Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

enfer

La réalité de l'Enfer

18 Novembre 2022 Publié dans #Enfer

La Bible, la Parole de Dieu, enseigne que l’Enfer est le lieu de la punition éternelle où les pécheurs (tous ceux qui n’ont pas leur nom dans le livre de vie de l'Agneau) souffriront dans de horribles tourments pour l’éternité. Ce lieu était préparé pour le diable et ses anges (Matthieu 25. 41), mais Dieu a aussi décrété que tous les pécheurs non-sauvés, ceux qui renient ou rejettent le Christ Jésus, seront également jetés en Enfer à cause de tous leurs péchés commis et de leur négligence face au parfait salut. (Psaume 9. 18 ; Matthieu 25. 46 ; Luc 12. 4, 5 ; 16. 19-31 ; Matthieu 5. 22-30 ; Marc 9. 43-47 ; Apocalypse 14. 10-11 ; 20. 10, 12-15).

La réalité de l'Enfer est un thème important et récurrent dans la Bible. L’Enfer est décrit comme un lieu de tourments atroces et de châtiment éternel pour l’inconverti dans un feu inextinguible (Matthieu 25. 41 ; Marc 9. 43-48 ; Luc 16. 23, 28). A cause du caractère et de l’aspect effrayant de l’Enfer, il y a des gens qui donnent des explications purement hors du contexte de la vérité biblique. Cependant la Bible fournit sans ambiguïté aucune, d’amples éclaircissements sur l’Enfer comme étant la demeure éternelle des pécheurs. (Psaume  9. 18 ; Proverbes 7. 24-27 ; 9. 13-18 ; Marc 9. 43-48 ; Apocalypse 20. 1-3, 21. 8).

L’Enfer est un lieu effrayant de souffrances perpétuelles pour les transgresseurs de la Parole de Dieu et tous ceux qui y seront. Le Seigneur Jésus passa un temps considérable en mettant l’accent sur le caractère réel de l’enfer. Il a dit par exemple aux habitants de Capernaum, qu’ils seront abaissés jusqu’en enfer à cause de leurs iniquités (Matthieu 11. 23).

Jésus mettait en garde constamment ses auditeurs du danger de l’Enfer et le besoin pour eux de s’en détourner avant qu'il ne soit trop tard (Matthieu 5. 22, 29-30 ; 10. 28 ; Marc 9. 43-48 ; Luc 12. 5). Jésus donna des explications poignantes au sujet de l’Enfer comme un lieu de Châtiment éternel (Matthieu 25. 41, 46 ; Marc 9. 43-46 ; Luc 16. 22-28 ; Apocalypse 14. 10-11). Jésus révéla que les pécheurs qui meurent dans leurs péchés auront leur part dans l'Enfer éternel (Mathieu 7. 15-19 ; Matthieu 13. 40-42, 50 ; 23. 33 ; 25. 41-46 ; Luc 16. 23 ; Apocalypse 20. 14-15, ; 21. 8).

Les apôtres aussi donnèrent les mêmes explications thématiques de l’Enfer, telles qu’elles furent exposées par le Seigneur Jésus (Romains 2. 5-9 ; 2 Thessaloniciens 1. 8-9 ; Hébreux 10. 26-27 ; Jacques 3. 5-6 ; 2 Pierre 2. 4, 9 ; 3. 7 ; Jude 1. 7, 23 ; Matthieu 3. 7-10).

Quand un pécheur quitte ce monde en mourant, son âme descend dans le séjour des morts, là où il est dans un état de parfaite conscience, il y est en proie aux tourments. L’histoire de Lazare le pauvre et du mauvais riche est une illustration typique du châtiment éternel réservé au pécheur après la mort (Luc 16. 23-24). Oui, le pécheur restera dans le Séjour des morts jusqu'au Retour de Jésus pour le Jugement Dernier devant le Grand Trône Blanc, pour être enfin jeté et condamné dans l'Enfer éternel.

L'Enfer est aussi un lieu où la mémoire du pécheur lui revient clairement. Le mauvais riche dans Luc 16. 23-24 s’était rappelé la vie tumultueuse qu’il avait vécue sur terre, de même que ses cinq frères vivants qui étaient encore dans le péché. En dehors de l’inconfort aiguë de l’Enfer, le regret d’une erreur de jugement de la part du pécheur au cours de sa vie, constitue aussi un tourment éternel pour lui.

Le concept du purgatoire, représentant un soi-disant état intermédiaire entre la mort et l’apparition devant Dieu, est fausse et n’a aucun fondement biblique. De même, la notion d’annihilation du méchant n’est pas vrai non plus. Le châtiment futur du méchant en Enfer est éternel tandis que déjà le pécheur à sa mort est automatiquement transféré dans le séjour des morts où “leur ver ne meurt point, et où le feu ne s’éteint point” (Marc 9. 44-48 ; Deutéronome 32. 22 ; Job 26. 6 ; Esaïe 5. 14 ; 2 Pierre 2. 4 ; 2 Thessaloniciens 1. 7-9).

Les polémiques inutiles à propos de la réalité de l’Enfer ne sont pas étranges puisque la Bible fait clairement allusion à cela : “mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut pas les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge” (1 Corinthiens 2:14).

Personne ne croit à l’Enfer tout simplement parce qu’il le veut. Il y croit parce que cela s’impose à lui ; "Dieu a mis dans le cœur de l'homme la pensée de l'éternité" (Ecclésiaste 3. 11). Il est vrai que le châtiment éternel n’est pas un sujet agréable à discuter, cependant, c’est une réalité effrayante, un sort effroyable et tragique. Il n'y a que Jésus seul qui peut nous en sauver parfaitement et nous introduire dans le Paradis éternel.

Voir aussi cet article : La réalité du Paradis éternel

Lire la suite

L'Enfer

23 Août 2022 Publié dans #Enfer

L'Enfer est réel :
L'Enfer est un lieu réel
(Matthieu 25 : 46a). La Bible est très claire au sujet de l'Enfer. Jésus est très clair dans son enseignement au sujet de l'Enfer. Jésus a enseigné que l'Enfer est un réel lieu de jugement. Oui, il y a un lieu appelé l'Enfer.

Pourquoi l'Enfer a t-il été créé ?
L'Enfer a été créé pour Satan et ses anges
(Matthieu 25 : 41) lorsqu’ils se sont rebellés contre Dieu dans le ciel, Dieu les chassa du ciel et les destina à l'Enfer éternel (Ésaïe 14 : 12-15). Actuellement, Satan réside sur la terre, mais il n'y sera pas pour toujours. Jésus appelle Satan "le prince de ce monde" (Jean 12 : 31). Un jour viendra Dieu va chasser Satan, la mort et le séjour des morts dans l'Enfer, où ils y seront pour toujours (Apocalypse 20 : 10, 14). Satan ne régnera pas en enfer mais il y sera tourmenté.

