Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

la vie

Vivre pour l'éternité, non pour le temps

18 Janvier 2020 Publié dans #La Vie

« Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement ». (Hébreux 13. 8)
« D’éternité en éternité, tu es Dieu ». (Psaume 90. 2)

Des chrétiens avaient placé dans un endroit bien visible une énorme affiche sur laquelle était marqué en gros caractères un seul mot : « ÉTERNITÉ ». Cela avait provoqué un tel mouvement de protestations qu’ils durent enlever cette affiche.

Les êtres humains dans ce monde aiment mieux parler du temps que de l’éternité. L’éternité fait peur ; ce temps où il n’y aura point de fin effraie un grand nombre de personnes. Pourtant "Dieu a mis dans le cœur de l’homme la pensée de l’éternité" (Ecclésiaste 3. 11).

Le monde entier se compose de deux sortes de personnes, celles qui vivent pour le temps et celles qui vivent pour l’éternité.

Les hommes et les femmes qui vivent pour le temps sont ceux qui sacrifient l’éternité pour le moment présent. Ce moment présent file entre leurs doigts. Ce temps laisse son empreinte et marque toujours plus de rides le visage de l’être humain. Ce temps se compose d’un passé, d’un présent et d’un futur ; entre ce futur que l’être humain ignore et un passé que l’on ne peut changer, s’inscrit le présent. Tous ceux qui vivent pour le temps, vivent dans la vanité, dans l’éphémère, dans le superficiel. Voulant oublier l’éternité, ils recherchent le plaisir dans des passions plus ou moins avouables ; pourtant ces passions n'apaisent pas mêmes si elles sont satisfaites, mais elles dévorent sans assouvir. Ces hommes et ces femmes qui ne misent que sur le temps vivent bien souvent leur présent dans la crainte, en regrettant le passé et en redoutant le futur. Ces gens n’ont aucune réelle espérance, leur slogan est celui-ci : « Mangeons et buvons, car demain nous mourrons ! » (1 Corinthiens 15. 32).

Quant aux hommes et aux femmes qui vivent pour l’éternité, ils ont choisi la bonne part. Vivre pour l’éternité stimule, c’est un présent, malgré les souffrances de la vie, de plénitude et d’espérance. Ils savent que leur passé a été pardonné par Jésus et que leur futur est entre les mains du Seigneur, Celui dans lequel ils se sont confiés. Ceux qui vivent pour l’éternité se sont affranchis de la vanité du temps et de tout ce qui se fait sous le soleil, parce qu’ils ont un jour rencontré sur le chemin de leur vie le Seigneur Jésus, Lui qui est venu de l'éternité pour les sauver.

Ami(e)s lecteurs/trices, qu’allez-vous choisir, vivre pour le temps ou vivre pour l’éternité ?

Lire la suite

La vie éternelle et abondante

14 Décembre 2019 Publié dans #La Vie

Jésus-Christ est Celui qui donne la Vie Éternelle. Jésus s'est sacrifié sur la croix pour nous pour expier tous nos péchés et offrir la Vie Éternelle à quiconque croit véritablement en Lui. Mais la mort ne pouvait pas le retenir. Le grand Créateur de la vie physique et le seul Donateur de la vie éternelle ne pouvait pas être retenu par la mort. Jésus-Christ a vaincu le péché, la mort et l’enfer. La mort a été vaincue pour toujours. L’obscurité a été conquise. Dieu est Tout-Puissant. Il est sur son Trône. Son Fils Jésus-Christ est Victorieux.

Nous qui avons accepté et reçu le Seigneur Jésus dans notre vie, Il nous a couvert de sa parfaite Justice, notre vie est caché en Lui et nous sommes éternellement sauvés. “Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé.” (Romains 10. 9)

À travers Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur, nous recevons non seulement la vie physique et spirituelle, mais également une vie d’une telle qualité que jamais nous ne pourrons la perdre. C’est la Vie Éternelle.

À travers Jésus-Christ, nous avons la vie physique, la vie spirituelle et la vie éternelle. Qu’est-ce qu’une personne pourrait bien vouloir de plus ? Et pourtant, il y a plus ! Jésus a dit : “Moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance.” (Jean 10. 10).

Notre vie doit être une bénédiction pour les autres, elle devrait refléter notre joie en Jésus-Christ. Remplie de l’Esprit de Dieu, notre vie devrait être une vie abondante, une vie qui déborde tout autour de nous. La vie chrétienne va bien au-delà de la reconnaissance de notre péché et de notre misère. C’est une vie basée sur la connaissance du fait que le sacrifice parfait pour nos péchés a été offert pour nous à la croix et que, à travers Jésus-Christ, nous ne sommes plus morts dans nos péchés, mais nous avons été ramenés à la vie éternelle.

Nous êtres humains, avons-nous chacun la Vie Éternelle et abondante en Jésus-Christ ? Sachant que c'est en Jésus-Christ seul que nous avons la paix avec Dieu, cette paix qui nous est donnée grâce à son oeuvre sur la croix, alors comment ne pas déborder de joie, cette joie qui découle de la vie éternelle et abondante que Jésus-Christ a acquise pour nous ?

