Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

choix

Le temps passe

13 Octobre 2019 Publié dans #La mort, #Choix

"Il y a un temps de naître, et un temps de mourir… Pour toute chose il y a un temps et un jugement" (Ecclésiaste 3. 2 ; 8. 6). "Christ est mort pour nous" (Romains 5. 8). Jésus dit : "Celui qui entend ma parole et qui croit celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement ; mais il est passé de la mort à la vie" (Jean 5. 24)

“La fleur coupée ne peut plus être accrochée à la branche”. Ce proverbe asiatique montre le côté éphémère et irréversible de notre vie terrestre. Le patriarche Job disait : “Mes jours s'en vont plus vite qu'une navette… Je m'en vais dans le chemin d'où je ne reviendrai pas” (Job 7. 6 ; 16. 22).
Le temps passe, et aucun instant ne peut être recommencé. Comme un fleuve coule vers la mer, le temps entraîne chacun de nous vers la mort.
"La mort est entrée dans le monde par le péché… et ainsi a passé à tous les êtres humains" (Romains 5. 12).
“Il est réservé aux êtres humains de mourir une fois, – et après cela le jugement” (Hébreux 9. 27). La mort est suivie du jugement qui comporte des réalités avec lesquelles il faut compter !
Quelle éternité s'ouvre alors devant l'être humain ? Dieu parle de deux éternités possibles : pour tous la résurrection ; mais pour les non-croyants en Jésus, c'est la résurrection de jugement, et pour les vrais croyants en Jésus c'est une résurrection de vie (Jean 5. 24).
« Le salaire du péché, c'est la mort, mais le don de grâce de Dieu, c'est la vie éternelle dans le Christ Jésus, notre Seigneur » (Romains 6. 23). « Car Dieu a tant aimé le monde, qu'Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle» (Jean 3. 16). « Quiconque » : c'est chaque être humain au monde, chacun, pendant sa vie sur terre,
peut être sauvé par la foi en Jésus. Et vous lecteur, où en êtes vous alors que le temps passe ?

Lire la suite

Ceux qui ne croient pas en Jésus seront inexcusables

29 Septembre 2019 Publié dans #Choix

La Bible (la Parole écrite de Dieu) nous montre que les êtres humains qui ne croient pas en Jésus-Christ ne pourront pas justifier devant Dieu leur incrédulité, en disant : Je ne savais pas ! En effet, ils seront tous « inexcusables » :
- de ne pas chercher l’Éternel puisque Dieu a mis « dans tous les cœurs (des êtres humains) la pensée de l’éternité » (Ecclésiaste 3 : 11)
- de ne pas connaître Jésus-Christ le seul Sauveur du monde, Lui qui a fait cette promesse : « Lorsque j’aurai été élevé sur la croix, j’attirerai tous les hommes à moi » (Jean 12 : 32)
- de ne pas se reconnaître pécheurs, puisque selon Romains 3 : 10-11 : « Il n’y a point de juste, pas même un seul ; tous sont égarés, tous sont pervertis ».
- de ne pas se repentir, car : « Dieu annonce, maintenant, à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils ont à se repentir » (Actes 17 : 30).
- de ne pas entrer dans la seule voie du Salut : « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2 : 4)
. Jésus-Christ est la seul Chemin du Salut.

Quelle n’a pas été la surprise de Jésus lorsqu’il a dû se rendre à l’évidence que sa génération, qui ayant reçu tant de preuves de sa « messianité », résistait délibérément  à son appel. Jésus leur dit « Vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ? » (Jean 5 : 40).

Ainsi, il n’y aura, pour tout être humain, que deux issues à son existence : celui qui croira sera sauvé, celui qui ne croira pas sera condamné (Marc 16 : 16).
L’être humain pécheur, « inexcusable » devant Dieu, n’a pourtant qu’un appel de détresse à lancer vers le seul vrai Dieu, comme Pierre : « Seigneur, sauve-moi ! » (Matthieu 14 : 30) afin d’avoir part au pardon divin en Jésus-Christ, pour le Salut éternel de son âme.

