Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

paradis

Rien ne peut nous séparer de l'Amour de Christ

28 Octobre 2022 Publié dans #Sacrifice de Jésus, #Paradis, #Amour de Dieu - de Jésus

Lire Romains 8. 31-39

Dieu est pour nous, Il n'a pas épargné son propre Fils :
Quel amour insondable que celui de notre Dieu Sauveur ! Aussi l'apôtre peut-il s'exclamer : « Que dirons-nous donc devant tout cela ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (Romains 8. 31). Mais n'oublions jamais qu'il y a eu un prix payé, et ce prix est inestimable : « Dieu, qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous fera-t-Il pas don aussi librement de toutes choses avec Lui ? » (Romains 8. 32). Le plus grand de tous les dons, c'est bien le don du Seigneur Jésus, manifestation suprême de l'Amour de Dieu
(1 Jean 4. 9-10). Et nous pouvons dire avec reconnaissance : « Grâces à Dieu pour son don inexprimable ! » (2 Corinthiens 9. 15).
"Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3 : 16). Dieu déclare ceci au sujet de ceux qui le craignent : « Je les épargnerai comme un homme épargne son fils qui le sert  » (Malachie 3 : 17). Mais ici, il est dit que Dieu n'a « pas épargné son propre Fils, mais... l'a livré pour nous tous ». Quelle chose extraordinaire !

Dieu nous justifie et personne ne peut nous condamner :
« Qui accusera les élus de Dieu ? - C'est Dieu qui justifie ! Qui est celui qui condamne ? - C'est Christ qui est mort…ressuscité, qui est aussi à la droite de Dieu et Il intercème pour nous » (Romains 8. 33-34).
L'être humain naturel cherche toujours à se justifier en mettant en avant les bonnes œuvres qu'il a faites. Mais seule la grâce de Dieu nous justifie. « Dieu nous a sauvés et nous a appelés d'un saint appel, non selon nos œuvres, mais selon son propre dessein et sa propre grâce » (2 Timothée 1. 9). Tout est de Dieu par l’œuvre de Christ, et tout est centré sur Lui. Le propos de Dieu de toute éternité, c'est de rendre des êtres humains « conformes à l'image de son Fils, pour qu'il soit premier-né parmi beaucoup de frères » (Romains 8. 29). Tout le travail que Dieu accomplit dans ce but est encore centré sur Christ. Nous sommes maintenant « justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est dans le Christ Jésus » (Romains 3. 24). Et pour la gloire à venir, « nous attendons le Seigneur Jésus Christ comme Sauveur, qui transformera notre corps d'abaissement en la conformité du corps de sa gloire » (Philippiens 3. 21).
Véritablement, et pour tous les temps, « il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus ». Les élus de Dieu sont en parfaite sécurité.        

Jésus-Christ intercède pour nous :
Quant à notre marche dans ce monde, nous sommes au bénéfice de l'intercession de Christ auprès du Père. Celui qui pourrait nous accuser, Satan, « l'accusateur des frères » (Apocalypse 12. 10), est un ennemi vaincu et nous sommes du côté du Vainqueur. Si même nous venons à pécher, « nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ, le Juste » (1 Jean 2. 1).  

Nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés :
L'apôtre Paul énumère toutes les circonstances éprouvantes que peut connaître le croyant en Jésus : tribulation, détresse, persécution…
(Romains 8. 35). Il les a Lui-même toutes traversées au point de désespérer même de vivre (2 Corinthiens 1 : 8). De telles expériences permettent au chrétien de goûter l'Amour de Dieu d'une manière qu'il n'aurait pas pu connaître autrement. Quelle que soit la forme de l'épreuve que traverse un chrétien, la grâce du Seigneur Jésus trouve à s'exprimer d'une manière particulière, en lui faisant éprouver son soutien, ses consolations et sa sympathie parfaite. Au travers de chaque souffrance, le croyant en Jésus est ainsi « plus que vainqueur » par Dieu qui l'a aimé ; il a été enraciné dans l'Amour de Christ et quand il quittera à jamais la terre et ses peines, il restera pour l'éternité l'objet de l'Amour infini de Dieu.
 
L'Amour inaltérable de Dieu :
Les deux derniers versets du chapitre terminent la partie doctrinale de l'épître ; ils expriment la certitude que rien ne peut séparer les croyants de l'Amour de Dieu.
Il y a des sphères dont nous n'avons qu'une connaissance très limitée : le mystère de la mort et celui de la vie, les puissances de nature angéliques et spirituelles, les choses présentes et futures… Aucune d'entre elles ne nous séparera jamais de l'Amour de Dieu qui repose sur nous dans le Christ Jésus notre Seigneur ; nous sommes dans cet amour parce que nous sommes unis à Jésus.
Le chapitre a commencé par la pensée qu'il n'y a aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus ; après avoir montré que nous sommes pris en main par Dieu selon son dessein qui ne peut subir aucune atteinte, le chapitre se termine par l'affirmation qu'il n'y a aucune séparation possible de l'Amour de Dieu envers nous.

Nous serons infiniment inondés de l'Amour de Dieu au Ciel, au Paradis :
Connaissez-vous une ville ou un village dans lequel il n’y a ni tombes ni cimetière ? Il n’y en a aucun. Dans chaque localité, il y a ce rappel que la mort existe. Il n’existe aucun lieu sur notre terre, même dans les îles que certains croient paradisiaques, où la mort est absente.
Pourtant, malgré tout cela, la mort ne pourra jamais nous séparer de l'Amour de Dieu. La Bible nous parle d’un lieu où la mort n’existe pas, où il n’y a aucune injustice, aucune malédiction et aucune souffrance. Il est difficile de s’imaginer un tel lieu et pourtant il existe : c’est le Ciel, là où l'Amour infini de Dieu règne dans toute sa splendeur. Oui, c'est dans cet endroit merveilleux se retrouveront tous ceux qui ont eu foi en Dieu et Lui ont confié leur vie : Abraham, Moïse, le roi David, mais aussi les apôtres et tant de croyants en Dieu du monde entier et de toutes les époques (en un mot : tous les élus de Dieu depuis la fondation du monde). Mais par-dessus tout, nous serons dans la présence de Jésus-Christ qui nous a tant aimés d'un Amour infini et a donné sa vie pour nous sauver parfaitement. Au Ciel, rien ne nous rappellera les souffrances de la terre, elles disparaîtront à jamais. Nos corps seront transformés et ne connaîtront plus ni la douleur, ni la maladie ni aucune infirmité. Beaucoup de textes dans la Bible parlent de cet endroit extraordinaire qu’est le Ciel. Si Dieu a donné toutes ces promesses, c’est pour nous aider à garder courage alors que nous voyons autour de nous toutes sortes d’injustices et de misères, alors que nous affrontons toutes sortes d’épreuves. Le jour où Dieu mettra un terme à l’histoire de notre terre, ceux qui auront accepté son parfait Salut qu’Il nous offre seront enlevés et introduits dans sa glorieuse présence. Chers lecteurs/trices, avez-vous mis votre foi en Jésus, le seul qui peut vous faire entrer dans le Ciel, dans le Paradis.