Qui y aura t-il en Enfer ?
L'Enfer a été créé pour Satan et les démons, mais malheureusement ils ne seront pas les seuls à y passer l'éternité. Les êtres humains qui n'accepte pas jusqu'à leur mort le Salut que Dieu offre en Jésus seul pour le pardon de leurs péchés, y passeront aussi l'éternité.
Jésus est venu sur la terre pour sauver les êtres humains de la certitude d'une séparation d'avec Dieu
(1 Thessaloniciens 1 : 10b). Seul Jésus peut nous sauver éternellement, car Lui seul peut nous accorder le pardon de tous nos péchés, qui sont la cause d'un séjour éternel en Enfer. Ceux qui croient en Jésus sont secourus de l'Enfer (Hébreux 7 : 25). Ceux qui ne placent pas leur confiance en Jésus ne sont pas secourus de l'Enfer et de la séparation d'avec Dieu, mais la "colère de Dieu demeure sur eux" (Jean 3 : 36b). Dieu n'envoie pas les êtres humains en Enfer, c'est l'être humain qui s'y condamne lui même à cause de ses propres péchés et à cause de ce qu'il n'accepte pas le parfait Salut que Dieu offre en Jésus seul.

Qu'arrivent-ils à ceux qui sont en Enfer ?
L’Enfer est un endroit totalement séparé de Dieu et privé de la présence de Dieu, c'est un lieu de tourments sans fin
(Matthieu 25 : 46a). C'est horrible pour un être humain de se séparer de Dieu son Créateur. L’Enfer ne sera pas une grosse fête, c'est un lieu de séparation, de déception éternelle et de tourments physiques et spirituels (Matthieu 8 : 12). Ceux qui y seront y existeront sans fin dans la mort éternelle.

Comment être sûr de ne pas passer l'éternité en Enfer ?
Le seul crime qui envoie un être humain en Enfer, c'est de rejeter ou de négliger Jésus Christ, le Fils de Dieu, le Messie, le Sauveur dont nous avons tous besoin. Si un être humain décide par souhait ou par négligence de vivre séparé de Dieu dans cette vie sur la terre, il sera séparé de Lui dans la vie suivante dans l'éternité et ira en enfer. Mais s'il accepte l'offre gratuite de Dieu de la vie éternelle en Jésus, il vivra éternellement avec Dieu au Paradis.
(Jean 3 : 16-18).

Prions :
Seigneur notre Dieu, Il y un lieu appelé l'enfer et cela nous rappelle l'importance de notre Salut, cela nous incite à parler aux autres de la Bonne Nouvelle de l'Évangile, cela nous
motive à vivre la vie sainte à laquelle tu nous a appelés. Merci d'avoir envoyé Jésus sur la croix et que les êtres humains en tout lieux et en tout temps, trouvent leur espérance en toi. Au Nom de Jésus, Amen.

Lire la suite

Jésus nous sauve des oeuvres du diable et de l'Enfer

1 Août 2022 Publié dans #Salut, #Enfer

Lorsque le Seigneur Jésus-Christ vint sur terre, son objectif principal était de racheter les êtres humains qui étaient tous sous la domination de Satan (du diable). Adam le premier homme qui a vécu sur la terre avait péché contre Dieu son Créateur qui est Saint ; de même que toute sa descendance. Depuis ce jour, l'humanité avait perdu la communion avec Dieu et les êtres humains ont été séparés de Dieu et n'avait plus de communion, ni de relation vivante avec Lui. Mais Jésus-Christ, le Fils de Dieu, avait décidé avant même la fondation du monde qu'Il viendrait sur terre pour apporter un retour à Dieu à tous ceux qui croient et placent leur confiance en Lui.
Pour accomplir cela, Jésus a dû vaincre Satan définitivement. Ainsi, comme le diable (Satan) ne peut plus s'attaquer à Dieu le Tout-Puissant qui l'a déjà vaincu, le diable est en grande colère les êtres humains qui sont créés à l'image de Dieu et il veut les anéantir tous avec lui en Enfer, car le diable sait que ses jours sont comptés et il sait quelle sera sa fin. C'est pourquoi, « Soyons sobres (vigilants), veillons. Notre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera » (1 Pierre 5 : 8)
L'état naturel de l'être humain pécheur est un état où il est captif et conduit par Satan (le diable) qui agit en Lui dans sa désobéissance. L'être humain pécheur est sous l'emprise de Satan qui dirige sa vie. Le diable les tient captifs et assujettis à sa volonté
(2 Timothée 2. 26).

Jésus-Christ nous a parlé de la réalité de l'Enfer :
Jésus veut sauver chaque être humain de l'Enfer. Jésus veut que chaque être humain vienne à Lui pour être sauvé du péché, du diable et de l'Enfer.

Lorsque Jésus parle de l'Enfer, il parle d'un lieu de punition, ou les non-croyants vont après la mort, d'un lieu de fournaise de feu (Matthieu 13 : 41-42), de ténèbres du dehors (Matthieu 8 : 12), d'un lieu de tourments.
Jésus nous parle de l'Enfer comme étant aussi l'endroit où « le ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas » (Ésaïe 33. 14 ; Marc 9. 48). Cela implique donc une séparation éternelle d'avec le seul vrai Dieu. Dieu leur dira : « Retirez-vous de moi, maudits, allez dans le feu éternel préparé pour le diable et pour ses anges » (Matthieu 25. 41 ; 7. 3). Ce sort final des ennemis de Dieu en Enfer est un châtiment éternel
(2 thessaloniciens 1 : 9).
Cet état définitif est appelé « étang de feu - seconde mort », « La mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu »
(Apocalypse 20. 14). Et ce sera la séparation définitive d'avec Dieu, le lieu de tourments sans fin, celui des remords, « des pleurs et des grincements de dents" (Matthieu 8. 12 ; 13. 42, 50 ; 22. 13 ; 24. 51 ; 25. 30). « Ils seront tourmentés jour et nuit aux siècles des siècles » (Apocalypse 14. 10 ; 20. 10). Les perdus seront donc bien conscients dans leur tourment éternel.

Oui, le Seigneur Jésus veut nous sauver parfaitement de ce terrible et horrible destinée qu'est l'Enfer.

