Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Les vrais adorateurs de Dieu

30 Juin 2018 Publié dans #Divers

« Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité » (Jean 4 : 24)

Le principe même de la plupart des religions consiste en oeuvres et en cérémonies qu'il faut obligatoirement accomplir pour apaiser l'Être suprême et satisfaire sa justice. Même les païens apportent des offrandes à leurs idoles pour se les rendre favorables.
Mais ce n'est pas pour de telles raisons intéressées que nous, vrais chrétiens, rendons culte à Dieu le Père, à son Fils Jésus Christ. Nous n'adorons pas pour être sauvés, protégés ou délivrés, mais nous adorons parce que nous le sommes déjà. Nous ne pouvons rien faire par nous-mêmes pour notre Salut : ni aimer Dieu, ni lui plaire, ni lui obéir. Alors c'est Dieu qui a tout fait, en nous donnant un seul Sauveur, Jésus-Christ.

Dieu est donc à la recherche de vrais adorateurs qui Lui offrent des sacrifices de louanges, de reconnaissances et d'actions de grâces qui Lui soient agréables, comme un parfum de bonne odeur ! Qui sont donc ces personnes qui peuvent avec justesse combler le cœur de l’Éternel Dieu par leur adoration ? Ce sont bien sûr tous les enfants de Dieu qu'Il a Lui-même rachetés par le sang précieux de son Fils Jésus-Christ. Car la louange et l'adoration sincère des enfants de Dieu envers le seul vrai Dieu est un parfum de bonne odeur pour Lui.
Le culte qu'il nous appartient de rendre à seul vrai Dieu Tout-Puissant est simplement l'expression de notre reconnaissance, l'occasion de le remercier et de célébrer sa Grandeur.

Insistons sur cette différence fondamentale entre le vrai culte et ce qu'on entend généralement par religion. Dans la religion, l'être humain veut faire et apporter quelque chose à Dieu et pense que Dieu en tiendra compte en lui pardonnant et en s'occupant de lui. Comprenons bien que c'est Dieu Lui-même qui a commencé par nous offrir sa Grâce et qu'il nous appartient simplement de l'accepter et de Le remercier de tout notre coeur. Notre amour pour Dieu, qui s'exprime en louange, n'est que la juste réponse au sien. « Nous nous l'aimons parce qu'il nous a aimés le premier » (1 Jean 4 : 19). Il doit naturellement aussi s'exprimer dans notre manière de vivre et d'agir.

Lire la suite

Un message d'espérance‏

30 Juin 2018 Publié dans #Choix

Le temps passe sans nous demander notre avis. La vie passe et ne revient plus. Pour les uns, elle n'est qu'une existence éphémère faite de hauts et de bas, de succès et d'échecs, de rires et de pleurs. Pour d'autres, le poids des souffrances écrase largement les semblants de bonheur et de réussite arrachés à la vie. Au milieu d'une multitude d'interrogations, la question de nos rapports avec Dieu devient alors prioritaire.

Justement, dans ce monde troublé à l'extrême, il existe des hommes et des femmes qui osent encore espérer vraiment. Des inconscients ? Non ! Ceux sont les vrais chrétiens, ceux sont les enfants de Dieu, ceux qui ont une foi réelle, vivante, ferme et personnelle en Jésus-Christ. Ils fondent cet espoir sur la Bible, dont le message s'adresse à chacun : Dieu est Amour, et ce Dieu d'Amour, nous pouvons Le connaître personnellement.

Dans un langage direct, la Bible dit tout ce que nous devons savoir au sujet de Dieu et au sujet de l'Évangile qui est la Bonne Nouvelle que Dieu nous apporte en Jésus-Christ. On y trouve la réponse à nos questions, à nos angoisses, et un moyen d'affronter sereinement les problèmes de la vie. Quand cette réponse est unique et satisfaisante, a-t-on le droit de négliger de l'entendre ? Peut-on avoir envie de l'ignorer ?

L'espérance chrétienne des enfants de Dieu est une réalité lumineuse, certaine, entièrement attachée au Seigneur Jésus, à son œuvre sur la croix et à sa résurrection. Elle est étroitement liée à la foi et à l'amour qui trouvent aussi en Lui leur source et leur plénitude. Elle est l'attente assurée et sereine de ce que Dieu Lui-même a promis. Toute notre espérance est lié au Retour du Seigneur Jésus. Il est « notre espérance », car en Lui s'accomplissent toutes les promesses de Dieu (2 Corinthiens 1 : 20 ; Romains 15 : 8). Pour que l'espérance jaillisse dans notre cœur, il faut recevoir, par la foi, l'Amour de Dieu et son don suprême : le Seigneur Jésus Christ.

C'est pourquoi, nous nous invitons à découvrir le formidable message d'espérance contenu dans la Bible. Nous nous invitons à passer des jours exceptionnels en compagnie du seul vrai Dieu que la Bible révèle. Oui, lisons la Bible, lisons-la avec persévérance et foi, et nous y trouverons un message d'espérance qui est une véritable certitude. Jésus dit : « Je suis le Chemin, et la Vérité, et la Vie » (Jean 14. 6)

Lire la suite

Le Salut en Jésus : le fondement de la foi chrétienne

29 Juin 2018 Publié dans #Salut

Qu'est ce que le salut ?
Tout d'abord, commençons par définir le "salut". Obtenir le salut c'est être délivré d'un danger ou d'une souffrance. Le salut dans la foi chrétienne est la délivrance de l'âme et donc, une délivrance spirituelle et éternelle
(Colossiens 1. 13 ; 1 Thessaloniciens 1. 10). Nous revêtons à notre naissance terrestre un corps mortel, ce qui n'est cependant pas le cas de l'âme, qui elle, est éternelle.

