Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

retour de jesus

La fin du monde

1 Décembre 2022 Publié dans #Retour de Jésus

Certaines personnes pensent que la fin du monde est imminente. Il est bien vrai que la terre subit des tremblements, mais « seul Dieu qui l'a créée la soutient par la parole de sa puissance » (Hébreux 1. 3), et Lui seul décidera de sa fin. Les événements généralement appelés « la fin du monde » sont décrits en 2 Pierre 3. 10 : « Ce jour-là, le ciel disparaîtra avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront et la terre avec les œuvres qu’elle contient sera consumée. » Il s’agit du point culminant d’une série d’événements appelés « le jour du Seigneur », quand Dieu interviendra dans l’Univers afin de juger le monde. À ce moment-là, il détruira tout ce qu’il avait créé, « le ciel et la terre » (Genèse 1. 1). De toute façon, il doit s'écouler encore plus de mille ans (durée du règne millénaire : Apocalypse 20. 4) avant que les cieux et la terre de maintenant ne soient détruits.

Mais ce qui est imminent et qui peut se produire avant même que vous ayez fini de lire cette article, c'est le Retour de Jésus Christ. Jésus reviendra sans prévenir. Le Seigneur Jésus viendra du ciel en un instant, en un clin d'œil, à un signal donné, à la voix d'un archange et au son de la trompette de Dieu. Il appellera tous ceux qui Lui appartiennent, c'est-à-dire tous qui sont véritablement nés de nouveau (les enfants de Dieu). Seuls ceux-la entendront sa voix. Oui, les morts dans la foi en Jésus ressusciteront, et les vrais croyants en Jésus, vivants sur la terre à ce moment là, seront enlevés (1 Thessaloniciens 4. 13-18). Tous ensemble, revêtus de corps glorifiés, ils partiront dans les airs à la rencontre de Jésus, Celui qui les introduira dans la maison de son Père où ils seront toujours avec Lui dans sa Gloire. Ce sera la réponse à la prière de Jésus : “Père, je veux, quant à ceux que tu m'as donnés, que là où je suis, moi, ils y soient aussi avec moi…” (Jean 17. 24). Après que nous soyons tous réunis au Ciel, nous passerons devant le Tribunal de Christ. Ensuite nous tous ensemble, qui formons l’Église, irons célébrer les noces de l'Agneau dans la Nouvelle Jérusalem, dans la Cité céleste.

Mais alors, en ce moment-là, que deviendront ceux qui resteront parce qu'ils n'ont pas reconnu leur culpabilité et cru au sacrifice parfait de Christ ?
Lorsque Jésus reviendra, seuls les vrais croyants en Jésus, morts ou vivants, seront enlevés. Les êtres humains qui sont morts dans l'incrédulité et ceux qui, encore vivants, auront refusé le Salut que Dieu leur offrait, resteront, les uns dans leurs tombeaux, les autres à leurs occupations en attendant de rejoindre “les morts”. Il y aura ensuite des troubles et de grands cataclysmes dans l'univers.

Après les noces de l'Agneau au Ciel, Jésus viendra établir son règne millénaire de justice et de paix, et nous règnerons avec Lui pendant mille ans (Apocalypse 20. 4).
Quand les mille ans seront achevés, au moment où le ciel et la terre de maintenant passeront, le Grand Trône Blanc sera dressé, Jésus qui est le Juge déjà désigné par Dieu, y siègera avec autorité, des livres seront ouverts pour justifier la sentence prononcée. Tous les morts qui ne seront pas sauvés parce qu'ils n'ont pas accepté le Salut en Jésus, comparaîtront et seront à la fois confondus par la grandeur de leur culpabilité devant Dieu. Ils regretteront d'avoir rejeté Jésus et méprisé sa Grâce du Salut pendant leur vie sur la terre. Ils seront alors tous condamnés aux tourments éternels en Enfer
(Apocalypse 20. 11-15).

Après cela, Dieu va créer un nouveau Ciel et une nouvelle Terre. La « Nouvelle Jérusalem » (Apocalypse 21. 2), la Cité Céleste descendra du ciel sur la nouvelle terre. C'est dans le nouveau Ciel et la Nouvelle Terre, lieu de Sainteté parfaite, que Dieu demeurera et règnera avec tous les élus pour l'éternité, de siècles en siècles. Ils seront dans le vrai bonheur éternel pour toujours et rien ne pourra venir les troubler.
Ainsi les choses sont très claires : Dieu ne nous a rien caché concernant notre avenir éternel. Il nous offre une éternité de bonheur dans sa Gloire au Ciel, au Paradis, et Il l'accorde encore aujourd'hui à tout pécheur repentant qui croit au sacrifice expiatoire de Jésus et qui reçoit Son parfait Salut. Tous ceux qui refusent ou négligent de recevoir le Salut en Jésus subiront éternellement en Enfer la terrible conséquence de leur refus. « Comment échapperons-nous si nous négligeons un si grand salut ? » (Hébreux 2. 3).

