Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

la vie

Jésus est éternellement notre source d'eau vive

5 Mars 2019 Publié dans #La Vie

Frères et soeurs en Jésus-Christ, nous avons notre source d'eau vive que Jésus nous a promis pendant qu'Il était sur la terre. A la femme samaritaine, Jésus lui a dit que « tout homme qui boit de cette eau aura de nouveau soif ; mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif. Car l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'où coulera la vie éternelle » (Jean 4. 13-14). En d'autres mots, "tout homme qui cherche à trouver le bonheur dans ce que le monde lui offre, ne sera jamais rassasié, mais toujours déçu. Alors que celui qui se tourne vers Jésus-Christ pour trouver le véritable bonheur, le recevra non seulement pour cette vie, mais pour l'éternité".

À cette foule qui se trouvait devant Lui, Jésus a dit : « Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son coeur. Jésus parlait de l'Esprit Saint que ceux qui croyaient en lui allaient recevoir (a ce moment-là l'Esprit n'avait pas encore été donné, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié) » (Jean 7. 37-39).

Jésus-Christ révélera plus tard à l'apôtre Jean qui sont ces gens qui ont bu à la source d'eau vive. Ce sont ceux qui ont cru en Jésus pour leur salut. Ce sont ceux qui ont reconnu qu'ils étaient justifiés devant Dieu, grâce au sang que Jésus a versé sur la croix, pour le pardon de leurs péchés.. A tous ceux-là, "l'Agneau qui est au milieu du trône sera leur berger et les conduira aux sources d'eau vive. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux" (Apocalypse 7. 13-17).

En ce qui concerne notre destinée éternelle dans la Nouvelle Jérusalem, l'ange révéla des choses à l'apôtre Jean : « L'ange me montra aussi le fleuve de l'eau de la vie, brillant comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'Agneau, et coulait au milieu de la rue de la ville. De chaque côté du fleuve se trouve l'arbre de vie, qui donne du fruit douze mois par année, une fois chaque mois... » (Apocalypse 22. 1-2).

Dans l'éternité, le Nom du Seigneur Jésus-Christ sera pour toujours "l'Agneau", pour nous rappeler, que pendant un temps, le péché a régné dans le monde, mais que le Seigneur Jésus est venu sur la terre, pour être l'Agneau qui s'est sacrifié pour ôter et effacer le péché du monde. Puisque le Seigneur Jésus est venu offrir sa vie en tant qu'Agneau de Dieu, les élus auront le privilège de manger du fruit de l'arbre de vie, et de boire au fleuve d'eau de la vie.

Dans Apocalypse 2. 7, Jean écrit que « l'arbre de vie se trouve dans le Paradis de Dieu » et dans Apocalypse 22. 2, il est écrit qu'il se trouve de chaque côté du fleuve. Cela signifie que la Nouvelle Jérusalem, correspond au Paradis de Dieu. Le jardin d'Eden ou le paradis, décrit dans Genèse 2. 8, correspond au paradis de l'homme, mais ici dans Apocalypse 22, il correspond au Paradis de Dieu qui conduit les élus vers quelque chose d'infiniment mieux encore que tout ce que Adam a connu.

Frères et soeurs en Jésus-Christ, prenons au sérieux l'avertissement que l'auteur de l'épître aux Hébreux nous donne : « Prenons donc garde que personne parmi vous n'ait un coeur si mauvais et incrédule, qu'il se détourne du Dieu vivant. Au contraire, encouragez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps que l'aujourd'hui de l'Ecriture s'applique à nous, afin qu'aucun de vous ne se laisser tromper par le péché et refuse de comprendre. En effet, nous sommes les compagnons du Christ, si nous gardons fermement jusqu'à la fin la confiance que nous avons eue au commencement » (Hébreux 3. 12-14).