De quoi avons-nous besoin d'être sauvés ?
Pour comprendre la nécessité du salut, il faudra remonter aux origines du monde, au moment de la Création. Selon la Bible, le péché est entré dans le monde par Adam et Eve et leur désobéissance à Dieu. La punition du péché est la mort
(Romains 6. 23). La mort spirituelle n'est pas la disparition de l'âme mais la séparation éternelle de l'âme d'avec Dieu (L'Enfer) dans un endroit où l'être humain ne connaîtra que des souffrances infinies dans un feu éternel (2 Thessaloniciens 1. 9 ; Matthieu 13. 50 ; Apocalypse 19. 20).
Le péché nous a séparés du seul Dieu Saint mais quand Dieu a chassé Adam et Eve du jardin d’Éden, Il ne l'a pas fait sans une promesse de réconciliation. Cette réconciliation est incarnée par Jésus-Christ son Fils unique. Tous ont péché et aucun d'entre nous n'est déclaré juste aux yeux de Dieu par soi-même
(Romains 3. 23). Le péché n'est pas seulement les crimes odieux comme le meurtre, le vol ou encore l'immoralité sexuelle mais tout ce qui n'obéit pas à la nature de Dieu : la jalousie, la trahison, l'amour de l'argent, l'idolâtrie (mettre quelque chose ou quelqu'un à la place de Dieu, être asservi par ses envies, etc.), la paresse. La liste est longue. Dieu est Saint et ne tolère pas le péché. Qui n'a jamais menti ? Qui n'a jamais trahi ? Sans cette promesse de réconciliation, tous sans exception nous péririons en Enfer.
Il faut donc bien comprendre que notre nature de pécheur a été héritée d'Adam et Eve, donc, que nous sommes tous condamnables.

La vie éternelle est la récompense de tous ceux qui se sont repentis et qui auront persévéré dans la vie en Jésus Christ : une vie à jamais dans la présence de Dieu, une vie de paix et de joie infinie, dénuée de souffrances et de douleur. Le Paradis dans la foi chrétienne indique le lieu où Dieu et les anges et tous ceux qui sont sauvés résident, lieu rempli de choses merveilleuses (Ésaïe 65. 21-25 ; Apocalypse 21. 1-4).

Nous sommes sauvés par le sacrifice de Jésus :
Nous étions donc destinés à périr dans la fournaise ardente mais Dieu, dans sa grande miséricorde et son Amour merveilleux, a choisi de nous offrir une alternative au péché et à la mort éternelle : Jésus et son sacrifice. Il a fallu qu'un être innocent se sacrifie à notre place, mais tous, nous avons été contaminés par le péché. Le seul être sans péché était Jésus-Christ.
Nous sommes la création de Dieu. Il ne souhaite pas que l'on périsse, mais Dieu est aussi un Dieu de justice. A cause du péché, nous avons rejeté Dieu. En recevant Jésus comme son Seigneur et son Sauveur et en ayant foi au pardon de ses péchés par le sacrifice de Jésus à la croix, nous sommes réconciliés avec Dieu. Nous devenons véritablement ses fils adoptifs (
Éphésiens 1. 5 ; Jean 3. 36).
Telle est la vérité du salut : "Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c'est en croyant du cœur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut" (Romains 10. 9-10).

Que veut dire croire en Jésus ?
Il faut savoir que même les démons reconnaissent Jésus comme étant le Fils de Dieu
(Matthieu 8. 28-34) quand Il les chassait. Reconnaître intellectuellement que Jésus est le Fils de Dieu ne garantit pas son salut. Croire en Jésus signifie reconnaître notre état de pécheurs, que notre péché a été transféré au Christ lors de sa crucifixion, que nous obtenons la rédemption non pas par nos œuvres mais uniquement par la grâce de Dieu.
Quand nous croyons et que nous nous repentons réellement, quand nous comprenons pourquoi Jésus est mort à la croix, nous sommes baptisés du Saint-Esprit. Ainsi, nous développons ce désir de vouloir ressembler un peu plus chaque jour à Jésus, le premier né d'entre toute la Création.
Le véritable salut passe inévitablement par la repentance authentique. La repentance est définie comme un changement d'avis qui entraîne un changement de comportement.
Par conséquent, nous finissons naturellement par abhorrer la voie du péché et nous en détourner.

Sauvés par la grâce ou par les bonnes œuvres ?
Paul nous dit que "c'est par grâce que nous sommes sauvés, par la foi en Jésus que nous sommes sauvés, et non pas par nos bonnes œuvres, pour que personne ne s'en attribue le mérite" (Éphésiens 2. 8-9). Les bonnes œuvres sont uniquement un caractère extérieur qui se révèle au monde en celui qui accepte Jésus comme son Sauveur. Cette personne revêt le caractère de Christ grâce au Saint Esprit qui la transforme et la modèle à l'image de Christ. Nos bonnes œuvres sans Christ sont absolument vaines. Elles ne nous sauveront pas puisque nous ne sommes pas réconciliés avec Dieu sans accepter Jésus.
Il est donc absolument faux de croire qu'on entre au Paradis car on a été une "bonne personne" tout en ayant vivant séparé de Dieu par le péché. C'est un mensonge terrible.