Lire la suite

La vivante espérance du vrai chrétien‏

29 Octobre 2022 Publié dans #Pardon des péchés, #Retour de Jésus

Un des traits qui doivent caractériser tout vrai chrétien, c'est qu'il a une espérance vivante (1 Pierre 1. 3), réservée pour lui dans les cieux (Colossiens 1. 5). L'espérance chrétienne n'est pas un simple espoir, comme nous en avons souvent, des désirs dont nous souhaitons simplement la réalisation. Non, elle est une ferme certitude, qui s'appuie sur les promesses de Dieu qui ne peut mentir.
Pour ce qui est du passé, le vrai croyant en Jésus sait que ses péchés sont pardonnés. Christ les a expiés sur la croix. Le présent est pour lui une étape vécue dans la faveur de Dieu avec qui il est en paix. Sa raison de vivre est une personne, Jésus Christ, son Sauveur, qui a promis d'être avec lui “tous les jours” (Matthieu 28. 20).
L'avenir, il peut l'envisager comme un but : c'est le Retour de Jésus qui viendra enlever de la terre tous ceux qu'il a rachetés, et les introduira dans la maison du Père. Avant de quitter les siens, le Seigneur Jésus les encourageait en leur disant : « Je reviendrai, et je vous prendrai auprès de moi ; afin que là où moi je suis, vous, vous soyez aussi » (Jean 14. 3). Bientôt le Seigneur Lui-même descendra du ciel pour accomplir cette promesse. En attendant ce moment, Jésus renouvelle les forces du vrai croyant pour qu'il affronte les épreuves de la vie sans être attristé comme ceux qui n'ont pas d'espérance
(1 Thessaloniciens 4. 13).

Lire la suite

Le Jour du Retour de Jésus-Christ

15 Septembre 2022 Publié dans #Retour de Jésus

Que se passera-t-il le Jour du Retour de Jésus-Christ ? : Un événement mondial
Cela ne peut continuer ainsi. Certainement pas ! Vous êtes sûrement bien d’accord. De nombreuses personnes envisagent l’avenir avec anxiété.
Oui, un événement mondial dans sa puissance et sa portée est imminent. Le Seigneur Jésus Christ va revenir ! « Car le Seigneur lui-même, avec un cri de commandement, avec une voix d’archange, et avec la trompette de Dieu, descendra du ciel ; et les morts en Christ ressusciteront premièrement, puis nous, les vivants qui demeurons, nous serons ravis ensemble avec eux dans les nuées à la rencontre du Seigneur, en l’air ; et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur » (1 Thessaloniciens 4 : 16, 17).
Lisons la Bible, la Parole infaillible de Dieu. Dieu a parlé, donc cet événement se réalisera certainement. En un clin d’œil, « Les morts en Christ » ressusciteront et « ceux qui seront encore en vie » à ce moment-là, nous tous ensemble serons transformés, pour être éternellement avec Jésus. Tous les rachetés, tous les vrais croyants en Jésus, appartiennent à cette catégorie. Il s’agit de ceux qui ont capitulé devant Dieu, ont accepté le Seigneur et Sauveur Jésus Christ, ont reçu le pardon de leurs péchés et la vie éternelle. C’est eux qui seront ravis à la Venue de Jésus et introduits dans la joie et la félicité éternelles de la patrie céleste.
L’apôtre Paul n’est pas le seul à avoir annoncé cet événement. Le Seigneur Jésus Christ Lui-même a dit à ses disciples : « Je vais vous préparer une place. Et si je m’en vais et que je vous prépare une place, je reviendrai, et je vous prendrai auprès de moi, afin que là où moi je suis, vous, vous soyez aussi » (Jean 14 : 2b, 3).
Y serez-vous ? Puisse cette question insistante vous sonder !

Le moment même de l’Enlèvement marquera la fin de la période de la grâce. Les êtres humains qui auront entendu l’Évangile, le message du salut de Dieu, et qui ne se seront pas convertis, ne pourront plus le faire alors. Arrêtons-nous chacun un instant et considérons quelle est notre relation avec le seul Dieu Vivant.
Des jugements terribles s’abattront alors sur les habitants incrédules de la terre. La Bible en parle d’une façon tout à fait claire : « Quand ils diront : « Paix et sûreté », alors une subite destruction viendra sur eux, comme les douleurs sur celle qui est enceinte, et ils n’échapperont point » (1 Thessaloniciens 5 : 3).
Depuis longtemps, Dieu offre sa grâce à tout être humain. Librement et gratuitement ! À vous aussi. N’avez-vous pas encore accepté cette offre de grâce unique ? Jusques à quand voulez-vous attendre ?
Dieu n’est pas seulement un Dieu d’amour, il est aussi un Dieu Saint. Combien de temps se taira-t-il encore face à toutes les atrocités de ses créatures ? Un jour la longanimité, la patience et la pitié de Dieu prendront fin.
Dieu ne frappera pas seulement cette terre d’un jugement temporel. Il prononcera aussi un jugement définitif sur les êtres humains qui auront méprisé et rejeté son amour. Voulez-vous subir ce jugement et connaître la perdition éternelle dans le lieu de tourment « où leur ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas » (Marc 9 : 48) ?