Lire la suite

Assurance-vie

22 Septembre 2019 Publié dans #Choix, #La Vie

On s’assure par obligation légale, mais aussi pour sécuriser ses proches et soi-même. L’assurance-vie permet, en cas de décès, de laisser un patrimoine à ceux qui resteront. Généralement, ce capital est constitué au moyen de cotisations qu'une personne verse régulièrement tout au long de sa vie sur la terre. Mais savons-nous que chaque versement que l'on effectue, ne rappelle-t-il pas que l'on est susceptible de mourir à tout moment, un jour que l'on n’attends pas et à une heure que l'on ne connait pas ?

Aurait-on pensé, alors, à souscrire pour soi-même une assurance pour l’au-delà, c'est-à-dire l'assurance d'avoir la Vie Éternelle ? C’est le seul vrai Dieu de l'Univers qui nous la propose gratuitement et qui nous invite à y souscrire de tout notre coeur, sans délai : "Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils" (1 Jean 5 : 11). Cette assurance prend effet le jour où nous acceptons par la foi le Seigneur Jésus-Christ comme notre Seigneur et Sauveur personnel. C’est un don gratuit de Dieu pour chaque être humain qui veut le recevoir. Il nécessite seulement de croire : "Qui croit au Fils (de Dieu) a la vie éternelle; mais qui désobéit (refuse de croire) au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui" (Jean 3 : 36). Refuser de croire en Jésus-Christ le Fils de Dieu, c’est refuser le seul moyen de Salut éternel que le Dieu d’Amour nous propose à chacun durant notre vie sur la terre. C’est en même temps prendre la responsabilité de rencontrer un jour Jésus-Christ comme Juge et de connaître une éternité de tourments loin de Lui en Enfer. Alors, que personne ne néglige, avant qu'il ne soit trop tard, de souscrire gratuitement à l'assurance de la Vie Éternelle en Jésus-Christ qui garantira notre avenir éternel. La Parole de Dieu nous dit : "Vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu" (1 Jean 5 : 13)

Lire la suite

Les deux chemins

8 Août 2019 Publié dans #Choix

Quel chemin choisirez-vous ?
Nous voyons que dans la vie, il y a plusieurs décisions qu'il faut prendre pour telle ou telle raison et, qui influencera notre vie à court et à moyen terme et peut-être jusqu'à notre mort. On pense souvent au choix d'un mari ou d'une épouse, d'un métier, d'une maison, d'une compagnie... mais est-ce que vous avez déjà pensé à prendre une décision qui changera le cours de votre existence et qui sera éternelle ?
La Bible, avertissement de Dieu à l'être humain, nous parle de deux chemins qui existent, l’un qui mène au jugement terrible de Dieu et l’autre qui donne accès au pardon, à la paix de Dieu et à la vie éternelle.
Jésus à dit : « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent ». (Matthieu 7. 13-14).
Mais, me direz-vous, qu'est-ce que la porte large et le chemin spacieux qui mènent à la perdition ? La porte large et le chemin spacieux, ce sont les philosophies humaines, les sectes religieuses, les grandes religions, suivre ses propres pensées sur la question de la vie après la mort, de mettre de côté Jésus et ses avertissements. La Bible nous dit que tout cela mène à la perdition.
Mais, qu'est-ce que la perdition ? « Et la fumée de leurs tourments monte au siècle des siècles, et ils n'ont de repos ni jour ni nuit.» (Apocalypse 14. 11).
Maintenant, nous voici devant le chemin étroit. Qu'est-ce que le chemin étroit ? Le chemin étroit, c'est JÉSUS (Jean 14. 6) et de plus, Jésus dit qu'Il est le seul et unique Chemin pour aller auprès de DIEU. Nous devons chacun connaître la Personne de JESUS intimement et surtout que nous croire en Lui, recevoir le pardon complet et incroyable de Dieu et aller dans sa présence pour l'éternité.
Alors, quel sera votre choix ? Dieu vous appelle dès maintenant. Demain, peut-être qu’il sera trop tard et que votre mort sera subite ? Où serez-vous pour l’éternité et dans quelle condition ? Êtes-vous réellement en règle avec Dieu, selon ses critères, concernant le pardon de vos péchés ?