Lire la suite

La Vie Éternelle, le Ciel

15 Novembre 2019 Publié dans #La Vie, #Paradis

LA VIE ÉTERNELLE :
Elle est la vie de Dieu, la vie abondante, la vie la plus réelle qui soit. Jésus-Christ est venu dans ce monde pour nous donner la vie éternelle. Celle-ci est donc
directement liée à sa personne: c’est en Jésus que nous la découvrons et que nous la recevons. Jésus affirme dans l’Evangile selon Jean : « Je suis la vie (éternelle) » (Jean 14. 6). L’apôtre Jean identifie lui aussi la vie éternelle à Jésus lorsqu’il écrit: « Quand cette vie est apparue, nous l’avons vue; c’est pourquoi nous vous en parlons et nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui nous a été révélée » (1 Jean 1. 2). Celui qui croit au Seigneur Jésus et le reçoit comme Seigneur et Sauveur possède du même coup la vie éternelle (1 Jean 5. 12). Puisque Dieu nous a promis la vie éternelle (1 Jean 2. 25), notre vie présente repose sur un fondement éternel. La vie éternelle ne sera pleinement manifestée qu’après la résurrection : « Beaucoup de gens qui dorment au fond de la tombe se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour la honte, pour l’horreur éternelle » (Daniel 12. 2). Dans cette vie présente, nous n’avons pas seulement la promesse de la vie éternelle, nous sommes déjà participants de la plénitude, de la nature et de la gloire de Dieu et de Jésus-Christ. Lorsque nous irons au Ciel, nous contemplerons face à face le Seigneur Jésus et Dieu notre Père.

- Quand la Vie Éternelle commence-t-elle ?
La Bible dit clairement qu’il n’y a que deux manières de passer l’éternité : dans la vie éternelle ou dans la perdition éternelle. C’est pourquoi, la plus grande
perte pour l’être humain consiste à vivre sans Jésus-Christ durant sa vie sur la terre et à mourir sans Lui. Jean 3. 15 déclare que « quiconque croit en Jésus a la vie éternelle ». La vie éternelle ne nous est donc pas accordée après la mort, mais au moment même où nous nous convertissons : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle » (Jean 3. 36). Cette foi porte le sceau de la résurrection de Jésus d’entre les morts et repose donc sur un fondement assuré et inébranlable. Dieu tient beaucoup à ce que nous ayons une telle assurance en nous : « Je vous ai écrit cela afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » (1 Jean 5. 13).

LE CIEL : Comment peut-on décrire le Ciel ?

Le Ciel : Un Royaume. Tous les royaumes de la terre sont éphémères et leur puissance est limitée. Le Ciel, lui, est un Royaume éternel (2 Pierre 1. 11) qui n’aura pas de fin. C’est un « royaume inébranlable » (Hébreux 12. 28), la patrie céleste après laquelle soupiraient les patriarches (Hébreux 11. 16), un royaume dans lequel la Seigneurie absolue de Dieu et de son Gouvernement parfait sera universellement reconnue. Ceux qui appartiennent à Jésus-Christ régneront éternellement avec Lui (Apocalypse 22. 5 ; Luc 19. 17, 19).

Le Ciel : La maison du Père. Contrairement à toutes les demeures et à tous les appartements d’ici-bas que le temps se charge de réduire en ruines, le Ciel subsiste éternellement. « Car nous n’avons pas ici-bas de cité qui dure toujours; nous cherchons la cité qui est à venir » (Hébreux 13. 14), celle que Dieu Lui-même a préparée (Hébreux 11. 16b), celle que le Seigneur Jésus façonne « Il y a beaucoup d’endroits où demeurer dans la maison de mon Père et je vais vous préparer une place » (Jean 14. 2). Tous ceux qui appartiennent à Christ y ont droit de cité ; ils sont « de la famille de Dieu » (Éphésiens 2. 19). Le « Notre Père » commence ainsi : « Notre Père qui es aux cieux ...» (Mathieu 6. 9). Dans la prière dite sacerdotale, Jésus s’adresse ainsi à son Père : « Père ... je désire qu’ils soient avec moi là où je serai afin qu’ils voient ma gloire » (Jean 17. 24). Le Ciel est notre demeure parce que c’est là que Dieu habite (Genèse 24. 7 ; Psaumes 115. 3 ; Mathieu 6. 9). C’est également le lieu où le Seigneur Jésus se trouve ; Il en est descendu pour venir sur terre (Jean 3. 13 ; 6. 38) et il y est retourné lors de son ascension (Luc 24. 51 ; Actes 1. 11). Jésus en reviendra avec puissance et une grande gloire pour prendre les siens.

Le Ciel : Notre patrie. Nous n’avons ici-bas qu’une patrie temporelle ; notre partie éternelle est au Ciel. C’est pourquoi Paul écrit : « Quant à nous, nous sommes citoyens des cieux, et nous attendons ardemment que vienne des cieux notre Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ » (Philipiens 3. 20).

Le Ciel : Demeure de la joie. Les mariages célébrés sur terre donnent toujours lieu à des réjouissances particulières. La Bible décrit souvent le Ciel comme l’endroit des noces et de la joie éternelle : « Réjouissons-nous et soyons heureux, rendons-lui gloire ! Car le moment des noces de l’Agneau est arrivé et son épouse s’est préparée » (Apocalypse 19. 7). Jésus-Christ, l’Agneau de Dieu qui a porté le péché du monde et l’a expié sur la croix, est désormais l’Époux et l’Église est sa fiancée, son épouse. Celle-ci est composée des rachetés de tous les temps, de tous peuples, de toutes tribus, de toutes langues et de toutes races.

