Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

amour de dieu - de jesus

Dieu nous aime tous

3 Décembre 2022 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

“Dieu a envoyé son Fils unique Jésus Christ dans le monde, afin que nous vivions par lui ; en ceci est l'amour, non en ce que nous, nous ayons aimé Dieu, mais en ce que lui nous a aimé et qu'il a envoyé son Fils pour être la propitiation pour nos péchés.”  “Le Père a envoyé le Fils Jésus pour être le Sauveur du monde.” (1 Jean 4. 9, 10, 14)
“Dieu met en évidence son amour à lui envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.” (Romains 5. 8)
“Quand la bonté de notre Dieu Sauveur et son amour envers les hommes sont apparus, il nous sauva, non sur le principe d’œuvres accomplies en justice, que nous, nous aurions faites, mais selon sa propre miséricorde.” (Tite 3. 4, 5)

L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous aima ainsi, nous aussi nous devons nous aimer l les uns les autres.” (1 Jean 4. 9-11)
“Personne n'a un amour plus grand que celui-ci : que quelqu'un donne sa vie pour ses amis.” (Jean 15. 13)
“Le Fils de Dieu… m'a aimé et s'est livré lui-même pour moi.” (Galates 2. 20)
“Christ nous a aimés et s'est livré lui-même pour nous tous… Christ a aimé l'Assemblée (ou l'Église) et s'est livré lui-même pour elle.” (Éphésiens 5. 2, 25)
“À celui qui nous aime, et qui nous a lavés de nos péchés dans son sang… à lui soit la gloire.” (Apocalypse 1. 5, 6)

 

Lire la suite

La preuve de l'Amour de Dieu : Son Fils Jésus-Christ

17 Novembre 2022 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

Le tout début de la Bible nous raconte que les êtres humains (Adam et Ève) ont été créés pour vivre en harmonie dans le monde merveilleux qui les entoure, dotés de la responsabilité d’en prendre soin pour en préserver l’équilibre et la richesse, et invités à partager non seulement la joie d’une alliance d’amour entre l’homme et la femme, mais aussi plus étonnamment avec Dieu leur Créateur.

Mais, à travers le diable, survient la tentation de croire que ce statut d’être humain n’est pas le meilleur, que Dieu se réserve la meilleure part et qu’en refusant les limites données par Dieu, on pourrait devenir comme Lui, des dieux nous-mêmes… Le doute insinué par le diable sur la bienveillance de Dieu fait son chemin et Adam et Ève décident de ne plus faire confiance à leur Créateur, de ne plus avoir foi en Lui. Ainsi, ils Le désobéirent en mangeant du fruit défendu. Adam et Eve se coupent ainsi eux-mêmes de leur source vitale. La désobéissance à la Parole du seul vrai Dieu Saint  est ce que la Bible appelle « le péché ». Il a pour conséquence la mort, comme état spirituel de séparation d’avec Dieu et de la vie abondante qu’il nous offre.

Signalons au passage que ce refus de confiance à la Parole de Dieu a des conséquences dans les relations humaines, en commençant l'entrée du péché dans le monde et de toutes ses conséquences. Nous en connaissons la suite : toute notre Histoire est contaminé par le péché. Ce qui est frappant, c’est que Dieu n’abandonne pas l’être humain à son triste sort, se retirant dans sa Majesté offensée. Mais, par Amour et prenant acte du nouvel état dans lequel l’être humain s’est placé, Dieu revêtit Adam et Eve d'habits de peau d'animal, et leur promet la Venue de Quelqu’un qui s'offrira en sacrifice parfait pour toute la race humaine. La Vie divine sera ainsi retrouvée par tous ceux qui se repentiront et placeront leur confiance dans le Sauveur promis. Oui le Sauveur promis par Dieu à Adam et Eve et à toute sa descendance, c’est Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu.

La mort de Jésus sur la croix : une preuve d’amour
Ce que nous ne pouvions faire pour nous-mêmes, Dieu, en Jésus-Christ, l’accomplit. Là où le péché (le mal) a entraîné la mort, le don gratuit de Dieu, Jésus, nous donne la vie éternelle. Et si, sur la croix, Jésus a pris le poids de nos maux, de nos péchés et de notre mort, cela signifie qu’il n’y a plus rien en nous qui puisse le surprendre. Paul souligne que « Dieu prouve son amour envers nous : lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5. 8).

La valeur immense de ce don dit que, même empêtrés dans leurs chemins de mort, les êtres humains sont infiniment aimés. La preuve de cet Amour infini de Dieu se trouve en Jésus et précède toute conscience d’un désir de salut, toute initiative de notre part. Nous n’y pouvons rien et nous ne pouvons pas la revendiquer. De même que la vie humaine nous est donnée dans le ventre de notre mère avant même que nous n’en ayons conscience, la grâce du Salut accompli nous précède toujours. Le salut nous est offert avant même que nous n’en réalisions le besoin.