Nous avons été créés avec un corps, mais aussi une âme qui est le siège de nos pensées, de nos sentiments, de notre affection. Or, lorsque notre corps meurt, qu’arrive-t-il donc à notre âme ? Elle a deux destinées possibles :
- Soit elle sera définitivement perdue et séparée de Dieu dans un état de regret éternel en Enfer. Il en sera ainsi pour celui qui, jusqu’à son dernier souffle, aura refusé le salut proposé par Jésus-Christ.
- Soit elle ira auprès de Dieu dans la joie et la paix éternelles. C’est le cas de celui qui aura reconnu que Jésus-Christ a donné sa vie en sacrifice pour pardonner ses péchés et aura accepté qu’Il soit son Seigneur et Sauveur. L’âme est précieuse puisqu’elle continue à vivre après notre mort. Jésus a tout accompli pour sauver notre âme, car Il nous aime et veut que nous passions l’éternité dans sa présence. Le voulons-nous aussi ?

"Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi" (Apocalypse 3. 20).

Dans cette lettre à l'église de Laodicée, le Seigneur Jésus frappe à la porte et appelle les chrétiens à la repentance car ils sont devenus tièdes, c'est-à-dire ni froids ni bouillants... Pour entrer, le Seigneur Jésus ne défonce pas la porte, Il n'en crochète pas la serrure, Il ne l'ouvre pas non plus à grand coup de bélier... Non Jésus ne force personne a accepter de Lui ouvrir. Il passe, il s'arrête, et frappe à la porte de notre cœur, nous invitant à le laisser entrer. Pourquoi veut-il entrer chez toi, chez moi, chez nous ?  Il désire partager un souper avec toi, c'est-à-dire passer un moment où nous sommes seul(e) face à face avec Lui. Un moment d’intimité où nous pouvons tout lui dire, tout lui confier, remettre les pendules à l'heure, un moment où il n'y a personne d'autre que Lui et toi. C'est une invitation personnelle à la repentance avec une merveilleuse promesse : "Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône" (Apocalypse 3. 21). Le Seigneur Jésus se tient à la porte et frappe. Il ne tient qu'à nous de Lui ouvrir la porte de notre cœur et de partager le repas avec Lui.

Lire la suite

Vivre avec Dieu ou vivre sans Dieu

3 Mars 2019 Publié dans #Choix

Vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés de tout droit de cité en Israël et étrangers aux alliances de la promesse, n'ayant pas d'espérance, et étant sans Dieu dans le monde. Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. (Éphésiens 2. 12)

L'apôtre Paul rappelle aux chrétiens à qui il s'adresse leur condition antérieure : avant leur conversion, ils vivaient sans Dieu, sans Christ. Y a t-il ceux qui vivent toujours ainsi dans ce monde ? Bien sûr que oui ! L'essentiel manque alors à leur vie, même s'ils la trouvent bien remplie : tous leurs projets se limitent à un horizon terrestre car ils sont sans espérance. La mort peut leur apparaître ainsi comme un immense et angoissant point d'interrogation. Ils refusent même de penser à la mort, pourtant l'échéance est inéluctable, inévitable.

Mais on peut vivre aussi avec Dieu. Vivre avec Dieu, c'est d'abord Le connaître tel qu'Il est réellement, et non pas tel qu'on se l'imagine. C'est d'avoir une relation vivante et personnelle avec Lui. Dieu s'est révélé aux êtres humains par la création, par sa Parole écrite (La Bible) et par son Fils Jésus Christ qui a montré à la fois Sa Sainteté qui hait le péché, qui ne le supporte pas ; et son Amour parfait qui sauve le pécheur repantant. Toute personne qui se repent donc de tous ses péchés et accepte de recevoir le pardon acquis par Jésus sur la croix de Golgotha connaît alors Dieu comme un Père aimant et attentionné. Elle sait qu'elle peut compter sur Lui pour toutes les circonstances de sa vie sur la terre, et elle possède la certitude inébranlable de passer l'éternité près de Jésus dans le paradis au Ciel.

Il n'y a que ces deux manières de vivre dans ce monde pour les êtres humains. Aujourd'hui encore, Dieu nous offre de vivre ce qui est vraiment la vie "en s'amassant pour l'avenir un trésor placé sur un fondement solide, afin de saisir la vie véritable" (1 Timothée 6. 19). Pour nous êtres humains, Dieu sait, Lui le Créateur de tout ce qui vit, que seule une vie avec Lui vaut la peine d'être vécue.

