Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

justice de dieu

C'est Dieu seul qui justifie

13 Mars 2022 Publié dans #Salut, #Justice de Dieu

C'est une chose terrible qu'un être humain puisse croire qu'il sera justifié devant Dieu par ses œuvres, car il n'éprouve alors pas le besoin d'un Sauveur. Il pense que ses “bonnes œuvres” pèseront assez pour contrebalancer les péchés qu'il aura pu commettre et lui ouvriront le paradis. Raisonner ainsi, c'est ne pas connaître ce que Dieu dit dans la Bible : “Sur la base des oeuvres de loi, personne ne sera justifié” (Galates 2. 16). Si un être humain prétend se justifier par ses œuvres, qu'il s'attende à être examiné par le Dieu trois fois Saint qui n'admet aucun péché, aucune souillure. Cet être humain doit savoir à l'avance que s'il compte sur ses propres oeuvres pour être sauvé, il sera condamné en Enfer. “Il n'y a pas de différence car tous ont péché, et sont privés de la gloire de Dieu” (Romains 3. 22, 23).
Nous êtres humains, nous sommes justifiés, déclarés justes devant Dieu, au moment même où nous sommes sauvés lorsque nous avons mis toute notre confiance en Jésus et en son oeuvre parfaite accompli une fois pour toutes sur la croix. La justification ne nous rend pas intérieurement justes, mais elle nous déclare justes aux yeux de Dieu. En étant justifiés par Dieu, nous sommes couverts par le sang précieux de Jésus-Christ, l'Agneau de Dieu. Oui, notre justice vient du fait que nous plaçons notre foi dans l’œuvre parfaite qu’a accomplie le Christ sur la croix. Son parfait sacrifice, son sang précieux versé à la croix, efface et nous purifie de tous nos péchés. Cela permet à Dieu de nous considérer parfaits et sans tache. Parce qu’en tant qu'enfants de Dieu, nous sommes en Christ, Dieu nous voit en Christ quand Il nous regarde au travers de la Justice de Christ. Cela répond à la demande de perfection de Dieu ; et par conséquent, Il nous déclare justes – Il nous justifie.
Alors chers êtres humains, reconnaissons devant le seul vrai Dieu trois fois Saint, que nous sommes pécheurs ne méritant que la condamnation, incapables de nous sauver par nous-mêmes. Souvenons-nous que Jésus, le Fils de Dieu, est venu en personne sur cette terre pour expier tous nos péchés. Lui qui n'en avait aucun, il a bien voulu se charger des péchés de toute l'humanité entière et en subir le jugement sur la croix de Golgotha. Et maintenant, Dieu déclare juste celui qui croit au sacrifice parfait de Jésus à la croix, et Dieu ne se souviendra plus jamais de ses péchés. Et c'est avec joie et certitude que le vrai croyant en Jésus peut dire : “Qui accusera les élus de Dieu ? – C'est Dieu qui justifie ! Qui est celui qui les condamnera ? - Personne” (Romains 8. 33, 34)

Lire la suite

Dieu connaît absolument tout de nous

29 Décembre 2021 Publié dans #Justice de Dieu, #Divers

Cher(e)s lecteurs/trices, savez-vous qu'il existe une écoute permanente de toutes nos conversations et un enregistrement permanent de ce que nous faisons soit en bien, soit en mal ? En effet, Dieu entend toutes nos paroles, connaît toutes nos pensées – ce que la caméra la plus sophistiquée du monde ne peut faire –, tous nos propos, tous nos actes, sont connus de Lui dans le Ciel. Dieu est omniprésent et omniscient : Il n’a pas besoin d’ordinateur pour enregistrer ce qu’iL voit, sa mémoire est infinie et indestructible.
Et nous tous sommes concernés : « Il n'existe aucune créature qui soit cachée devant Lui, mais tout est nu et découvert aux yeux de celui à qui nous avons affaire » (Hébreux 4. 13).
David, le psalmiste, a écrit : « Éternel ! Tu me sondes, et tu me connais. Tu sais quand je m’assieds et quand je me lève, tu discernes de loin ma pensée ; Tu sais quand je marche et quand je me souche, et tu es au fait de toutes mes voies. Car la parole n’est pas encore sur ma langue, que déjà, ô Éternel ! tu la connais entièrement… Où irai-je loin de ton Esprit ? Et où fuirai-je loin de ta face ?… Et si je dis : Au moins les ténèbres m’envelopperont, alors la nuit est lumière autour de moi. Même les ténèbres ne sont pas obscures pour me cacher à toi … »
(Psaume 139).