Seul le Don parfait de Jésus Christ sur la croix - preuve de l'Amour de Dieu envers nous - a la capacité de mettre en évidence le véritable sens de la vie de chaque être humain. Nous ne saisissons vraiment le sens de notre existence qu'à partir du moment où nous comprenons pourquoi Jésus a accepté de payer pour nous un tel prix. Par Amour pour nous, Jésus a choisi de donner sa vie en rançon pour nous tous afin de libérer de la puissance du péché quiconque se confie entièrement en Lui.

Alors, pour nous êtres humains, derrière notre difficulté à accepter ce salut, n’y a-t-il pas un problème d’orgueil qui refuse d’admettre que nos actes aient pu avoir des conséquences douloureuses et que celles-ci ne puissent être réparées par nos propres forces ? Il faut sans doute de l’humilité pour admettre que l’accueil de la Vie Éternelle passe par la repentance et l’acceptation de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ. Il nous montre, non pas la cruauté, mais l’immensité de l’Amour merveilleux de Dieu. Ce Dieu s’implique et se livre librement tout entier et jusqu’au bout dans notre humanité, traversant la mort pour nous ouvrir le passage vers la vie éternelle et dans une communion éternelle avec Lui. Cet amour, comme tout amour véritable, ne s’impose pas. La liberté de l’être humain n’est pas court-circuitée. Ce don est à recevoir dans la foi et la confiance en Celui qui l’offre. Jésus dit  : faire l’œuvre de Dieu c’est « croire en celui (que Dieu) a envoyé » (Jean 6. 28).

Lire la suite

Rien ne peut nous séparer de l'Amour de Christ

28 Octobre 2022 Publié dans #Sacrifice de Jésus, #Paradis, #Amour de Dieu - de Jésus

Lire Romains 8. 31-39

Dieu est pour nous, Il n'a pas épargné son propre Fils :
Quel amour insondable que celui de notre Dieu Sauveur ! Aussi l'apôtre peut-il s'exclamer : « Que dirons-nous donc devant tout cela ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (Romains 8. 31). Mais n'oublions jamais qu'il y a eu un prix payé, et ce prix est inestimable : « Dieu, qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous fera-t-Il pas don aussi librement de toutes choses avec Lui ? » (Romains 8. 32). Le plus grand de tous les dons, c'est bien le don du Seigneur Jésus, manifestation suprême de l'Amour de Dieu
(1 Jean 4. 9-10). Et nous pouvons dire avec reconnaissance : « Grâces à Dieu pour son don inexprimable ! » (2 Corinthiens 9. 15).
"Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3 : 16). Dieu déclare ceci au sujet de ceux qui le craignent : « Je les épargnerai comme un homme épargne son fils qui le sert  » (Malachie 3 : 17). Mais ici, il est dit que Dieu n'a « pas épargné son propre Fils, mais... l'a livré pour nous tous ». Quelle chose extraordinaire !

Dieu nous justifie et personne ne peut nous condamner :
« Qui accusera les élus de Dieu ? - C'est Dieu qui justifie ! Qui est celui qui condamne ? - C'est Christ qui est mort…ressuscité, qui est aussi à la droite de Dieu et Il intercème pour nous » (Romains 8. 33-34).
L'être humain naturel cherche toujours à se justifier en mettant en avant les bonnes œuvres qu'il a faites. Mais seule la grâce de Dieu nous justifie. « Dieu nous a sauvés et nous a appelés d'un saint appel, non selon nos œuvres, mais selon son propre dessein et sa propre grâce » (2 Timothée 1. 9). Tout est de Dieu par l’œuvre de Christ, et tout est centré sur Lui. Le propos de Dieu de toute éternité, c'est de rendre des êtres humains « conformes à l'image de son Fils, pour qu'il soit premier-né parmi beaucoup de frères » (Romains 8. 29). Tout le travail que Dieu accomplit dans ce but est encore centré sur Christ. Nous sommes maintenant « justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est dans le Christ Jésus » (Romains 3. 24). Et pour la gloire à venir, « nous attendons le Seigneur Jésus Christ comme Sauveur, qui transformera notre corps d'abaissement en la conformité du corps de sa gloire » (Philippiens 3. 21).
Véritablement, et pour tous les temps, « il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus ». Les élus de Dieu sont en parfaite sécurité.        

Jésus-Christ intercède pour nous :
Quant à notre marche dans ce monde, nous sommes au bénéfice de l'intercession de Christ auprès du Père. Celui qui pourrait nous accuser, Satan, « l'accusateur des frères » (Apocalypse 12. 10), est un ennemi vaincu et nous sommes du côté du Vainqueur. Si même nous venons à pécher, « nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ, le Juste » (1 Jean 2. 1).  

Nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés :
L'apôtre Paul énumère toutes les circonstances éprouvantes que peut connaître le croyant en Jésus : tribulation, détresse, persécution…
(Romains 8. 35). Il les a Lui-même toutes traversées au point de désespérer même de vivre (2 Corinthiens 1 : 8). De telles expériences permettent au chrétien de goûter l'Amour de Dieu d'une manière qu'il n'aurait pas pu connaître autrement. Quelle que soit la forme de l'épreuve que traverse un chrétien, la grâce du Seigneur Jésus trouve à s'exprimer d'une manière particulière, en lui faisant éprouver son soutien, ses consolations et sa sympathie parfaite. Au travers de chaque souffrance, le croyant en Jésus est ainsi « plus que vainqueur » par Dieu qui l'a aimé ; il a été enraciné dans l'Amour de Christ et quand il quittera à jamais la terre et ses peines, il restera pour l'éternité l'objet de l'Amour infini de Dieu.
 