La Bonne Nouvelle de l'Évangile :
« Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16)
Dieu a fait tout le nécessaire pour que les êtres humains puissent être sauvés de tous leurs péchés et de l'Enfer. Jésus est venu sur la terre pour nous sauver par sa mort sur la croix et par sa résurrection.
1 Jean 3 : 8 nous dit que Jésus le Fils de Dieu est précisément apparu pour détruire les œuvres du diable. Oui, pour détruire toutes les œuvres du diable sans exception (le péché, la rébellion...) et pour nous libérer de la captivité. Jésus guérissait tous ceux qui étaient opprimés par le Diable. En Jésus-Christ, nous ne sommes plus captifs du diable. Jésus est venu pour donner sa vie en rançon
(1 Timothée 2 : 6), pour que chaque être humain qui place sa confiance en Lui aille dans sa Gloire au Ciel, au Paradis. Jésus a payé le prix immense pour nous sauver : Il a été humilié, Il a souffert, tout pour cela pour nous libérer de l'esclavage du péché et du diable.
« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ, c'est par grâce que nous sommes sauvés ; Il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie » (Éphésiens 2 : 4-9)
.

Lire la suite

Dieu nous a révélé le mystère de la mort

27 Juin 2022 Publié dans #La mort, #Paradis, #Enfer

Bonjour, j'ai écris cet article en écoutant la prédication du Pasteur Yves Castanou sur "LA RÉALITÉ DE L'AUTRE MONDE", que vous pouvez vous-mêmes aussi prendre le temps d'écouter à partir de la 45ème minute pour plus de précision.

La mort d'un être humain est la séparation entre le corps et l'esprit ; l'esprit quitte le corps, donc il y a une séparation entre le corps physique (naturel) et le corps spirituel. Quand le corps physique meurt, le corps spirituel se réveille dans l'au-delà, dans l'éternité. Mais le lieu où l'esprit de chacun va se réveiller dépend du choix de chaque être humain : soit l'environnement sera BON (dans le lieu de bonheur infini au Ciel, le Paradis), soit l'environnement sera MAUVAIS (dans le lieu de souffrances infinies du séjour des morts, puis en Enfer). Oui, la mort physique n'est pas la fin pour un être humain car son esprit et son âme continuent de vivre consciemment et éternellement dans l'éternité.

Nous êtres humains, nous sommes-nous personnellement préparés pour être sûrs de savoir dans quelle éternité irons-nous après la mort ? : Dans la Gloire de Dieu au Ciel où l'on jouit d'un bonheur infini ; oubien dans les ténèbres du dehors où l'on souffre horriblement ? Si un être humain qui meurt, qui quitte ce monde, est déjà un enfant de Dieu (c'est-à-dire qu'il a déjà reçu Jésus dans son cœur, a mis toute sa confiance en Lui et a reçu le pardon de tous ses péchés), il va directement dans la Gloire de Dieu au Ciel. Par contre, si un être humain qui meurt n'a pas accepté et reçu Jésus dans sa vie ainsi que le pardon de ses péchés, il va directement dans les horribles tourments du séjour des morts, dans les ténèbres.
Nous êtres humains, nous devons bien comprendre que c'est pendant notre vie sur la terre que nous choisissons chacun personnellement notre éternité, et il n'y aura aucune possibilité de seconde chance après la mort. Ceux qui ont placé leur confiance en Jésus pendant leur vie sur la terre ont déjà la Vie Éternelle et leur destinée est dans le bonheur infini au Ciel, au Paradis. Par contre, ceux qui, pendant leur vie sur la terre, ont rejeté ou négligé le parfait Salut que Dieu offre en Jésus seul, après leur mort, c'est dans les horribles tourments de l'Enfer éternel que sera leur destinée sans fin.
Oui, c'est sûr et certain que si pendant notre vie sur la terre, nous avons reçu Jésus et que nous sommes nés de nouveau par l'oeuvre du Saint Esprit en nous, à la mort de notre corps humain, nous irons directement dans la gloire de Dieu au Ciel. Nous verrons Dieu face à face, tel qu'Il est, et nous serons éternellement dans la joie infinie et inexprimable, nous adorerons le seul vrai Dieu d'éternité en éternité dans Sa gloire.

Après la mort des êtres humains, il est impossible pour quiconque de changer de condition ou de lieu d'affectation : c'est soit dans le bonheur éternel au Paradis, soit dans la souffrance éternelle en Enfer.
À la mort physique, chaque âme humaine a droit à une escorte, à un comité d'accueil : "Dans le cas de Lazare (le juste), les anges de Dieu sont venus le prendre, l'escorter et l'amener dans le sein d'Abraham. Dans le cas de l'homme riche (l'injuste), les démons sont venus le prendre, l'escorter et l'amener dans le lieu de tourment" Voir dans (Luc 16 : 19-31).

Il a fallu, pour vaincre LÉGALEMENT la mort, que Dieu envoie son Fils Jésus-Christ qui, en venant volontairement dans ce monde, s'est fait homme. Et vers 33 ans, Jésus fut crucifié et porta tous nos péchés sur Lui, Il subi entièrement sur la croix le châtiment de tous nos péchés et mourut pour nous. Et le troisième jour, Jésus ressuscita.
Après la mort de Jésus sur la croix, pendant que son corps reposait dans le tombeau, Son Esprit qui avait été remis au Père (Luc 23 : 46), est allé publier et proclamer Sa Victoire aux esprits rebelles qui étaient dans le lieu de tourments du séjour des morts (1 Pierre 3 : 18-20). L'Esprit de Jésus y est allé pour récupérer les clefs de la mort et du séjour des morts en leur disant : "le Sacrifice a été accepté, le sang a été versé, la Justice céleste a été accomplie, désormais donnez-moi légalement les clefs de la mort et du séjour des morts". Oui, c'est Jésus-Christ qui maintenant « tient les clefs de la mort et du séjour des morts » (Apocalypse 1. 18b).
Puis, l'Esprit de Jésus est allé dans l'autre coté du séjour des morts (dans le Sein d'Abraham) pour y annoncer une bonne nouvelle (1 Pierre 4 : 6) à tous les croyants en Dieu qui ont vécu avant la Venue et le sacrifice de Jésus sur la croix. Jésus leur dit : "Vous tous les saints et les justes de Dieu qui êtes dans ce lieu temporaire, c'est de moi que vous avez prophétisé ; je suis venu dans le monde et aujourd'hui, mon sang est versé pour vous sur la croix. J'ai accompli le prix qu'il fallait pour satisfaire la Justice céleste. Aujourd'hui, vous êtes OFFICIELLEMENT pardonnés de tous vos péchés, vous êtes réconciliés avec Dieu le Père. À partir d'aujourd'hui, la mort qui vous tenait dans ce lieu temporaire (dans le sein d'Abraham) n'a plus de pouvoir sur vous. AUJOURD'HUI, Je suis venu vous amener dans votre patrie céleste" (voir Éphésiens 4 : 8). Oui ce jour-là, Jésus-Christ a pris tous ceux qui étaient dans le Sein d'Abraham pour les amener dans leur patrie céleste, dans sa Gloire au Ciel.
Désormais depuis ce jour, tous les enfants de Dieu, tous ceux qui meurent en Christ, ne partent plus dans le sein d'Abraham, mais ils vont directement dans la gloire de Dieu au Ciel, dans le Paradis. L'apôtre Paul dit : «... Christ est ma vie, la mort m'est un gain » (Philippiens 1 : 21-23), « nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur (2 Corinthiens 5 : 8). L'apôtre Paul savait avec certitude qu'il irait directement au Paradis auprès de Jésus son Seigneur et Sauveur. Car à son Ascension, Jésus-Christ est entré dans le Ciel, pour y préparer une place pour tous ses rachetés. Jésus nous dit : «
Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi... Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jean 14 : 1, 2).