Lire la suite

Jésus-Christ est la Vie Éternelle

5 Janvier 2019 Publié dans #La Vie

« Et c’est ici le témoignage que Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie » (1 Jean 5 : 12).
La Parole de Dieu est simple et claire. Qui a la vie éternelle ? Autrement dit, qui ira dans la présence de Dieu (au Ciel, au Paradis) ? C’est celui qui a accepté et r
eçu Jésus dans sa vie, celui qui le connaît personnellement et qui met sa confiance en Lui. « Et c’est ici la vie éternelle, qu’ils te connaissent seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ » (Jean 17 : 3). Ceux qui connaissent personnellement Jésus-Christ ont la vie éternelle, car c’est Jésus-Christ la vie éternelle. « Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie » (1 Jean 5 : 12).
« Jésus lui dit : Moi, je suis la résurrection et la vie : celui qui croit en moi, encore qu’il soit mort, vivra; et quiconque vit, et croit en moi, ne mourra point, à jamais. Crois-tu cela? » (Jean 11 : 25-26).
Nous lisons aussi en Jean 3 : 36 les paroles suivantes : « Qui croit au Fils a la vie éternelle; mais qui désobéit au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui ».
Chers amis lecteurs et lectrices, avez-vous Jésus-Christ ? Le connaissez-vous personnellement ? Irez-vous au ciel, avec Jésus, dans la présence de Dieu ? Oubien serez-vous sous le jugement et la condamnation éternelle du seul vrai Dieu Juste et Saint, pour être à jamais loin de Lui à cause de vos péchés ? (C’est ce que la Parole de Dieu appelle la seconde mort, avec ses souffrances éternelles en Enfer)
Il nous faut impérativement accepter Jésus Christ dans notre vie car Lui seul est la résurrection et la vie. Il nous faut Jésus-Christ, Celui qui est la Vie Éternelle. C’est seulement par Jésus-Christ que nous pouvons être sauvés, avoir la vie éternelle et aller dans la présence de Dieu au Ciel, au Paradis, sinon, 'la Colère de Dieu demeure sur nous" (Jean 3. 36b). « Jésus lui dit : Moi, je suis le chemin, et la vérité, et la vie; nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14 : 6)
Que chaque être humain vienne donc à Jésus, Il nous appelle aujourd’hui. Recevons le parfait Salut que Jésus nous donne. Sans tarder, venons personnellement à Lui pour avoir la Vie Éternelle.

Lire la suite

La vie éternelle et les conditions pour la recevoir

17 Octobre 2018 Publié dans #La Vie

Une fois qu'un être humain est né, il ne cessera jamais de vivre. Chaque être humain ayant vécu dans ce monde vivra pour toujours dans l'éternité soit au Ciel, soit en Enfer. Oui, cette parole est véritable. Nous avons été créés par Dieu à son image. Dieu nous aime et Il a formé de merveilleux projets sur nous : "des projets de paix et non de malheur, afin de nous donner un avenir et de l'espérance" (Jérémie 29. 11). Dieu a un plan merveilleux pour notre vie. Mais nous avons un ennemi qui s'appelle satan ou le diable qui ne veut pas que nous accédions au bonheur que Dieu a préparé pour nous. Cet ennemi a trompé par la ruse les premiers humains, Adam et Ève. À cause de cela, les humains ont été séparés de Dieu. Le problème qui est survenu a entrainé tous les êtres humains dans la désobéissance et dans le péché.
"Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés" (Éphésiens 2. 4-10), nous donne le pouvoir d'être à nouveau reconnectés à Lui. Comment ?
L'Amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par Lui. Oui, "Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en Lui échappent à la perdition et qu'ils aient la vie éternelle" (Jean 3. 16). Jésus est venu dans le monde, étant Dieu incarné, pour montrer l'Amour de Dieu aux êtres humains. Jésus nous aime et veux nous sauver, nous délivrer, nous guérir et nous bénir. Jésus seul peut vous offrir la vie éternelle.

