Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Jésus-Christ est la Vie

14 Février 2022 Publié dans #La Vie

Jésus-Christ est la vie, “En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes.” (Jean 1 : 4).
Lorsque l'apôtre Jean écrit au sujet de la vie, c’est souvent en faisant un lien avec Jésus-Christ et la vie qu’Il offre. Le mot “vie” est utilisé plus de trente-cinq fois dans les vingt-et-un chapitres de l’Évangile de Jean. Si l’on ajoute à cela le verbe de même famille “vivre”, on obtient plus de cinquante références à Jésus comme étant la vie du monde. Que signifient toutes ces références ? Que signifie le fait que Jésus soit la source de la vie ou qu’il soit “la vie” pour vous et pour moi ?

La vie physique : La première réponse à cette question nous ramène à la Genèse. C’est la deuxième personne de la Trinité qui avait pour rôle de donner la vie à tous les êtres vivants dans ce monde. C’est la Parole de Dieu qui a créé. Jean dit : “En lui était la vie.” En d’autres mots, Jean déclare qu’en premier lieu, toute notre vie physique vient de Dieu à travers Jésus-Christ.
Déjà, en Genèse 1 : 26, la Bible fait allusion à cette vérité lorsque Dieu dit : “Faisons l’homme à notre image.” Quelques versets plus loin, nous lisons : “L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière du sol; il insuffla dans ses narines un souffle vital, et l’homme devint un être vivant.” (Genèse 2 : 7). Quand Dieu a formé l’homme au commencement de la création, il ne s’est pas servi d’or ou d’argent. Il n’a pas regardé l’homme évoluer tout au long des siècles. Dieu s’est servi de la poussière. De la simple poussière, commune et bien ordinaire, de la poussière que l’on trouve partout, tous les jours.
En Genèse 2 : 7, il est dit que nous sommes de la poussière ayant reçu le souffle de Dieu en nous. C’est ce souffle de Dieu qui nous donne la vie. C’est ce souffle de Dieu qui nous garde en vie. Qu’est-ce que le souffle de Dieu ? C’est ce qui sort de sa bouche : la Parole. Et cette Parole, c’est Jésus-Christ. Jésus nous procure donc la vie, la vie physique. Nous sommes ses créatures, nous avons été faits par Lui.

La vie spirituelle : Lorsque Jean écrit au sujet du rôle de Jésus-Christ lors de la création, il Le décrit comme Celui qui est à l’origine de la vie physique afin que nous puissions comprendre que Jésus est aussi Celui qui nous complète en nous donnant la vie spirituelle. Le fait que nous, êtres humains, soyons faits de poussière ne constitue que le commencement de son travail. À mesure que son Évangile progresse, Jean écrit de plus en plus de choses à propos de notre vie spirituelle et de notre besoin de Jésus-Christ comme Médiateur dans nos vies. Tout comme Jésus commence par être la source de notre vie physique, de même Jésus est finalement la source de notre vie spirituelle. Tout comme un être humain sans le souffle de Dieu demeure inanimé, de même la vie humaine sans Jésus-Christ demeure inanimée.
En Éphésiens 2 : 1-3, Paul explique à quoi ressemble la vie sans Jésus-Christ. C’est une vie des plus horribles : morts par nos offenses et par nos péchés ; marchant selon le cours de ce monde ; nous conduisant selon les convoitises de notre nature pécheresse ; étant des enfants de colère. Quelle vie épouvantable et horrible ! C’est une vie remplie de péché. C’est l’horrible condition dans laquelle nous êtres humains, nous nous trouvons si nous sommes sans Jésus-Christ le Sauveur et le Médiateur. Par nature, nous ne pouvons rien faire pour nous améliorer spirituellement. Sans Jésus, nous sommes morts spirituellement ! Nous avons désespérément besoin de Quelqu’un qui puisse nous donner la vie, de quelqu’un qui insuffle à nouveau la vie en nous, non pas physiquement, mais spirituellement ! Ce Quelqu'un est uniquement le Seigneur Jésus Christ, le Sauveur du monde.