Après la mort et la résurrection de Jésus, tous ceux qui meurent sans avoir accepté et reçu dans leur vie le parfait Salut que Jésus-Christ leur offrait, continuent toujours d'aller dans le séjour des morts qui est un lieu de tourments. Le jour de leur résurrection aura lieu au Retour de Jésus, et ils seront jugés devant le grand trône blanc pour être éternellement condamnés et jetés dans l'Enfer. Et dans l'Enfer, la souffrance que subiront ceux qui y seront sera horrible et sans fin, aux siècles des siècles.

Nous enfants de Dieu, témoignons de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ à tous. Ayons le désir de partager l'Évangile en toutes occasions et circonstances. Oui, partageons l'Évangile à nos familles, à nos amis, à nos voisins et à chaque fois que nous en avons l'occasion. À travers nos vies, manifestons l'Amour parfait de Dieu autour de nous. Si les êtres humains sont privés de l'Évangile, ils iront dans les terribles tourments de l'Enfer. En sommes-nous vraiment convaincus ?

Lire la suite

(1) La mort et les âmes des êtres humains dans l'éternité

17 Mai 2022 Publié dans #La mort, #Enfer

La Bible enseigne dès ses premières pages que la mort est une conséquence tragique de la chute de nos premiers parents (Adam et Ève). Ainsi, nous apprenons que cet acte de désobéissance a fatalement amené le péché et la mort dans le monde. Il a ainsi entraîné l'humanité dans la mort, et la création dans « l'asservissement de la corruption » (Romains 8. 21-22). Car « Le salaire du péché c'est la mort » (Romains 6. 23) ; et « Par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et ainsi la mort a passé sur tous les hommes, parce que tous ont péché » (Romains 5. 12-14).
Nous reconnaissons ainsi l'universalité du péché et de la mort qui atteint tous les êtres humains. Personne n'y échappe. La mort est irréversible et elle scelle définitivement le sort de chaque être humain. Les meilleurs soins, les cures de santé et la science la plus avancée, ne pourront jamais éliminer la mort physique.

La mort spirituelle :
Depuis la chute (le péché d'Adam et d'Ève), chaque être humain qui n'est pas né de nouveau est mort spirituellement (séparé de Dieu son Créateur). Cela veut dire que l'être entier de l'être humain est corrompu. Il est loin de Dieu, et son intelligence est enténébrée quant à la connaissance de Dieu : « Morts dans vos fautes et dans vos péchés; morts dans nos fautes » (Éphésiens 2. 1, 5) ; « Ils ont la pensée obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu à cause de l'ignorance qui est en eux et de l'endurcissement de leur coeur » (Éphésiens 4. 18).

La mort physique :
La mortalité du corps humain est la conséquence de la mort spirituelle de l'être humain depuis sa chute au jardin d’Éden : « Le salaire du péché, c'est la mort » (Romains 6. 23) ; « Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois - après quoi vient le jugement » (Hébreux 9. 27). Le corps se décompose et retourne à la poussière : « Tu es poussière et tu retourneras à la poussière » (Genèse 3. 19).
C'est Dieu qui tient tout en main, même le jour de notre mort : « Tu leur retires le souffle; ils expirent et retournent dans leur poussière » (Psaumes 104. 29).
La Bible enseigne que la mort est un jugement de Dieu, une conséquence de la désobéissance d'Adam et Ève au jardin d’Éden. Nous avons tous péché et nous sommes tous « dignes de mort » (Romains 1. 32) et « le jugement d'une seule faute, aboutit à la condamnation » (Romains 5. 17). La mort est « le roi des terreurs », le terme ultime vers lequel nous marchons tous, selon
Job 18. 14. Elle est le signe de la défaite de notre humanité, et s'est constituée comme notre suprême ennemie (1 Corinthiens 15. 26). C'est pourquoi Jésus-Christ le Sauveur l'a attaquée de front, triomphant éternellement de ses liens par sa Résurrection et par la Vie impérissable qu'Il réserve à tous ceux qui Lui appartiennent. Oui « Celui qui croit en Jésus est passé de la mort à la vie » (Jean 5. 24) et a vaincu la mort.

Quand notre corps meurt et que notre âme s'en va :
L'être humain est un être tripartite : corps, âme et esprit
(1 Thessaloniciens 5. 23). Un être humain va continuer son existence après la mort de son corps humain jusqu'à sa résurrection au Retour de Jésus, soit pour la vie éternelle au Ciel, soit pour la mort éternelle en Enfer :
- Le corps humain, dépouille mortelle, est appelé à retourner à la poussière. Genèse 3. 19 et Ecclésiaste 12. 7 : « la poussière retourne à la terre ».
- L'âme (et l'esprit), séparée du corps, s'en va dans un lieu appelé « séjour des morts », qui est une sorte de salle d'attente pour la résurrection des corps. En
Luc 16. 19-31, le séjour des morts est caractérisé par une séparation infranchissable entre le lieu de tourments où se trouvent les perdus ; et le sein d'Abraham (lieu de pleine sécurité et de bonheur infini) où se trouvaient les croyants en Dieu ayant vécu avant la Venue, la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Mais depuis la résurrection de Jésus, tous ceux qui étaient dans le Sein d'Abraham et tous ceux qui, étant enfants de Dieu par le moyen de la foi en Jésus, meurent en Christ, sont tous maintenant avec Jésus-Christ dans le Ciel, dans le Paradis. Oui ils sont dans leur patrie céleste contemplant les merveilles de la Gloire de Dieu, louant Dieu, attendant la résurrection de leur corps qui aura lieu au Retour de Jésus-Christ. Oui, c'est certain que, après avoir quitté cette terre, les âmes des justes comme celles des injustes continuent d'exister éternellement et sont conscientes.
- L'esprit retourne à Dieu qui l'a donné (Ecclésiaste 12. 7; Actes 6. 59).