Dieu nous aime tous et Il veut que nous ayons la vie et que nous soyons dans le bonheur avec Lui. Dieu nous aime parce que c'est sa nature que d'aimer. Dieu est Amour (1 Jean 4. 16). De nos jours, beaucoup de personnes ne jouissent pas de l'amour, de la joie et de la paix avec Dieu. Êtes-vous de ces personnes ? Vous pourrez découvrir comment renouer avec Dieu maintenant.

1) QU'EST-CE QUE LA VIE ÉTERNELLE ?

"L'Éternel règne, Il est revêtu de majesté, L'Éternel est revêtu, Il est ceint de force. Aussi le monde est ferme, il ne chancelle pas. Ton trône est établi dès les temps anciens; TU EXISTE DE TOUTE ÉTERNITÉ" (Psaumes 93. 1-2).
La vie éternelle est la vie de Dieu qui n'a ni commencement ni fin. Elle transcende notre monde actuel et se poursuit dans le monde à venir. Elle va de l'éternité passée à l'éternité future. La vie éternelle est la vie révélée en Jésus-Christ et communiquée aux enfants de Dieu.

"Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans Son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie" (1 Jean 5. 11-12).
Lorsqu'une personne se tourne vers Dieu en croyant au Nom du Seigneur Jésus-Christ, lorsqu'elle fait confiance à la Parole de Dieu, elle entre dans la Nouvelle Naissance, elle naît de nouveau dans une vie spirituelle. Cette personne a besoin du Saint-Esprit pour vivre la vie de Dieu. Le Saint-Esprit vient donc habiter le croyant en Jésus en apportant la vie de Dieu, la nature de Dieu et la capacité de Dieu
(1 Corinthiens 3. 16, 1 Corinthiens 6. 19-20).

Pour chaque être humain dans ce monde, sans le Saint-Esprit de Dieu vivant en lui, il n'est pas enfant de Dieu. La Bible dit : "Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'Esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne Lui appartient pas" (Romains 8. 9). La vie éternelle est une possession accordée aux vrais croyants en Jésus devenus enfants de Dieu, héritiers de Dieu et cohéritiers du Seigneur Jésus-Christ (Tite 3. 7).

Le but du salut en Jésus est que nous devenions héritiers de la vie éternelle. Personne ne peut nous ôter la vie éternelle que le Seigneur Jésus-Christ nous donne. Dieu garantit la vie éternelle pour nous. Jésus dit : "Mes brebis entendent Ma voix; Je les connais, et elles Me suivent. Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de Ma main" (Jean 10. 27-28). Ainsi, c'est à nous de faire notre part pour demeurer en Jésus-Christ afin de demeurer dans la vie éternelle. "La vie éternelle consiste à connaître le Dieu véritable et Celui qu'Il a envoyé, le Seigneur Jésus-Christ" (Jean 17. 3).

La vie de Dieu a été transmise à chaque vrai croyant en Jésus par la foi. Ce n'est ni la fonction que nous occupons dans l'église, ni les dons spirituels que nous avons, ni le fait de prononcer le Nom de Dieu ou d'aller à l'église qui va nous donner la vie éternelle, mais c'est notre relation vivante, intime et véritable avec Dieu. Jésus dit : "Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, n'entreront pas tous dans le Royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux" (Matthieu 7. 21).

La vie éternelle commence par une connaissance de Dieu par la foi et elle va se poursuivre par une connaissance de Dieu dans la réalité. "Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à Lui, parce que nous Le verrons tel qu'Il est (1 Jean 3. 2). La vie éternelle consiste à être avec Dieu pour l'éternité, à être éternellement dans Sa présence.

2) CONDITION POUR RECEVOIR LA VIE ÉTERNELLE :

"Et quiconque aura quitté, à cause de mon Nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle" (Matthieu 19. 29). "Si c'est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes" (1 Corinthiens 15. 19).
L'objet de nos efforts sur la terre ne doit pas seulement se limiter aux richesses terrestres qui sont éphémères, mais il faut aussi rechercher les richesses célestes, c'est-à-dire la vie éternelle dans la présence de Dieu.
Les choses de ce monde ne peuvent pas combler le vide de notre cœur; c'est seulement le Seigneur Jésus-Christ qui peut le faire.