Lire la suite

Le meilleur des mondes

2 Octobre 2022 Publié dans #Paradis

Voici, la demeure de Dieu est avec les êtres humains, et il habitera avec eux ; ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux, leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus : il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni peine, car les premières choses sont passées. Apocalypse 21. 3-4

Nous ne pouvons pas nous faire une image du monde que Dieu prépare, du Paradis, car il s'agit d'un domaine entièrement nouveau : « Voici, je fais toutes choses nouvelles » (Apocalypse 21. 5).
Pour résumer en cinq mots l'histoire du monde, on ne pourrait guère mieux le faire que par ceux du verset ci-dessus : « larmes... mort... deuil... cris... peines ».
Voilà, à cause du péché, ce qui caractérise la terre actuelle depuis le premier paradis au jardin d'Éden. Et à la fin de la terre actuelle, Dieu ouvrira un nouveau chemin sur un autre Paradis, dans la Nouvelle Création, où la Justice habitera puisque le péché et ses tristes conséquences auront été abolis
(2 Pierre 3. 13).
Dans ce nouveau monde, dans le Paradis, tout ce qui caractérise la terre actuelle aura alors disparu. Les vrais croyants en Jésus auront connu la peine sur la terre, mais alors au Paradis, ils sauront parfaitement ce que c'est que la vraie joie ; ils auront connu la mort et ses conséquences sur la terre, alors au Paradis, ils connaîtront ce qu'est une vraie vie qui ne finira pas ; ils connaîtront le bonheur parfait et éternel au lieu de la douleur.
Dans cette Nouvelle Création, les vrais croyants rachetés par Jésus Christ seront dans une joie parfaite et éternelle. Ayant souffert sur la terre des malheurs que le péché a introduits dans la première création, les vrais croyants en Jésus sauront apprécier de manière parfaite la Grâce de Dieu et ce qu'il a préparé pour eux au Paradis. Le meilleur des mondes est celui de la présence de Dieu.

Lire la suite

Le Ciel, notre demeure future

12 Septembre 2022 Publié dans #Paradis

Qu’en est-il de notre avenir ?
Qui peut penser à l’avenir sans se demander s’il y a une existence après cette vie sur terre ? Même si les êtres humains ne peuvent échapper aux pensées de leur état après la mort, beaucoup sont portés à les chasser de leur esprit. Ils s’occupent des affaires de la vie et remettent à un avenir lointain les pensées sur la mort, le ciel et l’enfer (Matthieu 24. 48 ; Ecclésiaste 8. 11). En réalité, cependant, ils doivent prendre une décision. Ne rien faire signifie la perdition éternelle.

Il n’y a que deux destinés après la mort :
La gloire du Ciel, ainsi que les terreurs de l’Enfer, nous convainquent que c'est primordial de faire du Ciel notre destinée éternelle. Pour obtenir cette récompense, nous devons choisir. Une chose est certaine : aucun péché, aucune impureté, n’entrera au ciel. Il y aura un châtiment éternel en Enfer pour ceux qui n'acceptent pas de recevoir le pardon de leurs péchés en Jésus. « Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle » (Matthieu 25. 46).

Le Ciel — la demeure de tous les rachetés :
Pour les rachetés, ceux qui ont été lavés dans le sang de Christ, le Ciel est un lieu spécial
(Apocalypse 7. 13-17). C’est leur demeure. Leur désir pour le Ciel est comme une soif qu'il aspire à la réalisation Psaume 63. 2 : « Mon âme a soif de toi... ». Oui, un être humain, né de l’Esprit-Saint de Dieu, ressent la réalité et la proximité du Ciel. Il vit un avant-goût de sa demeure éternelle.

Le Ciel — Pays de lumière :
La vie sur terre est entourée d’ombres. Souvent, nous rencontrons des choses que nous ne comprenons pas. Nous essayons de regarder dans l’avenir, mais nous en sommes incapables. Nous vivons souvent des déceptions. Tout cela pourrait être décrit comme des ténèbres dans ce monde.
Par contre, le Ciel n’a que de la lumière, le Ciel est rempli de la gloire de Dieu. C’est là où Dieu demeure. « Dieu est lumière, il n’y a pas en lui de ténèbres » (1 Jean 1. 5). La compréhension parfaite se trouve dans sa lumière. La connaissance sera complète. Le passé et tous ses événements seront rendus absolument clairs. Dans cette lumière, il y aura pleine communion entre le Père et tous ceux qui résident avec Lui.
Le ciel est décrit comme « l’héritage des saints dans la lumière » (Colossiens 1. 12). Les attributs de la lumière énumérés dans les Écritures incluent la connaissance, la sainteté et la joie. Cette lumière sera constante éternellement ! « Là il n’y aura pas de nuit » (Apocalypse 21. 25).

Le Ciel — pays sans menace ni péché :
« Il n’y entrera rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge » (Apocalypse 21. 27). Le découragement, la déception, la tentation et le péché font partie de cette vie terrestre. Ils n’entreront jamais dans ce pays magnifique qu'est le Ciel.
Dans Apocalypse 21. 4 nous lisons : « Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu ». Le Ciel est le repos qui satisfait les enfants de Dieu. Il sait que de la même façon que Dieu a essuyé ses larmes sur terre, ainsi toute tristesse sera ôtée dans la perfection du ciel.

L’état immortel des sauvés :
Ici sur terre, les rapports humains sont importants pour nous. Les joies et les tristesses des autres affectent nos émotions. Les liens familiaux sont significatifs et la séparation apporte la douleur. Tout cela fait nécessairement partie de l’état mortel.
Lorsque Jésus reviendra pour le Jugement, tous seront transformés. Les morts en Christ ressusciteront. Le corps mortel, maintenant corrompu et assujetti à la mort, deviendra immortel. « Et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous les vivants, nous serons transformés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité » (1 Corinthiens 15. 52-53).
Dans cet état, les rapports familiaux n’auront plus la même signification. Jésus a enseigné qu’il n’y aurait pas de relations maritales au ciel (Matthieu 22. 30). Les émotions de cette vie pâliront en comparaison avec la joie qui sera dans la présence du Seigneur. Rien ne gâchera le rapport entre les sauvés et l’Agneau de Dieu.
Les saints contempleront continuellement ce que leurs yeux mortels n’ont jamais vu ; ils entendront des choses que leurs oreilles mortelles n’ont jamais entendues ; et ils connaîtront ce qui n’est même point monté au cœur de l’être humain.