A) LES ÂMES DES NON-CROYANTS EN JÉSUS-CHRIST :
Dans leur état intermédiaire, les âmes des non-croyants en Jésus (des perdus) entrent dans le « séjour des morts »
(Ézéchiel 32. 21), et elles sont conscientes. Le « séjour des morts » est un lieu de ténèbres et de tourments qui fait souffrir leur âme constamment, consciemment, irrémédiablement et horriblement.

Dans leur état final :
Les âmes des non-croyants en Jésus restent dans le « séjour des morts » jusqu'au jour du Jugement dernier où aura lieu la résurrection des injustes. Ils seront jugés « selon leurs œuvres » et jetés dans « l'étang de feu » qui est l'Enfer éternel. Voir dans Apocalypse 20. 11-15.
Oui, lorsque Jésus reviendra pour juger et condamner tous ses ennemies, les non-croyants en Jésus ressusciteront, seront jugés devant le grand Trône blanc et jetés dans « l'étang de feu...où brûle le souffre » (Apocalypse 20. 15 ; 19. 20), dans l'Enfer. La Bible appelle ce lieu de tourment la « Géhenne » (Matthieu 5. 22), qui signifie « Vallée de Hinnom » qui, au sud de Jérusalem, était devenue l'endroit où l'on brûlait toutes sortes de déchets, si bien que le feu y était continuel.
L'Enfer est aussi l'endroit où « le ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas » (Ésaïe 33. 14 ; Marc 9. 48). Il implique une séparation éternelle d'avec Dieu. Dieu leur dira : « Retirez-vous de moi, maudits, allez dans le feu éternel préparé pour le diable et pour ses anges » (Matthieu 25. 41 ; 7. 3). Ce sort final des perdus (des ennemis de Dieu) en Enfer est éternel, aussi permanent que la félicité des enfants de Dieu au Paradis : « Ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle » (Matthieu 25. 46).
Cet état définitif est appelé « étang de feu - seconde mort » (Apocalypse 20. 14). « La mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu » (Apocalypse 20. 14). Et ce sera la séparation définitive d'avec Dieu, le lieu de tourments sans fin, celui des remords, « des pleurs et des grincements de dents" (Matthieu 8. 12 ; 13. 42, 50 ; 22. 13 ; 24. 51 ; 25. 30). « Ils seront tourmentés jour et nuit aux siècles des siècles » (Apocalypse 14. 10 ; 20. 10). Les perdus seront donc bien conscients dans leur tourment éternel.

À SUIVRE... 

Lire la suite

(2) L'éternité horrible des ennemis de Dieu

2 Mars 2022 Publié dans #Enfer

Nous avons vu hier que les élus de Dieu auront une éternité magnifique (heureuse) avec Dieu, aujourd'hui, nous voyons que l'éternité de tous les ennemis de Dieu, de ceux qui ont rejeté ou négligé son Fils Jésus comme seul Seigneur et Sauveur, sera une éternité horrible et atroce dans les tourments de l'Enfer. Oui, l'éternité des êtres humains qui meurent dans leurs péchés en ne croyant pas en Jésus (Jean 8 : 24) est un sort particulièrement douloureux en Enfer. La Bible nous parle de ce Séjour des morts, de cette endroit horrible dans laquelle les âmes des incroyants iront après la mort. Que se passera-t-il dans ce lieu de tourment qu'est l'Enfer ? L'âme est consciente de ce qui se passe. Elle possède le plein usage de ses facultés, elle souffre horriblement. Tel est le sort éternel de ceux qui ont refusé l'Amour de Jésus-Christ pendant leur vie sur la terre. Et cette situation est d'autant plus difficile à supporter du fait qu'elle est éternelle et sans aucune échappatoire.

Qu’est-ce que l’Enfer ? C’est l’endroit où Satan, ses anges et les pécheurs non repentants feront l’expérience de la complète et parfaite Colère de Dieu.
Actuellement, la colère de Dieu se manifeste de diverses façons dans le monde, mais elle est partiellement retenue par sa patience et elle est diluée par diverses bénédictions que Dieu accorde aux justes et aux injustes. Un jour viendra où la Colère de Dieu se déversera à pleine capacité sur tous ceux qui ne se sont pas repenti en croyant et en se confiant en Jésus-Christ. Ils “seront rendus immortels pour être tourmentés dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges” (Matthieu 25 : 41). Ceux qui auront choisi d'aller en Enfer pour l'éternité en ne croyant pas en Jésus, continueront d’exister dans leurs corps et âme, dans un lieu effroyable de tourments sans fin. Le corps souffrira des douleurs corporelles plus intenses que toutes souffrances physiques actuelles. L’âme souffrira des angoisses morales et psychologiques pires que toutes celles qu’il est possible de souffrir sur cette terre. Jésus décrit ce lieu comme étant “les ténèbres du dehors”, sans le moindre filet de lumière pour adoucir leur existence. Ces souffrances seront perpétuelles, éternelles, “où leur ver ne meurt pas et ou le feu ne s’éteint pas” (Marc 9. 48). Il nous est presque insupportable de penser, ne serait-ce que quelques instants, à cette destinée éternelle, tellement elle est terrifiante. Donc nous qui sommes enfants de Dieu par la foi en Jésus-Christ, voici notre devoir : Nous devons avertir ceux qui ne connaissent pas Jésus et qui le rejettent, Nous devons leur annoncer la Bonne Nouvelle de l'Évangile pour que, en mettant leur confiance en Jésus, ils soient sauvés des terribles tourments de l'Enfer.

Car la Bible décrit l'Enfer comme un lieu terrifiant et horrible. Oui, l'Enfer est décrit comme « un feu éternel » (Matthieu 25 : 41), « un feu qui ne s'éteint point » (Matthieu 3 : 12), « l'opprobre et la honte éternelle » (Daniel 12 : 2), un lieu où « le feu ne s’éteint point » (Marc 9 : 44-49) et « la ruine éternelle » (2 Thessaloniciens 1 : 9). Apocalypse 20 : 10 décrit l'Enfer comme « un étang de feu et de soufre » où les méchants « seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles ».
L'Enfer est un lieu réel de condamnation, un lieu de perdition et de souffrance éternelle loin de la face de Dieu. C'est aussi un lieu de jugement où Satan, ses démons et les âmes des êtres humains non-sauvées seront tourmentés éternellement. Ils y seront aussi éternellement consumés par le feu et les vers. Oui, c'est un lieu de condamnation où toutes les personnes qui ont rejeté ou négligé Dieu, son Fils Jésus-Christ et sa Parole devront se rendre éternellement après leur mort.
L'Enfer est un lieu de ténèbres où Dieu ne réside pas, c'est un lieu de souffrance, de tourments, d'angoisse et de désolation pour l'éternité
(Luc 13 : 28). L'Enfer est le domaine du diable, de Satan lui-même et de ses démons c'est-à-dire les anges déchus qui ont été rebelles à Dieu (Matthieu 25 : 41).