Non seulement tout est connu et enregistré dans le Ciel, mais aussi, un jour, tout sera révélé : « Il n'y a rien de couvert qui ne sera révélé, ni rien de secret qui ne sera connu, a déclaré Jésus à ses disciples. C'est pourquoi tout ce que vous avez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière… » (Luc 12. 2-3).
Cette vérité solennelle vous effraye-t-elle ? Certainement, si vous n’êtes pas en règle avec Dieu quant à vos péchés. Et le jour où vous vous trouverez devant le Juge suprême, tout vous sera rappelé et vous entendrez son verdict inexorable : « Retirez-vous de moi, vous qui pratiquez l'iniquité » (Matthieu 7. 23).
Mais cette même vérité est rassurante si vous avez reçu dans votre cœur et dans votre vie le Seigneur Jésus comme votre Seigneur et Sauveur.
Nous ne pouvons effacer nous-mêmes aucune trace de nos péchés. Seul Dieu les ôte à tout jamais, si nous venons à Lui en confessant notre culpabilité et en croyant que Jésus, son Fils, en a payé le prix pour nous. C’est alors qu’« il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ » (Romains 8. 1).
Plus aucune condamnation, même devant le Tribunal de Christ dont parle l’apôtre Paul et qui trouble beaucoup de croyants : « car il faut que nous soyons tous manifestés devant le Tribunal du Christ, afin que chacun reçoive selon les actions accomplies dans le corps, soit bien, soit mal. » (2 Corinthiens 5. 10).
En général, quand on entend le mot “tribunal”, on pense à jugement puis condamnation. Or, le tribunal est le lieu où siègent les magistrats. Un lieu ne juge ni ne condamne, c’est le magistrat siégeant au tribunal qui juge et peut condamner.
Lors du Tribunal du Christ, nous serons récompensés, mais nous ne serons ni jugés ni condamnés puisque Jésus a subi lui-même le jugement et la condamnation que nous méritions. A la croix, il a expié tous nos péchés, ceux commis avant notre conversion et ceux commis après. Tout ce que nous aurons fait, soit bien soit mal, nous sera rappelé.
L’apôtre Paul précise bien que chacun recevra selon les actions accomplies dans le corps, c’est-à-dire une fois introduit dans l’Église, donc après la conversion. Ce sera comme le film de notre vie chrétienne qui se déroulera devant nos yeux nous rappelant ce que nous aurons fait de bien et ce que nous aurons fait de mal et nous fera réaliser l’immensité de la grâce du Seigneur Jésus qui a tout pardonné, tout supporté. Lorsque nous sortirons du Tribunal du Christ, ce ne sera pas avec le poids d’un jugement ni d’une condamnation (Christ l’a porté lui-même à la croix) mais avec un sujet de louanges et d’adoration éternelles.

Qui comparaîtra devant le tribunal de Christ ? Quand l’apôtre Paul écrit : « il faut que nous soyons tous manifestés devant le Tribunal de Christ… », il s’adresse aux croyants.
Et les autres ? Ceux qui n’auront pas cru en Jésus par le moyen de la foi ne paraîtront pas devant ce tribunal, mais seront jugés et condamnés plus tard en Enfer, lors du Jugement Dernier d’
Apocalypse 20. 11-15 devant le Grand Trône Blanc.

C’est pourquoi? nous supplions une fois de plus ceux et celles qui ne sont pas en règle avec Dieu  quant à leurs péchés : « Nous supplions pour Christ, soyez réconciliés avec Dieu » (2 Corinthiens 5. 20) en recevant maintenant, par la foi, Jésus-Christ comme votre Seigneur et Sauveur personnels.