La vie éternelle s'obtient par la grâce, par le moyen de la foi, et c'est un don de Dieu, ce n'est point par les œuvres afin que personne ne se glorifie" (Éphésiens 2. 8-9). Pour recevoir la vie éternelle, il faut :
- Renoncer au monde : Il faut abandonner toutes les mauvaises choses qui appartiennent au monde.
- Renoncer au péché : Il faut abandonner le péché et marcher dans la sainteté, selon la volonté de Dieu
(Marc 9. 43-48).
- Recevoir la vie éternelle par la foi : "Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en Lui ait la vie éternelle" (Jean 3. 14).
"Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui" (Jean 3. 36).
"Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au Nom du Fils de Dieu" (1 Jean 5. 13).
- Semer pour le Saint-Esprit : "Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle" (Galates 6. 8).
Par exemple, Zachée a semé pour l'Esprit : il a commencé à chercher le Seigneur Jésus, il s'est humilié, il a reconnu ses péchés, il a restitué les biens mal acquis, il a réparé les torts qu'il avait causés
(Luc 19. 1-10).
La vie éternelle est donnée à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l'honneur, la gloire et l'immortalité
(Romains 2. 7).

Lire la suite

Naître de nouveau pour aller au Paradis

25 Septembre 2018 Publié dans #La Vie

Jésus-Christ, le seul Sauveur du monde, nous dit que les portes du Ciel (du Paradis) nous seront fermées à moins que nous ne naissions de nouveau. C’est pourquoi, permettez-moi de vous demander à chacun(e) : Ami(e)s lecteurs/lectrices, êtes-vous nés de nouveau ? Si oui, vous êtes sauvés et vous irez au Paradis éternel dans la Gloire de Jésus au Ciel ; Si non, vous êtes perdus dans vos péchés et c'est l'Enfer éternel qui vous attend ; donc vous devez vous repentir et recevoir Jésus avant qu'il ne soit trop tard. Tout cela est vrai, car Jésus a bien dit : « si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le Royaume de Dieu » (Jean 3. 3).

Vous pourriez demander alors : « que signifie naître de nouveau ? ». De nos jours, il y a beaucoup de malentendus au sujet de la Nouvelle Naissance. Elle n’est pas le baptême, car certains étaient baptisés et pourtant n’étaient pas nés de nouveau (Actes 8. 18-25). Ce n’est pas faire partie de l’église, car certains s’y sont introduits furtivement (Galates 2. 4). Ce n’est pas manger à la table du Seigneur, car certains ont mangé indignement et ont ainsi mangé un jugement contre eux-mêmes (1 Corinthiens 11. 29). Ce n’est pas se reformer ou essayer de s’améliorer, car « beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas » (Luc 13. 24). Ce n’est pas prier, car Jésus dit : « ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi » (Matthieu 15. 8).

Quelqu’un pourrait dire que s'il essaie de faire tout ce qu'il peut, donner aux pauvres, rendre visite aux malades et être chaque jour aussi bon que possible, certainement il est né de nouveau (Matthieu 25. 41-45). Non, nous ne pouvons pas être ce que nous ne sommes pas : « car l’affection de la chair ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas » (Romains 8. 7). Pour naître de nouveau, Il nous faut un changement de cœur, car Dieu, par les prophètes, dit : « Je vous donnerai un cœur nouveau » (Ézéchiel 36. 26).

Alors, qu’est-ce que la Nouvelle Naissance ? La Nouvelle Naissance se manifeste par un changement de cœur, là où une vie égoïste (c'est-à-dire non-soumise à Dieu son Créateur) se change en une nouvelle vie de service au Seigneur Jésus. Elle arrive lorsque nous éprouvons un profond dégoût pour nos péchés et, par la foi, nous regardons à Jésus pour le pardon de nos péchés. Quand un enfant naît, une nouvelle vie paraît, une nouvelle personne dans la chair. Ainsi, quand nous sommes nés de nouveau, une nouvelle vie en Jésus-Christ, selon l’Esprit Saint, apparaît. Donc, on l’appelle la Nouvelle Naissance qui est une nouvelle vie en Jésus-Christ notre Seigneur et notre Sauveur. « Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2 Corinthiens 5. 17).