Lire la suite

Un choix capital pour le Ciel ou pour l'Enfer

7 Février 2019 Publié dans #Choix, #EVANGILE

Il y a deux manières de vivre dans ce monde pour les êtres humains : soit de vivre dans la connaissance de Dieu par la foi en son Fils Jésus Christ, ce qui nous ouvre une éternité de bonheur au Ciel ; soit de vivre sans Dieu dans ce monde et d'aller vivre dans l’éternité en Enfer loin de Lui « dans les ténèbres du dehors où il y aura des pleurs et des grincements de dents » (Matthieu 8. 12, 22. 13, 25. 30).

Beaucoup de personnes dans ce monde se reposent sur leur religion qu’ils pratiquent plus ou moins, sans jamais faire le pas de la repentance et de la foi au Seigneur Jésus. Beaucoup se déclarent chrétiens mais restent confortablement installés dans ce monde immoral et rejetant les principes du seul vrai Dieu trois fois Saint. Dieu n’accepte pas de tels compromis.
Pour chaque être humain, une décision franche de se repentir est nécessaire. Dans Apocalypse 21. 8, la liste de ceux qui n’hériteront pas du Ciel mais iront en Enfer (c'est-à-dire dans l’étang ardent de feu et de soufre qui est la seconde mort) commence par les lâches, c’est-à-dire ceux et celles qui n'auront jamais osé se décider franchement pour Jésus-Christ.
Nous nous sommes tous trouvés, à un moment de notre vie, devant un choix capital à faire, et peut-être est-ce votre cas aujourd’hui cher lecteur/lectrice.

Nous êtres humains, nous nous trouvons chacun dès notre naissance devant deux portes ouvertes sur deux chemins :
- Le chemin spacieux (le chemin de l'Enfer) est celui du grand nombre car la porte est large et on y entre facilement.
- Le chemin resserré (le chemin du Ciel), a une porte étroite. Impossible de la franchir à plusieurs : Cette porte étroite ne laisse passer qu’une personne à la fois. La décision se prend seul devant Dieu. Il n’y a pas de foi de famille, ni de foi de groupe ou de communauté. La foi qui sauve est personnelle, individuelle et personne ne peut prendre la décision à notre place. Impossible non plus d’y passer avec un bagage religieux contenant nos propres justices ou nos bonnes œuvres, ni avec le lourd fardeau de nos péchés qui pèse sur les épaules.

Alors, que faire donc pour entrer par la porte étroite qui mène au Ciel, au Paradis ? Il faut venir à Jésus-Christ qui a dit : « Moi, je suis la porte : si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé » (Jean 10. 9). Lui, Jésus, a accompli l’oeuvre unique et parfaite qui sauve à tout jamais le pécheur repentant et croyant. Jésus a porté Lui-même, à la croix, le lourd fardeau de nos péchés de sorte que nous pouvons, par Lui et avec Lui, marcher sur le chemin étroit qui mène à la Vie Éternelle. Jésus nous dit : « Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie ; personne ne vient au Père si ce n’est par moi » (Jean 14. 6)

Dans l’Evangile selon Luc, le Seigneur Jésus dit : « Luttez pour entrer par la porte étroite… » (Luc 13. 24)

Lutter contre quoi ? :
Ah ! C'est facile de franchir la porte large qui s’ouvre sur le chemin spacieux qui mène en Enfer : il suffit de se laisser entraîner par le courant du monde. Et cette porte étant large, on peut y emmener tout ce que l’on veut, tous les désirs naturels de son propre cœur. On se trouve à l’aise sur le chemin spacieux et large, on profite et on jouit des plaisirs du monde et des délices du péché… mais attention ! Rappelons que la direction de ce chemin est la PERDITION ÉTERNELLE EN ENFER.
Par contre, il faut lutter pour entrer par la porte étroite qui mène au Ciel, au Paradis. Lutter contre quoi ? ou plutôt contre qui ? Le diable est toujours là pour nous tenter et nous faire douter de la Parole de Dieu. Il est menteur, et le père du mensonge (Jean 8. 44). Déjà tout au début de l’histoire de l’être humain, dans le jardin d'Eden, il mettait en doute la Parole de Dieu en disant à Ève : « Quoi ? Dieu a-t-il vraiment dit que… ? » Satan emploie même les religions qui enseignent d’autres chemins que Jésus pour aller au Ciel, tels que Marie, ou les bonnes œuvres, ou les récitations de prières, etc. Mensonges ! Ne l’écoutons pas, luttons pour résister au Diable.