Lire la suite

La Justice et l'Amour de Dieu à la croix

1 Août 2021 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus, #La croix, #Justice de Dieu

Nous êtres humains, savons-nous pourquoi Dieu notre Créateur a t-il bien voulu descendre du ciel en son Fils unique Jésus-Christ pour mourir pour nous à la croix, pour expier nos péchés, et pour ressusciter le troisième jour ? La réponse à cela c'est que Dieu est Juste, il ne tolère pas le péché, Il est Saint. Aussi, Dieu est Amour, Dieu veut nous sauver parce qu'Il nous aime d'un Amour parfait et parce qu'Il a un plan merveilleux pour notre vie, pour ta vie aussi. C'est pourquoi, la mort de Jésus-Christ à la croix était uniquement nécessaire que dans le sens suivant :
Si Dieu s'était préoccupé seulement de satisfaire sa Justice, Il nous aurait laissé mourir pour nos péchés. Cela aurait était juste parce que Dieu hait le péché mais son Amour pour nous l'a empêché de le faire.
D'autre part, si Dieu s'était laissé gouverner uniquement par son Amour, Il aurait fermé les yeux sur le péché pour toujours. Mais à cause de sa Justice, cela non plus n'était pas une option. Le péché devait être puni, devait être condamné.
C'est à la croix que ces deux attributs de Dieu se sont manifestés dans un parfait équilibre : l'Amour suprême a été manifesté et la Justice a été satisfaite. Dans la perspective de Dieu, la croix était nécessaire à cause de son Amour et de sa Justice.

Ce que Dieu a fait pour nous dépasse notre compréhension. Nous ne pouvons pas comprendre parfaitement comment le Dieu Créateur, tout en demeurant Dieu, a démontré une si grande compassion pour ses créatures rebelles. Oui Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, est devenu un être humain sans péché et a subi la mort sur la croix et est ressuscité. C'est incroyable. Les voies de Dieu sont au dessus de nos voies. Tout ce qu'on peut faire, c'est de croire que rien n'est impossible avec Dieu. On doit se soumettre à la Parole de Dieu et à sa volonté.

Lire la suite

Dieu est Juste et Miséricordieux

14 Juin 2021 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus, #Justice de Dieu

Dieu dit : Hors moi il n'y a pas de Dieu ; de Dieu Juste et Sauveur, il n'y en a point si ce n'est moi. Tournez-vous vers moi, et soyez sauvés, vous, tous les bouts de la terre. (Ésaïe 45. 21, 22)

Christ a souffert une fois pour toutes, pour les péchés, le Juste pour les injustes. (1 Pierre 3. 18)

Considérons ceci : Le criminel est là, debout devant le tribunal. Mais le juge semble hésiter. Peut-il être à la fois juste et miséricordieux ? S'il pardonne, il est miséricordieux, mais il n'est pas juste. Et s'il prononce la sentence méritée, il est juste, mais non pas miséricordieux. Il ne peut être que partiellement miséricordieux et partiellement juste.
Dieu, Lui, ne fait rien partiellement, car Il est Parfait. Il exécute pleinement la sentence à l'égard de nos péchés et nous montre aussi une miséricorde sans limite. Dieu fait l'un et l'autre par le moyen du sacrifice parfait et volontaire de son Fils Jésus-Christ. En effet, sur la croix, Jésus a été chargé des péchés de toute l'humanité, et là, Il en a subi pour nous le terrible châtiment de Dieu. Ce châtiment a été parfaitement juste et Dieu a été infiniment Miséricordieux en donnant le Christ pour être notre Remplaçant. Oui, Jésus-Christ est l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde
(Jean 1. 29, 36).
Mais pourquoi fallait-il que ce soit le Christ, Dieu fait Homme, Saint et Parfait, qui porte notre châtiment ? Pour racheter un objet de valeur, il faut un objet de plus grande valeur. Le Rédempteur de l'humanité devait donc être Celui qui a une valeur infinie aux yeux de Dieu. Or Dieu a dit de Jésus-Christ : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai trouvé mon plaisir » (Matthieu 3. 17).
Pour racheter les êtres humains pécheurs, le Rédempteur devait être Pur, Saint, sinon Il aurait d'abord dû subir le châtiment pour ses propres péchés. Or la Bible rend témoignage que Jésus-Christ n'a jamais commis de péché, Il est Saint, Il est Dieu. Jésus a vécu sur la terre et Il est pur en pensées, en paroles et en actes. Cela est vrai pour Jésus-Christ, Dieu fait Homme, et pour Lui uniquement.

Comment la miséricorde de Dieu et sa justice peuvent-elles coexister ? D’un côté, si Dieu pardonne le péché peut-il être juste puisque toute transgression et toute désobéissance méritent une juste rétribution (Hébreux 2. 2) ? De l’autre côté, si Dieu punit toute transgression et toute désobéissance, comment peut-il être miséricordieux ? Dieu ne peut pas être miséricordieux s’il ne pardonne pas le mal, mais il ne peut pas être juste s’il ne punit pas le mal. Il ne faut pas imaginer que Dieu soit partagé comme nous entre ses sentiments ou qu’il y aurait en Lui deux volontés qui laisseraient Dieu dans l’indécision. Dieu est un Être simple dans lequel il n’y a aucun conflit. Comment Dieu peut-il être miséricordieux et juste à la fois ?