La vie après le salut - Nés de nouveau par l'Esprit Saint :
Nous enfants de Dieu sommes pardonnés du péché mais nous continuons jusqu'au jour de notre mort à vivre dans un monde gangrené par le péché. Comment faire dans ce cas ?
Paul nous adresse de sérieux avertissements dans
Romains 6. 11-14. Une fois que nous sommes régénérés par le Saint-Esprit, nous ne pouvons continuer de vivre dans le péché. Mais la tentation est liée à la chair, car la volonté de notre chair est contraire à celle de Dieu (Galates 5. 17) et pour cela nous avons besoin de combattre la chair. Comment donc ?
Jésus nous a laissé ce cadeau INESTIMABLE quand Il est reparti dans les cieux : le Saint-Esprit
(Actes 1. 5-8). Le Saint Esprit est l'Esprit de Dieu, c'est Dieu. Nous sommes baptisés et recevons le sceau du Saint-Esprit (Éphésiens 1. 13) au moment même de notre repentance authentique.
Le Saint Esprit réalise un véritable travail à l'intérieur de nous. C'est Lui qui convainc le monde de ses péchés et notre besoin de repentance
(Jean 16. 8), c'est Lui qui témoigne de notre qualité d'Enfant de Dieu car Il vit en nous (Romains 8. 14), Il intercède pour nous (Romains 8. 26-27), Il nous enseigne toutes choses (Jean 14. 26) et Il nous façonne pour avoir le caractère de Christ par les fruits de l'Esprit (Galates 5. 22).
Jésus a déclaré à Nicodème dans
Jean 3. 1-21 que personne n'entrerait dans le Royaume des cieux avant d'être né de nouveau. Notre Nouvelle Naissance c'est la naissance dans l'Esprit (Jean 3. 5-7).
Le Saint Esprit vit en nous et Il nous enseigne tout sur la marche avec Christ. C'est Lui qui nous aide à comprendre la Parole de Dieu à travers les outils que Dieu nous a laissés.
Le Saint-Esprit agit en chaque chrétien né de nouveau, c'est une réalité. Même si cela semble être une folie aux yeux du Monde
(Jean 14. 17).
"Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles." (2 Corinthiens 5. 17).

Lire la suite

La Personne de Dieu

28 Juin 2018 Publié dans #Divers

Peut-être, y a t-il ceux qui envisagent Dieu comme une puissance, une influence, un immense ensemble, ou l'univers lui-même ? Le seul vrai Dieu de l'Univers, Celui qui s'est fait connaître dans sa Parole, la Bible, est une Personne. Une personne est un être conscient, qui a des pensées, des sentiments, des projets, quelqu'un qui agit et qui a des relations actives avec les autres. On peut parler avec une personne, on obtient d'elle des réponses. On peut la connaître. Dans ce sens, la Bible nous révèle clairement Dieu comme une Personne.

Dieu pense : “Moi je connais les pensées que je pense à votre égard, dit l'Éternel, pensées de paix et non de mal, pour vous donner un avenir et une espérance” (Jérémie 29. 11).

Dieu agit : “Au commencement Dieu créa les cieux et la terre” (Genèse 1. 1), et la Bible est remplie de ses actes en faveur de sa créature.

Dieu a des sentiments : “Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle” (Jean 3. 16).

Dieu communique : “Dieu... nous a parlé par le Fils” (Hébreux 1. 2).
Il vaut la peine, il est même indispensable, de connaître cette personne. Ne nous contentons pas de ce qu'on peut nous dire sur Dieu. Cherchons-le, il veut se révéler à nous, car il veut nous adopter comme son fils ou sa fille. “Je serai pour vous un père, et vous, vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur, le Tout-puissant” (2 Corinthiens 6. 18).

Dieu est Amour : Sa nature est l'Amour. Il s'agit de l'amour agapé, l'amour divin. L'Amour de Dieu est inconditionnel. C'est un Amour qui donne et se donne sans retenue, avec libéralité. C'est à dire sans s'imposer, sans manipuler ni abuser l'autre. « Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3. 16)

Dieu est Saint : Il hait le péché, Il en a horreur ; mais Dieu aime aussi le pécheur et Il veut le sauver. En acceptant son Fils Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur de notre vie, Jésus nous sanctifie par Son Sang versé pour nous à la croix, par Sa Parole et par Son Saint-Esprit. « Ils criaient l'un à l'autre, et disaient : Saint, Saint, Saint est l'Éternel des armées ! » (Ésaïe 6 : 3). « C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu » (Luc 1 : 35). « Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins » (Actes 1 : 8). « Soyez saints, car je suis saint, moi, l'Éternel, votre Dieu ; vous serez saints, car je suis saint » (Lévitique 19 : 2 ; 1 Pierre 1 : 15).

Dieu est Juste et Compatissant : Dieu ne tient pas le coupable pour innocent ni l'innocent pour coupable. Et Dieu pardonne à celui qui avoue ses péchés et ses fautes. « L’Éternel est juste dans toutes ses voies, et miséricordieux dans toutes ses œuvres » (Psaumes 145 : 17)

Dieu est Sauveur :
Dieu est Sauveur signifie que :
- Dieu le Père a pourvu à notre salut en donnant son Fils Jésus pour nous (Jean 3 : 16).
- Le Fils, Jésus-Christ a tout accompli pour notre rachat (Matthieu 1 : 21).
- Le Saint-Esprit opère la régénération dans nos cœurs (Tite 3 : 5).
« Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » (Matthieu 1 : 21)
« Dieu nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint Esprit » (Tite 3 : 5 )

Lire la suite

L'Enfer existe réellement ! Annonçons l'Evangile

27 Juin 2018 Publié dans #Enfer, #EVANGILE

Nous méritons tous d'aller en enfer car nous avons péché :

L'Enfer est un lieu réel... C'est un endroit effrayant et terrifiant.
Un lieu où ira toute personne qui meurt dans ses péchés : "Mais les craintifs, et les incrédules, et les abominables, et les meurtriers, et ceux pratiquant l'impudicité, et les sorciers, et les idolâtres, et tous les menteurs, auront leur part dans le lac qui brûle avec le feu et le soufre : qui est la seconde mort" (Apocalypse 21. 8).
Ainsi, Dieu est un juste Juge, il ne tolère pas le péché dans son Royaume. Personne ne peut entrer dans le Royaume de Dieu avec un seul péché sur lui. Nous sommes nés pécheurs et nous avons tous péché. "Car tous ont péché, et n'atteignent pas à la gloire de Dieu" (Romains 3. 23).
Nous avons tous menti au moins une fois dans notre vie. Ainsi, nous méritons tous d'aller en Enfer, personne ne mérite d'aller au Paradis. La repentance pour le Salut nous permet donc d'être conscients que nous avons besoin du seul Sauveur du monde : Jésus Christ.