Les élus de Dieu seront glorifiés :
Le jour viendra où le Seigneur Jésus paraîtra pour tous les habitants de la terre. Pour ses élus, Jésus les amènera dans Sa gloire au Ciel ; là, ils pourront adorer et glorifier Dieu sans fin. Mais, pour tous ses ennemis, Jésus reviendra à la fin des temps pour les condamner éternellement dans les tourments de l'Enfer. Pour les enfants de Dieu, la mortalité cédera à l’immortalité, « Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire » (1 Corinthiens 15. 54).
Dans cette vie ici-bas, les enfants de Dieu vivent avec beaucoup d’épreuves, de tentations et de difficultés. C’est par la grâce que ceux qui ont mis leur confiance dans le Sauveur Jésus et ont persévéré jusqu’à la fin seront amenés au Ciel dans la gloire de Dieu. Oui, de toute nation, de toute langue et de tous les temps, ceux qui ont gardé la foi seront là. Cette grande multitude innombrable, pardonnée de leur péché, sanctifiée dans le sang de Jésus-Christ, habitera au Ciel
(Apocalypse 7. 9-14). Ces âmes, qui, par la foi en Jésus, ont été rachetées dans cette vie, seront glorifiées au Ciel. Quelle merveille que d’assister aux noces de l’Agneau de Dieu et de son Église ! Ce sera la joie infinie et sans comparaison (Apocalypse 19. 7-9).

Le Ciel — au-delà de toute compréhension humaine :
« Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face ; aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu » (1 Corinthiens 13. 12).
On ne peut comprendre ni décrire en totalité la gloire et la splendeur du Ciel. Nos esprits humains comprennent ce que nous voyons et ressentons. Bien que nous comprenions que le Ciel est la demeure de Dieu et notre demeure future, Dieu a choisi de ne pas nous révéler tous les aspects de cette demeure éternelle.
Étienne, le premier martyr chrétien, a reçu quelques aperçus du Ciel. Lorsqu’il était lapidé pour sa foi, il « fixa les regards vers le ciel et vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu » (Actes 7. 55).
Même s’il y a beaucoup de choses concernant le Ciel qui ne peuvent être expliquées, nous en savons assez pour que nous désirions, avec tous les fidèles à travers les siècles, habiter éternellement la Cité céleste, dans la Nouvelle Jérusalem, que Dieu a préparée. Hébreux 11. 10,
13-16 nous dit que, par la foi, Abraham « attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur... ».

Serons-nous là ?
Nous êtres humains, où irons-nous chacun personnellement lorsque notre vie sur la terre sera terminée ? Irons-nous au Ciel ou en Enfer ? Le Saint-Esprit de Dieu frappe doucement en nous et nous rappelle de nous préparer pour notre demeure future.
Nous devons reconnaître notre besoin de Dieu. Par sa chute au commencement, l’être humain a perdu faveur auprès de Dieu. Nous devons nous repentir de nos péchés et trouver le pardon par le sang de Jésus qui peut restaurer cette relation. Alors, Dieu nous pardonne et nous accepte tels que nous sommes. Nous devenons ainsi des enfants de Dieu par la puissance de la Parole et de l’Esprit (Jean 3. 5, 1. 12). La paix que nous ressentons est un avant-goût du plein repos que nous aurons dans cette demeure éternelle. Chaque âme peut avoir dans son cœur une preuve convaincante qu’une demeure lui est préparée au ciel
(Jean 14. 2-3).

Lire la suite

Le Paradis, le Ciel

22 Août 2022 Publié dans #Paradis

Le Paradis se trouve au dessus de tout ce que nous pouvons expérimenter ou imaginer. C'est la sainte demeure de Dieu et la demeure finale des êtres humains sauvés par le moyen de la foi en Jésus Christ. On appelle aussi le Paradis, la Cité Céleste (Hébreux 11. 16). Le Paradis est au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer sur cette terre. C'est un lieu où l'amour, la joie, l'émerveillement et la paix infinis ne cesseront jamais.

Comment y aller ?
Pour aller au Paradis,
il faut naître de nouveau, c'est-à-dire posséder la vie éternelle
(Jean 3. 5, 7). Nous la recevons en croyant en Jésus, car « quiconque croit en Lui... a la vie éternelle » (Jean 3. 16). Il faut ensuite « marcher avec Dieu », c'est-à-dire obéir à sa Parole, la Bible, et maintenir avec Lui des relations confiantes et heureuses.

Qui sera présent au Ciel ?
Hébreux 12. 22-23 nous parle d'une grande population, ce passage nous dit qu'au Paradis, il y aura : Dieu, des anges, l'Église, les croyants de l'Ancien Testament.

Comment seront-ils ?
Au Paradis, nous serons semblables à Jésus notre Sauveur, notre corps sera glorifié et nous serons revêtus de l'immortalité
(1 Corinthiens 15. 53). Nous y vivrons pour toujours, d'éternité en éternité. Nous aurons la satisfaction de tous nos besoins (Apocalypse 7. 16).
Nous serons héritiers de Dieu, nous partagerons l'héritage de Jésus Christ, le Fils de Dieu
(Romains 8. 17). Nous aurons une douce intimité indestructible avec Dieu durant l'éternité. Ce sera le bonheur parfait, infini et éternel. Nous aurons une communion intime et parfaite avec Dieu et entre chacun de nous enfants de Dieu qui y serons. Nous, qui ferons partis de toute la foule innombrable de personnes rachetés par Jésus, louerons et adorerons pour toujours Jésus, l'Agneau de Dieu, qui a versé son sang pour nous délivrer de nos péchés ainsi que de la mort éternelle, et nous donner la Vie Éternelle.

A quoi ça ressemblera ?
Les deux derniers chapitres de la Bible rapportent l’aperçu du Paradis éternel où les vrais croyants de tous les temps vivront ensemble avec leur Créateur et prendront part à tous ce qu'il a préparé pour son peuple. Tout sera parfait, la Cité Céleste sera tellement glorieuse et éclatante de beauté que l'on ne peut l'imaginer. Le Paradis sera illuminé de la Gloire de Jésus l'Agneau de Dieu. Ce glorieux Paradis sera habité par Dieu avec tous ceux qui auront mis leur confiance dans le seul vrai Dieu et dans son parfait Salut. Rien du tout ne pourra plus venir les troubler.
C'est l'histoire parfaite, l'histoire de la Rédemption, que nous pourrons admirer et goûter durant l'éternité. Nous serons infiniment heureux pour toujours dans le Paradis éternel.

Lire la suite

Dieu nous a révélé le mystère de la mort

27 Juin 2022 Publié dans #La mort, #Paradis, #Enfer

Bonjour, j'ai écris cet article en écoutant la prédication du Pasteur Yves Castanou sur "LA RÉALITÉ DE L'AUTRE MONDE", que vous pouvez vous-mêmes aussi prendre le temps d'écouter à partir de la 45ème minute pour plus de précision.