La seule et unique réponse à cette question est l’Évangile. L’Évangile est plus qu’un acte de rédemption, il est une nécessité ontologique d’un Dieu à la fois rempli d’amour et de colère envers l’être humain pécheur. La raison pour laquelle seul le Dieu de la Bible est le vrai Dieu et il n'y a qu'un seul Évangile. Toute conception de la divinité qui n’implique pas l’Évangile est une conception idolâtre. Par quel autre moyen que l’Évangile Dieu peut-il être miséricordieux et juste ? L’Évangile manifeste l’Amour de Dieu qui a tant aimé les êtres humains qu’il l’a sauvé par la mort de son Fils (Jean 3. 16 ; Romains 5. 8 ; 1 Jean 4. 9). L’Évangile manifeste aussi la pleine Justice de Dieu contre le péché (Romains 1. 17 ; 3. 25). Seul l’Évangile manifeste le Dieu d’Amour et de Justice ; si quelqu’un a l’Évangile, il a Dieu. "Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde. Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu." (1 Jean 4. 14-15)

L’Évangile est à la fois parfaite Justice et parfait Amour; il n’existe pas de tension entre les deux pour Dieu. Une fausse doctrine du salut mène à la perdition, car sans l’Évangile on ne peut connaître Dieu (Galates 1. 8 ; 1 Corinthiens 15. 1-2). Certaines personnes disent croire en Dieu et avoir confiance en son Amour sans croire dans l’Évangile. Ce n’est pas en Dieu qu’elles croient, mais en une idole qu’elles se sont fabriquée et à laquelle elles ont attribué l’amour. Cet amour est vain et ne peut rien pour ces personnes qui verront leur espoir périr (1 Jean 4. 8-10). Dieu est véritablement Amour et véritablement Juste ; l’Évangile en est la manifestation ultime. L’essence de Dieu révèle l’Évangile et l’Évangile révèle l’essence de Dieu. Nous devons chérir la doctrine de Dieu aussi précieusement que nous chérissons l’Évangile. Compromettre l’un c’est compromettre l’autre, avoir l’un c’est avoir l’autre. En Dieu, dans l’Évangile, « la bonté et la fidélité se rencontrent, la justice et la paix s’embrassent » (Psaumes 85. 11). À cause de l’Évangile, nous pouvons véritablement affirmer : « L’Éternel est miséricordieux et juste » (Psaumes 116. 5).

Lire la suite

Déclarés justes aux yeux de Dieu

25 Mai 2021 Publié dans #Salut, #Justice de Dieu

Nous sommes-nous déjà demandés ce que Dieu voit quand Il nous regarde, nous qui sommes Ses enfants ? Si oui, il y a une chose dont nous pouvons être certain, c'est que Dieu ne nous voit pas comme le monde nous voit, ni comme nous, nous nous voyons. Car étant nés de nouveau à travers l’œuvre du Saint-Esprit, Dieu nous voit seulement au travers du sang de son Fils Jésus. Oui, Dieu nous voit au travers de la Justice de Jésus-Christ dont nous sommes couverts, et non au travers de nos manquements ou de nos faiblesses. Au moment où nous sommes nés de nouveau, nous sommes devenus éternellement justifiés par la foi en notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.
C'est pourquoi, nous devrions seulement nous voir au travers des yeux de Dieu. Lorsque nous nous examinons au travers de la chair, nous ne voyons que péchés et faiblesses. Satan l'ennemi en profite pour pointer tout ce qui nous fait sentir imparfaits, indignes et impurs. Il amplifie toutes nos faiblesses et les utilise pour nous condamner. C'est son moyen pour essayer de nous culpabiliser ou de nous faire croire que nous devons gagner notre salut et notre accès auprès de Dieu.
Nous savons que « quand Dieu donne une promesse ou fait une alliance, c'est pour toujours ! » (Exode 20 : 21-24).
Dans l'Ancien Testament, Dieu pouvait bénir les enfants d'Israel quand ils sacrifiaient des animaux, dont le sang servait à couvrir leurs péchés. Mais puisque Dieu est Juste et Parfait, Quelqu'un de parfait devait payer le prix pour le rachat de l'humanité. Le sacrifice des animaux n'était que l'ombre de l'oeuvre parfaite de Jésus-Christ à la croix. Jésus-Christ, Dieu fait homme, est venu mourir sur la croix par Amour pour nous et Il est ressuscité. Quand nous regardons à Jésus-Christ, nous voyons Dieu en qui nous pouvons nous identifier. Jésus est le Grand Intercesseur entre Dieu et les êtres humains. Son parfait sacrifice a payé la dette du péché pour l'humanité une fois pour toutes et pour toute l'éternité. Alors comment le diable pourrait-il accuser quelqu'un qui a mis sa confiance en Jésus-Christ et qui assuré d'être éternellement juste devant le seul vrai Dieu trois fois Saint.
Nos péchés n'ont pas la puissance d'arrêter l'Amour de Dieu à notre égard, ni de nous ôter nos privilèges. Ils n'ont non plus la puissance de nous faire vivre dans la malédiction sur la terre. Les êtres humains ne sont pas condamnés à demeurer pécheurs simplement car ils sont nés pécheurs. Mais nous êtres humains pouvons naître de nouveau, en acceptant Jésus-Christ dans notre coeur comme notre Seigneur et notre Sauveur. Nous ne pouvons être déclarés justes devant Dieu en dehors du parfait sacrifice de son Fils Jésus, nous sommes justifiés seulement par notre foi en Jésus-Christ. Si nous lisons, méditons et pratiquons sa Parole, nous pourrons recevoir les bénédictions que Dieu a déjà données par Ses promesses.