L'Amour inaltérable de Dieu :
Les deux derniers versets du chapitre terminent la partie doctrinale de l'épître ; ils expriment la certitude que rien ne peut séparer les croyants de l'Amour de Dieu.
Il y a des sphères dont nous n'avons qu'une connaissance très limitée : le mystère de la mort et celui de la vie, les puissances de nature angéliques et spirituelles, les choses présentes et futures… Aucune d'entre elles ne nous séparera jamais de l'Amour de Dieu qui repose sur nous dans le Christ Jésus notre Seigneur ; nous sommes dans cet amour parce que nous sommes unis à Jésus.
Le chapitre a commencé par la pensée qu'il n'y a aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus ; après avoir montré que nous sommes pris en main par Dieu selon son dessein qui ne peut subir aucune atteinte, le chapitre se termine par l'affirmation qu'il n'y a aucune séparation possible de l'Amour de Dieu envers nous.

Nous serons infiniment inondés de l'Amour de Dieu au Ciel, au Paradis :
Connaissez-vous une ville ou un village dans lequel il n’y a ni tombes ni cimetière ? Il n’y en a aucun. Dans chaque localité, il y a ce rappel que la mort existe. Il n’existe aucun lieu sur notre terre, même dans les îles que certains croient paradisiaques, où la mort est absente.
Pourtant, malgré tout cela, la mort ne pourra jamais nous séparer de l'Amour de Dieu. La Bible nous parle d’un lieu où la mort n’existe pas, où il n’y a aucune injustice, aucune malédiction et aucune souffrance. Il est difficile de s’imaginer un tel lieu et pourtant il existe : c’est le Ciel, là où l'Amour infini de Dieu règne dans toute sa splendeur. Oui, c'est dans cet endroit merveilleux se retrouveront tous ceux qui ont eu foi en Dieu et Lui ont confié leur vie : Abraham, Moïse, le roi David, mais aussi les apôtres et tant de croyants en Dieu du monde entier et de toutes les époques (en un mot : tous les élus de Dieu depuis la fondation du monde). Mais par-dessus tout, nous serons dans la présence de Jésus-Christ qui nous a tant aimés d'un Amour infini et a donné sa vie pour nous sauver parfaitement. Au Ciel, rien ne nous rappellera les souffrances de la terre, elles disparaîtront à jamais. Nos corps seront transformés et ne connaîtront plus ni la douleur, ni la maladie ni aucune infirmité. Beaucoup de textes dans la Bible parlent de cet endroit extraordinaire qu’est le Ciel. Si Dieu a donné toutes ces promesses, c’est pour nous aider à garder courage alors que nous voyons autour de nous toutes sortes d’injustices et de misères, alors que nous affrontons toutes sortes d’épreuves. Le jour où Dieu mettra un terme à l’histoire de notre terre, ceux qui auront accepté son parfait Salut qu’Il nous offre seront enlevés et introduits dans sa glorieuse présence. Chers lecteurs/trices, avez-vous mis votre foi en Jésus, le seul qui peut vous faire entrer dans le Ciel, dans le Paradis.

Lire la suite

L'Amour de Dieu ne périt pas

25 Septembre 2022 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

En automne, les feuilles des arbres se fanent, tombent et périssent. Elles nous parlent de la fragilité de la vie sur cette terre. Mais l'Amour qui vient de Dieu, lui, ne périt jamais. Il n'a pas de fin, car il est éternel. Avant le début du temps, l'Amour existait, car Dieu est Amour. Il s'est manifesté pleinement en Jésus. A son tour, le vrai chrétien peut aimer de cet Amour qui vient de Dieu et qui ne passe jamais.
Si l'Amour ne périt jamais, il ne semble pas toujours atteindre son but, du moins sur la terre. Ce n'est pas une clé magique qui fait tomber toutes les barrières de la haine et de la méchanceté. Jésus-Christ vint sur la terre, étant l'Amour divin incarné ; pourtant Il n'a pas gagné à Dieu tous ceux qu'Il a rencontrés. Mais Jésus ne s'est jamais laissé submerger par le mal, la violence et la haine. La victoire de l'Amour de Dieu, c'est la croix du Seigneur Jésus, et la preuve, c'est sa résurrection. Amis, cette victoire, Dieu veut nous la donner, même quand tout semble perdu à vue humaine.
Peut-être dites-vous : « Cela suffit ! J'ai assez donné ! Je ne peux en supporter davantage ! ». Alors pensez à Jésus qui nous a aimé jusqu'à la fin (Jean 13. 1), c'est-à-dire jusqu'à la croix. Aujourd'hui, dans son service à la droite de Dieu, Jésus continue de s'occuper de nous avec amour. A sa suite, et par sa force, ne nous lassons pas d'aimer jusqu'à la fin, c'est-à-dire toujours et chaque jour.
L'Amour divin aura le dernier mot !