La mort d'un être humain est la séparation entre le corps et l'esprit ; l'esprit quitte le corps, donc il y a une séparation entre le corps physique (naturel) et le corps spirituel. Quand le corps physique meurt, le corps spirituel se réveille dans l'au-delà, dans l'éternité. Mais le lieu où l'esprit de chacun va se réveiller dépend du choix de chaque être humain : soit l'environnement sera BON (dans le lieu de bonheur infini au Ciel, le Paradis), soit l'environnement sera MAUVAIS (dans le lieu de souffrances infinies du séjour des morts, puis en Enfer). Oui, la mort physique n'est pas la fin pour un être humain car son esprit et son âme continuent de vivre consciemment et éternellement dans l'éternité.

Nous êtres humains, nous sommes-nous personnellement préparés pour être sûrs de savoir dans quelle éternité irons-nous après la mort ? : Dans la Gloire de Dieu au Ciel où l'on jouit d'un bonheur infini ; oubien dans les ténèbres du dehors où l'on souffre horriblement ? Si un être humain qui meurt, qui quitte ce monde, est déjà un enfant de Dieu (c'est-à-dire qu'il a déjà reçu Jésus dans son cœur, a mis toute sa confiance en Lui et a reçu le pardon de tous ses péchés), il va directement dans la Gloire de Dieu au Ciel. Par contre, si un être humain qui meurt n'a pas accepté et reçu Jésus dans sa vie ainsi que le pardon de ses péchés, il va directement dans les horribles tourments du séjour des morts, dans les ténèbres.
Nous êtres humains, nous devons bien comprendre que c'est pendant notre vie sur la terre que nous choisissons chacun personnellement notre éternité, et il n'y aura aucune possibilité de seconde chance après la mort. Ceux qui ont placé leur confiance en Jésus pendant leur vie sur la terre ont déjà la Vie Éternelle et leur destinée est dans le bonheur infini au Ciel, au Paradis. Par contre, ceux qui, pendant leur vie sur la terre, ont rejeté ou négligé le parfait Salut que Dieu offre en Jésus seul, après leur mort, c'est dans les horribles tourments de l'Enfer éternel que sera leur destinée sans fin.
Oui, c'est sûr et certain que si pendant notre vie sur la terre, nous avons reçu Jésus et que nous sommes nés de nouveau par l'oeuvre du Saint Esprit en nous, à la mort de notre corps humain, nous irons directement dans la gloire de Dieu au Ciel. Nous verrons Dieu face à face, tel qu'Il est, et nous serons éternellement dans la joie infinie et inexprimable, nous adorerons le seul vrai Dieu d'éternité en éternité dans Sa gloire.

Après la mort des êtres humains, il est impossible pour quiconque de changer de condition ou de lieu d'affectation : c'est soit dans le bonheur éternel au Paradis, soit dans la souffrance éternelle en Enfer.
À la mort physique, chaque âme humaine a droit à une escorte, à un comité d'accueil : "Dans le cas de Lazare (le juste), les anges de Dieu sont venus le prendre, l'escorter et l'amener dans le sein d'Abraham. Dans le cas de l'homme riche (l'injuste), les démons sont venus le prendre, l'escorter et l'amener dans le lieu de tourment" Voir dans (Luc 16 : 19-31).

Il a fallu, pour vaincre LÉGALEMENT la mort, que Dieu envoie son Fils Jésus-Christ qui, en venant volontairement dans ce monde, s'est fait homme. Et vers 33 ans, Jésus fut crucifié et porta tous nos péchés sur Lui, Il subi entièrement sur la croix le châtiment de tous nos péchés et mourut pour nous. Et le troisième jour, Jésus ressuscita.
Après la mort de Jésus sur la croix, pendant que son corps reposait dans le tombeau, Son Esprit qui avait été remis au Père (Luc 23 : 46), est allé publier et proclamer Sa Victoire aux esprits rebelles qui étaient dans le lieu de tourments du séjour des morts (1 Pierre 3 : 18-20). L'Esprit de Jésus y est allé pour récupérer les clefs de la mort et du séjour des morts en leur disant : "le Sacrifice a été accepté, le sang a été versé, la Justice céleste a été accomplie, désormais donnez-moi légalement les clefs de la mort et du séjour des morts". Oui, c'est Jésus-Christ qui maintenant « tient les clefs de la mort et du séjour des morts » (Apocalypse 1. 18b).
Puis, l'Esprit de Jésus est allé dans l'autre coté du séjour des morts (dans le Sein d'Abraham) pour y annoncer une bonne nouvelle (1 Pierre 4 : 6) à tous les croyants en Dieu qui ont vécu avant la Venue et le sacrifice de Jésus sur la croix. Jésus leur dit : "Vous tous les saints et les justes de Dieu qui êtes dans ce lieu temporaire, c'est de moi que vous avez prophétisé ; je suis venu dans le monde et aujourd'hui, mon sang est versé pour vous sur la croix. J'ai accompli le prix qu'il fallait pour satisfaire la Justice céleste. Aujourd'hui, vous êtes OFFICIELLEMENT pardonnés de tous vos péchés, vous êtes réconciliés avec Dieu le Père. À partir d'aujourd'hui, la mort qui vous tenait dans ce lieu temporaire (dans le sein d'Abraham) n'a plus de pouvoir sur vous. AUJOURD'HUI, Je suis venu vous amener dans votre patrie céleste" (voir Éphésiens 4 : 8). Oui ce jour-là, Jésus-Christ a pris tous ceux qui étaient dans le Sein d'Abraham pour les amener dans leur patrie céleste, dans sa Gloire au Ciel.
Désormais depuis ce jour, tous les enfants de Dieu, tous ceux qui meurent en Christ, ne partent plus dans le sein d'Abraham, mais ils vont directement dans la gloire de Dieu au Ciel, dans le Paradis. L'apôtre Paul dit : «... Christ est ma vie, la mort m'est un gain » (Philippiens 1 : 21-23), « nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur (2 Corinthiens 5 : 8). L'apôtre Paul savait avec certitude qu'il irait directement au Paradis auprès de Jésus son Seigneur et Sauveur. Car à son Ascension, Jésus-Christ est entré dans le Ciel, pour y préparer une place pour tous ses rachetés. Jésus nous dit : «
Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi... Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jean 14 : 1, 2).

Après la mort et la résurrection de Jésus, tous ceux qui meurent sans avoir accepté et reçu dans leur vie le parfait Salut que Jésus-Christ leur offrait, continuent toujours d'aller dans le séjour des morts qui est un lieu de tourments. Le jour de leur résurrection aura lieu au Retour de Jésus, et ils seront jugés devant le grand trône blanc pour être éternellement condamnés et jetés dans l'Enfer. Et dans l'Enfer, la souffrance que subiront ceux qui y seront sera horrible et sans fin, aux siècles des siècles.

Nous enfants de Dieu, témoignons de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ à tous. Ayons le désir de partager l'Évangile en toutes occasions et circonstances. Oui, partageons l'Évangile à nos familles, à nos amis, à nos voisins et à chaque fois que nous en avons l'occasion. À travers nos vies, manifestons l'Amour parfait de Dieu autour de nous. Si les êtres humains sont privés de l'Évangile, ils iront dans les terribles tourments de l'Enfer. En sommes-nous vraiment convaincus ?