L'Enfer est un lieu de tourments éternels :

"Et la fumée de leur tourment s'élève pour toujours et à jamais: et ils n’ont aucun repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom" (Apocalypse 14. 11).
Nous pouvons lire dans ce verset que l'Enfer est un lieu de tourments éternels. Il est bien dit : "Et la fumée de leur tourment s'élève pour toujours et à jamais : et ils n’ont aucun repos ni jour ni nuit". De plus, ces personnes qui sont jetées dans le lac de feu, comme pour le diable, y vivront pour l'éternité : "Et le diable qui les avait trompés fut jeté dans le lac de feu et de souffre, où sont la bête et le faux prophète, et ils seront tourmentés jour et nuit pour toujours et à jamais" (Apocalypse 20. 10).
Ainsi, tous ceux qui seront jetés dans le lac de feu, seront tourmentés dans un feu brûlant pour l'éternité. C'est une fosse sans fond aux tourments éternels. Quel horrible endroit à éviter à tout prix.

L'Enfer est un sujet délicat, mais pourtant très important :

L'Enfer est un sujet qui est malheureusement bien souvent évité par les chrétiens eux-mêmes. De plus, il y a aussi beaucoup de faux enseignements non biblique à ce sujet, car c'est un thème qui fait peur. Mais l'Enfer reste une doctrine fondamentale, la Bible nous en parle à de nombreuses reprises. Elle nous parle même plus de l'Enfer que du Paradis. De même Jésus en fait mention de nombreuses fois dans les évangiles. Notamment le livre de Matthieu où il est mention à de nombreuses reprises de l'enfer.

Voici quelques versets des paroles de Jésus à ce sujet :
"Et si ton oeil droit est pour toi un sujet d'offense, arrache-le, et jette-le loin de toi: car il est avantageux pour toi qu’un de tes membres périsse, et non que tout ton corps soit jeté en enfer. Et si ta main droite est pour toi un sujet d'offense, coupe-la, et jette-la loin de toi: car il est profitable pour toi qu’un de tes membres périsse, et non que tout ton corps soit jeté en enfer" (Matthieu 5. 29-30).
"Et ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais qui ne sont pas capables de tuer l’âme; mais plutôt craignez celui qui peut détruire et l’âme et le corps en enfer" (Matthieu 10. 28).
"Où leur ver ne meurt pas, et où le feu ne s'éteint pas" (Marc 9. 44).
"Mais je vous avertirai d’avance qui vous devez craindre : Craignez celui, qui après qu’il a tué, a le pouvoir de jeter en enfer; oui, je vous dis, Craignez-le" (Luc 12. 5).

Alors pourquoi est-ce si important d'en parler ?

Si Dieu nous parle autant de l'Enfer, c'est pour que nous puissions prendre conscience du danger d'y aller. Dieu ne veut pas que les êtres humains aillent en Enfer... Il veut qu'aucun ne périsse : "Car cela est bon et acceptable à la vue de Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés, et parviennent à la connaissance de la vérité" (1 Timothée 2. 3-4). "Le Seigneur n'est pas tardif concernant sa promesse, comme quelques hommes estiment qu'il y a relâchement ; mais il use de longanimité envers nous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais que tous parviennent à la repentance" (2 Pierre 3. 9).
Ainsi, Dieu nous a tellement aimé qu'Il a envoyé son Fils Jésus afin que nous puissions échapper à l'Enfer éternel. Nous avons donc tous l'opportunité d'aller au Paradis par le moyen de la foi en Jésus et de notre acceptation de Jésus comme notre Seigneur et Sauveur personnel. Il nous faut donc bien prendre conscience que l'Enfer est un lieu existant qui est éternel. Car une fois qu'un être humain y est, il y reste pour l'éternité...

Comment échapper à l'enfer ?

La décision nous appartient. L'Enfer étant un lieu bien réel, il nous faut donc prendre la décision la plus importante de toute notre vie : vouloir aller au Paradis.
Comment donc être sûr d'échapper à l'Enfer où nous sommes tous condamnés à y aller à cause de nos péchés ; et ainsi être sûr d'aller au Paradis ? Aller au Paradis étant tellement simple... En nous repentant de tous nos péchés et en croyant en Jésus qui a déjà payé pour tous nos péchés, nous sommes scellés du sceau du Saint-Esprit et nous sommes sûrs d'être sauvés pour toujours. "Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son seul Fils engendré, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle" (Jean 3. 16).

L'importance de l'évangélisation :

Une fois que l'on est certain d'aller au Paradis, il nous faut réaliser l'importance du devoir que nous avons d'aller annoncer cette Bonne Nouvelle du Salut à notre prochain. Si nous aimons notre prochain, nos proches et nos amis, nous devons leur annoncer l’Évangile du Salut.
"Car quiconque fera appel au nom du Seigneur sera sauvé. Comment donc feront-ils appel à celui en qui ils n’ont pas cru ? et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? et comment entendront-ils sans un prédicateur ? Et comment prêcheront-ils, à moins qu’ils ne soient envoyés ? Comme il est écrit, Combien sont beaux les pieds de ceux qui prêchent l’évangile de paix, et qui apportent d’heureuses nouvelles de bonnes choses !" (Romains 10. 13-15).
Ces versets montrent l'importance d'aller prêcher l’Évangile de paix : le Salut. Tant de personnes non encore sauvés attendent que nous leur annoncions la Bonne Nouvelle. N'attendons pas pour y aller ?
"Et toutes choses sont de Dieu, qui nous a réconciliés à lui par Jésus Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation" (2 Corinthiens 5. 18). Le ministère de la réconciliation nous est donné. En annonçant l’Évangile, nous permettons à des personnes par la Grâce de Dieu de se réconcilier avec Lui. En effet, une personne sauvée est réconciliée avec Dieu pour l'éternité.