Lire la suite

Bénéficier de l’Amour de Dieu‏

11 Septembre 2022 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

Nous est-il arrivé de douter de l’Amour de Dieu à notre égard, aux vues de nos innombrables manquements envers Lui ?
Alors écoutons ces paroles: “Croyons-nous vraiment que quelque chose est capable d’ériger une barrière entre nous et l’Amour de Dieu pour nous. Totalement impossible ! Ni les épreuves, ni les difficultés, ni la haine, ni la faim, ni la solitude, ni les menaces, ni la trahison ne le pourront jamais.” (paraphrase de Romains 8. 35).
Même si nous nous sentons aujourd'hui tout à fait indigne de son Amour, il nous est impossible de ralentir, d’enrayer ou détourner le flot de l’Amour divin envers nous. Rien ne peut changer la manière dont Dieu nous aime. Dieu va continuer à nous aimer, quoique nous fassions ou disions au cours de notre vie; et cela est un fait indéniable qu’il nous faut accepter ! A nous maintenant d'accepter l'Amour de Dieu, de Jésus Christ, et de recevoir le Seigneur Jésus Christ dans notre cœur comme seul Seigneur et Sauveur personnel. N’oublions donc jamais que l’Amour de Dieu peut guérir nos blessures émotionnelles, nous redonner de l’assurance, de la dignité et de la valeur aux yeux de tous, afin que nous apprenions à nous respecter nous-même, et en même temps à nous discipliner chaque jour. Car lorsqu’on aime un objet de grande valeur, on y fait très attention, on veut le protéger et le faire apprécier. Il en est de même pour Dieu. L’Amour de Dieu devrait nous donner la capacité de nous aimer nous-même, avant d’aimer les autres. Le cercle est ainsi achevé. Non seulement Dieu nous a choisi, mais bien plus encore, Il nous aime tendrement, passionnément, pour l’éternité, et sans y attacher aucune condition !
Il n’y a rien qui soit comparable à l'Amour parfait de Dieu envers les êtres humains et Dieu veut que tous les êtres humains soient sauvés. Quiconque accepte l'Amour de Dieu et son don de la Vie Éternelle en Jésus Christ est déjà sauvé et vivra dans le Paradis, dans la Gloire de Dieu. Amen !

Lire la suite

La source de l’amour

29 Août 2022 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

"Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que je sois en eux" (Jean 17. 26).

Chacun d’entre nous a le besoin fondamental d’être aimé. Nous sommes tous à la recherche de l’amour. Pourtant, notre plus grand problème est le fait que nous ne savons pas aimer de la manière dont nous désirons l’être. L’amour que nous désirons accorder à notre prochain est un amour conditionnel qui recherche à répondre à nos désirs, à nos aspirations. Par contre, nous désirons être aimés d’une manière inconditionnelle et parfaite.

Dans le monde qui nous entoure, l’amour occupe toutes les tribunes. De nombreux livres et films ont été réalisés à ce sujet. Tous recherchent le grand amour. Chacun à sa propre définition de ce qu’est l’amour.  Malheureusement, plusieurs en ont une fausse conception. Une définition modelée à l’image d’une liste d’épicerie remplie de qualité telle que l’apparence physique, condition sociale et intérêts partagés. Cela démontre que ce que l’on nomme l’amour est davantage un désir égocentrique et conditionnel. On aime ceux qui nous aiment, on aime à la condition que nos besoins soient comblés. On aime au mérite, en fonction de ce dont nous pouvons en tirer profit.

L’amour que le monde nous offre est loin d’être de l’amour véritable. Il laisse un vide et ne comble pas nos besoins. Lorsque nous recherchons l’amour du monde, plusieurs ne se sentent pas aimer et à première vue ils ont raison, mais cela est sans compter sur l’Amour de Dieu qui Lui, est véritable et inconditionnel. En fait, la Bible nous dit que la source de l’Amour est en Dieu. L’Amour de Dieu remplit véritablement notre besoin d’être, il va au-delà de nos espérances.

"Ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu" (Jacques 4. 4). Jacques a écrit que l’amour du monde est inimitié contre Dieu. En fait, l’amour du monde est également notre ennemi et représente un véritable danger pour chacun d’entre nous. L’amour du monde est trop souvent ce qui brise des vies. Un jour, nous aimons une personne et le lendemain, elle devient à nos yeux la pire personne. Nous sommes souvent dans des relations amour/haine. Le grand nombre de couple qui se sépare et se déchire devant un juge pour obtenir vengeance en est un parfait exemple. Un jour nous offrons un bouquet de roses et peu de temps après nous n’offrons plus que des épines. On affirme s’aimer, que nous sommes les meilleurs amis du monde, et puis, pour un malentendu ont devient des ennemis irréconciliables. Est-ce normal que nous passions de l’amour à la haine si facilement ?