Chaque être humain peut être sauvé. Aujourd’hui encore, maintenant, Le Sauveur du monde est prêt à sauver parfaitement. Il veut nous placer dans une sécurité éternelle, dans la gloire de Dieu. Reconnaissons devant Dieu que nous sommes des pécheurs coupables. Confessons nos péchés au Seigneur et Sauveur Jésus Christ, et nous aurons son pardon. À cause de nos péchés, Jésus a subi pour nous le Jugement de Dieu à Golgotha. Il a payé notre dette sur la croix. Croyons de tout notre cœur qu’Il est mort pour chacun de nous personnellement. « Qui croit au Fils a la vie éternelle, mais qui désobéit au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3 : 36). « Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16). « En vérité, en vérité, je vous dis que celui qui entend ma parole, et qui croit celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie » (Jean 5 : 24).

Lire la suite

Futur proche, éternité proche

20 Août 2022 Publié dans #Retour de Jésus

Je m'en vais, et je viens à vous. Jean 14. 28
Le Seigneur est proche. Philippiens 4. 6
Oui, je viens bientôt. Apocalypse 22. 20

Au cours d'une leçon de français, l'enseignant parle à ses élèves des différentes façons d'exprimer un évènement futur. Il donne l'exemple du futur proche, ou futur immédiat : “Je vais venir… nous allons partir...”. Il cite aussi l'emploi possible du présent pour exprimer une action qui est sur le point de se produire : “J'arrive… je suis là dans un instant...” Quand quelqu'un s'exprime ainsi, c'est vraiment que son arrivée est imminente. Dans deux des versets cités, celui qui dit ainsi : “Je viens”, c'est le Seigneur Jésus. Lui, le Fils de Dieu, est déjà venu une fois sur la terre, il y a été crucifié et enseveli ; mais il est sorti du tombeau et remonté au ciel. Mais “encore très peu de temps et Celui qui vient, viendra, et il ne tardera pas” (Hébreux 10. 37). Oui Jésus Christ revient bientôt.
Pour ceux qui ont cru en Lui, qui l'ont accepté comme Seigneur et Sauveur personnel, alors cette promesse est un grand sujet de joie. Notre Seigneur Jésus va prendre le soin de venir chercher personnellement ceux qu'Il a sauvés (les enfants de Dieu) pour les prendre avec Lui dans le ciel.
Mais pour ceux qui refusent encore la Grâce de Dieu, alors la pensée que Jésus revient bientôt, et que le temps où l'on peut être sauvé va finir, est très solennelle. N'attendons pas que le temps de la Grâce ait pris fin ! Car ce jour-là, quand Jésus reviendra chercher les siens, ceux-ci seront enlevés et introduits dans le bonheur éternel, mais les autres seront laissés pour qu'ils attendent le terrible Jugement, “la colère de Dieu” (Éphésiens 5. 6).
Si c'était aujourd'hui, où seriez-vous ce soir ?

Lire la suite

Mourir et être avec Jésus-Christ

8 Août 2022 Publié dans #Retour de Jésus

« Nous aimons mieux être absents du corps et être présents avec le Seigneur » (2 Corinthiens 5. 8). « J'ai le désir de partir et d'être avec Christ, car c'est, de beaucoup, meilleur » (Philippiens 1. 23).

Après sa mort, le vrai chrétien, enfant de Dieu, est dans un état de bonheur conscient. Son âme attend encore la résurrection de son corps, mais elle est consciente et heureuse dans la présence du Seigneur Jésus au Ciel.
Telle était la certitude de l'apôtre Paul qui écrit que si nous sommes « absents du corps », nous sommes « présents avec le Seigneur ». Le Seigneur n'a pas dit au brigand qu'il aurait à attendre le royaume, mais : « Aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23. 43).
Avant de mourir lapidé, Étienne a prié : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit » (Actes 7. 59). Il savait qu'il allait immédiatement au ciel où il venait de voir le Seigneur « debout à la droite de Dieu » (Actes 7. 55, 56). Pour le croyant en Jésus, la mort est “un gain” car être avec le Seigneur c'est, “de beaucoup, meilleur”.
L'espérance du chrétien, c'est la Venue du Seigneur Jésus ; alors les morts en Christ ressusciteront et les croyants vivants seront enlevés à sa rencontre (1 Thessaloniciens 4. 16, 17). En attendant, nous soupirons intérieurement, “désirant avec ardeur revêtir notre domicile qui est du ciel” (Romains 8. 23 ; 2 Corinthiens 5. 2). « Nous serons tous changés : en un instant, en un clin d'œil » (1 Corinthiens 15. 51, 52). Mais avant que cela se réalise, le chrétien peut avoir à passer par la mort de son corps humain : il s'endort (Jean 11. 11), son âme est heureux dans la gloire de Dieu, dans la Ciel ; son corps, devenu inerte, va glorieusement ressusciter au Retour de Jésus. Oui, les enfants de Dieu possèdent cette lumineuse espérance d'être après la mort, en pleine conscience dans la présence du Seigneur Jésus !