Quand est-ce qu'un être humain peut-il naître de nouveau ? La Bible nous dit : « aujourd’hui, si vous entendez sa voix (la voix de Jésus) » (Hébreux 3. 7). Cela signifie qu’à n’importe quel âge, temps ou lieu. Si un être humain entend l’appel de Dieu (par l'écoute de l’Évangile par exemple) et Lui répond véritablement, il peut naître de nouveau selon le Saint-Esprit.

Combien de temps cela prendra-t-il ? Ne doit-on pas grandir jusqu’à la Nouvelle Naissance ? Non, c'est en un instant que nous naissons dans le Royaume de Dieu et que l'on devient des enfants de Dieu et héritiers de Dieu. « Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ » (Romains 8. 17). Cela a lieu au moment où nous renonçons à tout ce qui n'est pas la volonté de Dieu et où nous venons sincèrement à Jésus pour obtenir le pardon éternel de nos péchés.

Comment et quand la recevrons-nous ? Dieu, qui regarde le cœur, voit notre sincérité. Il vient à nous par la puissance du Saint-Esprit et crée en nous un esprit bien disposé (Psaume 51. 12). Ainsi, nous sommes nés de nouveau et de nouvelles créatures en Christ-Jésus par la foi en Lui (2 Corinthiens 5. 17).

Finalement, comment pouvons-nous savoir que nous sommes nés de nouveau et que nous sommes sûrs d'aller au Paradis après la mort ? L'apôtre Paul, dans Romains 8. 1 à 10, enseigne que « si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas ». La Bible enseigne que les perdus sont morts dans le péché et sont condamnés, ayant une mauvaise conscience et un esprit charnel. Ils sont désobéissants à Dieu, sans espoir et sans Dieu dans le monde, étant sur le chemin qui mène en Enfer. Par contre, le véritable chrétien né de nouveau est un enfant de Dieu, vivant en Christ, sauvé, sans condamnation, et il a une bonne conscience et le Saint-Esprit habite en Lui. De plus, il a la foi en Jésus et l'assurance d'avoir dès ici-bas la vie éternelle pour aller vivre pour l'éternité au Paradis. Tous ses péchés sont effacés par le sang de Jésus. L’amour et la paix de Dieu, qui dépasse toute intelligence, remplissent son cœur. Il aime, il désire et il a le pouvoir de faire la volonté de Dieu. Il a une vivante espérance au-delà de la tombe et la promesse d’une demeure au Ciel.  

Quelqu’un pourrait-il passer à travers un tel changement et ne pas s’en rendre compte ? Ce serait difficile, car « l’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu » (Romains 8. 16).

Chers lecteurs/lectrices, si vous n’avez pas vécu cette expérience de la Nouvelle Naissance et ne ressentez pas la paix et la joie qu’elle apporte à l’âme, vous ne vous reposez pas tranquillement, car vous jouez avec Dieu et avec votre âme qui est éternelle. Il faut que vous naissiez de nouveau pour avoir dès maintenant la certitude d'aller au Paradis éternel.

Lire la suite

La Régénération, La Nouvelle Naissance

31 Août 2018 Publié dans #Salut, #La Vie

Par la justification notre position devant Dieu est réglée. La justification est la base de la régénération autrement appelée la Nouvelle Naissance.