La justification requiert une foi profonde en Christ et l’acceptation de Son sang pour la rémission de nos péchés. Accomplir toutes sortes de bonnes œuvres, selon la loi, ne suffira jamais à justifier qui que ce soit. En effet, comme le dit l’Écriture, « quiconque croit est justifié par lui [Christ] de toutes les choses dont vous ne pouviez être justifiés par la loi de Moïse » (Actes 13. 39).
Christ est mort pour nos péchés. Il est ressuscité des morts et fournit une justification à tous ceux qui admettent avoir péché et qui se repentent de leurs transgressions. Ceux qui sont symboliquement ensevelis [immergés] par l’eau du baptême et qui en ressortent pour vivre une nouvelle vie, en Christ, vivent en état de justification.
Notre nouvelle vie en Christ, une fois que nous sommes convertis, est donc une vie de foi dans l’obéissance aux lois divines. C'est ainsi que l’on doit mener pour prouver sa foi. L’apôtre Jacques a insisté sur le fait que de bonnes œuvres accompagnent la foi du juste (Jacques 2. 20-24).
Jésus-Christ obéit parfaitement à la loi dans toute son intention spirituelle. Il veut que nous vivions, nous aussi, une vie légitime, d’obéissance et de justice. Et Dieu exige certains critères pour vivre en justes – en l’occurrence : vivre dans l’obéissance et dans la foi. Tout compte fait, « ce ne sont pas […] ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés » (Romains 2. 13).
Les enfants de Dieu sont justes aux yeux de Dieu et ils doivent vivre ainsi en yeux de Dieu. Quand un juste pèche, il doit demander à Dieu de lui pardonner et Lui demander de couvrir son péché par le sang de Christ. « Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, et dont les péchés sont couverts ! Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute pas son péché ! » (Romains 4.
7-8).

Lire la suite

La justification est l’œuvre souveraine de Dieu

3 Mai 2021 Publié dans #Justice de Dieu

La justification est l’œuvre souveraine de Dieu

La justification est un terme utilisé dans le domaine légal et judiciaire. Il décrit l’opposé de la condamnation. « Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie ! Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! » (Romains 8. 33-34).
Oui la justification est l’œuvre souveraine de Dieu. Par elle, il déclare juste le pécheur et satisfait à son égard les justes exigences de la loi. La loi de Dieu condamne l’être humain pécheur. Dans son Amour et dans sa Grâce, Dieu justifie les pécheurs qui se repentent et qui croient en Lui, Dieu les a aimé de toute éternité. « Ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ » (Romains 3. 24).
La justification ne se gagne, ni ne se mérite pas. « Sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que personne ne sera justifié par les œuvres de la loi » (Galates 2. 16).

Dieu justifie sur la base de la justice de Jésus-Christ et de sa mort expiatoire pour les pécheurs. « Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. À plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère » (Romains 5. 8-9).