L'événement attendu par les enfants de Dieu :
« Le Seigneur Lui-même, avec un cri de commandement… descendra du ciel ; et les morts en Christ ressusciteront en premier lieu ; puis nous, les vivants qui restons, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées à la rencontre du Seigneur, en l'air: et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur » (1 Thessaloniciens 4. 16, 17)
La Bible, Parole de Dieu, déclare que Jésus Christ reviendra un jour. Cela peut paraître surprenant, pourtant les prophéties de la Bible se réalisent toujours. Plusieurs événements qu'elle a annoncés avec des siècles d'avance se sont effectivement produits.

Rien ne peut annuler le projet de Dieu : Jésus Christ reviendra. L'Écriture sainte, qui reste muette au sujet de la date de ce retour, nous révèle un mystère dans 1 Corinthiens 15. 51-52 : ceux qui croient en Jésus seront rendus semblables à leur Sauveur. « Quand il sera manifesté, nous lui serons semblables » (1 Jean 3. 2). Jésus Christ « transformera notre corps d'abaissement en la conformité du corps de sa gloire » (Philippiens 3. 21). C'est à la Venue de Jésus-Christ que sera réalisée une telle transformation.
Ceux qui sont morts dans la foi en Jésus (les enfants de Dieu) seront alors ressuscités dans un corps glorieux : morts avec leur “corps naturel”, ils ressusciteront avec un “corps spirituel” (1 Corinthiens 15. 44), c'est-à-dire libérés de tout ce qui les rattachait à ce monde. Simultanément, la même transformation s'opérera dans les croyants vivants sur la terre au Retour de Jésus, qui seront alors “changés”. Et tous ensemble partiront dans les airs à la rencontre de leur Seigneur Jésus pour être introduits dans la maison du Père. Ils seront pour toujours avec Lui.
Tout cela vous paraît-il invraisemblable ? C'est pourtant la vérité, qui fait partie du parfait plan du parait Salut que le Dieu d'Amour vous propose. Acceptez-le avant qu'il ne soit trop tard !

Lire la suite

L'espérance de l'Église

18 Juillet 2022 Publié dans #Retour de Jésus

« Je vais vous préparer une place. Et lorsque je m'en serai allé, et que Je vous aurai préparé une place, je reviendrai» (Jean 14 : 2-3). « Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel » (Actes 1 : 11).
L'espérance de l'Église, c'est le Retour de notre Seigneur Jésus-Christ. « Il fut élevé au ciel pendant qu'ils Le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux » (Actes 1 : 9). « Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu montant au ciel » (Actes 1 : 11). L'apôtre Paul dit : « Mais nous, nous sommes citoyens des cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ » (Philippiens 3 : 20). « Vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai, et pour attendre des cieux son Fils » (1 Thessaloniciens 1 : 9, 10).
Avant que le Seigneur Jésus ne revienne sur terre pour y régner comme Roi, une grande tribulation est annoncée, une période comme il n'y en a jamais eue dans l'histoire de ce monde (Matthieu 24 : 21). Cette période de colère et de jugement s'abattra sur les non-croyants (Romains 1 : 18 ; Éphésiens 2 : 3 ; 5 : 6 ; 2 Thessaloniciens 1 : 8). Elle n'est pas pour les enfants de Dieu car ils sont éternellement délivrés de la colère de Dieu (1 Thessaloniciens 1 : 10 ; 5 : 9 ; Romains 5 : 9). Cette terrible expression de « colère de Dieu » surviendra « comme un voleur dans la nuit ». Les enfants de Dieu nés de nouveau sont tous « des enfants de lumière et des enfants du jour », ce qui permet de dire que ce jour ne viendra pas sur eux comme un voleur (1 Thessaloniciens 5 : 2-5). "La Colère de Dieu demeure sur ceux qui ne croient pas au Fils de Dieu" (Jean 3 : 36), mais n'atteindra pas ceux qui lui appartiennent : La grande tribulation n'est donc pas pour les enfants de Dieu qui forment l'Église.
La Venue du Seigneur est pour l'Église une « bienheureuse espérance » : « attendant la bienheureuse espérance et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ », une raison de consolation et de réconfort : « Encore un peu, un peu de temps; celui qui doit venir viendra et il ne tardera pas » (Hébreux 10 : 37). « Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l'avènement du Seigneur est proche » (Jacques 5 : 8).
« Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés » (1 Corinthiens 15 : 51, 52). Oui le Seigneur Jésus descendra dans les airs. Les morts en Christ ressusciteront les premiers, ensuite, les enfants de Dieu vivants sur la terre à ce moment là seront enlevés avec eux sur des nuées, ayant tous leur corps glorifié. Ils iront dans les nuées à la rencontre du Seigneur Jésus et ils seront toujours avec Lui dans Sa gloire. Dans l'Ancien Testament, ces promesses étaient un mystère caché, mais les apôtres les révélèrent sous l'inspiration du Saint-Esprit. L'ère chrétienne s'achèvera au moment où tous ceux qui appartiennent à Jésus-Christ seront enlevés pour être éternellement avec Jésus-Christ dans la gloire.
Suite à l'enlèvement de l'Église, chaque enfant de Dieu comparaîtra devant le tribunal de Christ (2 Corinthiens 5 : 9-10) où il recevra une récompense selon sa vie ici-bas et une place bien précise dans le Royaume de Dieu. Le Seigneur Jésus a dit qu'Il allait nous préparer une place dans la maison du Père et qu'Il reviendra pour chercher son Épouse qui est l'Église (Jean 14 : 2-3). Après les noces de l'Agneau (de Jésus) avec son Église "suprême félicité de l'Église" (Apocalypse 19 : 7), le Seigneur Jésus reviendra « en gloire » sur la terre et manifestera son Épouse au monde, comme étant l'objet de son amour.