1) DÉFINITION DE LA RÉGÉNÉRATION

La régénération est l’acte par lequel Dieu change le cœur de l’être humain et lui communique Sa nature et Sa vie divines. C’est la Nouvelle Naissance. Elle est décrit comme :
1a) Une naissance : Le croyant devient un enfant de Dieu : "Jésus lui répondit : en vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne  peut voir le royaume de Dieu" (Jean 3. 3). Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime Celui qui l'a engendré aime aussi Celui qui est né de Lui (1 Jean 5. 1).
1b) Une création : Dieu recrée l’être humain en lui insufflant Son Saint-Esprit : "Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles" (2 Corinthiens 5. 17).
1c) Une vivification : Le croyant reçoit une vie entièrement nouvelle et supérieure, il reçoit la vie de Dieu : "Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils" (1 Jean 5. 11).
1d) Une transplantation cardiaque : Lors de la Nouvelle Naissance, Dieu ne répare pas notre cœur ; Il le change complètement : "Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair" (Ézéchiel 36. 26).
1e) Une purification : Notre âme est lavée des souillures du passé et peut vivre en nouveauté de vie : "Il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le bain de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit" (Tite 3. 5). Ceci est symbolisé par le baptême d’eau.
1f) Une résurrection : Nous étions morts dans nos péchés mais Dieu nous ramène à la vie : "…nous qui étions morts par nos offenses, Dieu nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés);  Il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ (Éphésiens 2. 5-6). Cet acte de résurrection est également symbolisé par le baptême d’eau.

2) LA NÉCESSITE DE LA RÉGÉNÉRATION

Le seul vrai Dieu qui est Saint ne peut avoir de communion avec le mal ou le péché. Les êtres humains ayant chuté ont hérité d’une nature de mort et de péché ; ainsi chaque être humain doit se laisser complètement transformer à l’intérieur par le Saint-Esprit afin de pouvoir à nouveau entrer en contact avec Dieu.
Ce changement radical de notre nature est la régénération que Dieu seul est capable d’accomplir pour chaque être humain qui croit véritablement en son Fils Jésus. Un mort ne peut pas se donner la vie lui-même ; de même, un pécheur ne peut pas se régénérer lui-même.

3) LE FONDEMENT DE LA RÉGÉNÉRATION

3a) La mort de Christ : Nous recevons la Nouvelle Naissance lorsque nous avons la foi en Jésus-Christ qui s'est sacrifié sur la croix pour nous : "Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé,  afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3. 14-16).

3b) La résurrection de Christ : Nous devons avoir aussi la foi en Jésus-Christ qui est ressuscité pour nous. "Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts" (1 Pierre 1. 3).

4) LES MOYENS DE LA RÉGÉNÉRATION

4a) La volonté de Dieu : "Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu" (Jean 1. 12-13). "Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures" (Jacques 1. 18).
4b) La Parole de Dieu : La Parole est la semence divine plantée dans nos cœurs : "Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures" (Jacques 1. 18). "…puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu (1 Pierre 1. 23).
4c) Le Saint-Esprit : La régénération est une opération spirituelle ; seul l’Esprit de Dieu est capable de l’accomplir : "Jésus répondit : en vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit : il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit" (Jean 3. 5-8).
4d) La conversion de l’être humain : La régénération est l’œuvre exclusive de Dieu, mais comme pour les autres grâces divines, l’être humain ne peut en bénéficier qu’à travers la conversion, c’est à dire la repentance et la foi.

5) LES RÉSULTATS DE LA RÉGÉNÉRATION :

5a) Changement de position :
Quand un être humain passe par le changement spirituel qu’est la régénération, il devient un enfant de Dieu, alors qu’auparavant, il était un « enfant de colère ». Oui, il change complètement de statut et devient un enfant de Dieu. C’est l’adoption, c’est à dire l’établissement comme fils ou le don de la position de fils : "Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ" (Galates 3. 26).
Nous qui étions étrangers à Dieu avons été adoptés dans Sa famille et pouvons bénéficier de tous les privilèges de fils : "Nous aussi, de la même manière, lorsque nous étions enfants, nous étions sous l'esclavage des rudiments du monde;  mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d'une femme, né sous la loi,  afin qu'il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l'adoption. Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de son Fils, lequel crie : Abba ! Père !  Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu" (Galates 4. 3-7).
En tant que Fils de Dieu, nous sommes conduits par l’Esprit de notre Père : "…car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père !" (Romains 8. 14-15).
Nous bénéficions de l’héritage de Jésus notre Seigneur et Sauveur, le Fils unique de Dieu : "Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui" (Romains 8. 17).