Oui, tout comme le Ciel, l'Enfer est un lieu d'éternité, c'est-à-dire que personne ne peut en sortir, c’est pour toujours et à jamais (Matthieu 18 : 8). Toute personne ayant rejeté ou négligé Dieu et son Fils Jésus-Christ durant sa vie sur cette terre n'aura malheureusement pas accès au Ciel. Car sans la nouvelle naissance et la repentance, les êtres humains pécheurs seront condamnés pour l'éternité en Enfer (Matthieu 25 : 41).
Jésus-Christ est venu dans ce monde, il est mort et ressuscité pour nous afin que nous ne soyons pas perdus en Enfer loin de Dieu. C'est par la foi en Jésus-Christ que nous sommes sauvés de l'Enfer.

Lire la suite

L'urgence d'annoncer l'Évangile à tous (2)

2 Décembre 2021 Publié dans #Enfer, #La mort

Dans Matthieu 10 : 28, Jésus utilise le mot « géhenne » pour désigner l'Enfer. La géhenne (vallée de Hinnom) était la décharge municipale de Jérusalem, elle se trouvait au sud de cette ville. On y jetait des ordures (et toutes sortes de déchets) qui y brûlaient sans cesse et leur état dégouteux servait de substance aux vers. Les êtres humains qui refusent ou négligent de recevoir le parfait Salut en Jésus-Christ seront livrés à la décharge (à la géhenne). L'image est totalement révoltante : ils seront jetés en Enfer, là « où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point » (Marc 9 : 48). Cette même image se retrouve dans Ésaïe 66 : 24 : « Car leur ver ne mourra point, et leur feu ne s'éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d'horreur ».
Une décharge publique est un bien triste endroit où terminer sa vie ; un tel sort est à éviter à tout prix. La mission urgente de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est d'arracher et de sauver
quiconque d'une telle destination aussi horrible. Mais l'expression « décharge publique » symbole de l'Enfer, porte en elle une autre idée tout aussi tragique : Dieu considère les habitants de l'Enfer comme des déchets. Oui, voici la pensée de Dieu concernant les existences gâchées des êtres humains enfoncés dans le péché, ne correspondant pas au modèle divin, et non soumises à la volonté du seul vrai Dieu : des déchets !

Pourtant, Dieu accorde la plus grande valeur à ces « déchets » : Dieu a donné la vie de son Fils unique Jésus-Christ pour le Salut de tous les êtres humains perdus dans leurs péchés. Dieu ne rejette jamais les pécheurs à la légère. « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16). Le seul vrai Dieu de l'Univers est tendre et plein de compassion, mais aussi Saint, exigeant et terriblement sévère. Si en tant qu'enfants de Dieu, nous croyons à l'Enfer, nous ne pouvons pas considérer l'évangélisation comme un choix temporaire, ou un passe-temps occasionnel. C'est au contraire une priorité absolue, c'est une vie de tous les jours.
Jusqu'à la fin des temps, l'humanité aura besoin d'entendre la Bonne Nouvelle de l'Évangile et nous devons la lui porter : c'est le désir de Dieu.
Notre consécration ne doit pas être passagère, mais au contraire se prolonger jusqu'à atteindre tout notre entourage. Peut-être ne voudront-ils pas écouter la Bonne Nouvelle de l'Évangile, mais ils doivent entendre, Dieu le veut. Nous ne sommes pas responsables des portes claquées au nez des messagers de l'Évangile, mais par contre nous le sommes si nous n'avons pas frappé à ces portes.

Voici la clé du problème : Si nous sommes convaincus du besoin urgent de l'humanité d'entendre l'Évangile et d'y croire, nous irons la lui porter sans tenir compte de sa réaction. Si nous croyons vraiment à la Vérité et à la puissance de la Parole de Dieu pour sauver les êtres humains de l'Enfer, alors nous aurons le désir de partager l'Évangile en toutes occasions et circonstances. Oui, partageons l'Évangile à nos familles, à nos amis, à nos voisins et à chaque fois que nous en avons l'occasion. À travers nos vies, manifestons l'Amour parfait de Dieu autour de nous. Si les êtres humains sont privés de l'Évangile, ils iront dans les terribles tourments de l'Enfer. En sommes-nous vraiment convaincus ?

NB : Ce texte est la suite du résumé que j'ai fait du livre "Dieu, c'est injuste !". Un livre qui, en mars 2005, m'a beaucoup parlé au sujet de l'urgence de l’évangélisation.

Lire la suite

Après la mort des êtres humains‏

1 Novembre 2021 Publié dans #La mort, #Enfer, #Paradis

« Repentez-vous et croyez à l'évangile » (Marc 1. 15). « Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs » (Hébreux 3. 7, 8).
La Bible se termine sur un avertissement solennel à l'adresse de quiconque ajouterait ou retrancherait quelque chose aux paroles de ce Livre (Apocalypse 22. 18, 19). Il ne nous est pas permis d'altérer le sens de la Bible pour satisfaire nos propres sentiments ou nos raisonnements.
Une vérité, dont la Bible en parle clairement et qui dérange beaucoup de personnes, c'est ce qu'il advient de l'âme de l'être humain après la mort. La Bible est pourtant très claire à ce sujet :
- L'âme du vrai croyant en Jésus-Christ s'en va auprès de Jésus dans la gloire, et jouit déjà du bonheur parfait d'être en sa sainte présence. Son âme attend la résurrection de son corps qui aura lieu au Retour du Seigneur Jésus qui viendra prendre avec Lui tous ceux qui lui appartiennent. Le corps du vrai croyant sera transformé, glorifié, et son âme connaîtra durant l'éternité au Paradis un bonheur infini, inexprimable et éternel en Jésus-Christ, son Sauveur
(Philippiens 1. 23).
- En revanche, l'âme de l'incroyant, de celui qui, pendant sa vie sur la terre, a négligé ou rejeté le Salut en Jésus-Christ, s'en va loin de Dieu dans les ténèbres, lieu où son âme et son esprit vont déjà souffrir horriblement
(Luc 16. 23). Là, son âme attend la résurrection, le Jugement et la juste condamnation aux tourments éternels en Enfer. Oui, Jésus reviendra pour juger et condamner tous ses ennemis dans les tourments éternelles de l'Enfer.
La Parole de Dieu est formelle : Le jour du Salut, c'est aujourd'hui. Nous êtres humains, c'est pendant que nous vivons sur la terre que nous pouvons avoir le pardon de tous nos péchés et la Vie Éternelle. "Demain" ne nous appartient pas. Jésus, « Le Fils de Dieu, a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés » (Matthieu 9. 6). Après la mort, il n'y a plus de Salut possible pour celui qui, durant sa vie sur la terre, a refusé ou négligé de recevoir gratuitement le parfait Salut en Jésus-Christ le Fils de Dieu. Le récit de l'évangile de Luc nous le confirme dans
Luc 16. 26 : un grand gouffre est fermement établi entre le séjour des enfants de Dieu, bienheureux en Jésus, qui sont au Paradis et celui de ceux qui, ayant négligé ou rejeté Jésus, n'ayant pas mis leur confiance en Jésus, sont loin de Dieu, dans les tourments de l'Enfer.
Cher(e)s lecteurs/trices, Dieu nous dit encore : « J'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives » (Deutéronome 30. 19).