Le Ciel : Un lieu sans péché. Notre monde gémit sous les conséquences du péché : peines, détresses, douleurs, lamentations, maladies, guerres et mort. Au Ciel, « il ne se trouvera plus rien qui soit frappé par la malédiction de Dieu » (Apocalypse 22. 3). Dieu sera tout en tous et fera toutes choses nouvelles : « Il essuiera toute larme de leurs yeux. Il n’y aura plus de mort, il n’y aura plus ni deuil, ni lamentations, ni douleur. Les choses anciennes auront disparu » (Apocalypse 21. 4). Cette espérance permet à l'apôtre Paul comme à nous de supporter patiemment les épreuves présentes : « J’estime que ce que nous souffrons dans le temps présent ne peut pas se comparer à la gloire que Dieu nous révélera » (Romains 8. 18).

Le Ciel : Lieu du couronnement. Tout ce que, dans ce monde, nous accomplissons au Nom du Seigneur Jésus a des conséquences jusque dans l’éternité, car de telles oeuvres ont un caractère permanent. Voilà pourquoi l'apôtre Paul peut écrire à la fin de sa vie : « J’ai combattu le bon combat, je suis allé jusqu’au bout de la course, j’ai gardé la foi. Et maintenant, le prix de la victoire m’attend : c’est la couronne de justice que le Seigneur, le juste juge, me donnera au jour du Jugement. Et il ne la donnera pas seulement à moi, mais à tous ceux qui attendent avec amour le moment où il apparaîtra » (2 Timothée 4. 7-8). Le Seigneur Jésus glorifié déclare : « Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie » (Apocalypse 2. 10).

Le Ciel : notre objectif. Le but le plus élevé qui soit proposé aux êtres humains, c’est d’atteindre le Ciel par le moyen de la foi en Jésus-Christ. L’apôtre Pierre a ce but en vue lorsqu’il écrit : « Vous l’aimez, bien que vous ne l’ayez pas vu; vous croyez en lui, bien que vous ne le voyiez pas maintenant; c’est pourquoi vous vous réjouissez d’une joie glorieuse, si grande qu’elle ne peut pas s’exprimer par des paroles, car vous obtenez ce qui est le but de votre foi : le salut de vos âmes » (1 Pierre 1. 8-9).

Lire la suite

Dieu nous offre la vie éternelle en Jésus-Christ

28 Octobre 2019 Publié dans #La Vie, #Salut

Dieu est notre Créateur, c’est Lui qui nous a donné la vie, Il nous a créés : « L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. » (Genèse 2 : 7). C’est Dieu qui détient le pouvoir de donner la vie.
Le problème est que le péché qui est entré dans le monde après la chute d'Adam et Eve nous prive de la plénitude de la vie que Dieu nous donne, car le péché nous prive de la gloire de Dieu, de la vie éternelle.
C’est pour cela que Dieu a envoyé son Fils Jésus, afin qu’il prenne nos péchés pour les expier une fois pour toutes en mourant sur la croix. Jésus est ensuite ressuscité, vivant éternellement. Aujourd’hui en recevant Jésus-Christ dans notre cœur et en mettant notre confiance en Lui, nous avons la vie éternelle. « Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort » (Jean 11 : 25).
Seul Dieu, le Créateur de l'univers, a le pouvoir de donner la vie. Nos vies appartiennent à Dieu, car il est notre Créateur.
Dieu est Amour, Il nous aime d'un Amour parfait. Dieu nous a prouvé son Amour par le fait qu’Il a envoyé son unique Fils Jésus, mourir à la croix pour nous sauver de tous nos péchés.
Dieu veut nous offrir à chacun la Vie Éternelle par son Fils Jésus-Christ, car son désir depuis l’origine du monde c’est que nous vivions dans sa présence et que rien ne puisse jamais nous séparer de Lui. C’est pour cela que Jésus s’est donné en sacrifice à la croix, pour que nous ayons le pardon de nos péchés. Si nous acceptons Jésus dans notre vie comme notre Seigneur et Sauveur personnel, nous devenons enfants de Dieu, nos péchés sont pardonnés et plus rien ne nous sépare de Dieu, de sa présence dans notre vie et nous pourrons ainsi entrer dans sa Gloire au Paradis au moment de notre mort d'ici-bas ou au Retour de Jésus-Christ. Oui, « Jésus-Christ est la Vie Éternelle
» (1 Jean 5 : 21a).
Nous êtres humains, ne nous contentons pas de ce que ce monde peut nous donner, car tout ce que ce monde apporte est vain, et rien dans ce monde ne nous sauvera de nos péchés et de la mort éternelle, il y a que Jésus seul qui peut nous sauver, car Il est la résurrection et la vie, « Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14 : 6).
Réalisons cela et mettons toute notre confiance en Jésus-Christ notre Seigneur, la vie que Jésus nous offre par notre foi en Lui, c’est la Vie Éternelle.

« Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle création » (2 Corinthiens 5. 17).
« Jésus dit: Moi je suis venu, afin que les hommes aient la vie et qu'ils l'aient en abondance » (Jean 10. 10).
Par la foi et en actes, nous devons nous détourner de nos péchés et nous tourner vers Jésus. Reconnaître devant Lui nos fautes, nos manquements, nos mauvaises pensées, et Lui demander pardon. Jésus est venu pour nous les pécheurs ! Il est prêt à pardonner tous ceux qui viennent à LUI. Sa grâce et sa miséricorde sont infinies. Jésus, par son sacrifice, nous libère et nous donne de marcher avec LUI en nouveauté de vie.
Si ce n'est pas déjà fait... allez à LUI pour devenir son enfant. Aujourd'hui, demandez à Jésus, qu'Il devienne votre Sauveur et Seigneur.
« Mais à tous ceux qui l'ont reçue (La Parole, Jésus-Christ), à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu... » (Jean 1. 12).