Jésus nous a aussi dit : "Et il leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes" (Matthieu 4. 19). Ainsi, il est dit : que si nous suivons Jésus, alors nous serons des pêcheurs d'hommes. Être un pêcheur d'hommes étant le fait d'aller gagner des  âmes. C'est donc ce que l'on définit aussi par le fait de porter du fruit:  "Le fruit de l'homme droit est un arbre de vie, et celui qui gagne des âmes est sage." (Proverbes 11. 30). Ainsi, une personne ne peut pas se dire disciple de Jésus et ne pas aller lui porter du fruit. Car Jésus nous a dit que si nous le suivons, il fera de nous des "pêcheurs d’hommes".
Jésus nous a également dit : "d'aller par tout le monde, et de prêcher l'évangile à toute créature." (Marc 16. 15). Nous avons donc cette mission d'annoncer l’Évangile partout autour de nous.
Et la Bible nous dit aussi : "Et sauvez les autres avec crainte, les arrachant hors du feu; haïssant même le vêtement souillé par la chair" (Jude 1:23).
Ce verset nous montre encore une fois l'importance de l'action d'aller évangéliser, car nous arracherons ainsi des personnes hors du feu de l'Enfer. En effet, les personnes que nous gagnerons au Seigneur sont littéralement arrachées de l'Enfer, dans le sens où ces personnes n'iront pas en Enfer à leur mort, et cela grâce au fait que nous leur ayons annoncé l’Évangile.
Dieu attend de nous que nous allions arracher les personnes hors du feu de l'Enfer. Vous vous demandez peut-être comment aller évangéliser ?

Il ne faut pas attendre avant d'aller évangéliser. Aucun d'entre nous n'est parfait. Nous avons tous des péchés dans notre vie et des imperfections en nous. Ainsi, si nous devions attendre que tout soit réglé pour aller prêcher l’Évangile, cela ne viendrai jamais.
Prenons l'exemple de l'apôtre Paul qui, dès qu'il a été sauvé, immédiatement après, est sorti et a commencé à prêcher l’Évangile.
Le message que nous prêchons est : "crois au Seigneur Jésus Christ et tu seras sauvé". Nous ne prêchons pas : "nettoies ta vie et tu seras sauvé". Ainsi, nous ne prêchons pas nous-mêmes, mais bien Jésus Christ.
De plus, plus nous portons du fruit, plus Dieu va nous purger pour encore porter plus de fruits.
Allons donc partager cette Bonne Nouvelle sans avoir peur du rejet, de la moquerie ou de la persécution. Nous ne devons pas craindre les hommes.

Dieu nous guidera et nous protègera. Il est si essentiel d'annoncer l’Évangile et de permettre à des personnes de ne pas aller en enfer, et de leur permettre ainsi d'aller au Paradis.
En plus d'avoir la joie de voir des personnes être sauvées et de pouvoir les revoir au Paradis, et en plus d'avoir la joie de servir Dieu et de lui être agréable; nous serons récompensés dans les cieux pour nos œuvres :
"Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu'est son œuvre" (Apocalypse 22. 12).

Lire la suite

(2) Jésus-Christ est le Fils de Dieu

26 Juin 2018 Publié dans #Divers

Comprenons d'abord qu'il n'y a qu'un seul Dieu unique :
D'un bout à l'autre de la Bible, il est dit et redit qu'il n'y a qu'un seul Dieu et qu'adorer quiconque autre que Dieu est de l'idolâtrie (car être idolâtre, c'est donner la gloire qui revient à Dieu à un autre, c'est compter sur quelque chose d'autre que Dieu pour ses besoins).
Dans les dix commandements que Dieu a donnés à Moïse, les deux premiers rappellent cette unicité de Dieu et interdisent l'idolâtrie. Les voici : « Tu n'auras pas d'autre dieu que moi. Tu ne te feras pas d'idole ni de représentation quelconque de ce qui se trouve en haut dans le ciel, ici-bas sur la terre, ou dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant de telles idoles et tu ne leur rendras pas de culte, car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu qui ne tolère aucun rival : je punis les fils pour la faute de leur père, jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent. Mais j'agis avec amour jusqu'à la millième génération envers ceux qui m'aiment et qui obéissent à mes commandements » (Exode 20 : 1-4)
Ailleurs dans le Pentateuque (les 5 premiers livres de la Bible), il est dit : « Reconnaissez donc aujourd'hui, et réfléchissez-y sans cesse, que l'Éternel seul est Dieu, aussi bien dans le ciel que sur la terre et qu'il n'y a point d'autre que lui. » (Deutéronome. 4 : 39).
Le Nouveau Testament insiste lui aussi sur l'unicité de Dieu, comme par exemple dans l'évangile de Marc : « Le Seigneur est le seul Dieu et il n'y a point d'autre que Lui » (Marc 12 : 32).
À travers la Bible, il est clair qu'il y a un seul Dieu mais que ce Dieu est une tri-unité. C'est un concept qui dépasse l'entendement limité de l'être humain, mais quel Dieu aurions-nous si sa créature limitée pouvait tout connaître et tout comprendre de Dieu son Créateur qui est infini ?  On voit donc que le seul vrai Dieu dans l'histoire s'est révélé comme Père, Fils et Saint Esprit, qui tous trois sont Dieu, ont les attributs de Dieu et agissent comme Dieu. Il n'y a qu'un seul Dieu opérant en trois personnes qui sont d'essence divine : Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint Esprit.
 