Lire la suite

Éviter l'Enfer

15 Octobre 2021 Publié dans #Enfer

Jésus raconte qu'il y avait un riche qui menait joyeuse et brillante vie, et un pauvre nommé Lazare. Ils moururent tous les deux et Jésus a soulevé le voile et nous a raconté ce qui se passe après la mort. Jésus aussi nous parle des tourments de ceux qui sont perdus et la félicité de ceux qui sont sauvés ? Même si c'est en paraboles, c'est pour nous inviter à croire à ce qui se passe après la mort.

1 – "Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare" (Luc 16. 23).

Cet homme riche était sans doute religieux puisque Abraham lui dit : "Tes frères ont Moïse et les prophètes," c'est à dire, ils ont la Bible ! Il connaissait donc les Écritures… Et il savait qui était Abraham.

Il a sans doute eu des funérailles dignes de son rang. Il devait côtoyer les grands de la société et ceux-ci ont dû prendre la parole à son enterrement, racontant peut-être combien il avait été religieux et béni de Dieu, puisqu'il a été comblé de toutes ces richesses.

Mais aussitôt après sa mort, le riche eut la sensation que quelque chose n'allait pas ! Jésus dit simplement : "Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein." (Luc 16. 23)

Les mots, "séjour des morts," est la traduction du mot grec, "Hadès." Ce mot désigne le lieu où vont les âmes non sauvées, en instance de jugement qui aura lieu devant le Grand Trône Blanc mentionné dans Apocalypse 20. Après le Jugement Dernier, selon Apocalypse 20. 14-15, " la mort et le séjour des morts (le Hadès) furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu."

2 – Dommage d'attendre de se retrouver dans le Hadès (le séjour des morts) pour lever les yeux au Ciel. Dans le Hadès, cet homme a levé les yeux vers ceux qui se trouvaient dans la félicité. Là se trouve Lazare, le mendiant, en compagnie d'Abraham, le Père des croyants.

L'expression, "le sein d'Abraham," désigne le lieu où allaient les âmes des justes qui mouraient avant le sacrifice expiatoire de Jésus à la croix. Tant que Jésus n'avait pas encore accompli le sacrifice qui pouvait les purifier de leurs péchés, les croyants d'autrefois qui mouraient, allaient dans ce lieu, que les Juifs appelaient le sein d'Abraham, ou le Paradis.

Même si ce n'était pas encore le Ciel, nous pouvons dire que le sein d'Abraham s'apparente au Ciel. Car pour les Juifs, être assis avec Abraham, désigne ce lieu de félicité. Maintenant que le sacrifice de la croix a eu lieu, Jésus a emmené ces croyants au Ciel.

Dommage que cet homme n'ait pas levé les yeux au Ciel avant sa mort. Dans un regard de repentance, il aurait demandé pardon à Dieu pour toute sa folle conduite. Ses péchés auraient été pardonnés, et à sa mort cet homme aurait été porté par les anges dans le sein d'Abraham.

Cet homme a reconnu Lazare et a identifié Abraham. L'une des pires agonies, en Enfer, sera que les gens en Enfer verront ceux qui sont au Ciel. Imaginez quelqu'un en Enfer voyant un membre de sa famille au Ciel !

N'attendons pas donc qu'il soit trop tard ! Levons les yeux au Ciel dès maintenant… Imaginez les gloires que Dieu a préparées pour tous ceux qui veulent bien y aller ! Dieu vous appelle à partager sa Gloire, avec impatience il attend votre décision.

Nous n'allons pas au Ciel parce que nous sommes bons ; Nous ne serons jamais assez bons. Ni parce que nous sommes religieux. Cet homme riche était religieux, il a appelé Abraham, "Père Abraham !" Et même Abraham l'a appelé, "mon fils !" Il n'y a que le sang de Jésus qui puisse nous justifier et nous purifier de tous nos péchés et faire de nous des enfants de Dieu…

3 – Une autre agonie de l'Enfer, c'est qu'il pouvait se souvenir de sa vie sur terre.

Au V. 25, Abraham dit, "Mon enfant, souviens-toi…" Les gens en Enfer vont garder leur mémoire intacte ! Ils se souviendront des paroles de l'Évangile qu'ils auront entendu. Ils se souviendront de ceux qui auront essayé de les amener à la foi.

La vie est déjà assez difficile, et bien des personnes souhaiteraient stopper leur vie sur terre. C'est une des raisons de bien des suicides. Mais en Enfer, ils auront tous une bonne mémoire. L'Enfer sera un lieu de souvenirs et de regrets éternels.

Dieu vous aime et ne veut pas que vous alliez dans ce lieu de perdition. Ce lieu n'avait pas été prévu pour les êtres humains. Jésus dit dans Matthieu 25 : 41 - "Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges."

A l'origine, le feu éternel avait été préparé pour le diable et les démons, pas pour les humains. Mais les humains se sont mis à suivre le diable, et ils devront partager son jugement.
"le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. Jean 16 : 11 (Les humains seront convaincus de jugement parce qu'ils marchent avec le diable qui est jugé. Ils partageront le même jugement.)

Quand nous nous repentons de nos péchés et venons à Jésus, Dieu pardonne nos péchés et annule cette place réservée en Enfer. Maintenant, Jésus nous réserve une place au Ciel ! "Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi" (Jean 14. 3).

Dieu vous aime tellement que Jésus est mort pour vous afin que vous n'alliez pas dans ce lieu de tourments. Levez maintenant les yeux au ciel !

4 – "En Enfer, l'homme riche s'écria : Père Abraham, aie pitié de moi" (Luc 16. 24).

Nous avons besoin d'entendre le cri qui nous parvient de ce lieu de perdition ! Cet homme a fait monter sa prière vers Abraham. Mais sa prière est restée sans réponse !

Son premier cri a été pour lui-même : Il crie pour qu'Abraham envoie Lazare soulager cette soif intense qu'il ressentait dans ce lieu de tourments. Il ressentait la douleur et la souffrance et aussi il aurait voulu un peu de plaisir, ne serait-ce que quelques gouttes d'eau sur la langue…

Cette soif que ressentait cet homme ne peut être étanchée que par Jésus : "Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture"  (Jean 7. 37).