Dieu va créer un nouveau ciel et une nouvelle terre où il demeurera et règnera avec tous les élus pour toujours, de siècles en siècles. Ils seront dans le vrai bonheur éternel pour toujours et rien ne pourra venir les troubler.
Amen ! C'est là notre espérance et bienheureuse attente.

Lire la suite

Jésus-Christ nous prépare une place

31 Mai 2022 Publié dans #Retour de Jésus

 UNE PLACE PRÉPARÉE

 « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jean 14. 2-3).

Avant de mourir sur la croix pour nous êtres humains, le Seigneur Jésus a promis à ses disciples, et à nous également, de nous préparer une place dans le Ciel. C’est la meilleure place que nous puissions imaginer puisque nous serons auprès de Lui : « afin que là où moi je suis, vous, vous soyez aussi » (Jean 14. 3).

Bientôt, à la voix du Seigneur, nous irons à sa rencontre « et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur » (1 Thessaloniciens 4. 17).

Enfin, dans ce lieu incomparable, la vie de Christ que nous possédons déjà pourra trouver son plein épanouissement dans un Amour toujours renouvelé envers le Père et le Fils. Finies nos limitations humaines, notre compréhension partielle.

Il ne restera que l’amour, UN AMOUR SANS CESSE ENTRETENU PAR LE SAINT-ESPRIT ET LA CONTEMPLATION DE NOTRE SAUVEUR.

Il n’y aura ni suite ni fin à cette béatitude, puisqu’elle n’est en rien conditionnée par la responsabilité de l’homme : tout repose enfin, et repose seulement sur la parfaite grâce de Dieu en Jésus-Christ.

 « Beaucoup de demeures… » (Jean 14.3)

De nombreux croyants se sont demandés pourquoi le Seigneur parle de « beaucoup de demeures » dans la maison de son Père, et ils ont apporté des réponses variées à cette question.

Il paraît évident que l’idée principale, c’est qu’IL Y AURA DE LA PLACE POUR TOUS LES HOMMES ET LES FEMMES QUI AURONT CRU EN DIEU. Un seul bâtiment suggère l’idée qu’il peut être un jour complètement rempli, tandis que s’il y en a beaucoup, le nombre de places disponibles n’est plus limité.

On peut également se représenter la maison du Père comme le palais d’un roi composé de plusieurs habitations affectées aux différentes catégories de personnes qui vivent dans l’entourage du roi.

Comme beaucoup de comparaisons, celle-ci pèche sur un point : dans un palais, un honneur différent s’attache à chaque bâtiment et chacun s’efforce d’être admis dans les plus prestigieux.

DANS LA MAISON DE DIEU, il n’y a aucune rivalité de ce genre ! TOUS SE SENTENT AIMÉS DU MÊME AMOUR DE LA PART DU PÈRE ET DU FILS.

Toutefois, l’Église composée des croyants de l’ère chrétienne aura une place privilégiée dans l’intimité de son céleste Époux ; nous pouvons le déduire des paroles de Jean Baptiste qui se qualifie lui-même comme l’ami de l’époux qui se tient à côté de lui et se réjouit de communiquer avec lui (Jean 3. 29).

Le Seigneur fait cette révélation à ses disciples afin que leur cœur ne soit pas troublé par sa mort prochaine.

Que la perspective d’être bientôt introduits dans la maison du Père ranime en nous le désir de connaître mieux le Seigneur avec qui nous serons bientôt pour toujours.

Lire la suite

Un Évènement important arrive‏

24 Mai 2022 Publié dans #Retour de Jésus

Un Évènement important arrive‏

Illustration :
Embarquement immédiat ! Après être passés par le comptoir d'enregistrement, tous les passagers ont maintenant pris place dans l'avion. Désormais, La porte est fermée et aucun passager n'est plus admis.
Tous les passagers ? - Non, voyez cet homme qui court ! Il a beau protester et réclamer, rien n'y fait. TROP TARD ! L'avion partira sans lui.

