Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Jésus nous sauve des oeuvres du diable et de l'Enfer

1 Août 2022 Publié dans #Salut, #Enfer

Lorsque le Seigneur Jésus-Christ vint sur terre, son objectif principal était de racheter les êtres humains qui étaient tous sous la domination de Satan (du diable). Adam le premier homme qui a vécu sur la terre avait péché contre Dieu son Créateur qui est Saint ; de même que toute sa descendance. Depuis ce jour, l'humanité avait perdu la communion avec Dieu et les êtres humains ont été séparés de Dieu et n'avait plus de communion, ni de relation vivante avec Lui. Mais Jésus-Christ, le Fils de Dieu, avait décidé avant même la fondation du monde qu'Il viendrait sur terre pour apporter un retour à Dieu à tous ceux qui croient et placent leur confiance en Lui.
Pour accomplir cela, Jésus a dû vaincre Satan définitivement. Ainsi, comme le diable (Satan) ne peut plus s'attaquer à Dieu le Tout-Puissant qui l'a déjà vaincu, le diable est en grande colère les êtres humains qui sont créés à l'image de Dieu et il veut les anéantir tous avec lui en Enfer, car le diable sait que ses jours sont comptés et il sait quelle sera sa fin. C'est pourquoi, « Soyons sobres (vigilants), veillons. Notre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera » (1 Pierre 5 : 8)
L'état naturel de l'être humain pécheur est un état où il est captif et conduit par Satan (le diable) qui agit en Lui dans sa désobéissance. L'être humain pécheur est sous l'emprise de Satan qui dirige sa vie. Le diable les tient captifs et assujettis à sa volonté
(2 Timothée 2. 26).

Jésus-Christ nous a parlé de la réalité de l'Enfer :
Jésus veut sauver chaque être humain de l'Enfer. Jésus veut que chaque être humain vienne à Lui pour être sauvé du péché, du diable et de l'Enfer.

Lorsque Jésus parle de l'Enfer, il parle d'un lieu de punition, ou les non-croyants vont après la mort, d'un lieu de fournaise de feu (Matthieu 13 : 41-42), de ténèbres du dehors (Matthieu 8 : 12), d'un lieu de tourments.
Jésus nous parle de l'Enfer comme étant aussi l'endroit où « le ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas » (Ésaïe 33. 14 ; Marc 9. 48). Cela implique donc une séparation éternelle d'avec le seul vrai Dieu. Dieu leur dira : « Retirez-vous de moi, maudits, allez dans le feu éternel préparé pour le diable et pour ses anges » (Matthieu 25. 41 ; 7. 3). Ce sort final des ennemis de Dieu en Enfer est un châtiment éternel
(2 thessaloniciens 1 : 9).
Cet état définitif est appelé « étang de feu - seconde mort », « La mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu »
(Apocalypse 20. 14). Et ce sera la séparation définitive d'avec Dieu, le lieu de tourments sans fin, celui des remords, « des pleurs et des grincements de dents" (Matthieu 8. 12 ; 13. 42, 50 ; 22. 13 ; 24. 51 ; 25. 30). « Ils seront tourmentés jour et nuit aux siècles des siècles » (Apocalypse 14. 10 ; 20. 10). Les perdus seront donc bien conscients dans leur tourment éternel.

Oui, le Seigneur Jésus veut nous sauver parfaitement de ce terrible et horrible destinée qu'est l'Enfer.

La Bonne Nouvelle de l'Évangile :
« Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16)
Dieu a fait tout le nécessaire pour que les êtres humains puissent être sauvés de tous leurs péchés et de l'Enfer. Jésus est venu sur la terre pour nous sauver par sa mort sur la croix et par sa résurrection.
1 Jean 3 : 8 nous dit que Jésus le Fils de Dieu est précisément apparu pour détruire les œuvres du diable. Oui, pour détruire toutes les œuvres du diable sans exception (le péché, la rébellion...) et pour nous libérer de la captivité. Jésus guérissait tous ceux qui étaient opprimés par le Diable. En Jésus-Christ, nous ne sommes plus captifs du diable. Jésus est venu pour donner sa vie en rançon
(1 Timothée 2 : 6), pour que chaque être humain qui place sa confiance en Lui aille dans sa Gloire au Ciel, au Paradis. Jésus a payé le prix immense pour nous sauver : Il a été humilié, Il a souffert, tout pour cela pour nous libérer de l'esclavage du péché et du diable.
« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ, c'est par grâce que nous sommes sauvés ; Il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie » (Éphésiens 2 : 4-9)
.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article