La justification enlève la culpabilité du péché. Car « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ » (Romains 8. 1).
La justification impute la justice de Christ au pécheur qui croit en Lui. Elle la met à son compte. « Il [Abraham] ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir. C’est pourquoi cela lui fut imputé à justice. Mais ce n’est pas à cause de lui seul qu’il est écrit que cela lui fut imputé ; c’est encore à cause de nous, à qui cela sera imputé, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur, qui a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification » (Romains 4. 20-25).

La justification est acquise une fois pour toutes

Il n’y a pas de degrés dans la justification. Si vous êtes croyant, vous êtes tout aussi justifié maintenant que vous le serez jamais, et au même titre que tout autre enfant de Dieu, sans aucune différence ni variation. Comme nous l’avons dit, c’est un terme légal et juridique. Dieu nous condamne à cause de notre péché : « Celui… qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées » (Jean 3. 18-20).

Si nous devions paraître ainsi devant le Trône de son jugement, il nous trouverait coupables et nous condamnerait à passer l’éternité en Enfer. Ce serait un verdict correct et juste. La justification est le contraire de la condamnation. Par elle, Dieu en tant que juge, nous déclare libres de toute accusation. Il ne dit pas que nous sommes innocents, car nous ne le sommes pas. Mais il nous acquitte. Nous ne sommes plus condamnés, mais le Dieu Saint nous déclare acceptables devant Lui. Si nous gardons à l’esprit notre culpabilité et le fait que nous méritons l’Enfer, cette justification est la démonstration suprême de l’Amour et de la Grâce de Dieu.

Non seulement la justification fait disparaître la condamnation, mais elle nous revêt aussi d’une justice. C’est sur la base de cette justice que Dieu traite désormais avec nous. Cette justice, dit l’apôtre Paul, est « sans la loi » (Romains 3. 21). Cela signifie qu’elle n’a rien à voir avec la manière dont on observe la loi de Dieu. C’est une justice qui vient de Dieu, qu’il nous donne. En fait, il s’agit de la Justice de Christ. Dieu met sur notre compte la Justice de son Fils qui est totalement indemne de péché. Telle est la vérité renversante qui est au coeur de l’Évangile.

« La justification ne fait pas d’un pécheur un être différent : elle le déclare juste au regard de la loi. Le pécheur a assurément besoin d’être rendu bon, et ce sera l’œuvre du Saint-Esprit à mesure qu’il le fera croître dans la grâce. Mais soyons d’abord très au clair à propos de la justification : elle ne décrit pas un état, mais une position. Elle se réfère à notre position devant Dieu. Hors de Christ, nous n’avons aucune position sinon d’être coupables et condamnés en Enfer. Mais avec Christ comme Sauveur et Substitut, nous sommes acquittés et justifiés, car il a porté lui-même notre péché.

Lire la suite

Dieu seul justifie l'injuste

24 Avril 2021 , Rédigé par Ousmane Sarr Publié dans #Salut, #Justice de Dieu

« Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ » (Romains 3. 23-24).

Dieu dit : "Il n'y a pas de juste, non pas même un seul" (Romains 3 : 10). Et pourtant Dieu dit aussi : "Réjouissez-vous en L’Éternel Dieu, et égayez-vous, justes !" (Psaume 32 : 11).
- Est-ce donc possible qu'un injuste soit déclaré juste devant Dieu ? - Oui, par le sang de Jésus Christ (Romains 5 : 9). En effet, Jésus "est mort pour nos péchés" (1 Corinthiens 15 : 3).
- Qu'avons-nous donc à faire pour être déclaré juste devant Dieu ? - Simplement : croire en Jésus-Christ que Dieu a envoyé dans le monde pour être notre Sauveur. "Vous êtes sauvé par la grâce de Dieu" (Éphésiens 2 : 8) : c'est la main de Dieu qui offre gratuitement son pardon à tous les pécheurs qui mettent leur confiance en Jésus-Christ et dans son parfait sacrifice parfait pour nos péchés.

- "Par le moyen de la foi", est-il ajouté : c'est la main de l'être humain qui saisit la Grâce de Dieu.
- Avons-nous tous besoin de cette Grâce divine ? Oui, car Dieu dit : "Il n'y a pas de différence, car tous ont péché" (Romains 3 : 23).
- Est-on irrémédiablement pécheur ? Oui, dès la naissance. Est-on irrémédiablement perdu ? Non, car Dieu a donné un moyen au pécheur pour que tous ses péchés soient pardonnés et qu'il soit entièrement purifié. Jésus-Christ, "Celui qui n'a pas connu le péché, qui n'a jamais péché" a été identifier au péché pour en subir pour nous tout le jugement et pour que nous soyons déclarés justes. "Ayant donc été justifiés sur la base de la foi en Jésus, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ" (Romains 5 : 1). Et si nous tombons dans le péché alors que nous sommés déjà croyants ? La Bible répond : "Si nous confessons nos péchés, Dieu est fidèle et juste pour nous pardonner et nous purifier de toute iniquité. (1 Jean 1 : 9).