Pour les êtres humains qui se reposent sur leur religion qui les enseigne que leurs proches prieront pour le salut de leur âme après la mort, c’est encore un mensonge du diable qui veut leur perdition. Dieu nous dit : « j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie afin que tu vives. » (Deutéronome 30. 15, 19). « Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » (Hébreux 9. 27).

Écoutons le Seigneur Jésus qui nous invite et nous dit : « Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés… » (Matthieu 11. 28). « Moi, je suis la porte : si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé » (Jean 10. 9). « Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie ; personne ne vient au Père si ce n’est par moi » (Jean 14. 6). « Il y a un seul Dieu et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes : l’homme Christ Jésus qui s’est donné lui-même en rançon pour tous » (1 Timothée 2. 5-6)
Quand faut-il choisir, se décider ? Hésiter trop longtemps peut être fatal. « Voici, c’est  maintenant le temps favorable ; voici, c’est maintenant le jour du salut » (2 Corinthiens 6. 2). Cette porte qui mène à la vie éternelle est grande ouverte aujourd’hui. Jésus nous tend les bras. Si nous n’y êtes pas entré, elle sera peut-être fermée pour vous demain, définitivement fermée.

Lire la suite

Un ordre de Dieu : se repentir‏

27 Décembre 2018 Publié dans #Choix

« Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, ordonne maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils se repentent, parce qu'Il a fixé un jour où Il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts » (Actes 17. 30-31)

Il y a des lois que l'on peut espérer ignorer sans dommage. Mais voici un commandement particulièrement important parce qu'il vient de Dieu.
“Dieu ordonne”. Ce n'est ni un conseil, ni une recommandation. C'est un ordre capital. L'être humain peut choisir d'y désobéir, mais non sans en supporter les conséquences. Cet ordre de Dieu est actuel : “Dieu ordonne maintenant”. Aujourd'hui est le temps de la Grâce, maintenant est le jour du Salut. À qui s'adresse ce commandement ? A “tous les êtres humains”. Il n'y a aucune exception de race, ni de lieu : “en tous lieux”. Nous êtres humains, qui que nous soyons, nous voilà donc concernés par cet ordre divin, urgent et universel.

Qu'est-ce que Dieu ordonne ? Que les êtres humains se repentent. Se repentir, un mot toujours actuel, c'est se reconnaître pécheur, perdu, coupable devant Dieu, méritant son juste Jugement. À celui qui se reconnaît tel, Dieu offre son pardon selon la règle qu'Il a fixée Lui-même : « Qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais qui désobéit (ou refuse de croire) au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3. 36).
La vraie repentance du péché, l’horreur du péché ainsi le changement d’appréciation est tel que le pécheur est amené à une profonde humiliation qui le décidera à s'en détourner de tout son cœur.
Se repentir c’est : Recevoir au plus profond de son âme la conviction que produit l’Esprit de Dieu, que l’on est coupable, misérable pécheur, se savoir et se sentir condamné, perdu et éprouvant l’horreur, la honte, le dégoût de soi-même au point de demander grâce et pardon par une intense prière faite à Dieu, au nom de Jésus-Christ. (Lire Luc 15. 11-24). La repentance se traduit alors par la conversion, qui signifie : « FAIRE DEMI-TOUR, CHANGER DE ROUTE, TOURNER LE DOS ».

À qui Dieu s’adresse-t-il ? Dieu s’adresse à tous les êtres humains sans exception, à tous ceux qui ne se sont pas encore repentis de tous leurs péchés et qui n'ont pas encore accepté Jésus dans leur vie ; c’est-à-dire à tout être humain qui continue de vivre dans le péché. Dieu s’adresse aux religieux, aux brigands, aux voleurs, aux moralistes, aux occultistes, etc... ainsi qu'à tous ceux qui sont séparés de Lui. Dieu s’adresse à tous ceux qui se disent chrétiens et ne le sont pas, adorant les idoles et pratiquant l’iniquité. Dieu s'adresse à quiconque aime ou pratique le mensonge, ou tout autre péché, alors Dieu s’adresse à chaque être humain personnellement, car "tous ont péché" (Romains 6. 23).