Le véritable amour prend sa source en Dieu. Il nous faut comprendre que Dieu est Esprit et nous, nous sommes nés dans la chair. La chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit de Dieu. (Galates 5. 17). Dieu sachant cela a pourvu par amour à tout le nécessaire pour nous réconcilier avec Lui.

Dans un premier temps, il nous faut comprendre que l’amour du monde est en totale opposition avec ce que Dieu nous offre comme amour. Le monde est charnel et ses désirs sont égoïstes. Dieu, pour sa part, désire notre bien-être et Il n’a pas une identité changeante. Aimer comme le monde, selon la chair est source de conflits, de disputes, de méchanceté pour se satisfaire.  Par nos propres forces, l’amour n’y trouve pas sa place.

"Le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses" (Galates 5. 22-23).

L’amour n’est accessible uniquement que par notre relation avec Dieu, c’est en Lui que nous pouvons réellement être aimés et être en mesure d’aimer. Paul affirme que le premier élément qui compose le fruit de l’Esprit est l’amour (Galates 5. 22). Et cela, tout simplement parce que Dieu est Amour. Avec Dieu, nous apprenons à aimer en suivant ses voies.

L’amour est ce qui fait agir, Dieu agit pour notre bien. L’Évangile en est la plus grande démonstration d’amour. Pour Dieu, aimer c’est de pourvoir aux besoins du monde en offrant l’espérance.

Deux versets de la Parole nous démontrent cette réalité :

- Jean 3. 16 nous dit que Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Ce verset démontre que Dieu connait notre misère et notre besoin de salut. Il pourvoit à la solution par amour pour nous en donnant son propre Fils…

Dans notre cas, nous étions séparés de Lui, Dieu a par amour pour nous donné Jésus son unique Fils. Il a vu nos besoins, il a pourvu à la solution. Il a pris les moyens, Il en a payé le prix sans nous demander de le rembourser.  L’Amour de Dieu est inconditionnel. Son amour est offert sans condition. Nous n’avons tout simplement qu’à accepter son don gratuit. Et pourtant… plusieurs le rejettent, mais Dieu continue à l’offrir. Certains ont besoin d’entendre le message plusieurs fois avant d’accepter l’Amour de Dieu. D’autres refuseront son Amour et le rejetteront. Ce sera leur propre choix…

L’Amour de Dieu n’est pas d'une bonté excessive. Son Amour accomplit sa Justice. Il y a un prix à payer. Le salaire du péché c’est la mort. Jésus a tout accompli à la croix. Il a pris sur Lui le châtiment que nous méritons, et Lui Jésus le Juste a connu la mort pour nous, pour que nous puissions obtenir la Vie Éternelle.

Dans Romains 5, 8, nous voyons que Dieu n’a pas attendu que nous soyons justes, il est dit que "Dieu a prouvé son Amour envers nous lorsque nous étions encore pécheur". C’est lui qui nous aimé le premier, il s’est révélé à nous, nous déclarant justes à ses yeux au moyen du sacrifice de Jésus qui a pris sur Lui le châtiment que nous devrions subir. Personne ne peut dire qu’il est trop pécheur pour recevoir l’Amour de Dieu. Son amour ne s’attribue pas au mérite. Non ! Personne ne mérite l'Amour de Dieu, car cela est d’une valeur inestimable, mais Dieu a désiré nous l’offrir par le moyen de Jésus.

L’origine de l’amour véritable est en Dieu le Père. Jésus est Celui qui nous l’a fait connaître en nous aimant de la même manière. Il a dit dans Jean 15. 9 : « Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés ».

Les Écritures démontrent l’ampleur de l’Amour de Jésus lorsque nous lisons « vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui pour vous s’est fait pauvre, de riche qu’il était, afin que par sa pauvreté vous fussiez enrichis » (2 Corinthiens 8. 9). Il est dit que Jésus a délaissé la gloire céleste en s’appauvrissant à notre niveau pour venir mourir sur la croix. Il a lui-même affirmé à ce propos : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jean 15. 13). Qui d’entre nous peut affirmer avoir fait une telle chose, d’avoir renoncé à une si grande richesse une si grande gloire afin de prendre place sur une croix ? Seul Jésus était en mesure de faire cela. Et il l’a fait par amour pour nous, ceux qu’il nomme ses amis !

"Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour" (Jean 15. 9).

C’est pourquoi il ajoute après avoir dit nous avoir aimés comme le Père de « Demeurez dans mon amour »  (Jean 15. 9). Par cette exhortation, Jésus souligne l’importance de saisir cette grande bénédiction. De vivre dans son amour qui libère de tous les jougs. Se savoir aimer de la sorte nous procure un sentiment unique de bien-être et de joie.

Demeurer dans son Amour signifie également de suivre les traces de Jésus dans la manière d’aimer. De ne plus rechercher nos propres intérêts, mais d’avoir cet amour contagieux qui prend sa source dans l’amour de Dieu le Père. Nous retrouvons cette pensée d’un amour contagieux dans la prière sacerdotale que l’on retrouve dans Jean 17, Jésus exprime avoir fait connaître le nom du Père afin que son amour soit en nous.