Jésus-Christ est le Fils de Dieu :
En même temps, la Bible appelle Jésus-Christ « le Fils de Dieu ». D'abord, nous devons savoir que "Jésus n'a pas de commencement et n'aura jamais de fin, Il est éternel. Jésus a toujours été avec Dieu et étant Lui-même Dieu. Jésus était au commencement avec Dieu, Jésus était présent lorsque Dieu a créé toutes choses et Il était Lui-même à l'oeuvre" (Paraphrase de Jean 1 : 1-3).
 
Le temps marqué par Dieu arriva. Marie était une jeune fille juive, fiancée à un homme de la même race : Joseph. Les deux étaient intègres, droits et craignaient Dieu. Un jour, L'ange Gabriel vint jusqu'à Marie pour lui donner l'annonce de la naissance du Christ : voir dans Luc 1 : 26-35.
Quand l'ange Gabriel apparaît à Marie, il lui dit : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici, tu deviendras enceinte, tu enfanteras un fils et tu l'appelleras du nom de Jésus. Il sera grand et appelé Fils du Très-Haut…, le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu » (Luc 1 :30-32, 34).
En méditant ce texte, nous pouvons conclure que Marie, qui était une jeune fille vierge, a vécu une grossesse miraculeuse, et a enfanté un fils qui, selon l'annonce de l'ange Gabriel, était le plus important de tous : « ...déclaré Fils de Dieu, Fils du Très-Haut et Roi de cette terre ». Jésus-Christ s'est fait Homme, Il est le Messie promis d’Israël, Il fut conçu par l’intervention miraculeuse du Saint-Esprit et naquit de la vierge Marie.
 
Que veut dire cette expression "Fils de Dieu" ? Précisons tout de suite que ce titre n'a rien de physique. Car Dieu est Esprit (Jean 4 : 24) : Il ne peut avoir de relation charnelle avec une femme. Les évangiles le disent bien : c'est par une action miraculeuse du Saint-Esprit que Jésus-Christ est né, sans péché, de nature divine. Jésus est Celui qui vient d'En-Haut et Il nous fait connaître le seul vrai Dieu invisible, insondable. Jésus nous révèle qui Il est et combien est grand son Amour pour nous.
Par exemple, lorsque l'on dit que cet être humain est un « fils de la France », cela ne veut pas dire que c'est la France qui l'a mis au monde, mais cela veut dire simplement qu'il vient de la France (qu'il est français). Jésus-Christ quant à Lui est venu de Dieu Lui-même, Il possède toutes les caractéristiques de Dieu. Dieu le Père et Jésus le Fils sont un (Jean 10 : 30) et ils ont le même Esprit Saint.
Oui, c'est là une oeuvre du seul Dieu unique, Tout Puissant et trois fois Saint, qui nous dépasse : « Dieu est amour…et cet amour consiste non pas en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils... » (1 Jean 4 : 8, 10). Ainsi, les chrétiens n'adorent pas un homme qui s'est fait Dieu, mais ils adorent le seul vrai Dieu, ils adorent Jésus-Christ le Fils de l'unique vrai Dieu. Oui, Jésus est l'image visible du seul vrai Dieu invisible (Colossiens 1 : 15).
Nous devons bien comprendre que Jésus n’est pas le Fils de Dieu dans le sens où nous imaginons un père et un fils. Dieu ne s’est pas marié et eu un fils. Jésus est le Fils de Dieu dans le sens qu’il est Dieu Lui-même manifesté dans une forme humaine (Jean 1 : 1, 14). Jésus est le Fils de Dieu de par sa conception par le Saint-Esprit. Luc 1 : 35 déclare cette parole que l'ange a dit à Marie : « L'Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint et sera appelé Fils de Dieu ».
Oui, Jésus-Christ est à la fois Fils de Dieu et Dieu Lui-même. Il est éternellement notre Seigneur et notre Sauveur.
Lire la suite

(1) Jésus-Christ est Dieu

25 Juin 2018 Publié dans #Divers

Jésus-Christ est Dieu. Lui seul pouvait offrir la rédemption à l'humanité. Jésus-Christ est le seul Médiateur entre Dieu le Père et les êtres humains. En venant dans ce monde pour nous sauver, Jésus possédait en Lui la nature humaine sans péché et la nature sainte de Dieu.
Nous savons que le péché a sépa
ré les êtres humains du seul vrai Dieu trois fois Saint. Pour que les êtres humains soient sauvés des terribles conséquences du péché et qu'ils aient la Vie Éternelle, il fallait donc Quelqu'un qui soit pleinement homme et aussi pleinement Dieu. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, seul est ce Quelqu'un, pleinement Dieu et pleinement homme à la fois.