L'ordre que Dieu donne ne peut laisser personne indifférent « parce qu'Il a fixé un jour où Il doit juger avec justice la terre habitée » (Actes 17. 31). Le Juge est déjà désigné : c'est le Seigneur Jésus-Christ. Ou bien vous L'acceptez comme votre seul Seigneur et Sauveur aujourd'hui et pour toujours, ou bien Il sera votre Juge demain. Alors que chaque être humain donne donc sa réponse à Jésus, que chaque être humain L'accepte donc comme seul Seigneur et Sauveur de sa vie, qu'il donne sa réponse maintenant au Seigneur Jésus-Christ qui nous aime.

Lire la suite

Un pas seulement

10 Novembre 2018 Publié dans #Salut, #Choix

« Celui qui entend ma parole, et qui croit celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement mais il est passé de la mort à la vie » (Jean 5. 24).

Un groupe de jeunes, joyeux et bruyants, anime l'autobus. Un voyageur prend place près d'eux, sa Bible à la main. Pour faire rire les autres, un plaisantin lui demande d'un air grave : "Pardon Monsieur, vous pouvez me renseigner ? Est-ce que c'est loin entre ici où nous sommes et le paradis ?"
Le monsieur à la Bible regarde le garçon dans les yeux et répond d'un ton à la fois amical et sérieux : "Mon cher ! Le paradis n'est qu'à un pas de toi. Ce pas, est-ce que tu veux le faire maintenant ?"
Ce fut tout. Mais ces simples mots et la manière dont ils avaient été prononcés, revenait avec insistance à l'esprit du garçon. Et il ne trouva du repos qu'après avoir fait "ce pas" vers Jésus Christ, le Sauveur, en l'acceptant comme Seigneur et Sauveur de sa vie.
Nous aussi, qui que nous soyons, faisons-le, ce pas de la foi en Jésus-Christ, nécessaire pour "passer de la mort à la vie". Personne ne peut le faire à notre place. Peut-être que l'on a des parents ou des amis croyants ? Leur foi ne peut rien pour nous, il faut la nôtre. Peut-être qu'il y a ceux qui font confiance à des intermédiaires spécialisés entre eux et Dieu pour tout ce qui concerne "la religion" ? Eux non plus ne peuvent pas les aider autrement qu'en leur invitant à chercher eux-même la présence de Dieu. On n'a rien à offrir à Dieu de par nous-mêmes, et Dieu n'attend de nous qu'une chose : la repentance que produit la foi en son Fils Jésus-Christ. N'hésitons pas plus longtemps : faisons chacun le pas de la foi en Jésus si ce n'est pas encore fait !

Lire la suite

Choisir où vous irez après la mort

2 Novembre 2018 Publié dans #La mort, #Choix

"J'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives..." (Deutéronome 30. 19).

En ce moment vous êtes vivant, vous respirez, vous vous déplacez ou vous faites des activités. Peut-être avez-vous une vie aisée, ou au contraire, menez-vous une existence misérable ? Le soleil se lève et se couche; quelque part un enfant naît; tandis qu’ailleurs quelqu’un meurt.

LA VIE N’EST QU’UNE CONDITION TEMPORAIRE MAIS, OÙ IREZ-VOUS APRÈS LA MORT ?
Que vous soyez religieux, ou que vous n’ayez aucune croyance religieuse, vous devez quand même résoudre cette question très importante, car après une brève vie terrestre, l’être humain s’en va vers sa demeure éternelle
(Ecclésiaste 12. 7).

MAIS OÙ ?
Le cimetière où l’on vous enterrera ne peut pas ensevelir votre âme. Même si votre corps est incinéré sur un bûcher funéraire, le feu ne peut consumer votre âme. S’il vous arrivait de périr en haute mer, votre âme ne pourrait pas se noyer.
VOTRE ÂME NE MOURRA JAMAIS ! LE DIEU DU CIEL ET DE LA TERRE A DIT : « TOUTES LES ÂMES SONT À MOI » (Ézéchiel 18. 4).
"Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement" (Hébreux 9. 27). Alors au Paradis ou en Enfer ira votre âme, et vous vous tiendrez devant Dieu pour Lui rendre compte de votre vie, de vos actions faites alors que votre corps était encore vivant dans ce monde ; que celles-ci soient bonnes ou mauvaises.
Vous pouvez rendre un culte sincère. Vous pouvez éprouver des remords pour vos mauvaises actions. Vous pouvez même rembourser ce que vous avez volé. Certainement tout cela est nécessaire. MAIS, vous ne pouvez pas payer pour le pardon de vos péchés. Le DIEU du Ciel, le juste Juge de toute la terre, connaît tous vos péchés ainsi que votre vie entière ; rien ne lui est caché. Sachez que vous ne pourrez jamais entrer avec vos péchés dans la joie et la gloire du Royaume de Dieu, du monde à venir.