Lire la suite

Jésus-Christ est la Vie et la Résurrection, Il est Vivant

30 Septembre 2019 Publié dans #La Vie, #Résurrection

Jésus-Christ est la Vie :

Dieu est notre Créateur, c’est Lui qui nous a donné la vie, Il nous a créés : « L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant » (Genèse 2 :7). Nous voyons dans ce verset que c’est Dieu qui détient le pouvoir de donner la vie.
Le problème est que le péché qui est entré dans le monde après la chute d’Adam et Eve nous prive de la plénitude de la vie que Dieu nous donne, car le péché nous prive de la vie éternelle. C’est pour cela que Dieu a envoyé son Fils Jésus, afin qu’Il prenne nos péchés en mourant sur la croix, et ainsi aujourd’hui nous pouvons dire que nous avons la vie éternelle en Jésus par la foi.
Jésus est mort à la croix, mais Il est ressuscité, il est vivant, « Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort » (Jean 11. 25).
Les êtres humains essaient de maîtriser la vie, mais même malgré la science et la technologie, aucun d'entre eux ne maîtrisent pas la vie, car c’est Dieu, le Créateur, qui Lui seul a le pouvoir de donner la vie. Dieu se manifeste au monde par la vie qui est sur la terre, par la nature. La nature est l’œuvre de Dieu, la vie que Dieu a mise sur la terre témoigne aussi de sa présence et de sa grandeur.
Nos vies appartiennent à Dieu, car Il est notre Créateur.
Dieu est Amour, Il nous aime, Il veut que nous vivions dans sa présence, Il nous a prouvé son Amour par le fait qu’Il a envoyé son unique Fils Jésus, mourir à la croix pour nous.
Dieu veut nous offrir à chacun la Vie Éternelle par son Fils Jésus, car son désir depuis l’origine du monde, c’est que nous vivions dans sa présence, que rien ne puisse nous séparer de Lui ; c’est pour cela que Jésus s’est donné en sacrifice à la croix, pour que nous ayons le pardon de nos péchés et ainsi si nous acceptons Jésus comme notre Seigneur et Sauveur personnel, nos péchés sont pardonnés et plus rien ne nous sépare de l’Amour de Dieu, de Sa présence et, ainsi nous pouvons ainsi entrer au Paradis.
Jésus détient les clés du Paradis, en Lui est la Vie Éternelle.
Ne laissons pas la vie qui est en nous mourir par la conséquence du péché, mais au contraire profitons de la grâce que Dieu veut nous donner en Jésus-Christ et de la vie renouvelée, la Vie Éternelle.
Ne nous contentons pas de ce que ce monde peut nous donner, car tout ce que ce monde apporte est vain, et rien dans ce monde ne nous sauvera de la mort, il n'y a que Jésus qui peut nous sauver, car Il est la résurrection et la vie. « Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14. 6).
Réalisons cela et mettons notre confiance en Jésus, la vie que Jésus veut nous offrir, c’est la vie éternelle.

Jésus-Christ est la résurrection :

« Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois–tu cela ? » (Jean 11. 25).
Jésus est la résurrection et la vie, Jésus est mort à la croix pour les péchés des êtres humains, mais la mort n’a pas pu le retenir, Jésus a vaincu la mort.
Le tombeau de Jésus est vide, Jésus est ressuscité, Il est vivant et Il vit pour l’éternité. C’est par sa mort à la croix qu’aujourd’hui encore Jésus donne la vie à quiconque le Lui demande avec foi.
Lorsque Jésus mourut sur la croix, le voile du temple de l’Éternel Dieu à Jérusalem fut déchiré du haut en bas : « Le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas » (Marc 15. 38). Le voile du temple était à l’entrée du lieu très Saint où il y avait la présence de Dieu. Le peuple ne pouvait pas entrer dans ce lieu, car le péché séparait les êtres humains de la Sainte Présence de Dieu.
Mais grâce au sacrifice de Jésus, qui nous lave de nos péchés, nous avons maintenant le privilège de pouvoir entrer dans la présence de Dieu, car le prix a été payé par Jésus.
Jésus nous a réconciliés avec Dieu, ne nous privons pas de cette grâce que Dieu nous offre de pouvoir aujourd’hui vivre dans sa merveilleuse présence.

Jésus-Christ est vivant :

« Pourquoi cherchez–vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n’est point ici, mais il est ressuscité. Souvenez–vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu’il était encore en Galilée, et qu’il disait : Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu’il soit crucifié, et qu’il ressuscite le troisième jour. Et elles se ressouvinrent des paroles de Jésus » (Luc 24. 5).
Jésus est Vivant, Il est mort à la croix du calvaire pour nos fautes, pour nos péchés, mais la mort n’a pas pu Le retenir. « Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il fût retenu par elle » (Actes 2. 24).
Jésus veut nous donner cette vie, cette vie qui dure éternellement c’est à dire la vie éternelle. « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3. 16).
« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3. 36).
« C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus–Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs » (1 Timothée 1. 15).
« Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus–Christ » (Jean 17. 3).
Jésus est la source de la vie, Jésus est la vie, venons à Lui : « Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de lui » (Jean 7. 37).
Jésus frappe à la porte de ton coeur, il veut entrer en contact avec toi, il veut que tu le connaisses, ouvre-lui ton coeur et il le remplira d’amour. « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3. 20).
« Mon fils, donne–moi ton cœur, Et que tes yeux se plaisent dans mes voies » (Proverbes 23. 26).