La Bible dit que Jésus-Christ est Dieu :
« Car DIEU ÉTAIT EN CHRIST, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point (ne faisant pas payer) aux hommes leurs offenses » (2 Corinthiens 5 : 19).
« Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule; on l'appellera Admirable, Conseiller, DIEU PUISSANT, Père éternel, Prince de la paix » (Ésaïe 9 : 6).
« Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie DIEU avec nous » (Matthieu 1 : 23).
Jésus-Christ le Fils de Dieu est la manifestation visible de Dieu le Père. Il reçoit la même gloire et la même adoration que Dieu le Père : « et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s'y trouve, disaient : À celui qui est assis sur le trône, et à l'Agneau (Jésus), soient la louange, l'honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles ! » (Apocalypse 5 : 13).
«... Et encore, quand il introduit dans le monde son Fils premier-né, il [est] dit : et que tous les Anges de Dieu l'adorent » (Hébreux 1 : 6).
« Car en lui (Jésus) habite corporellement toute la plénitude de la Divinité » (Colossiens 2 : 9).
« (Jésus) étant la splendeur de sa gloire, et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, ayant fait par soi-même la purification de nos péchés, s'est assis à la droite de la Majesté divine dans les lieux très-hauts » (Hébreux 1 : 3).
« ... à vous qui avez obtenu une foi de pareil prix avec nous, par la justice de NOTRE DIEU ET SAUVEUR JÉSUS-CHRIST » (2 Pierre 1 : 1).
(Jésus est la Parole faite chair). « Au commencement était la Parole; et la Parole était auprès de Dieu; et la Parole était Dieu » (Jean 1 : 1).
(parlant à Jésus) « Thomas lui répondit : mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jean 20 : 28).
« ... attendant la bienheureuse espérance et l'apparition de la gloire de NOTRE GRAND DIEU ET SAUVEUR, JÉSUS-CHRIST » (Tite 2 : 13).
« Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est LUI qui est LE DIEU VÉRITABLE, et la Vie Éternelle » (1 Jean 5 : 20).
« Et sans contredit, le mystère de la piété est grand, c'est-à-dire, que Dieu a été manifesté en chair, justifié en Esprit, vu des Anges, prêché aux Gentils, cru au monde, et élevé dans la gloire » (1 Timothée 3 : 16).
« Mais il a dit au Fils : ton trône, ô Dieu, est éternel; le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité » (Hébreux 1 : 8).

Jésus-Christ Lui-même dit qu'Il est Dieu :
Dans Jean 5 : 17 à 23, nous lisons : « Mais Jésus leur répondit : Mon Père agit jusqu'à présent ; moi aussi, j'agis. A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu'il violait le sabbat, mais parce qu'il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu. Jésus reprit donc la parole, et leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu'il fait ; et il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l'étonnement. Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut. Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé. »
Dans Jean 10 : 30, Jésus dit : « Moi et le Père, nous sommes UN ». Ici, Jésus dit que Dieu le Père et Lui-même (Jésus) sont un. Donc Jésus dit qu'Il est Dieu.
Dans Jean 14 : 9, Jésus dit : « Celui qui m'a vu a vu le Père ». Jésus a dit cela parce qu'Il est Lui-même la manifestation visible du seul Dieu invisible. « Jésus est l'image visible du Dieu invisible » (Colossiens 1 : 15)
Dans Jean 8 : 58, Jésus dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, JE SUIS » Ce mot « JE SUIS » est le nom de Dieu dans Exode 3 : 14, Nom que Dieu avait dit à Moïse de communiquer aux Israelites s'ils demandaient qui l'avait envoyé vers eux. Oui, Dieu avait dit à Moïse : « Je suis Celui qui suis » (en hébreu cela se dit « YHVH », et signifie « Celui qui est », l’Être par excellence). Dieu poursuivit : « Voici en quels termes tu t’adresseras aux enfants d’Israël : JE SUIS m’a envoyé vers vous… C’est le Nom que Je porterai à jamais, sous lequel m’invoqueront les générations futures » (Exode 3 : 13-15)

Conclusion : Dans tous les versets précités, nous voyons (selon la Parole de Dieu) que Dieu le Père dit que Jésus le Fils est Dieu et que Jésus Lui-même dit qu'Il est Dieu. Nous êtres humains, reconnaissons et croyons en la Trinité du seul vrai Dieu de l'Univers : Père, Fils et Saint-Esprit. Oui sachons que le seul et unique vrai Dieu, Créateur de l'Univers, Lui le Dieu Tout-puissant, voudrait venir vivre, habiter et régner éternellement dans notre cœur à chacun. Alors, posons-nous cette question : avons-nous chacun laissé le Grand Dieu de l'Univers venir vivre, habiter et régner éternellement dans notre coeur, dans notre vie ?

LIRE AUSSI : (2) Jésus-Christ est le Fils de Dieu

Lire la suite

Le Règne de la Grâce de Dieu‏

23 Juin 2018 Publié dans #Salut

Qu'est-ce qui domine aujourd'hui sur la terre ? Depuis que l'être humain existe, l'abondance du mal est incontestable. Dieu l'appelle péché. Violence et corruption en donnent la preuve évidente. Mais Dieu a répondu d'une façon admirable au délit du péché : Son Fils Jésus Christ est venu nous apporter la Grâce et la Vérité (Jean 1 : 17). Les bénédictions liées au triomphe de la Grâce de Dieu surpassent toutes les terribles conséquences du péché :
- Le péché corrompt tout et conduit à la mort, mais la Grâce de Dieu sépare du mal et fait vivre.
- Toute personne mérite le jugement de Dieu, mais la Grâce de Dieu ôte les péchés et donne la justice, celle qui vient de Dieu, à tous ceux qui croient en Jésus Christ.
- La conséquence du péché, c'est la mort, mais celui qui croit en Jésus reçoit gratuitement la vie éternelle.
Quand le temps de la Grâce aura pris fin, Dieu montrera sa Justice en jugeant tous ses ennemis, tous ceux qui n'auront pas 
reçu le pardon de leurs péchés en acceptant le don gratuit de la Vie Éternelle en Jésus-Christ.
Le Règne de la Grâce a commencé à la croix, où Jésus-Christ a triomphé de tout ce qui s'oppose à Dieu : le monde
(Jean 16 : 33), le péché (Hébreux 9 : 26), la mort (2 Timothée 1 : 10), Satan (Hébreux 2 : 14) et ses anges (Colossiens 2 : 15).
Quel triomphe que celui de la Grâce de Dieu qui s'est élevée au dessus de l'abondance du péché ! Non seulement elle arrache les êtres humains à la mort, mais elle les associe pour toujours à Dieu qui vit éternellement.
Oui, « Là où le péché abondait, la grâce a surabondé, afin que, comme le péché a régné par la mort, de même aussi la grâce règne par la justice, pour la vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur » (Romains 5. 20, 21).