Mais ce même Dieu céleste est le Dieu d’Amour. Il a tracé un chemin pour la rédemption de votre vie et de votre âme. Il est désormais certain que si vous vous repentez et croyez sincèrement en Jésus, vous ne serez pas jeté dans le feu de l’Enfer et dans la ruine éternelle. Dieu a envoyé Jésus dans ce monde pour sauver votre âme. Jésus a pris vos péchés sur Lui-même pour souffrir et en mourir sur la croix du Calvaire. Dieu nous a donné, en sacrifice pour nos péchés, ce qu'Il avait de meilleur : son propre Fils Jésus. « Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » (Ésaïe 53. 5). Cette prophétie fut annoncée bien des années avant la venue de Jésus sur Terre.

Croyez-vous en Jésus, le Fils du Dieu vivant ? Avez-vous cru que Jésus vous aime et avez-vous reçu Son Amour pour vous ? Lui avez-vous confessé vos péchés ? Vous êtes-vous repenti ? ? Si vous soumettez toute votre vie à Jésus, Il apportera la paix dans votre âme et vous offrira une existence glorieuse après la mort. Ce n’est qu’alors que vous pouvez être assuré d’obtenir le pardon éternel de tous vos péchés et une demeure éternelle au Paradis, remplie de joie et de bonheur infinis pour votre âme.

Mais HÉLAS ! Un abîme de damnation et de feu éternel en Enfer attend tous ceux qui rejettent l’Amour rédempteur de Jésus durant leur vie dans ce monde. Après leur mort, il sera trop tard pour eux de se repentir et de croire en Jésus pour être sauvé. « Ensuite il (Jésus) dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges » (Matthieu 25. 41). « Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents » (Matthieu 25. 30).

Dans la Sainte Bible qui est la Parole de Dieu, Dieu nous prévient de l’imminence de la fin du monde du Jugement Dernier. Dans ces Saintes Écritures, il est prophétisé que des signes très clairs précéderont ce terrible Jour du Jugement. Il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre en divers lieux. La Bible nous dit que les êtres humains mauvais ne feront qu’empirer et qu’ils n’écouteront pas l’avertissement, mais aimeront le plaisir, plutôt que Dieu. Ne sommes-nous pas témoins aujourd’hui de l’accomplissement de ces prophéties ? Lire Matthieu 24. 6-7, 12 ; 2 Timothée 3. 4.

Dans l’éternité qui nous attend chacun, il n’y aura ni horloge, ni calendrier ; les années n’existeront plus. Ainsi en Enfer, le tourment du pécheur et de l’impie s’élèvera sans fin et à jamais ; alors que dans le Paradis au Ciel, les joies, les chants, le bonheur absolu et le réconfort des rachetés de l’Éternel Dieu ne connaîtront pas de fin. Choisissez maintenant de croire et de placer toute votre confiance en Jésus pour que vous soyez sauvés et déjà en route vers le Paradis ! Bientôt il sera trop tard, « Voici maintenant le jour du salut » (2 Corinthiens 6. 2, Matthieu 11. 28-30). A VOUS DE CHOISIR SANS TARDER !

Lire la suite

Une décision qui engage chaque être humain

11 Octobre 2018 Publié dans #Choix

"Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle" (Jean 3. 16) 
Dieu a déjà fait sa part en réglant définitivement le problème du péché par le parfait sacrifice de Jésus sur la croix. Pour nous qui sommes enfants de Dieu, grâce à la mort sur la croix et à la résurrection de Jésus, nous sommes, par le moyen de la foi, sauvés et délivrés de tous nos péchés qui nous tenaient prisonniers. Nous sommes devenus des êtres humains rachetés par Dieu à travers son Fils Jésus-Christ. Oui, en Jésus nous sommes sauvés, pardonnés, libérés de toute condamnation, etc...

