvre la porte de l'éternité pour vivre avec Dieu pour toujours dans son Royaume de gloire. Jésus dit : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » (Jean 11 : 25-26). Tous ceux qui sont nés de nouveau par le Saint-Esprit qui est venu vivre en eux, sont passés de la mort à la vie et ils vivront pour toujours durant l'éternité au Paradis, La vie éternelle dans l'éternité va consister à voir Dieu pleinement (1 Jean 3 : 2b), à entrer dans son Royaume de Gloire et à jouir de la justice, la paix, la joie, l'amour infinis, par le Saint-Esprit.

Lire la suite

La seule manière d'être sauvé

5 Août 2022 Publié dans #Salut, #EVANGILE

Le Seigneur Jésus Christ dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14 : 6).

Au temps de l'Ancien Testament, l’agneau sans défaut donné en sacrifice représentait le juste qui peut supporter sur lui l’iniquité d'une personne afin que celui-ci soit pardonner de ses péchés et que l’agneau lui meurt à sa place. Mais tout cela n’était juste que l’image de tout ce qui allait arriver plus tard. Cette pratique était juste l’ombre de ce qui allait se produire. Les Israélites qui faisaient les sacrifices savaient que l’agneau, l’animal, n’était que l'image du véritable Agneau qui allait venir dans le monde. Le sang de cet animal n’avait absolument aucune valeur à coté du sang du véritable Agneau (Jésus-Christ), d’où la nécessité pour les Israélites de répéter continuellement les sacrifices.
Depuis les fondements de la terre, le Créateur, notre Dieu Vivant savait tout ce que l’ange déchu et le péché qu’il a engendré allaient causer aux êtres humains. Mais, l’Éternel notre Tout Puissant Libérateur n’a pas laissé les êtres humains à leur propre sort, mais Dieu a planifié, au contraire, dans son Amour et dans sa Bonté de cœur infinis, un plan de rédemption pour tous les êtres humains sans exception qui placent leur confiance en Lui. Oui, Dieu offre aux êtres humains ce magnifique plan de Salut bien que ceux-ci aient choisi d’eux mêmes, par leur propre volonté, de pécher et de se détourner des commandements qu’Il a établis.

Le prix du péché c’est la mort. Et tous nous savons que quiconque qui pèche mourra, « car le salaire du péché, c'est la mort » (Romains 6 : 23a). Cependant, seul Jésus-Christ le Juste, le Saint, a pris sur Lui à la croix tout le poids de nos péchés et mourut pour nous afin que nous puissions être justifiés par sa mort sur la croix et sa résurrection.

Oui, la Bible nous dit que nous avons tous péché et commis des méchancetés (Romains 3 : 10-18). L’Éternel, Lui savait qu’aucun d’entre-nous ne pourrait être juste sans le moindre péché, que tous nous sommes faibles et pécheurs, remplis d’iniquité. À cause de nos péchés, nous méritons la colère et le jugement de Dieu. La seule punition juste pour des péchés commis contre un Dieu éternel et infini est une punition éternelle (Romains 6 : 23 ; Apocalypse 20 : 11-15). Voilà pourquoi nous avons besoin d’un Sauveur !
C’est pour cela aussi que le Fils de Dieu, Jésus Christ Lui-même, a dû se vêtir de l’apparence humaine, pour devenir Lui aussi un homme, comme nous. Parce que le Seigneur Jésus, Lui, Il est sans péché, Il est le Juste et Saint, et comme Il est devenu Lui aussi un homme comme nous autres, Il peut nous justifier par sa Mort, par son Sang. Jésus-Christ est venu sur la terre et est mort pour nous sur la croix. La mort de Jésus, Lui qui était Dieu fait homme, a été une rançon infinie pour nos péchés
(2 Corinthiens 5 : 17). Jésus est mort pour payer la dette de nos péchés (Romains 5 : 8) et Il est ressuscité, vivant éternellement. Jésus a payé le prix pour que nous n’ayons pas à le faire. La résurrection de Jésus a prouvé que Sa mort était suffisante pour payer la dette de nos péchés. C’est pourquoi Jésus est le seul et unique Sauveur (Jean 14 : 6 ; Actes 4 : 12) !

Oui, c'est la seule manière pour que les êtres humains puissent être sauvés de la mort éternelle en Enfer. La mort de notre Seigneur Jésus Christ et sa résurrection nous justifie de tous nos péchés, son Sang qui a été versé nous blanchit et nous purifie de tout péché.
L’Éternel notre Dieu sait que nous sommes des êtres faibles et que nous péchons. Cependant, Dieu nous appelle à venir à Lui pour qu’on puisse vivre éternellement avec Lui dans sa gloire. Dieu veut que chaque être humain vienne vers notre Seigneur Jésus-Christ, avec le cœur rempli de regret pour tous ses péchés et avec la volonté d’un véritable repentir. Car le Seigneur a été déjà mort sur la croix pour nos péchés et Il est ressuscité. Nous sommes déjà rachetés nous qui croyons en Jésus-Christ le Sauveur du monde. Notre Seigneur Jésus Christ, « après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel » (Hébreux 5 : 9).

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>