Lire la suite

Si simple, si grand et si merveilleux‏

23 Juin 2018 Publié dans #EVANGILE

DIEU : Le Créateur, Celui sans qui rien n'aurait existé, rien ne serait explicable. Celui dont la Grandeur nous émerveille, la Toute-Puissance nous impressionne et la Sainteté nous terrifie.
L'ÊTRE HUMAIN : Une créature merveilleuse créée à l'image même de Dieu : capable d'aimer, d'inventer, de dominer la nature (au moins pour une part), capable aussi de s'interroger sur le pourquoi des choses et sur leur sens. L'être humain est aussi une créature atteinte et affligée d'une terrible maladie : l'insoumission à Dieu avec toutes ses désastreuses conséquences. Ce qui a fait que l'être humain est aujourd'hui pécheur.
JÉSUS CHRIST : Dieu fait homme, l'Amour de Dieu personnifié, celui qui veut nous réconcilier avec notre Créateur. Le Fils de Dieu acceptant de devenir un petit enfant, le Grand Dieu de l'Univers acceptant le rejet, les persécutions et les moqueries de ses créatures. Dieu fait homme donnant sa vie pour ses ennemis, pour nous sauver de tous nos péchés.
LA FOI : le fait d'accepter que Jésus Christ est mort pour moi, pour mes péchés, la confiance dans les promesses de Dieu, la main qui saisit le plus beau des cadeaux : la Vie Éternelle et abondante que Dieu nous offre gratuitement.

Voilà le message du Dieu vivant pour les êtres humains de tous les temps. Voilà l'Évangile dans sa simplicité et dans sa grandeur. Voilà le seul moyen d'avoir la Vie Éternelle, d'être assuré du pardon définitif de Dieu, de sa présence à nos côtés pour toujours et d'une place dans son Paradis.

Lire la suite

La puissance de l'Amour de Dieu

22 Juin 2018 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

Dieu a manifesté en Jésus sa puissance d'amour qui demeure intacte, même quand elle est refusée par les êtres humains. Personne ne peut altérer l'Amour de Dieu, ni le dégrader. Cet Amour peut changer les orgueilleux en personnes humbles, les voleurs en donateurs généreux, ceux qui sont les plus dissolus en personnes intègres et pures.
Dieu est Maître et Seigneur, mais nous voici amenés à reconnaître sa Seigneurie à la lumière de son activité d'Amour parmi les êtres humains : Dieu est Seigneur ; en son Fils Jésus, Il vint vivre dans ce monde comme Serviteur. Oui, le Fils de Dieu vient servir en faveur de l'être humain. Il est venu vivre près de nous, mourir pour nous, et nous donner Sa Vie.
Dieu est le Tout-Puissant, pourtant sa Toute-Puissance apparaît à la lumière d'un Amour qui se dévoue jusqu'à la mort, plein de compassion pour nos souffrances. Cet Amour conduit Jésus à porter Lui-même le châtiment de nos fautes.

Le Docteur H. Appel, ancien ministre, donne ses impressions sur Jésus Christ. Il médite sur les deux moments extrêmes de la vie de Jésus sur la terre, la crèche et la croix :
Il dit : "Selon les critères humains, j'ai été quelqu'un d'important, de puissant. Mais que vaut cette puissance à côté de celle qui brille dans l'étable de Bethléem ? Celui que nous les chrétiens reconnaissons comme le Créateur de l'univers, est couché là dans la crèche, petit enfant sans défense. C'est encore sans défense qu'il se laissera, 33 ans plus tard, cloué sur une croix pour subir le châtiment de tous les péchés de l'humanité. Mais un Dieu qui se fait volontairement nouveau-né sans défense et se laisse plus tard crucifier pour moi, pour chacun de nous, montre une autre puissance, celle de l'Amour. Ses actes confondent la raison humaine, sur laquelle je me suis tellement appuyé dans ma carrière".
Que ce soit à la crèche ou à la croix, nos conceptions de la force et de la puissance de l'Amour de Dieu sont bouleversées. En Jésus, Dieu vient vers les pauvres et les malheureux. Jésus est venu dans notre monde, ayant compassion de notre misère et de notre pauvreté intérieures causées par le péché. Il est mort sur la croix pour expier nos péchés. Maintenant il est ressuscité, glorifié dans la présence de Père, prêt à sauver tous ceux qui le reçoivent dans leur vie comme seul Seigneur et Sauveur.
Pour Jésus l'enfant dans la crèche, le Seigneur du monde, il n'y avait pas de place dans l'auberge. A t-il une place dans nos maisons ? A t-il une place dans notre cœur ?

Oui, sachons avec certitude que Dieu nous aime d'un Amour parfait et infini : « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils, son unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16). « Mais en ceci Dieu prouve son amour envers nous : Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs » (Romains 5 : 8). Nous comprenons par ces versets que le plus grand désir du seul vrai Dieu d'amour est que nous le rejoignions dans sa demeure, le Paradis. Il en a ouvert la voie en payant le prix de tous nos péchés. Il nous aime tellement et infiniment. Dieu veut que nous recevons dans notre vie le don merveilleux qu'Il nous offre en son Fils Jésus et que nous acceptions son parfait amour pour nous.

Dieu sera le Juge suprême de tous les êtres humains. Mais nous reconnaissons sa Justice à la lumière de sa miséricorde. À la croix de Christ, sa Justice ne nous condamne pas, elle nous déclare justes. Chacun peut maintenant s'approcher de Dieu, en se confiant en son Amour infini.
Oui, Dieu nous a cherchés et trouvés en son Fils Jésus. Lui qui est Dieu de toute éternité, a accepté de devenir un homme, Saint et sans péché, et de mourir pour nous sur la croix pour nous révéler le seul vrai Dieu d'Amour.

Lire la suite
1 2 3 4 > >>