Lire la suite

La justice est un don de Dieu

17 Avril 2021 Publié dans #Justice de Dieu

« Si par l'offense d'un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice règneront-ils dans la vie par Jésus Christ lui seul » (Romains 5 : 17)

Dieu nous a donné la justice comme un don, non par notre qualification. Pour cela la Bible dit : ‘‘Car le salaire du péché c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu est la vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur’’  (Romains 6 : 23).
Cette vie éternelle est la nature divine de Dieu, et cette nature divine est la justice. Lorsque nous sommes nés de nouveau, nous sommes devenus justes, nous avons reçu la nature de Dieu dans notre esprit. Ceux qui reçoivent l’abondance de la grâce et le don de la justice doivent régner comme des rois dans la vie (Romains 5 : 17).
Romains 5 :17 nous montre que ceux qui régneront dans la vie seront ceux qui auront reçu le don de justice. A tout le monde, il a été donné le don gratuit de la justice par Jésus-Christ, mais ce n’est pas tout le monde qui l’a reçue. Ceux qui l’on reçue sont ceux qui sont nés de nouveau. Alléluia !
Ainsi, Dieu a crédité la justice sur notre compte le jour où Jésus est ressuscité des morts,
Romains 4 : 25. Nous l’avons reçu quand nous avons accepté Jésus comme notre Seigneur et Sauveur. Ce n’est pas quelque chose pour laquelle nous travaillons ou que nous avons besoin de mendier. La Bible dit, nous avons été justifiés déclarés justes librement par sa grâce (Romains 3 : 24).
Nous pouvons recevoir le merveilleux don de la Justice de Dieu, aujourd’hui, si vous ne l’avez pas encore fait, en demandant à Jésus de venir dans votre cœur en ce moment et de communiquer la vie éternelle à votre esprit. De cette façon, la nature de justice de Dieu sera communiquée à votre esprit.

Nous ne pouvons pas mériter les bénédictions de Dieu par nos bonnes œuvres. Toutes Ses bénédictions, y compris les bienfaits de la santé, la provision et la réussite, sont enveloppées dans la personne de notre Seigneur Jésus-Christ ! Lorsque nous avons Jésus, nous avons le don de la justice et de l'abondance de la grâce, tout en Sa faveur imméritée. Nous ne pouvons pas les gagner, travailler pour eux ou les mériter. Ce sont des cadeaux du seul vrai Dieu merveilleux !
Jésus-Christ est notre justice, notre sainteté et notre rédemption. Aux yeux de Dieu, nous sommes déclarés justes, saints et rachetés non pas à cause de nos bonnes œuvres, mais parce que nous avons reçu par Son Fils Jésus-Christ le parfait Salut qu'Il nous offre.
Et parce que Jésus-Christ ne peut jamais faillir, nous aurons toujours de Lui justice, sainteté et rédemption ! Oui, méditons sur cette vérité puissante. Elle nous fera sortir de la sphère du doute et de la peur et nous mettra dans le domaine de la foi et de l'espérance. Elle nous fera régner sur les circonstances difficiles de la vie sur terre.
Maintenant, mettons notre main sur notre cœur et disons : « Jésus, parce que nous t'avons, nous serons toujours considérés justes aux yeux de Dieu par ton sang précieux. Toutes les bénédictions, provisions, faveurs et réussites qui appartiennent aux justes sont à chacun de nous qui sommes les enfants de Dieu et nous les recevons par la foi. Amen ! »

Lire la suite

Grâce à Jésus-Christ !

27 Mars 2021 Publié dans #Justice de Dieu

Lire Romains 5. 1-11
« Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ
» (5. 1).
C’est en effet grâce à Jésus-Christ que nous pouvons bénéficier de la Grâce de Dieu et du Cadeau merveilleux que Dieu nous offre en Lui.