5b) Changement spirituel :
La régénération comprend l’union spirituelle avec Dieu le Père et son Fils Jésus par le Saint-Esprit qui demeure continuellement avec et dans le croyant : "Et moi, je prierai le Père, et Il vous donnera un autre consolateur, afin qu'Il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car Il demeure avec vous, et Il sera en vous" (Jean 14. 16-17).
Le croyant en Jésus est ainsi rendu capable de marcher selon les désirs de Dieu par le Saint-Esprit et non seulement les désirs de sa nature corrompue : "Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas" (Romains 8. 9).

5c) Changement pratique :
La régénération est instantanée (comme toute naissance) mais ses effets sont progressifs. Nous sommes tous en voie de transformation. Une régénération authentique se concrétisera par :
- La haine du péché : "Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu" (1 Jean 3. 9).
- L’amour de Dieu : "Pour nous, nous l'aimons, parce qu'Il nous a aimés le premier" (1 Jean 4. 19).
- L’amour de Sa Parole : "Combien j'aime ta loi ! Elle est tout le jour l'objet de ma méditation" (Psaume 119. 97).
- L’amour fraternel : "Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres" (1 Jean 4. 11).
- L’amour des ennemis : "Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent" (Matthieu 5. 44).
- L’amour des perdus : "Car, bien que je sois libre à l'égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre" (1 Corinthiens 9. 19). "J'ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver de toute manière quelques-uns" (1 Corinthiens 9:22).
- La victoire sur le monde : "Parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi. Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?" (1 Jean 5. 4-5).

Lire la suite

Un enfant de Dieu ne peut pas perdre le Salut en Jésus

30 Août 2018 Publié dans #Salut, #La Vie

Certains enfants de Dieu, ayant reconnu leur culpabilité devant Dieu, s'étant repentis de leurs péchés, ayant cru au Seigneur Jésus mort pour leurs péchés et ressuscité pour leur justification, craignent de perdre leur Salut s'ils commettent une faute grave ou si, étant tentés, ils retombent dans le péché. Il est bien vrai que si notre Salut dépendait de notre marche quotidienne, nous n’aurions que très peu d’espoir et nous n’oserions pas prétendre être sauvés. Mais, gloire à Dieu ! Notre Salut repose sur l’œuvre de Jésus-Christ accomplie parfaitement à la croix.
Écoutons ce que Jésus a dit ; et si un enfant de Dieu craignait de perdre son salut, nous l’invitons à apprendre ces paroles par cœur : « Mes brebis écoutent ma voix, moi je les connais, et elles me suivent ; moi, je leur donne la vie éternelle; elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous, et personne ne peut les arracher de la main de mon Père. Moi et le Père, nous sommes un. » (Jean 10. 27-29)
Les enfants de Dieu (les vrais croyants en Jésus) appartiennent désormais à Celui qui les a rachetés, Jésus-Christ. « Sachant que vous avez été rachetés … non par des choses corruptibles, de l’argent ou de l’or, mais par le sang précieux de Christ... » (1 Pierre 1. 18-19). Alors, comment le Seigneur Jésus pourrait-Il se laisser ravir une seule de ses brebis qu’Il a rachetée à un si grand prix, celui de son précieux sang versé, de sa vie donnée sur la croix ? Les enfants de Dieu ne périront jamais, déclare Jésus, parce qu’Il leur a donné la Vie Éternelle. Puisque Jésus, le Tout-Puissant, parle de Vie Éternelle, toute possibilité d’y mettre un terme est exclue.