Lire la suite

(2) Les âmes des enfants de Dieu dans l'éternité

18 Mai 2022 Publié dans #Retour de Jésus, #Paradis

B) LES ÂMES DES ENFANTS DE DIEU APRÈS LA MORT DE LEUR CORPS HUMAIN :
Dans leur état intermédiaire
:
Ceux qui étaient dans « le sein d'Abraham » avant la mort de Jésus sur la croix et sa résurrection sont maintenant « auprès du Seigneur Jésus » dans le Ciel, dans le Paradis. Le Seigneur Jésus, à la croix, disait au brigand : «
Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23. 43). L'apôtre Paul dit : « Nous savons qu'en demeurant dans ce corps, nous demeurons loin du Seigneur, car nous marchons par la foi et non par la vue. Nous sommes pleins de courage et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur » (2 Corinthiens 5. 6-8) ; « Christ est ma vie et mourir m'est un gain... Je suis pressé des deux côtés; j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui est de beaucoup meilleur » (Philippiens 1. 21-23).
L'auteur de l'épître aux Hébreux parle des « esprits des justes parvenus à la perfection » (Hébreux 12. 23), ce qui veut dire qu'après la mort, notre progression dans le chemin de la sanctification sera terminée. Lorsque nous serons dans le Ciel auprès du Seigneur Jésus, nous jouirons éternellement de la glorieuse présence infinie de Dieu :
« Mais je sais que mon rédempteur est vivant, et qu'il se lèvera le dernier sur la terre. Après que ma peau aura été détruite, moi-même en personne, je contemplerai Dieu. C'est Lui que moi je contemplerai, que mes yeux verront, et non quelqu'un d'autre » (Job 19. 25-27) ;
« Étienne, rempli d'Esprit Saint, fixa les regards vers le ciel et vit la gloire de Dieu. Il dit : Voici, je vois les cieux ouverts et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu . Ils lapidèrent Etienne qui priait et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit » (Actes 7. 55-59) ;
« Je suis persuadé que ni la mort ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni le présent, ni l'avenir, ni les puissances, ni les êtres d'en-haut, ni ceux d'en-bas, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu en Christ Jésus notre Seigneur » (Romains 8. 38-39).
Dans ces versets ci-dessus, les âmes des enfants de Dieu après la mort de leur corps humain sont conscientes. Lazare, dans « le sein d'Abraham », était conscient
(Luc 16. 19-31). Oui, après la mort, les âmes des enfants de Dieu sont au Ciel, dans la glorieuse présence de Dieu, ayant le bonheur et le repos éternel (Apocalypse 14. 13), et attendant la résurrection de leur corps qui aura lieu au Retour de Jésus. Sachons donc que les enfants de Dieu qui quittent ce monde entrent immédiatement dans la présence de Dieu au Ciel, dans Sa Gloire. Mais nous pouvons nous poser la question à savoir : À quoi ressemblerons-nous lorsque notre âme et notre esprit sera au Ciel dans la Gloire de Dieu, et que nous n'aurons pas encore reçu notre corps ressuscité et glorifié ? Réponse théologique : Nous ne le savons pas encore. Mais nous savons que ça sera infiniment merveilleux.

Dans leur état final
La Bible parle étonnamment peu de l'état intermédiaire des âmes des enfants de Dieu. En revanche, tout est centré sur le Retour de Jésus-Christ qui amènera les enfants de Dieu à la résurrection de leur corps. Une étude approfondie de
2 Corinthiens 5. 1-9 montre qu'il est question d'espérance dans le « revêtement » d'un corps de résurrection immortel, soit par la transformation instantanée des enfants de Dieu encore sur terre lors du Retour de Christ, soit par la résurrection des enfants de Dieu déjà décédés à ce moment-là.
Lors de son Glorieux Retour et en un instant, Jésus-Christ, « au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront en premier. Ensuite nous, les vivants serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur » (1 Thessaloniciens 4. 15-18) pour être éternellement avec Lui dans sa gloire avec nos corps glorifiés. Notre être tout entier, corps, âme et esprit, ayant été « conservé sans reproche pour le Retour de notre Seigneur Jésus » (1 Thessaloniciens 5. 23) aura été réunifié en un « corps spirituel » (1 Corinthiens 15. 44; 35-58). Oui, c'est sûr et certain qu'en ce jour, nous irons avec Jésus-Christ dans la joie infinie et éternelle qui se trouve dans la demeure de Dieu au Ciel.
Les récompenses promises par le Seigneur Jésus nous serons distribuées (Luc 14. 14 ; 2 Timothée 4. 8) à son Tribunal. Nous trouverons pleinement notre joie infinie dans le seul vrai Dieu, en Jésus-Christ. Nous participerons au grand festin des Noces de l'Agneau et nous nous réjouirons infiniment du Seigneur Jésus-Christ, l'Agneau de Dieu
(Apocalypse 19 : 6-9). Nous serons réunis autour du trône de l'Agneau de Dieu pour chanter éternellement « des cantiques nouveaux » en rendant gloire à l'Agneau divin qui « a été immolé et est digne de recevoir puissance, richesse, sagesse, force, honneur, gloire et louange ». Nous adorerons pleinement « celui qui est assis sur le trône et l'Agneau à qui sont dus la louange, l'honneur, la gloire et le pouvoir aux siècles des siècles » (Apocalypse 5. 11-14).

Cher lecteur, si vous n'avez pas encore saisi la main de votre Sauveur Jésus-Christ, faites-le maintenant. Jésus nous dit : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s'il meurt. Et quiconque vit et croit en moi, ne mourra jamais » (Jean 11. 25-26).
Nous enfants de Dieu, suivons donc le Seigneur Jésus et « revêtons les armes de la lumière. Marchons honnêtement, comme en plein jour »
(Romains 13. 11-14). « Nous sommes donc toujours pleins de confiance. C'est pour cela aussi que nous nous efforçons de lui être agréables, soit que nous demeurions dans ce corps, soit que le quittions. Car il nous faut tous [nous les enfants de Dieu] comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu'il aura fait, étant dans son corps » (2 Corinthiens 5. 6-10).