C’est d’un évènement combien plus important et aux conséquences infiniment plus graves que nous voulons vous parler. Il n'y aura pas d'annonces sur aucun haut-parleur. L'appel parviendra seulement aux enfants de Dieu, à ceux qui ont une relation vivante et personnelle avec Lui. Ils entendront le « cri de commandement » et la « trompette de Dieu » voir dans (1 Thessaloniciens 4. 16-17).
Le Seigneur Jésus a annoncé Lui-même cet évènement en s’adressant à la petite troupe de ses disciples : « Si je m’en vais et que je vous prépare une place, je reviendrai et je vous prendrai auprès de moi, afin que là où moi je suis, vous y soyez aussi » (Jean 14 : 3).
- Quelles sont les personnes concernées par ce départ dont Jésus parle ci-dessus ? Tous ceux qui ont cru au Fils de Dieu, tous ceux qui ont placé leur confiance en Lui, qu’ils soient déjà morts ou qu’ils soient encore vivants sur la terre à ce moment-là.
- Quelle est leur destination ? Le Ciel, le lieu du bonheur infini et éternel dans la compagnie du Seigneur Jésus, Celui qui les a aimé, qui est mort pour eux sur la croix et qui est ressuscité pour leur acquérir cette place avec Lui.
Et après ? Que se passera-t-il pour ceux qui, pendant leur vie sur la terre, auront négligé le Salut en Jésus Christ ou refusé le message de l’Amour de Dieu ? Aucune possibilité d’entrer au Ciel ! Et ce sera pour eux l'attente d'une terrible condamnation éternelle dans les tourments de l'Enfer.

Jésus a raconté une parabole pour illustrer cela dans (Matthieu 25 : 1-12). Quelle est la conclusion ? « La porte fut fermée » (v.10). Et personne ne peut l’ouvrir ! Vous aurez beau frapper en criant : « Seigneur, ouvre-nous ! » – il vous répondra : « Vous, je ne sais pas d’où vous êtes » (Luc 13 : 25).
Terrible sort que celui-là ! Il est donc urgent d’être prêt pour le grand rendez-vous fixé par le Seigneur Jésus à tout être humain.
Comment nous y préparer personnellement ? Une place au Ciel ne peut pas s’acheter ; elle est offerte gratuitement par le Dieu d’Amour. D’ailleurs, l’être humain pécheur est totalement coupable de ses péchés et ne peut jamais acquitter le montant de sa dette envers Dieu : « Un homme ne pourra en aucune manière racheter son frère, ni donner à Dieu sa rançon, car précieux est le rachat de leur âme, et il faut qu’il y renonce à jamais » (Psaume 49 : 8-9).
La seule “rançon” parfaitement suffisante mais absolument indispensable pour le Salut de chaque être humain qui place sa confiance en Jésus, c’est le sang précieux du Seigneur Jésus qui a coulé de son côté percé après sa mort sur la croix de Golgotha. L’apôtre Pierre le déclare : « Vous avez été rachetés… non par des choses corruptibles, de l’argent ou de l’or, mais par le sang précieux de Christ » (Pierre 1 : 18-19).
Mais pourquoi justement le sang de Jésus Christ ? – Parce que « sans effusion de sang il n’y a pas de pardon » des péchés (Hébreux 9 : 22). Or « tous les êtres humains ont péché » (Romains 5 : 12) ; j’ai péché, vous avez péché et tous ont péché. Et pour entrer au Ciel, TOUS nos péchés doivent être ôtés.
Pour nous c’est gratuit, parce que le Christ Jésus a déjà payé à notre place le “prix du billet” : Il a souffert sur la croix l’effroyable punition de tous nos péchés.
- La Bible nous invite chacun : « Vous qui n’avez pas d’argent, venez, achetez et mangez, oui, venez, achetez sans argent et sans prix. Cherchez l’Éternel tandis qu’on le trouve, invoquez-le pendant qu’il est proche. Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme inique, ses pensées, et qu’il retourne à l’Éternel, et il aura compassion de lui, — et à notre Dieu, car il pardonne abondamment » (Esaïe 55 : 1-6).
- Mais surtout, IL NE FAUT PAS TARDER : « C’est pourquoi, comme dit l’Esprit Saint : AUJOURD’HUI, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs » (Hébreux 3 : 7).
Peut-être direz-vous : que dois-je faire alors ? La réponse a été donnée depuis longtemps : « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé » (Actes 16 : 31).
Oui, AUJOURD’HUI, que chaque être humain croit en Jésus le Fils de Dieu, et place en Lui sa confiance : Jésus est mort sur la croix pour toutes nos fautes, pour tous nos péchés : mais ensuite Il est ressuscité ; Il est éternellement Vivant. Jésus va venir chercher tous ceux qui Lui ont fait confiance pour qu'ils soient éternellement avec Lui dans sa Gloire. Nous êtres humains, sommes-nous chacun prêts ?