Ainsi, il reste pour chaque être humain vivant dans ce monde à faire sa part d'accepter le parfait Salut qui ne se trouve qu'en Jésus. Dieu a créé l'être humain libre de le rejeter ou de l’aimer. L'être humain est invité à prendre une décision qui engage non seulement sa vie présente, mais aussi son éternité. Dans l’éternité, il n’y a que deux destinations possibles : soit auprès de Dieu, au Ciel, au Paradis dans la vie éternelle et le bonheur infini, soit définitivement séparé de Dieu dans d'horribles souffrances sans fin dans le séjour des morts, puis en Enfer. La Bible dit ceci à propos de ceux qui sont en Enfer parce qu'ils ont rejeté ou négligé le seul vrai Dieu de l'Univers qui s'est révélé en son Fils Jésus : "la fumée de leur tourment s’élèvera à perpétuité" (Apocalypse 14 : 1).

Depuis déjà très longtemps, Dieu multiplie les avertissements par Amour pour nous êtres humains, car Il veut nous éviter cette souffrance indescriptible de l'Enfer éternelle. Mais un jour viendra où le destin de chacun de nous sera définitivement scellé (soit pour le Paradis, soit pour l'Enfer). Avez-vous la certitude d'être prêts dès maintenant ? Car, il nous faut donc choisir MAINTENANT (pendant notre vie sur la terre) : Parce que nous ne pouvons plus rien changer au passé ; nous ne sommes pas maître du futur ; et Dieu peut nous retirer le souffle de vie à n'importe quel moment. Nous sommes seulement maître de l’instant présent, tant que Dieu nous prête la vie. C’est seulement durant sa vie sur la terre qu'un être humain peut prendre la décision d’accepter Jésus dans sa vie, et recevoir de Lui le Salut éternel. Après la mort, ce sera trop tard.

Ne soyons pas surpris aujourd'hui si le monde se moque de nous à cause de ce que nous suivons Jésus-Christ et de ce que nous sommes des chrétiens enfants de Dieu. Même si le monde ne comprend pas notre foi dans le seul vrai Dieu qui s'est révélé à nous en son Fils Jésus, prenons l'engagement ferme et sans compromis de suivre le Seigneur Jésus, quoi que les autres puissent dire.

Et pour les êtres humains qui n'ont pas encore reçu Jésus-Christ comme seul Seigneur et Sauveur personnels, pourquoi choisir la mort éternelle quand le seul vrai Dieu les supplie maintenant à chacun d'accepter la Vie Éternelle qu'Il ne peut les offrir que par leur foi en Jésus seul ? La vie éternelle, le salut, le pardon de nos péchés, ne se trouvent qu'auprès de Jésus, le Fils de Dieu, le Sauveur des pécheurs. Une pleine et entière délivrance de nos péchés et de ses conséquences c'est-à-dire de la mort et du jugement éternels, ne se trouve aussi qu'en Jésus. Pourquoi ne pas venir tout de suite à Lui pour être éternellement sauvés ?
Pour tous les êtres humains qui ne sont pas encore venu à Jésus, il faut qu'ils le fassent sans tarder. Différer, retarder, remettre peut leur être fatal pour l'éternité. Jésus revient bientôt et c'est maintenant le moment pour chaque être humain de se repentir, de reconnaître ce que des multitudes d'êtres humains à travers le monde ont reconnu avant eux, savoir que sans Jésus-Christ les êtres humains sont perdus dans leurs péchés. Que chaque être humain se sépare aujourd'hui de ses péchés, quels qu'ils soient, en les confessant sincèrement à Dieu. Nos péchés sont un lourd fardeau qui pèse sur nos épaules et nous devons les abandonner et venir à Jésus pour en être déchargés complètement. Jetons-nous résolument dans les bras de Jésus-Christ le seul Sauveur du monde. Il nous fera connaître son parfait pardon.
Si nous avons reçu dans notre vie Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur, nous serons heureux dans le temps présent et pour l'éternité. Nous ne serons jamais séparés de Dieu notre Créateur, de Jésus-Christ qui est notre parfait Sauveur, de Celui dont toute la Personne est désirable et dont les beautés et les grâces feront le sujet de continuelles louanges des myriades de rachetés. Amen !!!

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 > >>