Lire la suite

Assurance-vie

22 Septembre 2019 Publié dans #Choix, #La Vie

On s’assure par obligation légale, mais aussi pour sécuriser ses proches et soi-même. L’assurance-vie permet, en cas de décès, de laisser un patrimoine à ceux qui resteront. Généralement, ce capital est constitué au moyen de cotisations qu'une personne verse régulièrement tout au long de sa vie sur la terre. Mais savons-nous que chaque versement que l'on effectue, ne rappelle-t-il pas que l'on est susceptible de mourir à tout moment, un jour que l'on n’attends pas et à une heure que l'on ne connait pas ?

Aurait-on pensé, alors, à souscrire pour soi-même une assurance pour l’au-delà, c'est-à-dire l'assurance d'avoir la Vie Éternelle ? C’est le seul vrai Dieu de l'Univers qui nous la propose gratuitement et qui nous invite à y souscrire de tout notre coeur, sans délai : "Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils" (1 Jean 5 : 11). Cette assurance prend effet le jour où nous acceptons par la foi le Seigneur Jésus-Christ comme notre Seigneur et Sauveur personnel. C’est un don gratuit de Dieu pour chaque être humain qui veut le recevoir. Il nécessite seulement de croire : "Qui croit au Fils (de Dieu) a la vie éternelle; mais qui désobéit (refuse de croire) au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui" (Jean 3 : 36). Refuser de croire en Jésus-Christ le Fils de Dieu, c’est refuser le seul moyen de Salut éternel que le Dieu d’Amour nous propose à chacun durant notre vie sur la terre. C’est en même temps prendre la responsabilité de rencontrer un jour Jésus-Christ comme Juge et de connaître une éternité de tourments loin de Lui en Enfer. Alors, que personne ne néglige, avant qu'il ne soit trop tard, de souscrire gratuitement à l'assurance de la Vie Éternelle en Jésus-Christ qui garantira notre avenir éternel. La Parole de Dieu nous dit : "Vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu" (1 Jean 5 : 13)

Lire la suite

Il faut naître de nouveau

17 Septembre 2019 Publié dans #Salut, #La Vie

Dans Jean 3. 3, Jésus pouvait dire à Nicodème : « Je te le dis, c’est la vérité, personne ne peut voir le Royaume de Dieu, s’il ne naît de nouveau. » (PDV)

La première des choses que nous devons savoir, est qu’on n’appartient pas au Royaume de Dieu par défaut. Même étant nés dans une famille chrétienne, nous n’appartenons pas au Royaume de Dieu, tant que nous n’avons pas décidé de donner notre vie à Jésus. Fréquenter régulièrement une église et s’adonner à des activités religieuses n’y changent rien. Nous ne sommes pas chrétiens tant que nous n’avons pas eu une rencontre personnelle et réelle avec le Seigneur Jésus. Le Salut est individuel et personnel. Ce n’est pas une question de destinée commune comme le pensent plusieurs personnes au sein des assemblées qui se disent chrétiennes. Pour voir le Royaume de Dieu, Jésus nous l’apprend, il faut d’abord naître de nouveau. Comment naît-on concrètement de nouveau ?

Pour naître de nouveau, au risque de vous décevoir, il faut d’abord mourir. Telle une graine qui va en terre ne peut germer qu’après avoir connu la mort, il est impossible de naître de nouveau sans d’abord mourir. Ce n’est peut-être pas le message le plus réconfortant que vous ayez lu, mais c’est la vérité. Aujourd’hui, plusieurs personnes se disent né(e)s de nouveau, mais n’ont jamais connu la mort. Par quel miracle est-ce possible ? Deux vies ne peuvent habiter le même corps. Soit c’est vous qui vivez, soit c’est Christ qui vit en vous. A ce moment précis, vous pouvez marquer une pause et vous demander : « qui vit réellement en moi, qui est aux commandes de ma vie ? ». L’Apôtre Paul pouvait affirmer ceci avec assurance : « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, C’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi » (Galates 2. 20).

C’est ici le vrai sens de Pâques. Mourir, pour laisser Christ vivre en nous. La mort dont il s’agit ici cependant, ce n’est pas notre mort physique. C’est la mort de la chair, de ses désirs et passions. C’est la mort à nous-mêmes, à nos ambitions égoïstes, à nos projets, à notre vaine manière de vivre etc... pour accueillir la vie de Christ en nous. Cet acte est symbolisé par le baptême d’eau par immersion. Il matérialise notre mort à nous-mêmes (par la plongée complète sous l’eau) ainsi que notre nouvelle vie en Christ. Quelles sont alors nos motivations dans la vie ? Sommes-nous toujours aussi obnubilés par nos projets personnels, notre réussite, notre mariage, nos enfants, nos études, votre travail, notre enrichissement, etc... Ou sommes-nous seulement préoccupés par la volonté de Dieu, ses projets pour nous, ses desseins pour lesquels il souhaite nous utiliser ? Si nos motivations sont toujours aussi centrées sur nous au détriment de Dieu, c’est là un signe que nous ne sommes pas encore morts à nous-même. Le nombre d’années que nous aurions déjà passées dans une église n’y change rien. Dieu est forcément notre principal centre d’intérêt si nous sommes nés de nouveau. Nous vivons non plus pour nous-mêmes mais pour Dieu seul, pour son plaisir, pour sa Gloire.