Contrairement à l’amour du monde qui ne demande qu’à recevoir et demeure toujours conditionnel. L’amour de Dieu se veut contagieux. Celui qui reçoit l’Amour divin ne peut en être accapareur et égoïste. Cet Amour est si grand qu’il est obligatoirement partageable sans même penser à en être jaloux. L’élément important lorsque l’on parle de l’Amour de Dieu est l’intimité unique, cette communion qui dépasse les barrières physiques et qui fait en sorte que Christ vit par elle en nous.

Lire la suite

Dieu nous aime

7 Août 2022 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

« Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3. 16). « Dieu nous a parlé dans le Fils » (Hébreux 1. 2)

Savons-nous chacun que nous sommes aimés par le seul vrai Dieu notre Créateur ? Peut-être ne Lui avons-nous rien demandé, mais Il nous aime quand même. Peut-être ne nous trouvons-nous pas très aimables ? Mais Dieu nous aime quand même, non pas à cause de notre bonne conduite ou de nos efforts pour faire le bien, mais parce qu'Il est notre Créateur et qu'Il aime ses créatures ; Dieu l'a prouvé !
Oui, pour nous manifester son parfait Amour qu'Il a pour nous, Dieu le Père a envoyé sur la terre son Fils unique, Jésus-Christ qui est Dieu. Jésus s'est fait homme pour
nous nous révéler le seul vrai Dieu notre Créateur, pour être sur la croix notre Remplaçant, pour être le seul médiateur entre Dieu et les êtres humains, pour être notre Intercesseur et notre Avocat devant Dieu son Père. Maintenant Jésus est monté au Ciel après avoir accompli l’œuvre du Salut, et Il vit aussi dans notre cœur. Nous pouvons encore écouter Sa voix, regarder Sa vie en lisant les évangiles. L'avons-nous fait ? Prenons-nous le temps de lire la Bible, la Parole de Dieu, pour découvrir, voir et écouter Dieu ?

Le premier message de Dieu pour nous, êtres humains, n'est pas agréable : Dieu est Saint et Il hait le péché, Il nous dit que nous Lui avons désobéi, que nous sommes pécheurs, et qu'à cause de cela nous méritons d'être séparés éternellement de Lui. Mais Jésus le Fils de Dieu, Lui le Messie et l'Envoyé de Dieu, est venu dans ce monde. Il a voulu être puni sur la croix pour nous, pour tous les êtres humains ; et tous ceux qui L'acceptent et Le reçoivent par la foi, bénéficie du parfait sacrifice de Jésus et de son parfait Salut. Oui, Jésus s'est ainsi laissé crucifier, et a supporté, Lui, le Juste, le châtiment que méritaient nos péchés, afin que tous ceux qui mettent leur confiance en Lui soient sauvés et ne soient point jugés. Jésus leur offre donc un acquittement définitif, et une nouvelle vie en relation parfaite avec le seul vrai Dieu. N'est-ce pas la plus grande preuve que Jésus nous aime, que Dieu nous aime infiniment ?
Dieu demande aujourd'hui à chaque être humain de se repentir et de croire en Jésus-Christ. Il ne nous force pas, mais Il nous montre son parfait
Amour et nous supplie de croire en Lui : Dieu ne veut pas que les êtres humains subissent la mort éternelle loin de Lui en Enfer, mais Dieu veut que nous ayons la Vie Éternelle pour vivre éternellement avec Lui au Ciel. Jésus-Christ est la vraie Vie.

Lire la suite

L'Amour de Dieu est sans limites‏

10 Juillet 2022 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

Sacrifier son propre fils, c'est inconcevable, direz-vous. Oui, après avoir donné cet ordre à Abraham pour éprouver sa foi, Dieu l'a arrêté en criant ; "Ne fait pas de mal à l'enfant" ; et il a fourni un bélier pour le sacrifice (Genèse 22). Mais cette scène, qui remonte à plus de 4000 ans, était l'annonce d'un sacrifice bien plus grand et parfait pour toujours.
La Bible nous parle de l'Amour de Dieu le Père pour son Fils Jésus Christ. "Tu m'as aimé avant la fondation du monde", dit Jésus à son Père (Jean 17 : 24). Pour nous, cette vérité est bien mystérieuse, mais elle nous fait un peu entrevoir l'infini de cet Amour entre le Père et le Fils.
Mais l'Amour de Dieu s'est manifesté d'une manière plus incompréhensible encore : parce qu'il nous aime, vous et moi, Dieu a sacrifié son propre Fils en le laissant venir volontairement sur la terre. Dieu ne s'est pas contenté de nous déclarer son Amour, mais il en a donné la preuve : alors que nous étions ses ennemis, en totale révolte contre Lui, Jésus Christ est mort pour nous. Il n'a pas été épargné. C'est Jésus qui a porté pour nous le châtiment que nous méritions à cause de nos péchés. Dieu a abandonné Jésus pendant qu'il se sacrifiait sur la croix pour expier nos péchés, pour que tous ceux qui acceptent dans leur coeur le parfait sacrifice de Jésus ne soient jamais abandonnés par Dieu
. Et le troisième jour, Dieu a ressuscité Jésus.
Dieu nous aime et quand Il pardonne, c'est toujours de bon cœur. Dieu nous étonne dans son Amour immense car Il agit et pense différemment de nous êtres humains. Même sur la croix, Jésus le Fils de Dieu pardonne à ses bourreaux, n’exprime jamais de haine contre eux, fait même rentrer dans le paradis un voleur crucifié qui était au dernier instant de sa vie sur terre.
La chose la plus importante que nous devons savoir est que Dieu nous aime parfaitement ! Son Amour pour chacun de nous est sans limites et sans condition. Dieu nous a créé pour que nous soyons dans une relation d’amour avec Lui. Le plus grand désir de Dieu est que chaque être humain connaisse personnellement cet amour et qu'il découvre le véritable sens de sa vie.
Oui véritablement, l'Amour de Dieu n'a pas de limites, assez grand pour nous submerger. Répondons à son amour, accueillons-le dans notre coeur. Jetons-nous dans les bras de ce Dieu bienveillant, croyons ce qu'Il dit dans la Bible, et remettons-Lui toute notre vie.