Lire la suite

Dix descriptions de ce que sera le Paradis

29 Avril 2022 Publié dans #Paradis

Des magnifiques montagnes du grand canyon américain, au lac rose du Sénégal en passant par les extraordinaires barrières de corail australienne, la terre regorge d'endroits tous plus magnifiques les uns que les autres ; Et pour cause, les créations de Dieu sont merveilleuses ! Mais il existe un endroit unique, une demeure éternelle qui dépasse de loin tous ces endroits : La Nouvelle Jérusalem, plus communément appelé "Ciel" ou "Paradis". Bien que nous ne puissions même pas imaginer la splendeur de ce que sera ce lieu. la Bible nous donne déjà de belles descriptions de cet endroit où ceux qui appartiennent a Jésus passeront l'éternité. Découvrons ensemble 10 merveilleuses descriptions bibliques de ce que sera le paradis :

1) « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Pero. Si cola n'ôtait pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place » (Jean 14 : 2-3).
Avant sa mort Jésus a réconforté ses disciples avec la promesse qu'il leur avait réservé une place à Ses côtés dans le Ciel. Mais à dire vrai. peu importe le nombre de demeures de la maison de notre Père céleste et leur aspect spectaculaire. Le simple fait de demeurer avec Jésus ferait de n'importe quelle habitation la plus belle de toutes.

2) « Mais vous vous êtes approches de la montagne do Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, de l'assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux. du juge qui est le Dieu de tous. des esprits des justes parvenus a la perfection... » (Hébreux 12.  22-23).
Ce passage biblique est riche de descriptions magnifiques et détaillées du ciel. La « cité du Dieu vivant » sera un lieu de bénédictions inimaginables Cette nouvelle ville accueillera tous les saints qui apporteront des louanges et des adorations à la gloire de Christ.

3) « Après cela. je regardai. et voici. il y avait une grande foule que personne ne pouvait compter, do toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau. revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains » (Apocalypse 7: 9-10).
Lorsque Jésus est venu sur la terre, certains juifs étaient confus et doutaient de l'identité du Seigneur. Mais au ciel, il n'y aura pas de confusion possible. Chaque saint, de toutes les tribus et de toutes les langues, sera vétu d'une robe blanche et rendra gloire â notre Jésus pour l'éternité

4) « Je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple. Des séraphins se tenaient au-dessus de lui; ils avaient chacun six ailes: deux dont ils se couvraient la face, doux dont ils se couvraient les pieds, et deux dont ils se servaient pour voler.... » (Ésaïe 6. 1).
Il nous est impossible de poser un visage sur Jésus et encore moins d'imaginer Dieu dans son entièreté Mais ce verset nous indique que les pans de la robe du Seigneur remplissait le temple. Pouvez-vous imaginer une robe remplir tout un bâtiment ? Nous servons un Dieu dont la grandeur est incommensurable.

5) : « Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d'une seule perle. La place de la ville ôtait d'or pur, comme du verre transparent.«  Apocalypse 21:21
Quelle belle description Ce passage nous dépeint les portes nacrées du ciel qui sont composées de perles. Les rues y sont pavés d'un or si pur qu'il semble transparent 1

6) : « Il y a encore devant le trône comme une mer de verre, semblable à du cristal. Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre êtres vivants remplis d'yeux devant et derrière. »
Dans ce passage, nous comprenons que nous croiserons sans doute des personnages et créatures nouvelles, ou du moins que nous n'avons jamais vu sur la terre.
7) Apocalypse 22:2 x Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. »
La description de cet arbre de vie est un magnifique rappel qu'il n'y aura plus de souffrance ou de douleur dans les cieux. Le fruit de cet arbre n'est autre que la guérison, et il sera continuellement produit. Le verset suivant fait d'ailleurs écho à ce passage
8) Ézéchiel 4ZI2 « Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d'arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira point, et leurs fruits n'auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède. •
Au ciel, la nature sera florissante et les arbres fruitiers produiront en abondance. Nous ne manquerons de rien I

9) Ésaïe 11:6-7 a Le loup habitera avec Pagnes, et la panthère se couchera avec le chevreau; Le veau, le lionceau et le bétail qu'on engraisse seront ensemble, et un petit enfant les conduira. La vache et l'ourse auront un même pâturage, leurs petits un môme gîte; Et le lion, comme le bœuf, mangera de la paille ».
Imaginez-vous les animaux prédateurs dormir avec leur proie ? C'est pourtant ce qui se passera au ciel, fait qui traduit l'atmosphère paisible qui nous environnera tous, sous le règne du Prince de paix

 

DANS LE NOUVEAU CIEL ET SUR LA NOUVELLE TERRE

10) Romaine 14:17 « Car le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la Justice, la paix et la Joie, par le Saint-Esprit.«
Oui, la Nouvelle Jérusalem sera un endroit merveilleux. Mais ce qui la rendra si spécial n'est pas nécessairement tous les aspects physiques décrits précédemment En effet, ce lieu ne serait pas ce qu'il est, sans la présence de notre Dieu. Si ce lieu est ce qu'il est, c'est grâce à Jésus et à Sa gloire environnante I
Le paradis nous fait tous rêver, mais contrairement à la chanson de Michel Polnareft tout le monde ne s'y trouvera pas. L'accès à ce lieu éternel dépend des choix que nous auront faits sur cette terre et du chemin que nous auront emprunté. Le seul chemin vers le ciel, c'est Jésus I Alors donnez-lui votre vie dès aujourd'hui afin de pouvoir un jour, vivre à Ses côtés pour l'éternité I

SOURCE : https://chretienslifestyle.com/merveilleuses-descriptions-paradis-dans-bible/

Lire la suite

Le plan de Dieu pour l'humanité : le parfait Salut

11 Avril 2022 Publié dans #Salut, #Paradis

Le Saint-Esprit qui oeuvre dans ce monde veut ouvrir tous les cœurs des êtres humains pour les faire comprendre à quel point Dieu les aime, et à quel point Il veut les éviter ce Jugement horrible qui va venir sur tous ceux qui n'auront pas mis leur confiance en Jésus, et qui auront persévéré dans ce refus. Si un être humain n'a pas aujourd'hui la certitude d'être sauvé et d'avoir déjà la Vie Éternelle en Jésus-Christ, Dieu veut la lui donner dès maintenant.

La volonté de Dieu pour l'être humain, c'est que chaque être humain Le connaisse personnellement et mette sa confiance en son Fils Jésus, Celui qui a tout accompli pour nous, en mourant sur la Croix pour nous et en ressuscitant. Pourtant, beaucoup d'êtres humains essayent de faire des bonnes œuvres pour être sauvés, mais tout cela est en vain. Jésus a déjà tout accompli pour que nous soyons sauvés. Nous n'avons rien à faire, sinon à croire et à accepter ce que Jésus a fait pour nous. Jésus est venu mourir pour nous sur la Croix, Il est venu payer le prix de nos péchés, Il est venu verser son sang pour nous. En allant à la croix et sur la croix, Jésus a versé son sang pur et précieux. Aucun autre ne pouvait verser son sang pour nous, il aurait versé un sang souillé ; mais Jésus a versé un sang pur et précieux parce qu'Il est né sans péché, et Il a payé dans sa chair. Il est mort sur la Croix après avoir pris et expié les péchés du monde entier, les tiens, les miens. Jésus a tout payé d'avance. Mais certaines personnes veulent encore payer pour leur salut ! On n'a rien à payer, c'est un cadeau royal que Jésus nous a donné : nous qui étions morts, Jésus nous donne une vie éternelle, une communion avec Lui, une relation directe avec Lui par le Saint-Esprit qui vient vivre en nous.