Ceux qui sont réellement nés de nouveau ont pleinement conscience que leur vie ne leur appartient plus et qu’ils ne peuvent pas en faire ce qu’ils voudraient (exemple : se droguer, s’enivrer d’alcool, faire des avortements, vivre dans l’immoralité sexuelle etc.). Ils sont morts à eux-mêmes et la vie de Jésus-Christ habite pleinement en eux par le Saint-Esprit. Or, « tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont Fils de Dieu » (Romains  8. 14). Ils sont donc Fils de Dieu par sa grâce, et ils s’affectionnent aux choses de l’Esprit, au mépris des choses de la chair. « Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit » (Romains 8. 5). Si donc, vous trouvez votre plaisir dans les œuvres de la chair (voir Galates 5. 19-21), le Saint-Esprit n’est pas en vous et si vous n’êtes pas habité par le Saint-Esprit, vous n’appartenez pas au Seigneur Jésus. Mais la bonne nouvelle c’est que c’est pour chacun de nous que Christ, notre Pâques, a été immolé, c’est pour nous sauver qu’Il a été crucifié. Nous devons donc accepter de naître de nouveau pour en jouir.

Si le Saint-Esprit vous convainc que vous n’êtes encore pas né(e) de nouveau, sachez que ce jour est un jour de Grâce qui vous est ouverte. Vous devez donc naître de nouveau aujourd’hui et sans tarder, car demain peut-être trop tard. L’Éternité est décidément infini pour la passer en mauvaise compagnie avec le Diable et les démons, hors de la présence de Dieu. Pensez-y sérieusement !

Lire la suite

Dieu est la source de vie

11 Mai 2019 Publié dans #La Vie

Comme le Père a la vie en Lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en Lui-même. (Jean 5 : 26).

Les êtres humains peuvent se croire bien vivants, mais la Parole de Dieu déclare que sans le seul vrai Dieu dans notre vie, nous sommes morts dans nos fautes et dans nos péchés (Éphésiens 2 : 1, 5). Les êtres humains sont par nature perdus, spirituellement morts, séparés de Dieu et loin de la Vie de Dieu.
Le seul vrai Dieu en qui se trouve la Vie, a donné à son Fils unique Jésus-Christ, d’avoir la même vie que Lui, la même qualité de vie. C’est-à-dire que cette Vie est sa nature même, la nature du Dieu Vivant. Ainsi Jésus peut dire : Je suis le chemin, la vérité et la vie. (Jean 14 : 6). La résurrection de Jésus Christ après son parfait sacrifice à la croix, prouve que Jésus-Christ est Lui-même la Vie.
Et Jésus ne garde pas la Vie pour Lui-même ! Non, Jésus est venu parmi nous pour la partager avec l’humanité. Dieu le Père ne Lui a pas seulement donné la Vie, mais aussi le pouvoir de l’accorder à tous ceux qui placeront leur foi en Jésus seul et qui l'accepteront comme seul Seigneur et Sauveur de leur vie : Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle (Jean 3 : 16).
Comme la main tendue de Dieu vers nous pour nous sauver de nos péchés et de la mort éternelle, Jésus-Christ s’est donné Lui-même sur la croix en sacrifice pour accorder la 
Vie éternelle à quiconque la reçoit. Quoi de plus nécessaire pour l'être humain que la Vie véritable ! Nous êtres humains, ne nous détournons pas de Jésus-Christ, le merveilleux Sauveur, la source de vie, qui nous a apporté l’espérance de la Vie Éternelle dans son Royaume de gloire.

Lire la suite

Une nouvelle vie par la résurrection de Jésus

6 Mai 2019 Publié dans #La Vie, #Salut

Jésus est mort et ressuscité pour que nous recevions une nouvelle vie. Lorsque les apôtres se trouvaient emprisonnés à Jérusalem, un ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison et leur dit, « allez dans le temple, et annoncez au peuple toutes les paroles de cette nouvelle vie » (Actes 5. 20). En quoi consiste cette nouvelle vie ?
« Louons Dieu le Père de notre Seigneur Jésus-Christ ! Dans sa grande bonté, il nous a accordé une vie nouvelle en ramenant Jésus-Christ de la mort à la vie. Nous avons ainsi une espérance vivante et nous pouvons nous réjouir des biens qu'il réserve aux siens. Ce sont des biens qui ne peuvent ni se gâter, ni se salir, ni perdre leur éclat. Dieu les réserve dans les cieux pour vous que sa puissance garde par la foi jusqu'à ce que vienne le salut, prêt à être révélé à la fin des temps... Vous vous réjouissez d'une joie glorieuse, si grande qu'elle ne peut pas s'exprimer par des paroles, car vous obtenez ce qui est le but de votre foi: le salut de vos âmes » (1 Pierre 1. 3-5, 8-9) Français courant.

LES AVANTAGES (v 3 à 5) :

1) Dieu nous a accordé une vie nouvelle, en ramenant Jésus-Christ de la mort à la vie (v 3b)
Parce que nous sommes nés de nouveau, nous sommes libérés de ce que Pierre décrit comme étant une vaine manière de vivre dans laquelle nous vivions autrefois ; une vie où nous avions le cœur vide et où nous n'étions jamais vraiment satisfait.