Lire la suite

Le Grand Amour de Dieu pour son peuple

6 Juillet 2022 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

SON AMOUR POUR LE PEUPLE DE LA NOUVELLE ALLIANCE

"Les jours viennent, dit l'Éternel, où je ferai une nouvelle alliance avec la maison d'Israël et avec la maison de Juda, non selon l'alliance que j'ai traitée avec leurs pères, le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir du pays d'Égypte, qu'ils ont rompus à mon alliance, bien que j'aie été pour eux un mari, dit l'Éternel... Je mettrai ma loi dans leurs entrailles, et je l'écrirai dans leur cœur » (Jérémie 31. 31-33).

Ne savez-vous pas que cela est repris dans le Nouveau Testament, dans la lettre aux Hébreux, et appliqué à l'Église dans cette dispensation ? Il est dit que son accomplissement n'est pas dans la dispensation juive, mais dans la dispensation du Nouveau Testament.

Cela s'applique à ceux à qui l'évangile de la grâce de Dieu a été prêché, la Nouvelle Alliance ; et c'est la Nouvelle Alliance, non pas dans le sang des taureaux et des boucs, mais dans le sang de l'Agneau de Dieu, le Fils de Dieu, qui a dit, dans la nuit où il a été trahi, quand il a pris la coupe : « Ceci est mon sang de la nouvelle alliance, qui est répandu pour beaucoup en rémission des péchés" (Matthieu 26. 28).

Sommes-nous dedans ? Oh oui, c'est pour nous, le peuple de la Nouvelle Alliance dans le sang de Jésus-Christ. Oh, si Jésus pouvait dire une telle chose à Israël, alors s'il est possible de le dire avec un sens plus complet et une plus grande force du tout, alors Jésus nous le dit. Nous avons tellement de choses à confirmer dans le Nouveau Testament. "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3. 16) - ce mot extraordinaire, cette vie éternelle. "

Son grand Amour avec lequel Il NOUS a aimés" - ce mot a été dit non seulement aux Juifs mais aux Gentils, et vient dans la lettre aux Éphésiens, la lettre pour tous les hommes, Juifs et Gentils. Ou encore, "qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres, et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour" (Colossiens 1. 13).

Je pourrais continuer à accumuler les Écritures pour montrer que c'est le même amour que cet amour dans Jérémie 31. 3. C'est le même Dieu et c'est le même Amour, et maintenant il s'est étendu au-delà d'Israël pour nous embrasser. Écoutez encore ceci. Ce même Dieu Très Saint, Majestueux et Glorieux, autosuffisant, nous dit à chacun de nous : « Je t'ai aimé, je t'ai aimé d'un amour éternel » ; "Son grand amour avec lequel Il nous a aimés." Êtes-vous impressionné, le croyez vous ?

SA BIENVEILLANCE CONTINUE

Quoi alors ? Vient ensuite la seconde moitié de la déclaration - "c'est pourquoi je t'ai attiré par la bonté de cœur" ou "c'est pourquoi j'ai continué de t'aimer par la bonté".

Oui Dieu nous dit : "J'ai supporté tout ce temps avec toi parce que je t'aime; tout aurait pu t'arriver, mais je ne l'ai pas laissé faire, je t'ai montré une patience et une patience infinie, et une sollicitude sincère pour ton bien-être éternel : parce que je t'aime, je t'ai gardé en vie, et je t'ai amené en ce temps et en ce lieu; je ne t'ai pas laissé partir".

Oh, que cela puisse pénétrer fortement nos cœurs ! Nous pouvons tous inconsciemment entendre ce message maintenant simplement à cause de cet Amour infini de Dieu qui nous a préservés jusqu'à cette heure pour nous le faire savoir. Vous pouvez penser que c'est tout à fait fortuit que vous l'entendiez - juste un des événements fortuits de la vie ; mais si vous connaissiez la vérité, c'est cet Amour infini de Dieu qui vous a retenu jusqu'à présent par rapport aux desseins infinis de cet Amour pour vous le faire connaître.