En Enfer, cette soif de Dieu sera encore plus intense et atroce.
Abraham dira que cette soif ne peut être soulagée. Il y a un grand abîme entre le Ciel et l'Enfer et personne ne peut le traverser.

Après la mort, il est trop tard pour changer votre destinée éternelle. Sa demande de soulagement n'a pas été exaucée.

5 – Son deuxième cri était pour sa famille : "qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments" (Luc 16. 28).

Après la réponse d'Abraham, cet homme réalise qu'il n'y a pas d'espoir pour lui-même, alors il se met à penser à sa famille. Il avait cinq frères, et ils étaient tous comme lui : Religieux mais perdus !  "Alors il dira au "Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j'ai cinq frères. C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments" (Luc 16. 27 -28).

Voilà que cet homme en Enfer veut devenir un gagneur d'âmes ! Il a l'esprit missionnaire. Le voilà maintenant préoccupé pour ceux de sa famille qui sont perdus. Dommage qu'il n'ait pas eu cette crainte de l'Enfer AVANT DE MOURIR…

Que doivent penser ceux qui n'ont pas encore mis leur confiance en Christ pour être sauvé de leurs péchés et de ce lieu de tourments ?
Abraham répondit à la prière de ce riche : "Ils ont la Bible ! Ils ont Moïse et les prophètes !" Ils n'ont pas besoin d'autre chose pour échapper à la perdition, "Qu'ils lisent et croient à ce qui est écrit dans la Bible !"

Vous remarquerez que cet homme en Enfer savait ce qu'il fallait faire pour ne pas venir en Enfer car il dit, en parlant de ses cinq frères : " si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront." Il savait donc que pour être sauvé, il fallait se repentir… Mais lui-même ne l'a jamais fait… Soyez convaincu que des millions de gens savent ce qu'il faut faire pour être sauvé.

6 – Mais "ils ne se laisseront pas persuader même si quelqu'un des morts ressuscitait." (Luc 16. 31).

Quand Jésus est ressuscité des morts, qui l'a cru et ne s'est pas moqué d'une telle nouvelle ? Et ils l'ont rejeté !

Aujourd'hui, Jésus est ressuscité des morts et les choses n'ont pas tellement changé. Les gens ont la Bible et Jésus est ressuscité, mais il est quand-même rejeté ! Si vous ne le croyez pas, c'est que vous avez décidé de ne pas croire ! Même si un mort en personne se présente chez vous, vous avez décidé de rester le même !

La principale préoccupation de cet homme : Le salut de ses frères. Dans ce lieu de tourments, les gens qui s'y trouvent ont une préoccupation continuelle pour ceux qui sont encore vivants et vont se retrouver dans ce même lieu.Voilà quelqu'un qui sait de quoi il parle ! Voilà un sentiment que chacun de nous a besoin d'avoir ! Avez-vous déjà pleuré pour quelqu'un qui n'est pas encore sauvé ?

Ainsi, après avoir eu une vision du ciel où était Lazare consolé, cet homme s'est tourné vers sa situation en enfer et ses frères qui allaient s'y retrouver aussi…

 

J'espère que ces quelques paroles auront provoqué une saine réaction chez chaque lecteur…

Lire la suite

Connaître notre avenir éternel

4 Octobre 2021 Publié dans #La mort, #Enfer, #Paradis

Lorsque nous vous proposons de connaître VOTRE avenir, il ne s’agit pas de vos “petits” lendemains, même si vous avez des soucis à porter. Votre avenir concernant votre vie terrestre a bien moins d’importance que votre avenir éternel, car la vie sur la terre est de bien courte durée à côté de l’éternité : « Elle n’est qu’une vapeur qui paraît pour peu de temps puis disparaît » dit la Bible (Jacques 4 : 14). L’avenir qu’il convient de connaître avec certitude et assurance est donc notre avenir après la mort, dans l’au-delà.

Qu’y a-t-il donc après la mort ? :
« Personne n’est revenu de l'au-delà pour nous le dire » entendons-nous souvent comme réponse.
Mais Dieu nous le révèle clairement dans sa Parole, la Bible. Cher(e)s lecteurs, si vous êtes dans l’incertitude ou dans l’ignorance quant à votre avenir éternel, lisez la Parole de Dieu, la Bible, qui nous donne des certitudes, car « elle n’est pas la parole des hommes, mais la Parole du seul vrai Dieu » (1 Thessaloniciens 2 : 13) donc la Parole de Dieu la Vérité. « Dieu n'est pas un homme pour mentir » (Nombres 23 : 9) et Il se révèle comme étant « le Dieu Sauveur qui veut que tous les hommes soient sauvés et viennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2 : 4) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3 : 16)
L’Evangile nous dit : « Qui croit au Fils (de Dieu) a la vie éternelle, mais celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3 : 36)

Il y a donc deux manières d’entrer dans l’éternité :
▪ Les enfants de Dieu - les vrais croyants en Jésus-Christ - qui ont déjà la vie éternelle, entreront dans l'éternité au Paradis en ayant un avenir infini de bonheur et de félicité sans fin, pour toujours avec le Seigneur Jésus
(Thessaloniciens 4 : 17)
▪ Les incroyants, qui négligent ou méprisent l’Amour du seul vrai Dieu qui a donné son Fils unique, entreront dans l'éternité dans les tourments éternels du séjour des morts pour subir déjà le Jugement divin et être jetés en Enfer à la fin des temps, dans la géhenne éternelle qui est préparée pour le diable et ses anges (Matthieu 25 : 41)

Ami(e)s lecteurs, quel est votre avenir éternel ? OU PASSEREZ-VOUS L’ÉTERNITÉ ? Au Paradis dans le Ciel ou en Enfer dans la géhenne ? Dans la gloire ou dans la honte ? Dans la lumière ou dans les ténèbres ? AVEC JÉSUS au Paradis ou AVEC LE DIABLE en Enfer ?
Maintenant encore, à quiconque qui croit, qui se repent de ses péchés et qui met sa confiance en Jésus, Dieu offre le Salut éternel en vertu du parfait sacrifice de son Fils Jésus-Christ accompli parfaitement à la croix. C’est là, sur ce calvaire de la croix, que l’Amour de Dieu a été manifesté, c’est là que nos péchés ont été condamnés de sorte « qu’il n’y a maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ » (Romains 8. 1)
Que chaque être humain croit et met sa confiance au Seigneur Jésus MAINTENANT, car plus tard, il pourrait être trop tard, et trop tard pour l’éternité… C’est maintenant pendant notre vie sur la terre que notre avenir éternel se décide, et il ne dépend que de nous. Du côté de Dieu, tout a été accompli par Jésus Christ pour notre salut et notre bonheur éternel.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>