2) Nous avons ainsi une espérance vivante (v. 3c)
Nous avons reçu l'espérance d'une vie nouvelle qui vaut la peine d'être vécue.
Le tombeau vide de Jésus signifie qu'il y a de l'espoir éternel. En tant qu'enfants de Dieu, nous savons qu'un monde meilleur nous attend. Dans ce monde, nous recevrons une nouvelle demeure, et nous vivrons dans un environnement parfaitement pur. Il n'y aura plus ni douleur, ni souffrance, ni larmes, ni maladie, ni mort.

3) Nous avons un héritage qui nous attend (v. 4a)
L'apôtre Pierre dit que nous les enfants de Dieu avons déjà un héritage qui nous attend dans les cieux. Un héritage qui ne peut se gâter, qui ne peut se salir, et qui ne perdra jamais son éclat.

4) Nous sommes protégés et gardés par la main puissante de Dieu (v. 5)
Dieu est avec nous, tous les jours de notre vie. "Sachez-le" dit Jésus. "Je serai avec vous tous les jours, et ce, jusqu'à la fin du monde" (Matthieu 28. 20)

5) Dans cette nouvelle vie, nous pouvons savoir qu'il y a une raison qui se cache derrière chaque épreuve que nous vivons (v. 6-7)
Afin que notre foi soit mise à l'épreuve et pour démontrer ainsi sa solidité. Ainsi vous pourrez recevoir louange, gloire et honneur, quand Jésus-Christ apparaîtra.

6) Nous avons une joie indescriptible, une joie que les mots ne peuvent décrire qui habite nos cœurs, à cause de Jésus (v. 8)

7) Nous avons le salut de nos âmes (v. 9)
Nous avons reçu une nouvelle naissance, une nouvelle espérance, un héritage protégé par la Main Puissante de Dieu. Nous vivons des épreuves dans le but de consolider notre foi, nous sommes joyeux parce que le but de notre foi, c'est le salut de nos âmes.

En Jésus-Christ le Fils de Dieu, nous avons une espérance vivante car Il est ressuscité. Le tombeau est toujours vide. Regardant à l'intérieur, Jésus n'y est plus. Il est Vivant, ce qu'Il a dit est la vérité. Maintenant par le moyen de la foi en Jésus, nous avons la vie éternelle, la joie, la paix qui surpasse tout ce que l'être humain peut comprendre, et une espérance vivante qui ne faiblira pas et qui ne disparaîtra jamais.
Chers lecteurs, avez-vous besoin d'espérer aujourd'hui ? Alors, si ce n'est pas encore fait, prenez le Chemin qui conduit à Jésus. Le tombeau vide signifie que vous pouvez recevoir dès maintenant le pardon de tous vos péchés. Dieu vous offre son pardon en son Fils Jésus. Il veut que tous parviennent à la repentance. Voulez-vous saisir cette offre ? Alors venez humblement aux pieds de Jésus, Celui qui peut vous pardonner ; oui venez devant le Trône de Dieu où se trouve le pardon et la grâce.
Oui, le tombeau vide de Jésus signifie qu'une nouvelle vie nous est offerte. Une vie qui est conforme à celle que Dieu veut que nous vivions, et qui nous remplit d'une espérance vivante. A savoir que la mort n'est pas la fin de tout, mais le début d'une nouvelle vie. Jésus-Christ a combattu, et Il a remporté la Victoire, afin de nous donner une espérance vivante et une nouvelle vie.
Jésus-Christ est maintenant assis à la droite du Père, intercédant pour chacun de nous enfants de Dieu. Lors de sa première Venue, Jésus a accompli parfaitement son œuvre, Il a donné sa vie pour nous racheter de nos péchés et Il prépare maintenant son Glorieux Retour.
Oui, Jésus-Christ est vraiment ressuscité ! Amen !

Lire la suite

La Vie Éternelle

23 Avril 2019 Publié dans #La Vie

"Seigneur, à qui irions–nous ? Tu as des paroles de vie éternelle" (Jean 6. 68)

La vie éternelle est l'une des plus grandes bénédictions qui nous appartiennent, si nous sommes de ceux qui ont foi au Fils de Dieu. Il ne s'agit pas seulement du fait que nous passerons l'éternité dans la plénitude de la présence de Dieu. La vie éternelle est une bénédiction présente. C'est surtout l'apôtre Jean qui nous présente ce sujet, souvent en citant les paroles mêmes du Seigneur Jésus.

La vie éternelle dans l'éternité passée :

Jean dit dans sa première lettre : "Nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée" (1 Jean 1. 2). "Et c'est ici le témoignage : que Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils" (1 Jean 5. 11). Le Fils a toujours eu cette vie éternelle en Lui-même. Il était "auprès du Père" dans l'éternité passée, et par conséquent la vie éternelle était auprès du Père. Le Père possède cette même vie éternelle. "Le Père a la vie en lui-même" (Jean 5:26).

La vie éternelle promise :

Déjà dans l'éternité passée, "avant les temps éternels", Dieu s'était proposé de communiquer la vie éternelle. La lettre à Tite nous parle de "la vie éternelle que Dieu, qui ne peut mentir, a promise avant les temps éternels" (Tite 1. 2).