Quand Dieu recrée tout à nouveau, Il commence par recréer en nous un esprit nouveau quand nous croyons en Jésus. Mais il vient un moment où Dieu va faire toutes choses nouvelles. Dans Apocalypse 21 : 1, il est écrit : « Je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ». La terre actuelle, comme elle est, est condamnée à mort, elle va disparaître et il n'en restera rien ; puis Dieu va créer un nouveau ciel et une nouvelle terre. Comment peut-on être attaché à ce monde qui est condamné à mort ? Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair, et disent : « Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde ! » (Galates 6 : 14).

En continuant la lecture dans le livre de l'Apocalypse, nous lisons : « Je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus. Et moi, Jean, je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux. Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux » (Apocalypse 21 : 1-3).

Le tabernacle, c'est l'habitation de Dieu avec les êtres humains. On retrouve ce que Dieu avait voulu dès le départ : habiter avec l'être humain dans un Paradis merveilleux. Mais là, il recrée les choses d'une manière encore plus formidable, un Nouveau Ciel, une Nouvelle Terre. Déjà celle où nous vivons actuellement est si belle, malgré le péché de l'être humain, mais on ne peut pas imaginer ce que sera la Nouvelle Terre et le Nouveau Ciel, tellement elle sera glorieuse. Et sur la Nouvelle Terre, Dieu fera descendre la Jérusalem Céleste : une ville extraordinaire, une ville merveilleuse. Mais si elle est merveilleuse cette ville, c'est que Dieu est là au milieu, c'est qu'elle est remplie de la présence glorieuse de Dieu. Et Dieu sera visible à tous les yeux.

Pour entrer pour l'éternité dans cette glorieuse ville, dans la présence de Dieu, il suffit de se repentir, d'accepter Jésus comme Seigneur et Sauveur personnel, de naître de nouveau. Dieu veut que tous les êtres humains soient sauvés. « J'entendis du trône une forte voix qui disait : Voici l'habitation de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux... Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu ».
Dans 2 Corinthiens 5 : 17, il est écrit : « Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles ». Vous vous rendez compte que Dieu nous réserve un héritage glorieux au Ciel, tout ça, toutes ces richesses, tout cet héritage que Dieu a réservé pour nous est déjà inclus en Jésus-Christ quand nous Le recevons dans notre cœur. C'est déjà en Lui, tout ça est dans le cœur de Jésus, et Il Le donne gratuitement au cœur de ceux qui L'acceptent comme Seigneur et Sauveur personnels. Ce n'est pas une religion. Ne vous laissez plus tromper par les religions humaines, ne vous laissez pas tromper par les doctrines des êtres humains. Acceptez le Seigneur Jésus dans sa Vérité, dans votre cœur avec toute sa Parole ainsi que le Saint-Esprit de vérité, et vous connaîtrez ces choses, et vous connaîtrez Dieu personnellement dans toute sa Vérité. « Et celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit : Écris, car ces paroles sont certaines et véritables. Et il me dit : C'est fait ! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement » (Apocalypse 21 : 5-6).
Nous venons de lire : « Il me dit : C'est fait ! ». Nous nous rappelons-nous la parole de Jésus sur la Croix : « Tout est accompli » (Jean 19 : 30). Quand Jésus est mort pour nos péchés sur la croix, tout a été accompli. Il a payé pour nous et par sa mort, Il nous a acquis toutes ces choses que Dieu avait en réserve dès le début pour nous. Jésus ne veut pas nous voir sur cette terre dans une vie de défaite, Il veut que dès maintenant nous bénéficions de cette vie abondante que nous recevons dans notre esprit. Jésus veut que ça s'écoule dans notre âme, et dans notre corps, et au travers de nous, et que cette vie abondante abreuve et fasse du bien à tous ceux qui ont soif de la Vie véritable, parce que c'est la Vie même de Jésus-Christ, c'est son Amour infini. Dieu est Amour. Nous avons tous besoin de l'Amour de Jésus dans notre vie. Dieu dit : « Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils » (Apocalypse 21 : 7).

Lire la suite

(1) L'éternité magnifique des élus avec Dieu

1 Mars 2022 Publié dans #Paradis

Apocalypse 21 et 22

La vision étonnante de l'apôtre Jean :
A la fin de notre vie terrestre, nous entrerons dans une éternité magnifique avec Dieu. L'apôtre Jean eut le privilège d'avoir une vision de cette éternité. Il fut transporté par le Saint-Esprit sur une haute montagne, et assista à l'une des scènes les plus extraordinaires qui se soient jamais produites. Il eut une vision inoubliable de la Cité de la Nouvelle Jérusalem, divinement construite, qui descendait du Ciel sur la nouvelle Terre. Elle est présentée comme une cité vivante, et comparée à une vierge pure et sainte. Les mots sont bien insuffisants pour décrire les merveilles de cette gloire céleste. C'est une cité splendide, magnifiquement préparée, comme une épouse qui s'est préparée pour Son époux : « Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d'une pierre très précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal » (Apocalypse 21 : 10-11).
Cette cité glorieuse descendra du Ciel. Ce sera la nouvelle capitale d'un monde nouveau. Les nations de la terre marcheront à sa lumière, et y apporteront leur honneur et leur gloire (Apocalypse 21 : 24). Au milieu de la ville, se dressera un arbre de vie, et le fleuve d'eau de la vie sortira du trône de Dieu et de l'Agneau pour traverser la ville (Apocalypse 22 : 1-2).
L'apôtre Jean consacre les deux derniers chapitres de son Livre de l'Apocalypse à décrire cette gloire inimaginable, qui nous introduira dans l'étape finale du plan magnifique de Dieu.

Une forte voix :
L'apôtre Jean nous parle d'une forte voix, qui saluera l'arrivée de cette Cité Céleste sur la nouvelle Terre. Cette voix disait : « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux » (Apocalypse 21 : 3).
Le Seigneur Dieu Lui-même habitera au milieu des êtres humains sauvés et rachetés par la sang de Jésus-Christ, l'Agneau de Dieu. Il vivra avec eux et résidera avec eux ! Oh ! Merveille des merveilles ! Dieu habitera au milieu de Son peuple ! Combien les disciples de Jésus ont dû se réjouir de vivre ici-bas dans la présence immédiate de leur Maître ! Combien ils étaient attachés à chacune de Ses paroles, à chacun de Ses enseignements ! Combien ils appréciaient les merveilles et la splendeur de Sa proximité ! Pourtant, cette suprême bénédiction n'était qu'un avant-goût de cette expérience ineffable qui sera celle de la présence directe de Dieu, habitant au milieu de Ses saints ! Nos yeux n'ont encore rien vu, et nos cœurs n'ont encore rien perçu de tout ce que Dieu a préparé pour tous ceux qui L'aiment !
Dieu habitant au milieu des Siens, il n'y aura plus de douleurs, plus de pleurs, plus de cris, plus de tristesse, plus de maladies. La mort, dernière forteresse de Satan, ne sera plus ! Toutes les choses anciennes seront passées. Dieu fera toutes choses nouvelles. Les vainqueurs hériteront de toutes ces choses, et Dieu Se réjouira de les appeler : "Mes enfants !". Il n'y aura plus de malédiction. Les enfants de Dieu seront à jamais bénis. Ils marcheront parfaitement dans la justice et l'obéissance aux lois du Seigneur Dieu. Les rachetés, les saints glorifiés, se réjouiront d'être vêtus de blanc, de servir et de faire toujours ce qui plaît à Dieu leur Père. Transformés à l'image de Dieu et à Sa ressemblance, « ils auront Son Nom inscrit sur leur front » (Apocalypse 22 : 4).