Il n'y a rien de désinvolte là-dedans, il y a ici un Amour Souverain. « Parce que j'ai tant aimé, parce que, autosuffisant comme je suis, je ne peux me passer de toi ». Ô mystère de l'Amour divin ! - "parce que je te voulais tant je t'ai créé, et maintenant en ce moment je t’attire." Nous ne pouvons pas comprendre cela, mais c'est l'enseignement de la Parole de Dieu.

L'Amour de Dieu est ancré dans son cœur. L'univers existe comme une réponse à ce cœur. Aujourd'hui ce cœur dans son Amour saigne. Il a subi beaucoup de déceptions, de privations ; il a été privé de son objet - Israël a été infidèle. Mais le Seigneur sort en présence de tout cela et dit : « Je t'ai aimé et je t'aime encore ; Je te dis maintenant que c'est la vérité ; il n'y a aucun manquement à l'Amour pour vous de Ma part."

L'AMOUR PERSISTANT BIEN QUE REJETÉ

Mais Israël est entré dans beaucoup de souffrance et de détresse parce qu'il n'a pas répondu à cet Amour de Dieu ainsi exprimé, et Israël semblait vraiment que l'amour éternel ne durait plus. Mais non, ça n'a jamais changé. Vous voyez, l'amour doit parfois changer sa forme d'expression, bien qu'en soi il ne change pas, et ainsi nous avons un autre côté à la révélation des voies de Dieu avec les êtres humains capricieux et obstiné.

La souffrance, l'affliction et l'adversité des individus, des nations et du monde ne sont pas dues à une contradiction de l'affirmation selon laquelle Dieu a tant aimé le monde. C'est le seul moyen par lequel cet amour ait une chance d'obtenir une réponse du genre que Dieu veut.

Dieu ne veut pas ce genre d'amour qui n'en est pas du tout parce qu'il obtient tout ce qu'il veut pour assouvir ses propres convoitises. Ce n'est pas de l'amour. Cet amour de Dieu doit nous rendre semblables à Lui-même. Et ainsi, assez étrangement, beaucoup en sont venus à trouver l'Amour de Dieu à travers le chemin obscur de la souffrance - à découvrir que Dieu n'était pas leur ennemi mais leur Ami.

Que Dieu Lui-même nous ramène cela à la maison avec quelque chose de son implication, quelque chose de sa signification et de sa valeur, sa gloire, sa merveille. S'il le fait gracieusement, nous serons des adorateurs pour le reste de nos vies ; il y aura quelque chose en nous qui est de la nature de la crainte et de l'émerveillement et nous irons doucement. Sa réalisation réduira en poussière toute notre fierté.

Il n'y a pas de place pour la fierté ici. Cela supprimera toutes ces choses horribles - l'orgueil, l'avarice, la convoitise, l'intérêt personnel, l'ambition mondaine - et nous serons des gens très humbles, très reconnaissants, remplis d'un grand désir d'une manière ou d'une autre de rendre grâce pour cet amour. Cela a été le motif et la passion de beaucoup de ceux qui se sont donnés aux confins de la terre dans une souffrance quotidienne pour l'amour de leur Seigneur Jésus. Amour - nous sommes reconnaissants pour ce grand Amour avec lequel Il nous a tant aimés.

Lire la suite

L’Amour de Dieu

29 Mai 2022 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

Dieu est amour. En ceci a été manifesté l’amour de Dieu pour nous : c’est que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. (1 Jean 4. 8, 9).

Avez-vous fait cette expérience extraordinaire de découvrir que Dieu vous aime sans conditions ?

Est-ce vraiment possible ? À la pensée que Dieu existe, je suis mal à l’aise parce que certaines fautes pèsent sur ma conscience. Ces mensonges, ces lâchetés que nous voulons dissimuler à nos semblables, est-ce que nous pouvons les cacher à Dieu ? Comment échapperons-nous à ce malaise ? Faut-il faire pénitence, accomplir quelques bonnes actions pour me rendre Dieu favorable ?

Non, l’Amour de Dieu ne se mérite pas, c’est impossible. Et une lecture honnête de ce qui se passe dans notre être intérieur et notre vie nous montre que nous en sommes totalement indignes.

La vérité est tout autre  : Dieu nous aime, parce qu’il est amour, et non parce que nous sommes aimables.

Mais s’il est vrai de dire que Dieu nous aime sans conditions, cela ne signifie pas qu’il est le bon Dieu, indulgent envers tous les péchés de l’humanité.

Parce que Dieu est amour, il offre à chacun, gratuitement, le moyen d’être sauvé de sa condition de coupable, incompatible avec la sainteté de Dieu.

Parce que Dieu est lumière et amour, il ne voulait pas nous laisser dans cet état, sans relation avec Lui. Jésus Christ, son Fils unique, est alors venu sur la terre pour prendre sur lui le châtiment que méritent nos péchés. Ainsi, Dieu peut pardonner à quiconque se reconnaît coupable.

Parce qu’Il vous aime, Dieu vous attend, tel que vous êtes. N’attendez pas plus longtemps pour venir à lui !

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>