Lire la suite

(2) Les âmes des enfants de Dieu dans l'éternité

18 Mai 2022 Publié dans #Retour de Jésus, #Paradis

B) LES ÂMES DES ENFANTS DE DIEU APRÈS LA MORT DE LEUR CORPS HUMAIN :
Dans leur état intermédiaire
:
Ceux qui étaient dans « le sein d'Abraham » avant la mort de Jésus sur la croix et sa résurrection sont maintenant « auprès du Seigneur Jésus » dans le Ciel, dans le Paradis. Le Seigneur Jésus, à la croix, disait au brigand : «
Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23. 43). L'apôtre Paul dit : « Nous savons qu'en demeurant dans ce corps, nous demeurons loin du Seigneur, car nous marchons par la foi et non par la vue. Nous sommes pleins de courage et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur » (2 Corinthiens 5. 6-8) ; « Christ est ma vie et mourir m'est un gain... Je suis pressé des deux côtés; j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui est de beaucoup meilleur » (Philippiens 1. 21-23).
L'auteur de l'épître aux Hébreux parle des « esprits des justes parvenus à la perfection » (Hébreux 12. 23), ce qui veut dire qu'après la mort, notre progression dans le chemin de la sanctification sera terminée. Lorsque nous serons dans le Ciel auprès du Seigneur Jésus, nous jouirons éternellement de la glorieuse présence infinie de Dieu :
« Mais je sais que mon rédempteur est vivant, et qu'il se lèvera le dernier sur la terre. Après que ma peau aura été détruite, moi-même en personne, je contemplerai Dieu. C'est Lui que moi je contemplerai, que mes yeux verront, et non quelqu'un d'autre » (Job 19. 25-27) ;
« Étienne, rempli d'Esprit Saint, fixa les regards vers le ciel et vit la gloire de Dieu. Il dit : Voici, je vois les cieux ouverts et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu . Ils lapidèrent Etienne qui priait et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit » (Actes 7. 55-59) ;
« Je suis persuadé que ni la mort ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni le présent, ni l'avenir, ni les puissances, ni les êtres d'en-haut, ni ceux d'en-bas, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu en Christ Jésus notre Seigneur » (Romains 8. 38-39).
Dans ces versets ci-dessus, les âmes des enfants de Dieu après la mort de leur corps humain sont conscientes. Lazare, dans « le sein d'Abraham », était conscient
(Luc 16. 19-31). Oui, après la mort, les âmes des enfants de Dieu sont au Ciel, dans la glorieuse présence de Dieu, ayant le bonheur et le repos éternel (Apocalypse 14. 13), et attendant la résurrection de leur corps qui aura lieu au Retour de Jésus. Sachons donc que les enfants de Dieu qui quittent ce monde entrent immédiatement dans la présence de Dieu au Ciel, dans Sa Gloire. Mais nous pouvons nous poser la question à savoir : À quoi ressemblerons-nous lorsque notre âme et notre esprit sera au Ciel dans la Gloire de Dieu, et que nous n'aurons pas encore reçu notre corps ressuscité et glorifié ? Réponse théologique : Nous ne le savons pas encore. Mais nous savons que ça sera infiniment merveilleux.

Dans leur état final
La Bible parle étonnamment peu de l'état intermédiaire des âmes des enfants de Dieu. En revanche, tout est centré sur le Retour de Jésus-Christ qui amènera les enfants de Dieu à la résurrection de leur corps. Une étude approfondie de
2 Corinthiens 5. 1-9 montre qu'il est question d'espérance dans le « revêtement » d'un corps de résurrection immortel, soit par la transformation instantanée des enfants de Dieu encore sur terre lors du Retour de Christ, soit par la résurrection des enfants de Dieu déjà décédés à ce moment-là.
Lors de son Glorieux Retour et en un instant, Jésus-Christ, « au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront en premier. Ensuite nous, les vivants serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur » (1 Thessaloniciens 4. 15-18) pour être éternellement avec Lui dans sa gloire avec nos corps glorifiés. Notre être tout entier, corps, âme et esprit, ayant été « conservé sans reproche pour le Retour de notre Seigneur Jésus » (1 Thessaloniciens 5. 23) aura été réunifié en un « corps spirituel » (1 Corinthiens 15. 44; 35-58). Oui, c'est sûr et certain qu'en ce jour, nous irons avec Jésus-Christ dans la joie infinie et éternelle qui se trouve dans la demeure de Dieu au Ciel.
Les récompenses promises par le Seigneur Jésus nous serons distribuées (Luc 14. 14 ; 2 Timothée 4. 8) à son Tribunal. Nous trouverons pleinement notre joie infinie dans le seul vrai Dieu, en Jésus-Christ. Nous participerons au grand festin des Noces de l'Agneau et nous nous réjouirons infiniment du Seigneur Jésus-Christ, l'Agneau de Dieu
(Apocalypse 19 : 6-9). Nous serons réunis autour du trône de l'Agneau de Dieu pour chanter éternellement « des cantiques nouveaux » en rendant gloire à l'Agneau divin qui « a été immolé et est digne de recevoir puissance, richesse, sagesse, force, honneur, gloire et louange ». Nous adorerons pleinement « celui qui est assis sur le trône et l'Agneau à qui sont dus la louange, l'honneur, la gloire et le pouvoir aux siècles des siècles » (Apocalypse 5. 11-14).