Soyons reconnaissants envers Dieu de ce que, lorsque les temps ont été accomplis, Il nous a donné son propre Fils unique Jésus-Christ qui est notre Seigneur, notre Sauveur et notre unique Médiateur entre nous et Lui. Après la description de cette vie épouvantable en Éphésiens 2 : 1-3, Paul décrit une vie spirituelle nouvelle : « Mais Dieu est riche en miséricorde et, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos fautes, il nous a rendus à la vie avec le Christ, c’est par grâce que vous êtes sauvés » (Éphésiens 2 : 4-5).
Quelle bonne nouvelle ! Quelles paroles merveilleuses ! Jésus-Christ, qui est le seul Médiateur entre les êtres humains et Dieu, nous a été donné pour nous donner la Vie Éternelle. Sans Jésus le Médiateur, aucun être humain ne peut diriger son souffle vers Dieu, même pas une seule fois. Les êtres humains peuvent inspirer et expirer l’air de ce monde toute la journée, mais tant qu'ils ne vivent pas en ayant Jésus-Christ dans leur vie et pour Jésus-Christ, ils demeurent morts spirituellement. Mais qui que nous soyons, Jésus nous aime parfaitement et Il est venu pour donner la vie spirituelle à tous ceux qui mettent véritablement leur confiance en Lui seul pour être sauvés.

La Vie Éternelle : À cette vie spirituelle s’ajoute la promesse de la vie éternelle. Dans Jean 1 : 5, nous voyons le grand combat qui fait rage entre Jésus, Celui qui donne la vie, et les forces des ténèbres, la mort. Nous voyons également le résultat de ce combat. L’obscurité ne pouvait pas vaincre Celui qui est la Lumière du monde. Jean décrit comment ces forces de l’obscurité ont conduit Jésus jusqu’à son procès, comment elles l’ont crucifié et comment elles l’ont mené au tombeau. Jésus était mort volontairement sur la croix par Amour pour nous, mais la mort ne pouvait pas Le retenir. Jésus, le Grand Créateur de la vie physique et le Donateur de la vie spirituelle, ne pouvait pas être retenu par la mort. Jésus a vaincu à jamais le péché, la mort et l’Enfer. L’obscurité a été conquise. La haine a été vaincue. Aucune des forces qui, si souvent, rendent nos vies misérables n’est en contrôle de notre vie. C'est Dieu le Tout Puissant qui est au contrôle. Il est sur le Trône. Jésus son Fils est Victorieux. Si notre vie est en Jésus, nous avons alors également la promesse de cette vie victorieuse. L'apôtre Paul dit en Romains 10 : 9 : « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé ».
À travers Jésus-Christ, notre Sauveur et notre Médiateur, nous recevons non seulement la vie physique et spirituelle, mais également une vie d’une telle qualité que jamais nous ne pourrons la perdre. C’est la Vie Éternelle.

La vie abondante : À travers Jésus-Christ, nous avons la vie physique, la vie spirituelle et la vie éternelle. Qu’est-ce qu’une personne pourrait bien vouloir de plus ? Et pourtant, il y a plus encore ! Jésus a dit : « Moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance » (Jean 10 : 10). Plusieurs chrétiens affirment avoir la vie physique, spirituelle et éternelle, et semblent satisfaits de s’en tenir à cela. Ce qui fait que leur vie est misérable et ils sont toujours là à se plaindre. Mais la vie que Jésus veut pleinement nous donner ne ressemble certainement pas à ce genre de vie. Notre vie doit être une bénédiction pour les autres, elle doit refléter notre joie en Jésus-Christ. Remplie de l’Esprit Saint de Dieu, notre vie doit être une vie abondante, une vie qui déborde tout autour de nous. La vie chrétienne va bien au-delà de la reconnaissance de notre péché et de notre misère. C’est une vie basée sur la connaissance du fait que le sacrifice parfait a été offert pour nous à la croix par Jésus-Christ et que, à travers Lui, nous ne sommes plus morts, mais nous avons été ramenés à la Vie Éternelle, et cette Vie doit déborder en nous.
Sachant que nous avons la paix avec le seul vrai Dieu, la paix infini qui nous est donnée grâce à l’œuvre parfaite de son Fils Jésus, nous débordons de la joie qui découle de la vie abondante que Jésus-Christ a acquise pour nous.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article