La vie éternelle manifestée en Jésus-Christ fait homme :

Comme Dieu, Jésus a toujours possédé la vie éternelle en Lui-même. En fait, Jésus est la vie éternelle : "Lui est le Dieu véritable, et la vie éternelle" (1 Jean 5. 20). Comme homme, il Lui a donc été donné d'avoir cette vie éternelle. Et Jésus "a habité au milieu de nous" (Jean 1. 14). Tous ceux qui l'ont vu ont pu être témoins de la manière dont la vie éternelle agit dans un homme sur la terre. C'est le message important que Jean transmet au commencement de sa première lettre. Les apôtres avaient été là : ils avaient "entendu", "vu", "contemplé" et même "touché" de leurs mains ce qui concerne la vie éternelle qui était manifestée (1 Jean 1. 1-3).
Quand le Seigneur Jésus vivait sur la terre, la vie éternelle a été rendue visible : "La vie éternelle, qui était auprès du Père ... nous a été manifestée" (v. 2). Voulez-vous savoir comment la vie éternelle agit ici-bas sur la terre ? Regardez à Jésus, cet homme humble ; voyez comment Il agissait avec les personnes et avec les foules de gens, comment Il a manifesté une obéissance parfaite et un Amour divin. C'est dans la vie de Jésus-Christ, le Fils de Dieu fait homme, que la vie éternelle a été "manifestée".

La vie éternelle communiquée à des êtres humains :

L'Écriture nous présente aussi la vie éternelle communiquée à ceux qui ont la foi. Dans la prière de Jésus adressée à Dieu son Père, Il dit que Dieu a donné à son Fils "autorité sur toute chair", et ajoute ceci : "afin que, quant à tout ceux que tu lui as donné, il leur donne la vie éternelle" (Jean 17. 2). Qui sont ceux que le Père Lui a donnés ? Ceux sont ceux qui ont reçu Jésus dans leur vie comme seul Seigneur et Sauveur.
Bien des versets nous indiquent les conditions nécessaires pour recevoir la vie éternelle. Ayons foi au Fils de l'homme
(Jean 3. 15), au Fils de Dieu (Jean 3. 16, 36), au Père qui l'a envoyé (Jean 5. 24).
Oui, ayons foi au Seigneur Jésus qui est venu du Ciel pour vivre comme un homme sur la terre. Lui-même dit : "Moi, je suis le pain vivant qui est descendu du Ciel : si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement" (Jean 6. 51). Mais il y a davantage. La suite de ce verset nous dit que Jésus s'est fait homme en vue de mourir : "Or le pain aussi que moi je donnerai, c'est ma chair, laquelle moi je donnerai pour la vie du monde". La foi dans sa mort expiatoire est indispensable pour être sauvé.
La mort du Seigneur Jésus et la réception de la vie éternelle se lient de deux manières. D'une part, cette mort était nécessaire pour que nous puissions recevoir la vie éternelle. Et d'autre part, la foi en sa mort - c'est-à-dire en la valeur de sa mort - est une condition nécessaire pour que nous recevions la vie éternelle
(Jean 6. 53-54).
Jésus dit : "C'est ici la volonté de mon Père: que quiconque discerne le Fils et a foi en lui, ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour" (Jean 6. 40). C'était la volonté du Père que l'être humain puisse recevoir la vie éternelle - la recevoir sur le principe de la foi en Christ
(Jean 3. 15, 16). Le Père a donné au Fils l'autorité de la communiquer à ceux qui ont foi en Lui, Le connaissant dans sa vie d'homme et dans sa mort (Jean 6. 51, 53). Le fait que la vie éternelle soit communiquée à l'être humain devrait nous conduire à l'adoration. C'était le motif de la mission du Seigneur Jésus qui dit, en parlant de ses brebis : "Je suis venu afin qu'elles aient la vie en surabondance" (Jean 10. 10). Personne ne peut jamais posséder cette vie éternelle en dehors du Seigneur Jésus ou sans Lui. C'est ce que Jean exprime sans équivoque dans sa première lettre : "Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie" (Jean 5. 12).

La possession actuelle de la vie éternelle :

Il est clair, d'après des passages tels que Jean 3. 16, que quiconque a la foi en Jésus possède la vie éternelle. Il la possède maintenant. Ce n'est pas simplement une promesse pour le futur, lorsque nous serons dans le Ciel, mais c'est une bénédiction dont nous jouissons dès à présent, sur la terre. Jean déclare : "Je vous ai écrit ces choses afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui avez foi au nom du Fils de Dieu" (1 Jean 5. 13). C'est écrit "Vous avez", non "vous aurez".

Vie éternelle et communion avec le Père et le Fils :

Dans la prière qu'Il adresse au Père, le Seigneur Jésus dit : "Et c'est ici la vie éternelle, qu'ils te connaissent toi seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ" (Jean 17. 3). Ce passage montre que la capacité de connaître Dieu et son Fils qu'Il a envoyé, est la caractéristique centrale de la vie éternelle. Nous jouissons de cette relation avec Dieu et avec son Fils durant l'éternité, mais déjà maintenant, la possession de la vie éternelle nous rend capables d'avoir communion avec eux.

Caractères de la vie éternelle chez Celui qui a la foi :

Jean mentionne deux caractères concrets résultant de la vie éternelle, qui montrent de façon claire que quelqu'un la possède : c'est l'obéissance et l'amour.
L'obéissance et l'amour, les apôtres les avaient vus dans la vie du Seigneur sur la terre. Il a été obéissant "jusqu'à la mort" (Philippiens 2. 8) et il a aimé les siens "jusqu'à la fin"
(Jean 13. 1). Et parce que nous avons reçu cette même vie, nous avons la capacité de manifester les mêmes caractères (Hébreux 5. 8-9).

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 > >>