Cher lecteur, si vous n'avez pas encore saisi la main de votre Sauveur Jésus-Christ, faites-le maintenant. Jésus nous dit : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s'il meurt. Et quiconque vit et croit en moi, ne mourra jamais » (Jean 11. 25-26).
Nous enfants de Dieu, suivons donc le Seigneur Jésus et « revêtons les armes de la lumière. Marchons honnêtement, comme en plein jour »
(Romains 13. 11-14). « Nous sommes donc toujours pleins de confiance. C'est pour cela aussi que nous nous efforçons de lui être agréables, soit que nous demeurions dans ce corps, soit que le quittions. Car il nous faut tous [nous les enfants de Dieu] comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu'il aura fait, étant dans son corps » (2 Corinthiens 5. 6-10).

Lire la suite

Le Règne de Jésus-Christ

27 Avril 2022 Publié dans #Retour de Jésus

Le déroulement du Règne de Christ sur la terre
Le règne de Christ sur la terre est introduit par sa victoire sur l'Antichrist, le faux prophète et Satan (voir
Apocalypse 19. 17 à 20. 3a). L'Antichrist et le faux prophète sont jetés dans l'étang de feu et de soufre; Satan est lié et perd ainsi toute sa puissance d'action.
Le règne terrestre de Christ dure 1000 ans
(Apocalypse 20. 4-6), d'où son nom de Millénium. Avant le début de ce règne, les croyants d'avant Jésus-Christ, les rachetés du temps de l’Église ainsi que les saints de la grande tribulation ressuscitent (Apocalypse 20. 4, 6 ; 1 Corinthiens 15. 22-23). La fin du règne est marquée par une dernière révolte de Satan qui, délié pour un peu de temps, séduit les nations et les entraîne à sa suite à se rebeller contre Dieu (Apocalypse 20. 8-9).
Définitivement vaincu, Satan est à son tour jeté dans l'étang de feu et de soufre
(Apocalypse 20. 10 ; 1 Corinthiens 15. 24).
Tous ceux qui ne sont pas ressuscités avant le Millénium ressuscitent à la fin de celui-ci pour comparaître devant le grand trône blanc du jugement dernier
(Apocalypse 20. 11-15).

Les caractéristiques du Règne de Christ sur la terre

Le Jugement Dernier
Tous ceux qui ne sont pas ressuscités avant le Millénium ressuscitent après la dernière révolte pour comparaître devant le Grand Trône Blanc du Jugement Dernier
(Apocalypse 20. 11-15).
Ce sont donc uniquement les impies qui paraîtront devant le Juge. C'est Daniel qui a le mieux dépeint cette scène : "Je regardai, pendant que l'on plaçait des trônes. Et l'ancien des jours s'assit. Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure ; son trône était comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent. Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient, et dix mille millions se tenaient en sa présence. Les juges s'assirent, et les livres furent ouverts" (Daniel 7. 9-10).
Quels livres ? Apocalypse 20. 12 répond : "Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres".
Le "Livre de Vie" est le registre de tous les sauvés : aucun des accusés n'y est mentionné. Ils entendront tous la sentence qui les frappe : l'Enfer, pour l'éternité. Si l'Enfer est le même pour tous, les horribles souffrances subies seront plus ou moins grandes, selon la connaissance reçue et les mauvaises œuvres faites
(Luc 12. 48) par chacun de ceux qui y seront.

De nouveaux cieux, une nouvelle terre et la nouvelle Jérusalem
Devant la Majesté de Celui qui est assis sur le trône du Jugement, les cieux et la terre actuelle seront anéantis par le feu. Les éléments physiques de la première Création disparaissent
(Hébreux 1. 10-12 ; 2 Pierre 3. 7), ce qui laisse la place à une nouvelle Création de l'univers, Création qui ne connaîtra jamais le mal et le péché.
Alors descendra, d'auprès de Dieu, la Nouvelle Jérusalem, la ville sainte que Dieu a créée pour en faire la "capitale" de son règne, pour l'éternité.
(Apocalypse 21. 2). Cette ville est décrite en détail dans Apocalypse 21. 10-27. La description contient des données précises - les dimensions de la Ville données en "mesure d'homme", (verset 17). Soit un cube d'environ 2.200 km de long, de large et de haut !

L'importance historique d'Israël est soulignée par les noms des 12 tribus écrits sur les portes de la Ville et celle de la Nouvelle Alliance par les noms des 12 apôtres écrits sur les fondements.
"Il n'y aura pas de temple dans la ville, et pas de soleil au-dessus, car c'est Dieu lui-même et l'Agneau qui seront le Temple et elle sera éclairée par la gloire de Dieu" (Apocalypse 21. 22-23).

Dernier appel et dernier avertissement
Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon son œuvre. Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville ! (Apocalypse 22. 12-14).
C'est le dernier appel à la conversion contenu dans la Bible. Qu'il soit encore entendu par beaucoup !
Et tout à la fin, un dernier avertissement à ceux qui méprisent la Bible et veulent la modifier à leur idée : "Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre" (Apocalypse 22. 18-19).

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>