La Cité d'Or
Cette Cité de la Nouvelle Jérusalem sera construite en or pur, et garnie de toutes sortes de pierres précieuses. La muraille de la Cité comprendra douze fondations, chacune ayant le nom de l'un des douze apôtres de l'Agneau. Les douze portes recevront les noms des douze tribus d'Israël, et seront formées de douze perles d'une splendide beauté. Les rues de la ville seront en or pur, transparent comme du cristal. La cité sera carrée, sa hauteur sera égale à sa longueur et à sa largeur, chacune d'elle mesure douze mille stades qui est environ 2.200 km. Il n'y aura plus ni péché, ni maladie, ni mort ni rébellion. Car ils disparaîtront à jamais.
Le fleuve d'eau de la vie coulera au milieu de la Cité Sainte. De chaque côté du fleuve de la vie, l'arbre de vie produira ses fruits chaque mois, et servira à la guérison des nations. Il n'y aura plus de nuit. Il n'y aura plus ni soleil ni lune. C'est la Gloire de Dieu qui illuminera la Cité. Ses habitants verront Dieu face-à-face, et se réjouiront de Sa sainte présence. Les rachetés seront remplis d'une félicité indescriptible dans la gloire extraordinaire de Dieu, et rendront à Dieu honneur, louange et gloire. Durant l'éternité, ils continueront à aimer et à adorer le Dieu d'amour, d'où procèdent toutes les bénédictions.
Oui, une chose est certaine : avec Dieu, l'avenir sera infiniment magnifique !

Lire la suite

Aller au Ciel, au Paradis

19 Janvier 2022 Publié dans #Salut, #Paradis

Aller au Ciel : comment puis-je savoir où je passerai l’éternité ?

Il ne faut pas se voiler la face. Le jour où chacun de nous devra entrer dans l’éternité viendra peut-être plus tôt que nous le pensions. Afin de préparer au mieux ce moment, nous devons connaître la vérité, à savoir tous les êtres humains n'iront pas au Ciel. Mais comment pouvons-nous savoir avec certitude que nous faisons partie de ceux qui passeront l'éternité au Ciel ?
Il y a environ 2.000 ans, les Apôtres Pierre et Jean ont prêché l’Évangile de Jésus-Christ à une grande foule à Jérusalem. C’est alors que Pierre a fait une déclaration profonde qui résonne encore jusqu'à aujourd’hui : « Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4. 12).

Hier comme aujourd’hui, ce message n’est pas bien vu. Dans notre société, où il est à la mode de dire qu’« on ira tous au Paradis » et que "tous les chemins mènent au ciel", ce n’est pas un message populaire. Nombreux sont ceux qui pensent qu’ils peuvent aller aux cieux sans Jésus. Ils veulent les belles promesses de gloire, mais ils ne veulent pas de la croix, encore moins de Celui qui y est mort. Beaucoup ne veulent pas accepter Jésus comme le seul Chemin vers le Ciel et sont déterminés à en trouver un autre. Mais Jésus Lui-même nous avertit qu'il n’y a pas d’autre voie et que de ne pas accepter cette vérité conduit en Enfer. Il nous a dit : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu reste au contraire sur lui » (Jean 3. 36).

La foi en Christ est la clé du Ciel.
Certains diront peut-être que Dieu a vraiment l’esprit étroit s’Il n’a préparé qu’un chemin vers le Ciel. Mais, pour parler franchement, alors que l’humanité toute entière est en rébellion contre Lui, un seul chemin vers le Ciel, c’est déjà très généreux. Nous méritions tous le Jugement, mais Dieu nous a donné le moyen d’y échapper en envoyant son Fils unique mourir pour nos péchés. Que l’on perçoive cela comme de l’étroitesse d’esprit ou non, c’est la vérité. La Bonne Nouvelle est que Jésus est mort et est ressuscité ; et ceux qui l’ont accepté par la foi iront au Ciel.

Beaucoup de gens aujourd’hui croient en un Évangile édulcoré qui n’exige pas la repentance. Ils veulent croire en un Dieu aimant (c’est-à-dire qui ne juge pas), ne parle pas de péché et n’exige aucun changement dans leur vie. Ils disent des choses comme : « Je crois en Jésus-Christ, mais mon Dieu ne juge pas. Mon Dieu n’enverrait jamais quelqu’un en enfer ». Mais Jésus a davantage parlé de l’Enfer que du Ciel et Il s’est présenté comme le Sauveur qui ouvre le seul chemin vers le Ciel en disant : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi » (Jean 14. 6).

Alors, qui entrera dans le Royaume de Dieu ? Comment pouvons-nous chacun être certain(e) d’aller au Ciel après la mort ? La Bible fait une distinction claire entre ceux qui ont la vie éternelle et ceux qui ne l’ont pas :  « Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie » (1 Jean 5. 12). Ceux qui croient en Christ deviennent enfants de Dieu (Jean 1. 12). Ceux qui se repentent de leurs péchés, qui acceptent son sacrifice pour leurs péchés et qui croient en sa résurrection, iront au Ciel. Ceux qui le rejettent, non. « Celui qui croit en lui n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. » (Jean 3. 18).

Autant le Ciel sera merveilleux pour ceux qui acceptent Jésus-Christ comme leur Seigneur et Sauveur, autant l’Enfer sera terrible / horrible pour ceux qui le rejettent. On ne peut pas lire la Bible sérieusement sans voir cette ligne clairement tracée. La Bible dit qu’il n’y a qu’un seul Chemin vers le Ciel : Jésus-Christ. Suivez son commandement : « Entrez par la porte étroite ! En effet, large est la porte, spacieux le chemin menant à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par-là, mais étroite est la porte, resserré le chemin menant à la vie, et il y en a peu qui les trouvent » (Matthieu 7. 13-14).

La foi en Jésus est le seul moyen d’aller au Ciel. Ceux qui ont la foi véritable en Jésus ont la certitude d’y entrer pour l'éternité.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>