Si, par manque de vigilance, un enfant de Dieu pèche (à qui cela n’arrive-t-il pas ?), sa conscience en est troublée, la paix et la communion avec le seul vrai Dieu sont interrompues jusqu’à ce qu’il confesse son péché. Un enfant qui a commis une faute se trouve mal à l’aise devant son père jusqu’à ce qu’il avoue, mais il reste toujours son enfant. Prenons l’exemple de David qui a commis un double péché très grave avec la femme d'Urie et Urie lui-même : adultère et meurtre (2 Samuel 11). Quand il confesse son péché, au Psaume 51. 12, il dit : « Rends-moi la joie de ton salut ». Il ne dit pas « rends-moi ton salut » puisqu'il l'a toujours, mais il en a perdu la jouissance.
Un enfant de Dieu qui a péché, ne peut pas se sentir à l'aise devant Dieu son Père Céleste, et perd ainsi la jouissance de son salut – et non pas son salut –. Un enfant fautif perd la jouissance de l’amour paternel, mais il est toujours aimé de son père et restera toujours son enfant.

Un être humain, devenu enfant de Dieu, racheté à grand prix par le Seigneur Jésus reste éternellement dans Sa Puissante Main de laquelle personne ne pourra l'arracher. Même s'il a commis une faute grave, Dieu, dans parfait Amour et par le Saint-Esprit qui habite en lui, travaille dans son cœur, en le brisant s'il le faut, pour l'amener à confesser son péché et à s'en repentir. C'est alors que nous avons cette merveilleuse promesse : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité » (1 Jean 1. 9).
Dieu achèvera son œuvre en nous qui sommes ses enfants, malgré nos défaillances, parce que Jésus-Christ est le Médiateur de notre salut. Il intercède continuellement dans le Ciel pour chacun de nous et son intercession est toujours efficace, car elle est fondée sur la valeur éternelle de son sang devant Dieu. Ainsi, nous sommes continuellement « sauvés par sa vie » (Romains 5. 10), car « Jésus est toujours vivant pour intercéder pour nous » (Hébreux 7. 25). Jésus-Christ est notre Avocat auprès de Dieu notre Père (1 Jean 2. 1).
La Bible dit : « Il (Dieu) nous a vivifiés ensemble avec le Christ... et nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes dans le Christ Jésus » (Éphésiens 2. 5-6). Cela signifie que Dieu ne nous a pas de nouveau replacés dans la condition où se trouvait Adam avant sa chute, mais que Dieu a créé pour nous quelque chose d’entièrement nouveau : en Jésus-Christ, nous appartenons maintenant à la nouvelle création. Et parce que nous appartenons déjà à la nouvelle création, nous ne pouvons plus jamais être perdus.

Amis lecteurs, si vous avez reconnu votre état de culpabilité devant Dieu et que vous croyez au Seigneur Jésus mort pour vos péchés et ressuscité pour votre justification (Romains 4. 25), vous avez dès à présent la Vie Éternelle car « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle » (Jean 3. 36). Cette vie éternelle ne peut, en aucune manière, vous être ôtée.
La Vie Éternelle n’est pas seulement une vie qui n’a pas de fin, mais c’est aussi une vie de caractère divin : « Lui (Jésus) est le Dieu véritable et la vie éternelle » (1 Jean 5. 20). Le Seigneur Jésus a dit aussi : « C’est ici la vie éternelle, qu’ils te connaissent seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ » (Jean 17. 3).
La Vie Éternelle consiste à connaître Dieu le Père et son Fils Jésus-Christ, à être dans une relation vivante et personnelle avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Cela signifie donc avoir la Vie de Jésus-Christ Lui-même. La Vie Éternelle est la vie divine. Celui qui a la Vie Éternelle, participe à la nature divine, comme l’apôtre Pierre l'a écrit dans
2 Pierre 1. 4. Cette vie peut-elle avoir une fin ? Peut-elle mourir en nous, cette vie qui a vaincu la mort dans la résurrection de Jésus-Christ ? Impossible. C’est pourquoi, tous les passages parlant du fait que les croyants en Jésus (les enfants de Dieu) possèdent la vie éternelle sont des preuves certaines qu’aucun enfant de Dieu ne peut jamais être perdu.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5