L'apôtre Paul se réjouit d’avoir part à la gloire de Dieu et il a bien raison. Car étant justifiés par la foi en Jésus-Christ, nous avons l’assurance de la vie éternelle auprès de Dieu. Mais que penser lorsque Paul dit se réjouir dans les détresses ?
(5. 3) L'apôtre Paul semble avoir bien pesé ses mots en écrivant aux Romains. L’apôtre peut se réjouir dans ses détresses, car il a pleinement conscience de la valeur de l’œuvre parfaite de Jésus. En effet, Jésus-Christ nous permet d’avoir accès à la grâce de Dieu (5. 2) ; Il est mort pour nous, pour les pécheurs (5. 6, 8), Il est ressuscité pour notre justification et nous fait échapper à la terrible colère de Dieu (5. 9). Enfin, Jésus-Christ a permis que nous soyons réconciliés avec Dieu par sa mort et sa résurrection (5. 10). L’œuvre de Jésus-Christ ne peut alors que nous encourager à persévérer dans la foi. La patience, la résistance à l’épreuve et l’espérance sont possibles lorsque nous considérons à quel point Dieu nous aime (5. 8). Réconciliés, nous sommes donc assurés du salut final : quel cadeau merveilleux nous avons en Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur !
Sachons nous réjouir lorsque nous avons à persévérer dans la foi parce que les circonstances de la vie sur cette terre sont difficiles, afin que la détresse produise la patience, que la patience produise la résistance à l’épreuve et la résistance l’espérance
(5. 3-4).

Lire la suite

Être déclarés justes une fois pour toutes‏

6 Mars 2021 Publié dans #Justice de Dieu

Nous sommes aujourd'hui non sous la loi mais sous la Grâce, car par le sacrifice unique de Jésus-Christ, qui n'a pas besoin d'être renouvelé puisqu'Il s'est offert une fois pour toutes pour tous nos péchés, l'acte qui nous condamnait, c'est à dire la loi, Jésus l'a clouée à la croix en l'effaçant. Romains 10 : 4 précise d'ailleurs que « Christ est la fin de la loi pour que tous ceux qui croient reçoivent la justice ».
Ainsi, bien-aimés, comprenons bien que s'il n'y a pas de loi pour nous condamner, il n'y a pas non plus de condamnation, et s'il n'y a plus de condamnation pour tous ceux qui sont en Jésus-Christ
(Romains 8 : 1), c'est bien que nous sommes justifiés par Dieu et que tous nos péchés passés, présents et futurs ont été pardonnés par le seul vrai Dieu à travers le parfait sacrifice de son Fils Jésus-Christ sur la croix.
Ce qui était impossible à la loi, Jésus-Christ l'a fait par son sacrifice. Dieu a condamné le péché dans le corps de son propre Fils, ce qui signifie que la loi a pleinement été satisfaite ; parce que la justice réclamée par la loi est accomplie par le sacrifice de Jésus-Christ.

Hébreux 10 : 16-18 souligne que Dieu, dans la nouvelle alliance, ne se souviendra plus de nos péchés. Cette nouvelle alliance a été scellée par le sang de Jésus-Christ sur la croix. Là où il y a pardon des péchés, il n'y a plus d'offrande à présenter.
Ainsi, nous avons le don de non-condamnation puisque l'acte qui était rédigé contre nous (la loi) est effacé, cet acte réclamait notre mort. « Le salaire du péché, c'est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 6 : 23).
Approchons-nous donc de Dieu avec une bonne conscience, sachant que tous nos péchés sont pardonnés
(Colossiens 2 : 13b). Jésus-Christ a été livré pour nos fautes pour que nous soyons déclarés justes devant Dieu (Romains 4 : 25), nous avons ainsi une justice éternelle (Daniel 9 : 24 ; 2 Timothée 4 : 8).
Même si nous tombons dans le péché, nous ne perdons pas notre justification. Nous restons toujours justes aux yeux de Dieu et nous ne nous transformons pas en un pécheur non sauvé. C'est notre conscience de notre justice en Christ qui nous donne les moyens de vaincre le péché et de surmonter les tentations (Romains 5 : 17). Parce que notre justification n'est pas obtenue par les œuvres, mais par la foi en Jésus-Christ
(Galates 2 : 16), nos fautes ne peuvent nous dépouiller de notre justice en Jésus-Christ parce qu'elle est basée sur Son obéissance et Son œuvre parfaite à la croix !
Bien-aimés, plus nous croyons que nous sommes déclarés justes éternellement au travers du sacrifice de Jésus, plus nous serons dans notre nouvelle identité. Une fois déclarés justes devant Dieu, nous le sommes toujours à Ses yeux !

Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>